Ingénieur test et validation QA H/F - ALTIM Consulting - Boulogne-Billancourt        
Ce que nous pouvons accomplir ensemble ? Vos principales missions seront les suivantes : Mettre en place les plateformes et environnements de qualification en répondant aux exigences et contraintes des clients Rédaction des cahiers de test à partir des spécifications techniques et fonctionnelles Rédiger les plans de qualification en définissant les différents scénario de test Lancer, exécuter et suivre les campagnes de tests réalisées en interne Utiliser les outils...
          QA Manager H/F - Anson McCade - Paris        
Un constructeur de renom recrute actuellement un QA Manager/Architect de test au sein de ses locaux parisien et qui interviendra sur des projets Digitaux (Wed et mobile) et IoT. En qualité d'Architecte de test/ QA Manager, vous serez le garant de la qualité du code produit. Vous occuperez un rôle central quant à la construction des stratégies de tests (méthodes, outils) pour atteindre les objectifs de qualité produits qui auront été définis. En qualité d'Architecte de test/ QA...
          Chef de Projet Qualification - Secteur Bancaire (H/F) - Alten - Paris        
ALTEN SI, Réseaux & Télécom réalise des projets de conception et d'études pour les Directions des Systèmes d'Information des grands acteurs du marché et recherche dans le cadre de son développement un Chef de Projet Qualification (H/F) dans le secteur bancaire. Au sein de ce poste, vos responsabilités sont les suivantes : Garantir la Qualité de la version : contrôler les livrables, la cohérence des livraisons, analyser les risques inhérents au contenu de la version Etre un...
          Responsable IVVQ - Produits radio (H/F) - Thales - Gennevilliers/CRISTAL        
CE QUE NOUS POUVONS ACCOMPLIR ENSEMBLE : En nous rejoignant, vous vous verrez confier les missions suivantes : Vous avez en charge la stratégie d'IV des produits radio logicielle de nouvelle génération Vous supportez les équipes projets pour présenter l'IVVQ produit aux clients Vous êtes en charge de la cohérence des moyens pour les produits radio france et export. Vous êtes en charge des moyens d'essais (Bancs, cartes/modules , postes) pour les différentes plateformes...
          Sulla critica del diritto nel giovane Gramsci        
E' successo che, preparando un commento all'ultima sortita di Saviano a proposito di storia della sinistra italiana, ho ripreso in mano, dopo anni, il vecchio volume dell'Einaudi (Torino, 1960) che raccoglie i corsivi pubblicati da Gramsci sull'"Avanti!" nella rubrica Sotto la Mole (1916-1920). Qui mi è capitato sotto gli occhi il commento di Gramsci alla sentenza sui "fatti di Torino", cioè (annotano i curatori dell'edizione) "lo sciopero generale per il pane e contro la guerra, che sfociò nella sommossa del 23-26 agosto 1917". [1]

Il commento di Gramsci fu pubblicato sull'"Avanti!" il 20 ottobre 1918: il testo, come di frequente, uscì con vistosi "vuoti" dovuti all'azione della censura. Eccolo qui di seguito [2].

BELLU SCHESC' E DOTTORI!

Il giudice Emanuele Pili non è senza storia, come gli uomini e i popoli felici. Ma la storia del giudice Emanuele Pili ha una lacuna; iniziatasi col protagonista autore drammatico, riprende ora col protagonista «ragionatore» di sentenze, e riprende con una gloriosa e strenua pugna: il «ragionamento» della sentenza per i fatti di Torino, che nell'ultimo numero della «Gazzetta dei tribunali» il misuratore di crani prof. Vitige Tirelli qualifica «dotta».
Benedetto Croce ha scritto: «Chi ha pratica dei tribunali sa che molto spesso un magistrato, presa la decisione e stabilita la sentenza, incarica un suo piú gio [dodici righe e mezzo censurate]. E il giudice giovane ha fatto sfoggio di dottrina; e il giudice giovane — poiché nella prima gíoventú aspirava alla gloria di Talia e dedicava le sue fresche energie intellettuali a scrivere commedie nei vari dialetti di Sardegna e non poté studiare tutti i risultati delle ultime ricerche sulla natura del diritto e delle costituzioni — ha ragionato [una riga censurata] nella sentenza dei fatti di Torino, rovistando nei vecchi cassettoni, rimettendo alla luce tutti gli imparaticci scolastici del primo anno universitario, quando ancora si frequentano le lezioni e si prendono gli appunti.
[Venticinque righe censurate].
Gli sono estranee le correnti del pensiero moderno che hanno ringiovanito tutta la dottrina dello Stato e del Giure — superando le concezioni puerilmente metafisiche della dottrina tradizionale, degli imparaticci da scoletta universitaria — colla riduzione dello Stato e del Giure a pura attività pratica, svolta come dialettica della volontà di potenza e non piú pietistico richiamo alle leggi naturali, ai sacrari inconoscibili dell'istinto avito, alla banale retorica dei compilatori delle storiette per la scuola elementare. Il «ragionamento» del giudice Pili è solo una filastroccola di banalità retoriche, di gonfiezze presuntuose: esso è il ridicolo parto di un fossile intellettuale, il quale non riesce a concepire che lo Stato italiano almeno giuridicamente (e come giudice questa apparenza della realtà doveva solo importare al «giovane» da tribunale) è costituzionale, ed è parlamentare per tradizione (l'on. Sonnino è gran parte dello Stato attuale, ma crediamo che il suo articolo Torniamo allo Statuto! non sia ancora diventato legge fondamentale del popolo italiano): [cinque righe censurate]. La «dottrina» del giovane da tribunale infatti si consolida (!) in esclamazioni enfatiche contro chi ha «resistito» o è accusato di aver resistito: non cerca (come era suo compito) di dimostrare, alla stregua delle prove concrete e sicure, un delitto per passare l'esatta commisurazione alla sua entità di una pena contemplata nel codice. No, il «giovane» vuole sfoggiare, come una contadina ricca del Campidano di Cagliari le vesti multicolori che hanno servito alle sue antenate per le nozze e per decine e decine di anni sono rimaste seppellite in un vecchio cassettone a fregi bestiali e floreali tra lo spigo e una dozzina di limoni: e sfoggia tutti i vecchiumi, tutti gli scolaticci dei vespasiani giuridici chiusi per misura d'igiene pubblica.
Il giudice Emanuele Pili ha scritto una commedia dialettale: Bellu schesc' e dottori! (che bel pezzo di... dottore!) L'esclamazione potrebbe essere la conclusione critica della lettura di una sentenza, cosí com'è il titolo di una commedia.

La prima lacuna è stata integrata facilmente dai curatori del testo gramsciano. Si tratta di una citazione dalla Logica di Croce, riportata come segue:

«Chi ha pratica dei tribunali sa che molto spesso un magistrato, presa la decisione e stabilita la sentenza, incarica un suo piú giovane collega di "ragionarla", ossia di apporre una parvenza di ragionamento a ciò che non è intrinsecamente e puramente prodotto di logica, ma è voluntas di un determinato provvedimento. Questo procedere, se ha il suo uso nella cerchia pratica o giuridica, è affatto escluso da quella della logica e della scienza» (B. CROCE, Logica come scienza del concetto puro, Bari 1917, pp. 87-88).

Quando Gramsci nel suo corsivo parla delle "correnti del pensiero moderno che hanno ringiovanito tutta la dottrina dello Stato e del Giure", si riferisce appunto alla filosofia del diritto di Benedetto Croce. Croce aveva infatti affermato l'assoluta separazione tra morale e diritto, e aveva sottoposto il diritto alle categorie dell'utile e della forza. Nella concezione di Croce, il diritto è forza, che viene applicata per il raggiungimento di uno scopo ritenuto (da chi agisce questa forza) utile; il diritto è inoltre amorale, in quanto prescinde dal giusto e dall'ingiusto.

E' interessante notare che qui Gramsci si serve della teoria del diritto di Croce per porre un'istanza di garantismo giuridico. Infatti, ciò che Gramsci rimprovera al giudice Pili, estensore della sentenza sui fatti di Torino, è di aver confuso il diritto con la morale. Il giudice avrebbe dovuto limitarsi a vagliare le prove, accertare se fosse stato commesso un reato, e, in caso affermativo, determinarne la pena secondo le norme del codice. Invece, questa sentenza (scrive Gramsci) pretende di condannare gli imputati non sulla base della legge, bensì sulla scorta di considerazioni di ordine moralistico, la cui infondatezza giuridica è mascherata dal ricorso all'enfasi e alla retorica.

La linea del ragionamento gramsciano è abbastanza riconoscibile, nonostante i buchi lasciati dalla censura, e nonostante un probabile refuso tipografico [3]. Comunque, in un poscritto all'articolo del giorno successivo (Le vie della divina provvidenza, 21 ottobre 1918), Gramsci scrive:

P.S. Nell'articolo pubblicato ieri sul giudice Emanuele Pili la censura ha lasciato solo la parte «floreale» che può far supporre aver noi scritto un puro pamphlet per insolentire un magistrato. La censura ha imbiancato le giustificazioni delle insolenze: la giustificazione filosofica trovata nella Logica del senatore Benedetto Croce; la giustificazione storica trovata in una notizia pubblicata dal «Journal des Débats» l'8 novembre 1817 (milleottocentodiciassette!), la giustificazione costituzionale trovata nello Statuto albertino. Un'insolenza giustificata da «pezze» di tal genere crediamo non sia piú insolenza, ma espressione plastica della imparziale giustizia. La censura pertanto ci ha solo diffamati, senza che le leggi ci diano il modo di dar querela.

La "giustificazione filosofica" delle critiche che Gramsci rivolge al magistrato corrisponde, lo abbiamo visto, ad una citazione da Croce. Rimane la curiosità di sapere quali potessero essere le altre due "giustificazioni"  imbiancate dalla censura.

La "giustificazione costituzionale", che corrisponde alla lacuna di cinque righe, si trova, dice Gramsci, nello Statuto albertino; e potrebbe forse trattarsi di uno degli articoli che, in quel testo costituzionale, tutelavano i diritti civili: per esempio l'art. 26, secondo comma, "niuno può essere arrestato e tradotto in giudizio, se non nei casi previsti dalla legge, e nelle forme che essa prescrive".

Naturalmente, non è da pensare che Gramsci si facesse particolari illusioni circa l'effettività delle garanzie prescritte dallo Statuto. Sappiamo, invece, che Gramsci sempre ritenne la borghesia italiana incapace di creare un vero Stato di diritto che tutelasse le libertà individuali [4]. Un articolo di Gramsci di qualche anno successivo a quello che stiamo ora esaminando (Lo Stato italiano, in "L'Ordine Nuovo", 7 febbraio 1920) contiene una puntuale critica, da questo punto di vista, allo Statuto albertino:

Lo Stato italiano [...] non ha mai neppure tentato di mascherare la dittatura spietata della classe proprietaria. Si può dire che lo Statuto albertino sia servito a un solo fine preciso: a legare fortemente le sorti della Corona alle sorti della proprietà privata. I soli freni infatti che funzionano nella macchina statale per limitare gli arbitrî del governo dei ministri del re sono quelli che interessano la proprietà privata del capitale. La Costituzione non ha creato nessun istituto che presidî almeno formalmente le grandi libertà dei cittadini: la libertà individuale, la libertà di parola e di stampa, la libertà di associazione e di riunione. Negli Stati capitalistici, che si chiamano liberali democratici, l'istituto massimo di presidio delle libertà popolari è il potere giudiziario: nello Stato italiano la giustizia non è un potere, è un ordine, è uno strumento della Corona e della classe proprietaria. 

Gramsci sottintendeva questo tipo di considerazioni anche all'articolo qui in commento, laddove scriveva che lo Stato italiano "almeno giuridicamente" (cioè solo formalmente) era costituzionale, ed era "parlamentare per tradizione", nel senso che lo Statuto albertino non istituiva una vera e propria democrazia parlamentare, bensì l'ordinamento parlamentare dello Stato derivava da una semplice consuetudine che poteva essere in ogni momento abrogata: così come aveva proposto di fare Sidney Sonnino nel suo articolo del 1897, appropriatamente richiamato da Gramsci, Torniamo allo Statuto!,  e come poi farà il fascismo.

Tuttavia, il fatto che la monarchia sabauda fosse uno Stato di diritto carente e imperfetto non avrebbe dovuto esimere il magistrato dall'applicare comunque quelle garanzie (pur se insufficienti) che la legge disponeva a favore degli imputati: "come giudice questa apparenza della realtà doveva solo importare" al giudice Pili, osserva giustamente Gramsci.

La "giustificazione storica", che corrisponde alla lacuna di venticinque righe, è data (scrive Gramsci) da una notizia pubblicata sul numero dell'8 novembre 1817 del "Journal des Débats". Internet consente oggi di consultare facilmente quel numero di giornale per cercare quale potesse essere la notizia che costituiva la "giustificazione storica" invocata da Gramsci.

Una delle notizie ivi contenute, che possono essere state utilizzate da Gramsci ai fini del suo commento, è una corrispondenza dalla Gran Bretagna datata 3 novembre, che riporto qui di seguito in una mia traduzione (il testo originale è in nota):

Quattro individui di nome Booth, Brown, Jackson e King, prima delle ultime assisi di Derby, erano stati condannati a morte per crimine di ribellione. Condotti sul patibolo, al momento stesso della morte hanno avuto l'audacia empia di arringare la folla, affinché li venisse a liberare. Questa folla era composta da loro vecchi amici che li avevano frequentemente visitati in carcere; ma il luogo dell'esecuzione era sorvegliato da folti distaccamenti di cavalleria e di fanteria, e la legge ha avuto esecuzione [5].

Inizialmente ho pensato che questa notizia potesse aver attratto l'attenzione di Gramsci (per analogia con i fatti di Torino) perché riferita a un episodio di ribellione delle classi subalterne conclusosi con una condanna penale. Episodio che forse è leggibile nel quadro della fase di irrequietezza sociale che fu caratterizzata, in Gran Bretagna, dalle proteste contro la legge sul grano del 1815, fase che sfociò nel massacro di Peterloo.

Tuttavia, non ho trovato alcun elemento che potesse suffragare questa ipotesi. Non è chiaro neanche se i quattro uomini giustiziati a Derby nel 1817 siano stati effettivamente condannati a morte per reati politici, o non piuttosto per reati comuni; in un elenco dei giustiziati nel carcere di Derby, compilato da Celia Renshaw, una storica locale, questi Booth, Brown, Jackson e King risultano essere stati condannati per aver appiccato il fuoco a dei covoni di paglia [6]. Inoltre è noto che Gramsci non amava gli atteggiamenti tribunizi e teatrali, né apprezzava particolarmente i gesti individuali di ribellione: lo si evince dal suo stesso comportamento di imputato durante il "processone" del 1928 [7], nonché dal suo commento, contenuto nei Quaderni del carcere, ad un libro che raccoglieva i resoconti di una serie di processi contro anarchici libertari [8]. Perciò mi sembra improbabile che, nel suo corsivo del 1918 che stiamo ora commentando, Gramsci possa aver preso ad esempio il comportamento di quattro condannati a morte per reati contro il patrimonio che, dal patibolo, incitano la folla alla rivolta.

C'è però un'altra notiziola, sempre nella prima pagina  del "Journal des Débats" dell'8 novembre 1817, che potrebbe aver attirato l'attenzione di Gramsci. Si tratta di una corrispondenza da Losanna datata primo novembre:

Il Cantone Esterno di Appenzell ha da poco emesso una singolare sentenza contro un ragazzino accusato di alcuni piccoli furti. Lo hanno condannato a 50 fl. di ammenda e a trenta colpi di verga. Gli sarà inoltre assegnato un posto particolare in chiesa per un periodo di due anni: dovrà trovarsi colà per due volte ogni domenica, e sarà punito severamente in caso d'inosservanza [9].

In questa notizia di cronaca (un ragazzino condannato con sentenza penale ad andare a messa due volte la settimana) troviamo un esempio estremo e grottesco di quella perniciosa, pre-moderna confusione tra diritto e morale, che Gramsci stigmatizza nella sua polemica col giudice relatore della sentenza sui fatti di Torino. Perciò ritengo che sia stata questa la pezza giustificativa di quella parte dell'argomentazione gramsciana, che la censura ha cancellato lasciando nell'articolo un buco di venticinque righe.

Note

[1] Sempre secondo l'apparato critico dell'edizione citata, la sentenza fu emessa dal Tribunale militare di Torino il 2 agosto 1918; il testo della sentenza è reperibile in "Rivista storica del socialismo", n. 2, 1960.

[2] A. Gramsci, Sotto la Mole, ed. cit., pp. 447-48. L'articolo è stato poi raccolto nella più recente edizione degli scritti gramsciani precarcerari: A. Gramsci, Il nostro Marx 1918-1919, a cura di Sergio Caprioglio, Einaudi, Torino 1984, pp. 360-2. In Internet si trova qui: http://www.liberliber.it/mediateca/libri/g/gramsci/sotto_la_mole/pdf/sotto__p.pdf, p. 269.

[3] "Passare l'esatta commisurazione alla sua entità di una pena contemplata nel codice" è frase di cui si capisce il senso, ma che sembra guasta anche grammaticalmente. Penso che Gramsci abbia invece scritto "fissare l'esatta commisurazione della sua entità ad una pena contemplata nel codice".

[4] Cfr. Leonardo Rapone, Cinque anni che paiono secoli. Antonio Gramsci dal socialismo al comunismo (1914-1919), Carocci, Roma 2011, pp. 162-6.

[5] Quatre individus nommés Booth, Brown, Jackson et King, antérieurement aux dernières assises de Derby, avoient été condamnés à mort pour crime de rebellion. Amenés sur l'échafaud, ils ont eu, même au moment de la mort, l'audace impie de haranguer la multitude, et de l'engager à venir les délivrer. Cette multitude étoit composée de leurs anciens amis qui les avoient fréquemment visités dans leur prison; mais le lieu de l'exécution étoit gardé par de forts détachements de cavalerie et d'infanterie, et la loi reçut son exécution.

[6] Fonte: http://archiver.rootsweb.ancestry.com/th/read/DERBYSGEN/2009-08/1250276359

[7] Cfr. Giuseppe Fiori (a cura di), Antonio Gramsci: cronaca di un verdetto annunciato, I Libri de "l'Unità", supplemento al numero del 4 aprile, Roma 1994. 

[8] Antonio Gramsci, Quaderni del carcere, edizione critica a cura di Valentino Gerratana, Einaudi, Torino 1975, pp. 6-7 e 1896-7.

[9] Les Rhodes extérieurs d'Appenzell viennent de rendre une singulière sentence contre un enfant accusé de quelques petits vols. Ils l'ont condamné à 50 fl. d'amende et à trente coups de bâtons. Il lui sera d'ailleurs assigné une place particulière à l'église pendant deux ans; il devra s'y trouver deux fois chaque dimanche sous des peines séveres.

          Il terremoto di Messina del 1908        
Ripubblico qui di seguito una mia recensione (risalente a sei anni fa) al libro di Giorgio Boatti, La terra trema. Messina 28 dicembre 1908. I trenta secondi che cambiarono l'Italia, non gli italiani, Mondadori, Milano 2004, pp. 414, € 18,50.

"Ore 5.20 terremoto distrusse buona parte Messina - Giudico morti molte centinaia - case crollate sgombro macerie insufficienti mezzi locali - urgono soccorsi per sgombro vettovagliamento assistenza feriti - ogni aiuto sarà insufficiente".

E' il testo del telegramma con cui il governo italiano apprese del terremoto di Messina: inviato dal comandante di una nave militare da una stazione telegrafica calabrese alle 14.50 del 28 dicembre 1908, giunse al Ministero degli Interni alle 17.35 dello stesso giorno, cioè dodici ore dopo il disastro.
In questo telegramma la valutazione dei danni è naturalmente molto sottostimata: il terremoto, dell'undicesimo grado della scala Mercalli, distrusse quasi completamente le città di Messina e Reggio Calabria e causò, secondo le statistiche ufficiali, 77.283 morti (in altre valutazioni la cifra oscilla fra le 80.000 e le 140.000 vittime).

A volte, quando ci si sofferma a considerarla, la storia del nostro paese sembra un'ininterrotta sequela di disastri. Ogni generazione ha la sua catastrofe civile da ricordare e anzi spesso più d'una, a volte d'origine naturale e a volte umana. Il copione sembra sempre lo stesso: evento tragico; prime ricostruzioni giornalistiche, concitate e a forti tinte; interviste ai superstiti; il cordoglio della nazione; le autorità dello stato si precipitano sul luogo dell'evento; polemiche sulla tempestività dei soccorsi e sulla loro efficienza; i parenti delle vittime accusano; funerali solenni; ancora polemiche finché i riflettori dei mass-media si spengono.

Questo libro di Giorgio Boatti sul terremoto di Messina si basa in gran parte su uno studio accurato dei giornali dell'epoca. Una prima constatazione è che in essi lo schema che ci è tristemente familiare appare già operante. Il governo di Giovanni Giolitti dovette ben presto difendersi dalle accuse di non aver compiuto in modo adeguato e tempestivo l'opera di soccorso delle popolazioni colpite. In particolare, l'opinione pubblica dell'epoca fu colpita dal fatto che i primi soccorsi organizzati non vennero apprestati da parte italiana, bensì, a partire dalla mattina del 29 dicembre, dagli equipaggi di squadre navali russe e inglesi che casualmente si trovavano nei pressi al momento del terremoto (equipaggi che, secondo tutte le testimonianze, svolsero la loro opera eroicamente). I primi soccorritori italiani, dell'ottavo reggimento dei Bersaglieri, provenienti da Palermo, sbarcarono solo nel pomeriggio inoltrato dello stesso giorno.

Ma la cosa che più colpisce nella reazione all'evento da parte del governo italiano non consiste tanto nella lentezza o inefficienza dei soccorsi, per la quale si possono addurre delle circostanze attenuanti: l'Italia era allora un paese povero, sottosviluppato rispetto alle altre nazioni europee; la stessa tecnologia dell'epoca non consentiva una grande rapidità di reazione; il terremoto danneggiò molto seriamente le infrastrutture e le vie di comunicazione nelle zone colpite; infine non esisteva ancora il moderno concetto di protezione civile e lo Stato italiano non era preparato ad affrontare simili emergenze.

Ciò che realmente sorprende è che fin dall'inizio, il governo e una parte della pubblica opinione sembrarono considerare il terremoto principalmente come un problema di ordine pubblico. Fra le prime preoccupazioni si registrano, infati, il timore delle epidemie e la paura dei saccheggi.

Scrive il quotidiano "La Tribuna" del 2 gennaio 1909: per impedire un'epidemia occorre "compiere l'opera distruggitrice perpetrata dal terremoto: buttare giù quel poco che resta di queste case, buttarlo giù nel modo più energico, più rapido: a colpi di cannone. Far sgomberare i pochissimi superstiti e dalle navi bombardare queste scarnificate vestigia della città (...) non v'è altra via per impedire che il luogo dov'era Messina diventi un centro d'infezione a cui nessuno osi più avvicinarsi". (p. 118). "Il Mattino" del 6-7 gennaio rilancia la stessa idea attribuendone la paternità al Re, mentre "Il Messaggero" del 6 gennaio suggerisce di ricorrere al fuoco: "Si dia in preda alle fiamme [Messina] per purificarla, o si ricostruisca con piccole case come una cittadina giapponese" (p. 119).

E' sconcertante che fra le prime misure suggerite dopo un terremoto, vi sia quella di deportare la popolazione colpita e poi bombardare la città: sembra che nel caso di Messina non si sia arrivato a tanto solo perché, a distanza di molti giorni dalla catastrofe, si continuavano a trovare dei sopravvissuti sotto le rovine. Ma si rimane ancora più stupiti quando si apprende che uno dei motivi che suggerirono queste misure estreme, fu la necessità di preservare dai furti i valori rimasti sotto le macerie e soprattutto i caveaux delle banche.

Il regio decreto del 4 gennaio 1909 stabiliva lo stato d'assedio nei territori colpiti dal terremoto e conferiva i pieni poteri per l'emergenza al generale di corpo d'armata Francesco Mazza (annota Boatti che una diceria popolare fa discendere dal suo cognome l'etimologia della locuzione siculo-calabra "non capire una mazza"). Installatosi con il suo stato maggiore a bordo di una lussuosa nave militare al largo, e senza scendere quasi mai a terra, il generale Mazza provvide a circondare Messina di un cordone sanitario di truppe, cui diede l'ordine di sparare su chiunque dall'esterno si avvicinasse alla città senza lasciapassare. Questo per impedire che bande di saccheggiatori si riversassero sul luogo del disastro.

Ecco alcuni passi tratti dal bando emanato dal generale Mazza il 10 gennaio, riportato integralmente a p. 374 del libro di Boatti: "1 - Sono sospesi fino a nuovo ordine gli scavi delle macerie da parte di privati cittadini, sia per rintracciare cadaveri, sia per recuperare valori. (...) Le persone trovate a scavare saranno considerate come ladri e deferite al tribunale di guerra. [Questo mentre ancora i parenti delle vittime cercavano i loro cari sotto le macerie, n.d.r.] Anche le truppe, nei lavori stradali che compiono, si limiteranno esclusivamente ai lavori di assestamento evitando di eseguire scavi. (...) 3 - E' proibito l'ingresso in città a tutte le persone non munite di regolare permesso rilasciato dall'autorità politica della provincia da cui provengono..."

Il 6 gennaio l'autorità militare ordina di sospendere la distribuzione di viveri ai superstiti. Saranno distribuiti viveri a bordo delle navi, solamente ai profughi che accetteranno d'imbarcarsi per lasciare la città. L'idea, commenta Boatti, è perciò quella di "utilizzare l'arma della fame e della sete per imporre (..) la desertificazione di Messina" (p. 135). Questa cinica soluzione non viene attuata perché, come accennavo sopra, alcuni dei sepolti sotto le macerie si ostinano a farsi ritrovare vivi anche dopo giorni e giorni dal terremoto; ma altresì per le perplessità espresse da una parte della pubblica opinione e anche per le proteste degli stessi messinesi: un'assemblea autoconvocata di cittadini chiede il 19 gennaio la revoca dello stato d'assedio. Stato d'assedio che - osserva con sarcasmo il corrispondente de "Il Mattino" del 6 gennaio 1909 - sembra avere lo scopo precipuo di garantire "il sonno ai morti e la biancheria, gli oggetti e i titoli di banca ai vivi" (p. 137).

In seguito Giolitti giustificò la scelta di dare priorità al recupero dei valori, adducendo il timore di speculazioni al ribasso sulla lira (p. 146). Boatti propone un'altra spiegazione: "La difesa delle proprietà, la guardia ai caveaux delle banche, il salvataggio dei lingotti che mette in secondo piano altri interventi è una linea d'azione adottata, anzi, sbandierata, perché dal disordine - anche sociale - del terremoto emerga alfine una visione dove a prevalere è l'ordine, lo status quo, l'autorità e il prestigio dell'apparato dello Stato. (...) Salvare milioni, o lingotti, dopo tutto è meno complicato che cercare di strappare alla morte, in una gara contro il tempo, migliaia di sepolti vivi" (p.155).

A questo atteggiamento grettamente calcolatore da parte degli apparati dello Stato si contrappone lo slancio di solidarietà manifestato da più parti della società. In poche settimane si raccolgono più di ventun milioni di lire (dell'epoca) in sottoscrizioni, buona parte delle quali provenienti dall'estero. La cosa non manca anzi di creare preoccupazioni nelle alte sfere: non si rischierà di creare l'abitudine all'assistenza, al farsi mantenere dallo Stato, a quello che oggi si chiama assistenzialismo? Sua Altezza Reale il Duca d'Aosta esprime autorevolmente questo cruccio quando afferma che "è immorale mantenere un'orda di vagabondi e creare oziosi" (p. 234).

Non si trattò soltanto di solidarietà finanziaria. Volontari affluirono da tutta Italia per prestare opera di soccorso. Boatti dedica particolare attenzione alla vicenda di uno di essi, il parlamentare parmense Giuseppe Micheli, un deputato cattolico che, arrivato a Messina pochi giorni dopo il terremoto, subito mise in piedi, con la collaborazione dell'Arcivescovo, un "comitato messinese di soccorso", a carattere volontario, che si rivelò un'organizzazione semiufficiale sotto molti aspetti più efficiente di quella statale (pp. 263-68). Un'altra figura che emerge è quella dell'ex sindaco socialista di Catania Giuseppe De Felice Giuffrida, che era stato protagonista pochi anni prima di una delle esperienze politico-amministrative più avanzate della Sicilia dell'epoca: da sindaco della sua città aveva promosso forme di socializzazione dei servizi pubblici (forni municipalizzati, cucine popolari), la cui esperienza risultò ora preziosa per organizzare la distribuzione dei viveri ai superstiti del terremoto (pp. 203-4).

La miseria delle regioni colpite dal terremoto impressionò molti degli osservatori e degli inviati giunti sul luogo della catastrofe. Qualcuno propose dei rimedi; ad esempio il letterato Giovanni Cena suggerì, naturalmente quale misura temporanea, quella di emigrare. "Parecchi anni di duro tirocinio all'estero (...): poi gli emigranti calabresi torneranno altri uomini e non domanderanno più nulla, fuorché il loro buon diritto di cittadini" (p. 381). (Oggi si può dire che noi calabresi abbiamo seguito il consiglio, e che gli "anni di tirocinio" sono stati effettivamente molti, anzi durano tuttora. Sarà che siamo un po' lenti ad imparare?).

Il libro di Boatti non manca di sottolineare l'imprevidenza e anche l'incoscienza generalizzata che indussero i cittadini di Messina e Reggio Calabria (le città che oggi qualcuno vorrebbe unire con un ponte lungo tre chilometri, inutile, dannoso e pericoloso) a costruire tutto, anche gli edifici pubblici, al di fuori delle più elementari regole di sicurezza. Le fotografie che corredano il volume illustrano un panorama di distruzione impressionante, ove emerge, unica costruzione intatta perché edificata con criteri antisismici, il villino di un medico messinese.

Nella sua ricognizione della pubblicistica dell'epoca, Boatti dedica due capitoli ad alcune singolari polemiche: quella (cap. XVII) fra autorità laiche e cattoliche riguardo alla sistemazione degli orfani del terremoto (il Vaticano pretendeva ovviamente che fossero tutti educati "in Cristo" nei suoi istituti), e quella concernente il destino dell'Università di Messina, di cui alcuni illustri cattedratici proposero senz'altro la chiusura, in base alla considerazione che di università ce n'erano fin troppe e che in particolare quelle meridionali erano diplomifici per giovani sfaccendati (pp. 276-7).

Boatti chiude la sua esposizione con un'osservazione suggestiva: la "meglio gioventù" dei volontari del terremoto, poco dopo, buttò via inutilmente la propria carica di idealismo e di amor patrio, la propria volontà di fare e di cambiare le cose, nelle trincee della Prima guerra mondiale. Agli ordini (aggiungo io) di quella medesima classe dirigente ignorante, ottusa, autoritaria, incapace e meschinamente arroccata nella difesa dei propri privilegi, che aveva già dato prova di sé nella gestione ufficiale dell'emergenza-terremoto e che di lì a poco "inventerà" il fascismo.

Questo testo di Giorgio Boatti fa luce su un episodio importante e poco conosciuto della nostra storia nazionale, e lo fa (a differenza della pseudo-storiografia sensazionalistica e superficiale oggi di moda) con grande scrupolosità e metodo: il volume si chiude con ben cento pagine di appendice documentaria e di note al testo. Anche solo per questo sarebbe da raccomandare. Per chi come me proviene da una delle zone disastrate, la lettura di questo libro è irrinunciabile e consente di ritrovare la radice di mali antichi.

Originariamente pubblicato il 22 febbraio 2005, qui.
          'Open source is now mainstream..' (no replies)        
'Open source is now mainstream. More and more developers, organizations, and enterprises are are understanding the benefits of an open source strategy and getting involved. In fact, The Linux Foundation is on track to reach 1,000 participating organizations in 2017 and aims to bring even more voices into open source technology projects ranging from embedded and automotive to blockchain and cloud.'

- Mike Woster, Global Enterprises Join The Linux Foundation to Accelerate Open Source Development Across Diverse Industries, March 30, 2017


Context

(Open Source) - '..“open innovation.” Companies such as AstraZeneca, Lilly, GSK, Janssen, Merck, Pfizer, Sanofi, TransCelerate, and others..'

'..Microsoft, is shifting over to open source for its development.'

          Akonadi misconception #1: where is my data?        

KDE Project:

I regularly see the same misconception and fear popping up on the mailing lists, bug reports and IRC: if the Akonadi database gets corrupted, I will lose my data.

To make it clear from the beginning: the Akonadi database is NOT your MAIN data storage.
Even if it gets destroyed, removed, your data is still safe.

So what is the database?

1) It is an interface: the Akonadi server and the underlying database is a common interface to your (PIM-alike) data for different applications, so those applications do not have to deal with the data files directly.

2) But I see my email headers and even the body in the database and in $HOME/.local/share/akonadi/file_db_data. Why? Because the database is also a cache towards your data. Common, frequently accessed parts (like e-mail headers) are stored in the database. These are usually stored permanently and kept in sync with your original data source (IMAP folders, mails on the local disc).
Parts requested infrequently are either stored in the database or in the above folder. The actual place is decided upon the size of the data. These parts are from time to time cleaned up from the cache, if they were not used for a certain period of time. Technically it is possible to configure when the cache is cleaned or if it is cleaned at all, but the regular user should not have to deal with it.

3) Is there anything I might lose by deleting the database? Yes, there is, and that is the metadata added to your data. That can be anything extra information that cannot be stored in the format of your data, like Nepomuk tags or other custom information. In case of emails, you might think that read/forwarded/etc. can be lost. Luckily this is not the case (since KDE 4.7.2), as the email storage formats can store these informations natively.

The above explains why you will not lose any critical information by losing your akonadi database.

Good, but where is my data if not in the database? This depends on what kind of data we are talking about.

1) E-mail: in case of IMAP (online or disconnected) your data is on the IMAP server. With disconnected IMAP there are windows when your local cache contains data that is not yet syncronized to the server, deleting the local cache in this case indeed will make you lose the unsynchronized files. This is not Akonadi specific though, this is true for any disconnected IMAP client.
In case of POP3, the mails is stored immediately after download in a local maildir folder. The actual place of the folder depends on your configuration, it can be just as $HOME/Mail, as $HOME/kde./share/apps/kmail/ or $HOME/.local/share/.local-mail (for new installations).

2) Calendars and contact information: they can be either on a server (Kolab server, LDAP server) and only cached in Akonadi as explained, or they can be in local vcard or .ics file. The actual location of these files again depends on your setup. The new standard place for them is $HOME/.local/share/contacts.

Still there were reports of data losing, why? Unfortunately programmers are not perfect and introduce bugs in the codebase. One of the most severe bugs caused real data losing when copying mails from one folder to another. This is fixed with KDE 4.7.2+ and any recent Akonadi server. There are other bugs around, but none will cause losing your original data files.

Finally, what will happen if the database gets corrupted? Of course, it needs to be recreated. You can try by shutting down akonadi server (akonadictl stop), removing the $HOME/.local/share/akonadi and syncronize all your resources again (this will take some time). If the database is not recreated, you need to do a full cleanup by removing also the configuration files under $HOME/.config/akonadi.
Then you need to add back your resources (IMAP/POP3/contact files/etc) and syncrhonize them. In case of emails, you need to check your filters, they most probably try to move the mails into a wrong folder.
Yes, this is a lot of work and should be avoided as much as possible, but it should be done only in the rare case of real database corruption.

I hope this will clear some confusion about the data storage inside Akonadi.

And a few word about the database itself.
We use MySql. I don't know the original reason why it was picked up (ask Volker about that ;) ), but I know some people don't like it for whatever reason.
Most of them try to use SqLite. A friendly warning: don't. This is explained also in the akonadi wiki. All what is written there is true, and I experienced myself as well.
Unfortunately recently I learned that MySQL has some severe issues in certain cases: NFS mounted home directories and failed suspend/resume. In these cases the database gets corrupted (this is a MySQL bug!), and cannot be easily restored. I did not experience this corruption myself, but was reported from time to time.
What remains is trying another database server, namely PostgreSQL. Akonadi supports it, it is possible to change the database backend in the akonaditray or in the akonadiconsole application. Changing backends means importing all your data again to the database, like you'd start from scratch. PostgreSQL support is not that well tested, so expect some rough edges, but we would like to see people try it out and reporting their experience with it.
It is my personal opinion only, but if PostgreSQL proves to work fine, we might switch to that as the default backend, given the problems with MySQL.

What about other database backends? There were plans to use Virtuoso, to reduce the number of database severs needed for a KDE desktop, but the work was not completed. See the techbase aritcle.

UPDATE: Christophe Giboudeaux raised a point about PostgreSQL, that their database format changes between major releases in an incompatible way and there is no automated, easy way for upgrade (you need to dump it with the old version and import with the new one). Sad, that there is no perfect solution.


          KDE and NVidia (updated)        

KDE Project:

The above combination was never a painless experience, still at some point in past it seemed to be better to have a NVidia card on Linux then anything else, so I continued to buy them whenever my system was upgraded. Lately although it started to make me rather bad. I have two computers, one that is a 4 core Intel CPU with 8GB of memory, the other is a Core2Duo with 3GB. The latter is a Lenovo laptop. Both have NVidia, nothing high end (Qudaro NVS something and 9300GE, both used with dual monitor setup), but they should be more than enough for desktop usage. Are they?
Well, something goes wrong there. Is that KDE, is that XOrg, is that the driver? I suspect the latter. From time to time (read: often), I ended up with 100% CPU usage for XOrg. Even though I had 3 cores doing nothing the desktop was unusable. Slow scroll, scroll mouse movements, things typed appearing with a delay, things like that. Like I'd have an XT. I tried several driver version, as I didn't always have this issues, but with newer kernel you cannot go back to (too) old drivers. I googled, and found others having similar experience, with no real solution. A suspicion is font rendering for some (non-aliased) fonts, eg. Monospace. Switching fonts sometimes seemed to make a difference, but in the end, the bug returned. Others said GTK apps under Qt cause the problem, and indeed closing Firefox sometimes helped. But it wasn't a solution. Or there was a suggestion to turn the "UseEvents" option on. This really seemed to help, but broke suspend to disk. :( Turning off the second display and turning on again seemed to help...for a while. Turning off the composite manager did not change the situation.
Finally I tried the latest driver that appeared not so long ago, 256.44. And although the CPU usage of XOrg is still visible, with pikes going up to 20-40%, I gain back the control over the desktop. Am I happy with it? Well, not....
As this was only my desktop computer. I quickly updated the driver on the laptop as well, and went on the road. Just to see 100% CPU usage there. :( Did all the tricks again, but nothing helped. Until I had the crazy idea to change my widget theme from the default Oxygen to Plastique. And hurray, the problem went away! It is not perfect, with dual monitor enabled sometimes maximizing a konsole window takes seconds, but still in general the desktop is now usable. And of course this should also make me have more uptime on battery.
Do I blame Oxygen? No, not directly. Although might make sense to investigate what causes there the NVidia driver going crazy and report to NVidia.

So in case you have similar problems, try to switch to 256.44 and if it doesn't help chose a different widget style.

Now, don't say me to use nouveau or nv. Nouveau gave me graphic artifacts and it (or KDE?) didn't remember the dual card setup. Nv failed the suspend to disk test with my machine and doesn't provide 3D acceleration needed eg. for Google Earth.

UPDATE: I upgraded my laptop to 4.5.1 (from openSUSE packages).Well, this broke composition completely, I got only black windows. I saw a new driver is available (256.53), let's try it. So far, so good, even with Oxygen. Let's see on the long run how it behaves, I didn't test it in deep.


          Commentaires sur Le Secret Pour Ne Plus JAMAIS Pester Sur Vos Erreurs Et Échecs Et Comment Mieux Apprécier Votre Corps (Partie 1/2) par ATTORNEY FREE CONSULTATION        
I hope that someday I can learn how to put my thoughts into words like you. I am a novice writer just starting to learn how to format and write. I really admire your work.
          Senior Linux Administrator - Zurka Interactive        
Washington, DC - We're looking for an outstanding Sr. Linux Admin to join a top-notch group supporting world class science and technology at the U.S. Naval Research Laboratory (NRL). Zurka Interactive is expanding our team at NRL in Washington DC.
          Staff Accountant - Lux Research        
Mountain View, CA - Location: MOUNTAIN VIEW, CAType: Full TimeMin. Experience: Entry Level
We?re Eargo and we?re on a mission to disrupt and transform the hearing health industry! We?re looking for those passionate individuals who jump out of bed in the morning dreaming of new ways to improve the
          eCommerce Manager - Lux Research        
Mountain View, CA - Location: MOUNTAIN VIEW, CAType: Full TimeMin. Experience: Mid Level
WARNING: Reading this job description may cause you to change your life and embark on a career with tremendous satisfaction and meaning. Proceed with caution.



We?re Eargo and we?re on a mission... to
          Linux Administrator - Retail Solutions, Inc.        
Providence, RI - Technical Operations - Providence, RI - Full Time
POSITION SUMMARY:

The Linux Administrator position is a contributing member of the RSi Technical Operations team. This team strives to provide a consistent level of world-class, utility grade support for its internal and external
          Customer Operations Coordinator - Lux Research        
Mountain View, CA - Location: Mountain View, CAType: Full TimeMin. Experience: Mid Level
We?re Eargo and we?re on a mission to disrupt and transform the hearing health industry! We?re looking for passionate individuals who jump out of bed in the morning dreaming of new ways to improve the lives of
          Inside Sales (medical device) - Lux Research        
Nashville, TN - Location: Nashville, TNType: Full TimeMin. Experience: Mid Level
The CHALLENGE:

Seeking a hearing solution is a big deal. For most people, it?s a big decision that involves a long period of research and contemplation which can lead to a complicated purchase process that involves
          Quality Assurance Specialist - Lux Research        
Mountain View, CA - Location: MOUNTAIN VIEW, CAType: Full TimeMin. Experience: Entry Level
We?re Eargo and we?re on a mission to disrupt and transform the hearing health industry! We?re looking for passionate individuals who jump out of bed in the morning dreaming of new ways to improve the lives of
          Human Resources Director - Lux Research        
Mountain View, CA - Location: MOUNTAIN VIEW, CAType: Full TimeMin. Experience: Executive
WARNING: Reading this job description may cause you to change your life and embark on a career with tremendous satisfaction and meaning. Proceed with caution.

We?re Eargo and we?re on a mission?.to disrupt
          Front End Developer - Lux Research        
Mountain View, CA - Location: MOUNTAIN VIEW, CAType: Full TimeMin. Experience: Experienced
WARNING: Reading this job description may cause you to change your life and embark on a career with tremendous satisfaction and meaning. Proceed with caution.



We?re Eargo and we?re on a mission... to
          Backing up and restoring data on Android devices directly via USB (Howto)        
Motivation I was looking for a simple way to backup data on Android devices directly to a device running GNU/Linux connected over a USB cable (in my case, a desktop computer). Is this really so unique that it’s worth writing a new article about it? Well, in my case, I did not want to buffer Read more »
          Superb movie secret window region 2 dvd - prix incroyable - johny depp +        
Objet ayant éà servi mais qui est toujours en bon état. Le boîtier ou la pochette peut présenter des dommages mineurs comme des éraflures des rayures ou des fissures. Pour les CD le livret et le texte arrière du boîtier sont inclus. Pour les VHS et DVD le boîtier est inclus. Pour les jeux vidé les instructions sont incluses. Pour les CD et DVD le disque ne saute pas. Pour les bandes VHS image est ni floue ni neigeuse. Consulter anonce du vendeur pour avoir plus de étails et voir la description des éfauts. Afficher la éfinition de tous les états- la page ouvre dans une nouvelle fenêtre ou uouvel onglet... En savoir plussur étatnFormat: nDVDnZone: nZone : EuropenOrigine: nCinéma américainPackaging: nEmballén n nCHECK OUT ALL MY OTHER ITEMS BEFORE THEY SELL. n PLEASE BID PROMPTLY SO AS NOT TO LOSE OUT!!!!n NOUVELLE SOLUTION TRÈINTERESSANTE:nAchetez des autres articles ensemble pour économiser sur les frais postaux !!!n SECRET WINDOW   nBOXED DVD !n nAUDIO LANGUAGES AVAILABLE: ENGLISH OR GERMANnMOVIE SUBTITL
          Whos that girl 1987 avec madona et griffin dune .        
Objet ayant éà servi mais qui est toujours en trèbon état. Le boîtier ou la pochette ne présente aucun dommage aucune éraflure aucune rayure aucune fissure ni aucun trou. Pour les CD le livret et le texte à arrière du boîtier sont inclus. Pour les VHS et DVD le boîtier est inclus. Pour les jeux vidé les instructions et la boîte sont inclus. Les dents du support de disque sont intactes. extérieur de objet présente des marques usure mineures. Pour les CD et DVD le disque ne saute pas et ne présente aucunes rayures sur la face de lecture. Pour les bandes VHS image est ni floue ni neigeuse. Consulter anonce du vendeur pour avoir plus de étails et voir la description des éfauts. Afficher la éfinition de tous les états- la page ouvre dans une nouvelle fenêtre ou uouvel onglet... En savoir plussur étatnFormat: nDVDnOrigine: nCinéma américainImage: n16:Zone: nZone : EuropenGenre: nComédienEdition: nSimplenSous-genre: nRomantiquenAnéde sortie: nAnées 1980n n nDans un état presque neuf le boitier est pas abimé l
          Prison break saison 2 2006 dvd non musical *        
Objet ayant éà servi mais qui est toujours en bon état. Le boîtier ou la pochette peut présenter des dommages mineurs comme des éraflures des rayures ou des fissures. Pour les CD le livret et le texte arrière du boîtier sont inclus. Pour les VHS et DVD le boîtier est inclus. Pour les jeux vidé les instructions sont incluses. Pour les CD et DVD le disque ne saute pas. Pour les bandes VHS image est ni floue ni neigeuse. Consulter anonce du vendeur pour avoir plus de étails et voir la description des éfauts. Afficher la éfinition de tous les états- la page ouvre dans une nouvelle fenêtre ou uouvel onglet... En savoir plussur étatnOrigine: nCinéma américainGenre: nAction AventurenFormat: nDVDnImage: n:Zone: nZone : EuropenEdition: nCoffretn n nétails de anoncenétailsnAnéde sortie en sallen2006nDuré59400000 minutesnPaysnETATS-UNISnPublicnTOUT PUBLICn Midiavideo - Tite Live édiavideo - Tite LivenCOFFRET PRISON BREAK saison BON ETAT
          Nous irons tous au paradis bedos rochefort lanoux dvd excellent etat ?        
Objet ayant éà servi mais qui est toujours en trèbon état. Le boîtier ou la pochette ne présente aucun dommage aucune éraflure aucune rayure aucune fissure ni aucun trou. Pour les CD le livret et le texte à arrière du boîtier sont inclus. Pour les VHS et DVD le boîtier est inclus. Pour les jeux vidé les instructions et la boîte sont inclus. Les dents du support de disque sont intactes. extérieur de objet présente des marques usure mineures. Pour les CD et DVD le disque ne saute pas et ne présente aucunes rayures sur la face de lecture. Pour les bandes VHS image est ni floue ni neigeuse. Consulter anonce du vendeur pour avoir plus de étails et voir la description des éfauts. Afficher la éfinition de tous les états- la page ouvre dans une nouvelle fenêtre ou uouvel onglet... En savoir plussur étatnGenre: nComédienZone: nZone : Europen n n    n                                               n     NOUS IRONS TOUS AU PARADIS               n JEAN ROCHEFORTn VICTOR LANOUXn GUY BEDOSn CLAUDE BRASSEUR n DVD EXCELLE
          Walt disney contes et legendes vol. 4 le lievre et la tortue et autres contes +        
Objet ayant éà servi mais qui est toujours en trèbon état. Le boîtier ou la pochette ne présente aucun dommage aucune éraflure aucune rayure aucune fissure ni aucun trou. Pour les CD le livret et le texte à arrière du boîtier sont inclus. Pour les VHS et DVD le boîtier est inclus. Pour les jeux vidé les instructions et la boîte sont inclus. Les dents du support de disque sont intactes. extérieur de objet présente des marques usure mineures. Pour les CD et DVD le disque ne saute pas et ne présente aucunes rayures sur la face de lecture. Pour les bandes VHS image est ni floue ni neigeuse. Consulter anonce du vendeur pour avoir plus de étails et voir la description des éfauts. Afficher la éfinition de tous les états- la page ouvre dans une nouvelle fenêtre ou uouvel onglet... En savoir plussur étatnFormat: nDVDnOrigine: nCinéma américainImage: n:Zone: nZone : EuropenGenre: nDessin animénEdition: nSimplenSous-genre: nDisneynétails de anoncenétailsnDuréminutesnPaysnETATS-UNISnPublicnTOUT PUBLICn édiavideo -
          Coffret dvd super série tv action politique a la maison blanche lot saison 1 + 2 !        
Objet semblant avoir éé retiré de son film plastique écemment. Aucune marque usure apparente. Toutes les faces de objet sont impeccables et intactes. Consulter anonce du vendeur pour avoir plus de étails et voir la description des éfauts. Afficher la éfinition de tous les états- la page ouvre dans une nouvelle fenêtre ou uouvel onglet... En savoir plussur étatnFormat: nDVDnOrigine: nCinéma américainImage: n:Zone: nZone : EuropenGenre: nérie TVnEdition: nCoffretnSous-genre: nDramenAnéde sortie: nAnées 2000 et aprè n nétails de anoncenétailsnDuré55440000 minutesnPaysnETATS-UNISnPublicnTOUT PUBLICn Midiavideo - Tite Live édiavideo - Tite LivenCoffret DVD des deux premières saisons de la érie américaine LA MAISON BLANCHE n nCette excellente érie acclamépar la critique et écompensépar de nombreuses écompenses conu un immense succèoutre-atlantique. Elle se caractérise par une éalisation de grande qualité casting écors et qualité ’image particulèrement soigné et une reconstitution éaliste de ’univers de ’ai
          Dvd titanic dicaprio winslet tbe *        
Objet ayant éà servi mais qui est toujours en trèbon état. Le boîtier ou la pochette ne présente aucun dommage aucune éraflure aucune rayure aucune fissure ni aucun trou. Pour les CD le livret et le texte à arrière du boîtier sont inclus. Pour les VHS et DVD le boîtier est inclus. Pour les jeux vidé les instructions et la boîte sont inclus. Les dents du support de disque sont intactes. extérieur de objet présente des marques usure mineures. Pour les CD et DVD le disque ne saute pas et ne présente aucunes rayures sur la face de lecture. Pour les bandes VHS image est ni floue ni neigeuse. Consulter anonce du vendeur pour avoir plus de étails et voir la description des éfauts. Afficher la éfinition de tous les états- la page ouvre dans une nouvelle fenêtre ou uouvel onglet... En savoir plussur étatnFormat: nDVDnZone: nZone : EuropenImage: n:Edition: nSimplenGenre: nDramenAnéde sortie: nAnées 2000 et aprèSous-genre: nRomantiquenégion: nAUVERGNEnOrigine: nCinéma américainépartement: n63n n nétails de anonc
          Sourires dasie - ane roumanoff antoine de caunes bruno salomone +        
Objet semblant avoir éé retiré de son film plastique écemment. Aucune marque usure apparente. Toutes les faces de objet sont impeccables et intactes. Consulter anonce du vendeur pour avoir plus de étails et voir la description des éfauts. Afficher la éfinition de tous les états- la page ouvre dans une nouvelle fenêtre ou uouvel onglet... En savoir plussur étatnGenre: nSpectacles HumournCoffret: nNon n  nSourires Asien Distribution Ane Roumanoff Antoine de Caunes Bruno SalomonenCe DVD ’une duréde préde trois heures regroupe un florilège des grands artistes comiques du moment :nEdouard Baer et François Rollin – Les cadeaux de FrançoisnLaurent Baffie – Excède vitesse à skinGuy Bedos – Tout une fin sauf moinJean-Marie Bigard – Le cul et la bouffenLes Bodin’– La lettrenDany Boon - WaïkanPatrick Bosso – Le skinMichel Boujenah – Simone BoutboulnBruno Solo et Yvan Le Bolloc’- VidéoCradenChevallier et Laspale – éception ’ôtelnAntoine de Caunes et José Garcia – extraits du Meilleur de Nulle
          Comedie familiale - [ les 3 ninjas se revoltent ] - dvd - film - v.f. - n.o. .        
Objet présentant des marques usure apparentes importantes mais qui est toujours opérationel. Pour les VHS et DVD le boîtier peut être échiré ou troué. Pour les jeux vidé les instructions et le boîtier ne sont pas écessairement inclus. Consulter anonce du vendeur pour avoir•plus de étails et voir la description des éfauts. Afficher la éfinition de tous les états- la page ouvre dans une nouvelle fenêtre ou uouvel onglet... En savoir plussur étatnCoffret: nNonFilm sur dvd original présenté dans son boitier avec la jaquette.__________________________________________________________________________________________________________________________________nLes Ninjas se évoltentn1h 25min néalisé parnShin Sang-oknAvec nCharles Napier Chad Power Donal Logue nGenrenAction Comédie FamillenNationaliténAméricainBonus :  bande-anonce   jeu interactif : tu es uinja ....n__________________________________________________________________________________________________________________________________________________
          Dvd jimmy de maria giese +        
Objet ayant éà servi mais qui est toujours en trèbon état. Le boîtier ou la pochette ne présente aucun dommage aucune éraflure aucune rayure aucune fissure ni aucun trou. Pour les CD le livret et le texte à arrière du boîtier sont inclus. Pour les VHS et DVD le boîtier est inclus. Pour les jeux vidé les instructions et la boîte sont inclus. Les dents du support de disque sont intactes. extérieur de objet présente des marques usure mineures. Pour les CD et DVD le disque ne saute pas et ne présente aucunes rayures sur la face de lecture. Pour les bandes VHS image est ni floue ni neigeuse. Consulter anonce du vendeur pour avoir plus de étails et voir la description des éfauts. Afficher la éfinition de tous les états- la page ouvre dans une nouvelle fenêtre ou uouvel onglet... En savoir plussur étatnFormat: nDVDnOrigine: nCinéma américainImage: n:Zone: nZone : EuropenGenre: nComédien                    Jimmy de Maria GiesenVous avez aimé The Full Monty vous adorerez Jimmy.nUne histoire pleine humour et émoti
          Hung ~ lintégrale de la saison 1 ~ coffret 2 dvd *        
Objet semblant avoir éé retiré de son film plastique écemment. Aucune marque usure apparente. Toutes les faces de objet sont impeccables et intactes. Consulter anonce du vendeur pour avoir plus de étails et voir la description des éfauts. Afficher la éfinition de tous les états- la page ouvre dans une nouvelle fenêtre ou uouvel onglet... En savoir plussur étatnFormat: nDVDnOrigine: nCinéma américainImage: n16:Zone: nZone : EuropenGenre: nérie TVnEdition: nCoffretnSous-genre: nComédienHUNG nINTEGRALE DE LA SAISON COFFRET DVDn309 MIN / PAL / COULEUR / DOLBY DIGITALnINTERDIT AUX MOINS DE 12 ANSnDVD ZONE LANGUES : ANGLAIS - FRANCAIS - ESPAGNOL - HONGROIS - POLONAISnSOUS-TITRES : FRANCAIS - ESPAGNOL - HONGROIS - POLONAIS - NEERLANDAIS - DANOIS - FINNOIS - GRECE - HEBREU - NORVEGIEN - PORTUGAIS - ROUMAIN - SUEDOIS - TURCnETAT DE OBJET : VU UNE FOISn 
          Les experts saison 5 - episodes 1 à 4 - dvd neuf *        
Objet ayant jamais éé ouvert ou dont emballage comporte toujours le sceau de fermeture intact du fabricant si applicable. objet comporte toujours le film plastique origine si applicable. Consulter anonce du vendeur pour avoir plus de étails. Afficher la éfinition de tous les états- la page ouvre dans une nouvelle fenêtre ou uouvel onglet... En savoir plussur étatnFormat: nDVDnEdition: nSimplenGenre: nérie TVnAnéde sortie: nAnées 2000 et aprèOrigine: nCinéma américainPackaging: nEmballénZone: nZone : EuropenBonjour le dvd est neuf sous cellon n nLes experts - saison - Episodes à  n nEpisode : Une nuit à Las VegasEpisode : En eaux troublesEpisode : un pour autreEpisode : La fontaine de jouvencen n n n nDuré: 4x42min audio en françaisn nEnvoi protéé n 
          Numbers saison 3 6 dvd +        
Objet ayant éà servi mais qui est toujours en trèbon état. Le boîtier ou la pochette ne présente aucun dommage aucune éraflure aucune rayure aucune fissure ni aucun trou. Pour les CD le livret et le texte à arrière du boîtier sont inclus. Pour les VHS et DVD le boîtier est inclus. Pour les jeux vidé les instructions et la boîte sont inclus. Les dents du support de disque sont intactes. extérieur de objet présente des marques usure mineures. Pour les CD et DVD le disque ne saute pas et ne présente aucunes rayures sur la face de lecture. Pour les bandes VHS image est ni floue ni neigeuse. Consulter anonce du vendeur pour avoir plus de étails et voir la description des éfauts. Afficher la éfinition de tous les états- la page ouvre dans une nouvelle fenêtre ou uouvel onglet... En savoir plussur étatnFormat: nDVDnEdition: nCoffretnZone: nZone : EuropenCoffret en parfait état : Langues : Français Anglais Espagnol Allemandn 
          Flic ou voyou collection belmondo n° 3 -        
Objet ayant éà servi mais qui est toujours en trèbon état. Le boîtier ou la pochette ne présente aucun dommage aucune éraflure aucune rayure aucune fissure ni aucun trou. Pour les CD le livret et le texte à arrière du boîtier sont inclus. Pour les VHS et DVD le boîtier est inclus. Pour les jeux vidé les instructions et la boîte sont inclus. Les dents du support de disque sont intactes. extérieur de objet présente des marques usure mineures. Pour les CD et DVD le disque ne saute pas et ne présente aucunes rayures sur la face de lecture. Pour les bandes VHS image est ni floue ni neigeuse. Consulter anonce du vendeur pour avoir plus de étails et voir la description des éfauts. Afficher la éfinition de tous les états- la page ouvre dans une nouvelle fenêtre ou uouvel onglet... En savoir plussur étatn n ndvd vendu sans boitier avec jacquette perforésuite au rangement dans un classeur. envoi écurisé dans une enveloppe à bulles.npour un envoi groupé ou pour un autre type envoi veuillez me contacter.ndvd en zone
          De très beaux projets, bravo et bon WE! sur OYEZ, OYEZ...        
De très beaux projets, bravo et bon WE!
          de jolis achats et beaux projets en perspective ! sur OYEZ, OYEZ...        
de jolis achats et beaux projets en perspective ! kina
          De merveilleux achats que voilà!! sur OYEZ, OYEZ...        
De merveilleux achats que voilà!!
          Ð§ÐµÑ€Ñ€Ð¸ / About Cherry (2012) BDRemux 1080p | L1        

Категория: Фильмы/HDTV/HD/Blu-Ray/MKV
Размер: 17.56 GB
Траффик: Раздают (отдают): 9,886, Скачивают (качают): 3,172
Добавлен: 2017-08-10 13:45:08
Описание: Информация о фильме
Название: Черри
Оригинальное название: About Cherry
Год выхода: 2012
Жанр: драма

Режиссер: Стивен Эллиот
В ролях: Эшли Хиншоу, Лили Тейлор, Дев Патель, Джонни Уэстон, Джеймс Франко, Хизер Грэм, Дайан Фарр, Майя Рэйнс, Винсент Пало, Элана Крауш

О фильме:
История 18-летний девушки начинающей работать в порнографическом бизнесе после того, как она переезжает в Сан-Франциско. Первое о чем ей предстоит позаботиться – какой-нибудь заработок. Новый город – новые друзья, новая судьба и пьянящая возможность легко и весело заработать, снимаясь у профессионалов. Сначала фото, потом видео - можно показать себя, пускай и полностью, без цензуры. Для раскованной симпатичной девчонки это легко.

http://s.rutor.info/imdb/pic/1945062.gif http://www.kinopoisk.ru/rating/592037.gif

Страна: США
Студия: Enderby Entertainment, Gordon Bijelonic / Datari Turner Films
Продолжительность: 01:42:11
Перевод: Любительский одноголосный, закадровый [Kerob]

Файл
Кодек: h.264
Качество: BDRemux
Видео: 1920x1080, 24598 Kbps, 23.98 fps
Звук:
AC3, 48 KHz, 6 ch ~ 448 Kb/s (русский);
DTS, 48 KHz, 6 ch ~ 1510 Kb/s (английский).
Субтитры:
Английские (полные), PGS;
Испанские (полные), PGS;
Русские (полные), SRT;
Русские (форсированные), SRT.

Семпл

Скриншоты

M.I

          Ð¡Ñ‚ена / The Wall (2017) Blu-Ray Remux 1080p | L1        

Категория: Фильмы/HDTV/HD/Blu-Ray/MKV
Размер: 21.16 GB
Траффик: Раздают (отдают): 6,733, Скачивают (качают): 8,661
Добавлен: 2017-08-10 12:20:50
Описание: Информация о фильме
Название: Стена
Оригинальное название: The Wall
Год выхода: 2017
Жанр: Триллер, драма, военный

Режиссер: Даг Лайман
В ролях: Аарон Тейлор-Джонсон, Джон Сина, Спенсер Томас, Лэйт Накли

О фильме:
Два американских снайпера (ветеран и новичок) охотятся за иракским стрелком и вскоре выходят на его кровавый след. Расстрелян небольшой конвой с топливом и хоть воины знают, что противник где то рядом, все равно оказываются в ловушке. Оба ранены, один лежит раненый и легкая мишень, молодому удается скрыться за небольшой стена. Но высунуться и даже помочь другу, лежащему в нескольких метрах, не может. Герой ловит вражескую радиочастоту и общается с иракским снайпером. Живым с поля боя уйдет лишь один из них.


http://s.rutor.info/imdb/pic/4218696.gif


Страна: США
Студия: Amazon Studios, Big Indie Pictures, Picrow
Продолжительность: 01:29:48
Перевод: любительский одноголосный, закадровый [BadBajo]

Файл
Кодек: MPEG-4 AVC
Качество: Blu-Ray Remux 1080p
Видео: 29700 Кбит/с, 1920x1080, 23.976 fps

Аудио 1: AC3, 6 ch, 384 kbps - Русский (любительский одноголосный, BadBajo)
Аудио 2: DTS-HD MA, 6 ch, 3599 kbps / 1509 kbps - Английский (Оригинал)
Субтитры: Английские

Mediainfo

Скриншоты

          How to use Twitter to promote your business online        

Twitter can be a very powerful tool for marketing any business or website online, and by using Twitter, a person can easily reach thousands, hundreds of thousands or even millions of potential customers consistently.


Tweeting Consistently
Once a person creates a profile for their business or for their website on Twitter, they should tweet consistently and update their profile consistently. Tweeting consistently will ensure that their Twitter followers are engaged in the information that they're posting, and usually, tweeting consistently can help a person to obtain new followers for their Twitter account.


Respond To Tweets
When a person has a Twitter account, people can send them tweets, or Twitter users can direct tweets to their Twitter profile. This is an excellent way for a business to connect with its customers and with its potential customers.

If a person has any questions for a business owner, they can easily ask the business owner those questions on Twitter. In addition, a question that is asked by one customer or one potential customer on Twitter is likely a question that many other people have, so when a business owner answers a question from one person, they are likely answering a question that many other people have as well.


Gaining More Followers

In order to reach a large amount of people on Twitter, it's vital to gain a large amount of followers. There are many ways to gain followers on Twitter, and one of the ways is to buy Twitter followers.

When a business owner buys Twitter followers, they should make sure that the Twitter followers that they bought are real and active. The more active that Twitter followers are, the more successful that the marketing strategy of a business on Twitter will be.


Following Other Twitter Users


In addition to gaining followers on Twitter, a business should follow other Twitter users. Following other Twitter users helps to promote interactivity among users on Twitter, and in addition, a business that follows many other people and many other profiles is likely to gain more followers much more quickly for its Twitter profile.


Posting Funny And Interesting Information

A business owner should frequently post funny and interesting information and content on Twitter. Posting funny, interesting and informative content will help to ensure that a person's Twitter followers stay interested and engaged, and in addition, posting funny and interesting content can increase the likelihood that the Twitter followers of a business profile will retweet the tweets of the business owner.

When Twitter users retweet content that a business has posted, that content can easily reach hundreds of thousands or even millions of other Twitter followers very quickly, and as a result, a business can very easily reach many more potential customers by having its followers retweet content that it has tweeted.

In addition, a business owner should also post deals and discounts for certain products and services sporadically by using their Twitter account. Posting deals and discounts will attract new customers to the business, and these deals and discounts make it likely that customers that have already placed orders with a business will place more orders in the near future. 


About Author: This article was written by Andy G, a tech geek and Linux fan from Austria. At the present moment he maintains firmware 
and driver download website called http://www.helpjet.net/


          How to Write and Compile C++ Code in Linux         

HELLO BROTHERS, IN THIS TUTORIAL WE WILL LEARN HOW TO  WRITE AND COMPILE AND RUN C++ CODE ON LINUX OPERATING SYSTEM.


          Un cheval dans la salle de bain, Dirck Gently, Détective Holistique tome 1, Douglas Adams        
J'ai découvert il y a peu la série Dirk Gently produite par BBC America et disponible chez nous sur Netflix. C'est en voyant le "d'après Douglas Adams" que j'ai fait le rapprochement avec l'auteur du Guide du Voyageur Galactique. Comme j'ai bien aimé la série TV, et qu'un ami m'a filé le premier tome de la série littéraire, je me suis dis pourquoi pas.

Un cheval dans la salle de bain, Dirk Gently, Détective Holistique tome 1, Douglas Adams

Editeur : Folio
Collection : SF
Année de parution : 2003
Titre en Vo : Dirk Gently's Holistic Detective Agency
Année de parution en VO : 1987
Nombre de pages: 375

A lire si :
- Vous aimez le non-sens
- Vous n'avez pas peur d'être perdu entre personnages et lieux
- Vous voulez une enquête qui n'en est pas vraiment une du moins par sa forme.

A ne pas lire si :
- Vous voulez de la cohérence partout

Présentation de l'éditeur :

De Sherlock Holmes à Philip Marlowe, il existe une longue tradition de détectives privés brillants, astucieux, à qui on ne la fait pas. Malheureusement, Dirk Gently n'en fait pas partie. Plus intéressé par la télékinésie, la physique quantique et les pizzas froides que par la chasse minutieuse aux indices, Dirk Gently emploie pour ses enquêtes des méthodes, disons... particulières, avec des résultats, disons... inattendus. Dirk Gently est un détective holistique. Chargé - sans fierté excessive - de retrouver un chat disparu, Gently va être confronté à un fantôme ahuri, un voyageur temporel, un secret dévastateur plus ancien que l'humanité et qui menace de la mener à une fin prématurée... et à un cheval, qui trône nonchalamment dans une salle de bains. En plus, le petit chat est mort.

Mon avis

Douglas Adams est un auteur dont je ne sais généralement que penser. Il est l'un de ces auteurs anglais qui manie à la perfection l'humour et le non-sens mais dont les histoires ont parfois du mal à me toucher (et cela même si je n'ai lu que les 3 premiers tomes de H2G2, qui m'ont semblé parfaitement inégal à cause de cela). Mais comme je le disais, un copain m'a refilé ce livre (et la suite de H2G2 aussi d'ailleurs) et j'ai vraiment adoré la série de 2016. Alors je me suis dit pourquoi pas. Surtout que j'avais bien besoin d'une lecture fraiche comme ça ces derniers temps.

J'aurais bien du mal à vous parler de l'histoire en elle-même tant elle part dans tous les sens. Je crois qu'Adams avait juste envie de se faire bien plaisir en y mettant un peu tout et n'importe quoi. Un tout et n'importe quoi qui pourtant ne l'est pas tant que ça. Douglas Adams a mélangé un certain nombre de genre pour réussir à créer une presque parfaite enquête policière. Et pourtant, cela ne semblait pas gagner du tout au départ.

L'interêt du roman, outre son humour, ce sont ses personnages. Et malheureusement, j'ai eu un peu de mal avec certain. Comme Richard, héros sans le savoir de ce premier tome. Enfin, héros... Disons que je n'apprécie que peu les personnages qui se laissent porter par les évènements, ce qui est son cas. Heureusement, Dirk Gently, qui n'apparait que plus tard, a eu toute mon attention. J'ai tout simplement adoré ce personnage qui semble tellement mais tellement à côté de la réalité. Là où Richard est pragmatique, lui est complètement hors réalité. Ses conversations sont juste énormes tant elle semble surréaliste. Il en va de même avec le professeur Reg Chronotis, vieil homme qui ne se souvient pas de tout et qui se répète bien souvent. J'ai vraiment aimé les personnages un peu loufoques de l'histoire, bien moins les plus pragmatiques. 

Et malheureusement il en va de même sur tout le livre. A chaque fois qu'on perd l'aspect humoristique, j'ai décroché du livre. Parce que ces moments-là sont particulièrement lent. Du moins, c'est l'impression que j'ai eu. De même, toute l'histoire du moine électrique, bien qu'amusante, m'a presque semblé de trop. Et c'est là quelque chose qui m'arrive souvent avec Douglas Adams, il en fait parfois trop (une impression que j'ai d'ailleurs retrouvé dans la série TV). Du coup, l'histoire en souffre pour moi. 

Il est amusant de lire les lignes d'Adams. J'ai passé un bon moment avec ce premier tome des aventures de Dirk Gently. Mais j'aurais aimé moins de longueur, plus de Dirk aussi. J'ai apprécié les réflexion sur l'absurdité du domaine informatique, celles sur la mort (qui se rapprocheraient presque  de Pratchett) ou encore l'importance de la musique. J'ai moins aimé pas mal de passage trop "sérieux" par rapport au reste, tout comme les longueurs (le monologue de Gordon au répondeur de sa soeur est parfaitement soporifique...). Finalement, c'est donc une lecture un peu en demie teinte, agréable à lire la plupart du temps mais parfois trop longue.

Pour finir, un petit mot sur la série ? Elle ressemble au livre tout en étant bien différente. Je l'ai trouvé bien plus déjantée, plus drôle aussi. La personnalité de Dirk est bien la même mais tout le reste est différent. L'histoire de Dirk a été entièrement revu, je suppose pour plaire un peu plus à un public plus jeune. Malgré les différences, l'esprit du roman est tout de même bien là. On retrouve Dirk, un compagnon qui se laisse un peu porter par ce qui lui arrive, du voyage dans le temps et ce côté un peu absurde du nonsense anglais. Après, est-ce que j'ai préféré le livre à la série ? Et bien, disons que j'ai trouvé dans les deux de quoi me plaire. Je ne saurais les départager.

          Vernon Subutex, Tome 1, Virginie Despentes        
Et voilà, j'entame la trilogie de Virginie Despentes qui fait tant parler d'elle. C'est appréciable d'ailleurs parce que du coup, on entend plus souvent madame Despentes et que j'apprécie ce qu'elle a à dire la plupart du temps. Et puis, ce Vernon Subutex, autant dire qu'il m'intriguait beaucoup, comme un peu tout les livres de l'autrice.

Vernon Subutex, Tome 1, Virginie Despentes

Editeur : Le livre de poche
Collection : /
Année de parution : 2016
Nombre de pages : 432

A lire si : 
- Vous voulez une sorte de cartographie des parisiens
- Vous aimez les romans à plusieurs voix

A ne pas lire si : 
- Vous cherchez le trash des premiers romans de Despentes

Présentation de l'éditeur : 

QUI EST VERNON SUBUTEX ?
Une légende urbaine.
Un ange déchu.
Un disparu qui ne cesse de resurgir.
Le détenteur d’un secret.
Le dernier témoin d’un monde disparu.
L’ultime visage de notre comédie inhumaine.
Notre fantôme à tous.

Mon avis

Virginie Despentes est connue pour un côté trash qui tend non pas à disparaître, mais plutôt à être plus maîtrisé. Disons que la colère de l'autrice me semble plus contenue, toujours là, mais contenue. On appelle ça la maturité chez certain, et j'aurais presque tendance à dire que pour Virginie Despentes, c'est bien cela, du moins dans sa manière d'écrire.Vernon Subutex n'est pas un livre à part dans son oeuvre. Apocalypse Bébé en été même, pour moi, une sorte de précurseur. C'est dans ce roman-là qu'elle a commencé à utiliser plusieurs voix pour parfaire son récit. Surement pas pour rien d'ailleurs que l'on retrouve dans Vernon l'un des personnages d'Apocalypse Bébé. Mais revenons au roman.

Alex Bleach, chanteur de rock, s'est suicidé. Avec lui part le loyer qu'il payait par amitié à Vernon Subutex, le disquaire qui lui a permis de découvrir la musique. Un Vernon qui a dut fermer boutique depuis un moment, qui n'a pas retrouvé de boulot et qui soudain, se retrouve à la rue, dans l'incapacité de payer son loyer. Vernon décide alors de squatter les lits et canapés de ses amis (anciens comme nouveaux), en inventa comme prétexte de revenir sur Paris après un passage à Québec. Tandis qu'il va de copains en copains, nous allons découvrir les portraits de ses parisiens qui ont pour point commun soit Vernon soit Alex Bleach.

Virginie Despentes essaie de "cartographier" la population parisienne et je suppose qu'elle y arrive pas mal (je ne suis pas parisienne, il y a des choses dans son roman qui me semble parfois carrément surréaliste pour la provenciale que je suis). Elle s'attaque, si je puis dite, à tous les niveaux, toutes les classes sociales. Et elle fait ça plutôt pas mal. Si j'avais trouvé dans Apocalypse Bébé (oui on y revient souvent à celui-ci, mais faut dire qu'ils se ressemblent assez dans la bibliographie de l'autrice) qu'il y avait trop de stéréotypes, je les trouve bien mieux gérés ici. Oui, nous en trouvons toujours (la bourgeoise qui pète littéralement son câble après s'être fait des films et s'être fait largué, le traders qui vit à cent à l'heure entre bonne affaire, drogue et baise...) mais par contre, on trouve aussi pas mal de personnages qu'on n'a pas l'habitude de voir et qui même si parfois, ils sont un peu clichés, ils permettent d'offrir de la visibilité.

Sur la dizaine si ce n'est plus de personnages que l'on va découvrir au fur et à mesure de l'avancée de la nouvelle vie de Vernon, il y a vraiment des personnages géniaux. On retrouve quelques LGBT, plus particulièrement lesbienne et trans. Et elle les traite parfaitement ces personnages-là, elle ne va pas dans le bon vieux cliché (même la Hyène est plus en nuance par rapport à Apocalypse Bébé). On sent l'authenticité dans ces personnages-là. Et ça fait du bien. Et ils ne sont pas les seuls comme ça.  

Et ce que j'ai particulièrement apprécié c'est vraiment le mélange de personnalités, les riches, les pauvres, les gens "normaux", les ex stars du X, les de gauche, les de droites, les des extrêmes et j'en passe. Vraiment, on croise de tout dans ce Vernon. Surtout qu'il est agréable de voir qu'elle les traite tous de manière presque égale. C'est à dire que même ceux qu'elle ne doit sûrement pas supporter, elle arrive à les rendre moins nauséabond que ce qu'ils sont. On sent bien l'ironie sous les descriptions, mais en même temps, on s'y attacherait presque.

Virginie Despentes a donc réussi avec ce premier tome une belle fresque de ce qu'on peut retrouver comme parisiens à notre époque. Elle le fait d'ailleurs avec une certaine douceur, loin de la colère de ses débuts. Une colère qui revient pourtant au fur et à mesure des pages mais qui n'explose pas autant. On retrouve aussi des moments un peu plus "trash" même si justement trash n'est pas le mot. Disons que lorsque ça parle sexe, l'autrice ne fait pas toujours dans la dentelle. 

Au final, c'est une fresque vraiment intéressante que nous lisons avec ce premier tome. Intéressante par son côté très humain et réaliste.  Et puis, il y a cette écriture, vive, colèrique et en même temps douce, bienveillante même parfois. Bref, une réussite qui je l'espère continuera avec les deux tomes suivants.

          C'est pour ton bien, Cindy Costes        
Je ne sais plus trop comment cette nouvelle est arrivée dans ma PAL numérique (tellement de bouquin là-dedans que si je devais me souvenir du pourquoi pour tous...). N'empêche, elle a dut me tilter à un moment donné. Et du coup, comme j'avais envie d'une lecture rapide, c'est tombé sur elle. Puis j'aime bien la couverture

C'est pour ton bien, Cindy Costes

Editeur : Autoédition
Collection : /
Année de parution : 2016
Format : epub

 A lire si :
- Vous voulez une lecture rapide (une vingtaine de page en gros)
- Vous aimez les moments de vie

A ne pas lire si :
- Vous voulez du long
- Vous aimez avoir un background.

Présentation de l'auteur :

Laetitia est une jeune femme d'aujourd'hui, une battante. Bien entourée par ses collègues, sa meilleure amie et sa mère....
Bien entourée ? Oui... effectivement, tous sont là pour la conseiller, la pousser à prendre les bonnes décisions que ce soit dans la vie amoureuse ou professionnelle.
Mais finalement, qui sont-ils pour juger et dire « ce qui est bon » ?
Avec une écriture mature, pleine de tendresse pour son personnage principale, Cindy Costes nous offre une tranche de vie, parfois douloureuse mais belle et lucide....

Mon avis

Imaginez-vous mère célibataire, travailleuse un peu trop acharnée, ayant à peine rompue avec son copain, lui-même dépressif. C'est ce qu'il se passe dans la vie de Laeti en ce moment. Or, si elle arrive à tout mener de front, il semble que cela ne soit pas l'avis de sa meilleure amie, Gaby et de sa mère. Les deux femmes veulent à tout prix chapeauter sa vie, l'incitant à changer de boulot par exemple. Le tout pour son propre bien. Et elle laisse faire, parce qu'elle n'a pas envie de se prendre la tête, parce que peut-être aussi que ça lui va pas trop mal comme situation. Situation qu'on est beaucoup à avoir connu, je suppose. Mais voilà, elle découvre qu'elle est enceinte. Et là, pas mal de chose vont changer pour elle. Parce que Gaby ne lui donne pas le choix. C'est pour son bien, elle travaille dur, elle n'a pas de mec, alors, elle va avorter. Point. D'ailleurs, elle lui prend même un rendez-vous pour ça. J'ai envie de dire "super la copine quand même...".

La nouvelle est courte, pas forcément sans défaut mais elle tape plutôt bien. On se reconnait pas mal en Laeti qui a somme toute une vie normale. Les amis trop envahissants, les mères qui continuent à diriger notre vie... C'est l'une des forces de la nouvelle d'ailleurs, ce personnage de "madame tout le monde" qui soudain va se rebeller. Pour elle, se sera parce qu'elle est enceinte et que non, elle n'a pas envie de suivre le choix que l'on veut faire pour elle. J'ai apprécié d'ailleurs qu'elle ne parte pas bille en tête juste pour être en rébellion. Une petite discussion avec la gynécologue sur le choix qui est intéressante bien que courte et hop, voilà notre Laetitia qui prend sa décision pour son bien à elle en son âme et conscience.

La nouvelle est agréable à lire, surtout qu'on arrive facilement à s'identifier à la jeune femme. Le style est fluide, n'en fait pas trop. On s'immerge rapidement et si la nouvelle est sans surprise, elle permet de passer un moment sympathique. Après, n'attendez rien de foufou ou de vraiment surprenant hein, ce n'est pas vraiment le but, il me semble. 



          Scumland, Absinthe Pandemos        
Vous allez finir par croire que je suis payée par Walrus pour faire des avis sur leurs livres. Et bien pas du tout, juste que quand on aime, on ne compte pas, surtout avec une OPMORSE qui m'a permis de me plonger dans les pulps qui m’intéressaient depuis un moment. Bref, depuis que j'ai découvert la maison d'édition numérique (en 2013), je n'ai jamais été déçue par mes lectures. Eux et moi, on se comprend parfaitement. Et ce n'est pas ce Scumland qui va me faire changer d'avis !

Scumland, Absinthe Pandemos

Editeur : Walrus
Collection : Pulp
Année de parution : 2015
Format : epub

A lire si :
- Vous voulez du saignant
- Vous voulez de la misandrie

A ne pas lire si :
- Vous êtes un gros macho qui ne comprend pas toujours le second degrés et qui se prend la tête pour un rien
- Vous voulez une petite histoire mêmère

Présentation de l'éditeur :

La nature est hostile en dehors des cités, mais la société se porte mieux depuis la révolution misandre : désormais, devenir un esclave castré est ce qui peut arriver de mieux à un « chamallo » (Cisgenre Hetero Male Low Life). Traqués dans les jungles qui bordent les villes, les mâles sont ramenés à leur condition de matière première et servent de cobayes à des expériences souvent sanglantes et rarement pratiquées sous anesthésie. Ainsi exploités, ils contribuent à la survie de l’espèce… et grâce à la technomagie, on n’en perd plus une goutte !
Flora et Maddy sont deux traqueuses bien décidées à aider le SCUM — l’élite des tueuses professionnelles — à mettre la main sur un chamallo errant repéré aux abords de la cité. Armées de leurs machettes et d’une bonne dose de rage, elles enfourchent leurs motos et partent en chasse dans les ruines du vieux monde.

Mon avis

Au fur et à mesure de mes lectures, je me rends compte que je porte un intérêt grandissant pour les thèmes féministes et pour les personnages féminins qui ne sont pas de potentielles "princesse à sauver par un chevalier blanc alors qu'elles auraient pu être bien plus badass que ça".  Alors lorsque je vois un livre comme Scumland, autant le dire, je me jette dessus. Rien que la quatrième de couverture me donnait l'eau à la bouche et cela s'en parler de cette magnifique couverture (comme toutes celles de la collection pulp d'ailleurs). Je le savais Scumland et moi, on était fait pour bien s'entendre. Mon côté féministe parle beaucoup et comme je l'écoute beaucoup, je n'allais pas faire une impasse sur le roman.

Scumland nous plonge dans un monde misandre. Pour les personnes dans le fond qui ne savent pas voici une définition de misandre : Qui éprouve du mépris, voire de la haine, pour le sexe masculin ; qui témoigne de ce mépris (merci Larousse). La société créée après une apocalypse (laquelle, on ne sait pas) est une société féministe et féminine qui se base pas mal sur le SCUM Manifesto de Valérie Solanas (oui, j'ai fait des recherches et on peut le trouver là). Alors du coup, vu le dit manifeste, le roman allait être bien violent, surtout pour les hommes. Et je n'avais pas tord du tout.

Parce que de la violence, il y a en et pas qu'un peu. Rien que les premières pages risquent de faire mal à ces messieurs et réjouir toutes les femmes qui ont pu ou se sentent encore opprimées. Vient ensuite une partie plus calme, où l'on découvre le traitement réservé aux chamallos (aux hommes (enfin aux cisgenre male quoi)) grâce à la technomagie mais aussi le fonctionnement de la société misandre. Une société qui a banni tous ce qui pouvait être masculin (le travail, l'argent par exemple) et qui surtout oppressé les femmes à notre époque. Alors, ça risque pour certain d'avoir l'air totalement surréaliste, malheureusement, ce n'est pas tant le cas que ça. Disons que la plupart des femmes vont parfaitement comprendre le discours de cette société et qu'un certain nombre d'autres personnes vont crier à la misandrie et se plaindre. Bref, les bons machos vont nous lâcher de belles male tears.  Après la dite partie calme, on passe à la chasse aux chamallos et au retour de la violence. Et là aussi, nous allons avoir des male tears. 

Mais la violence n'est pas le point central du roman, juste ce qui le place finalement dans la collection pulp de Walrus. On y trouve plein de chose qui font réfléchir la bébé féministe que je suis. Et c'est là que personnellement j'ai trouvé tout l'interet du bouquin. Oui, le féminisme sur lequel il s’appuie est clairement anti-hommes, mais il me semble que l'auteure joue justement sur cela pour ouvrir un peu les consciences. Du coup, on se divertit beaucoup et en plus de ça, on réfléchit aussi. 

Au final, je l'ai bien aimé ce Scumland. Les personnages sont pas forcément ultra développés mais elles sont plaisantes à suivre, l'univers m'a fait bien plaisir et ça se lit facilement (à condition par contre de connaitre deux trois trucs sur le genre, le féminisme mais franchement, suffit de traîner un peu sur twitter ou pas loin de féministes pour les comprendre et sinon y a google au pire). Un livre bien sympathique et qui donne à la femme un rôle à sa hauteur (celle de personne qui n'a pas besoin d'un mec pour déboîter grave)(je raconte pas comme ça fait du bien ce genre de personnage hein). Bref, c'est du pulp, c'est du Walrus, c'est du bon. Et je m'en vais voir si je peux pas trouver d'autres livres (roman ou nouvelles) d'Absinthe Pandemos de ce pas.

          Le démon dans l'escalier, Julien Noel        
Je continue avec l'OPMORSE (d'ailleurs, cette semaine, ce sont les romans qui sont en promos)(désolée cher porte-monnaie...) et cette fois, c'est le seul livre dont vous êtes le héros que j'ai pris durant la promo la semaine passée. Oui, il n'y en avait qu'un qui m’intéressait (chose rare quand même chez Walrus). 

Le démon dans l'escalier, Julien Noel

Editeur : Walrus
Collection : Rendez-vous au 14
Année de parution : 2017
Format : epub

A lire si : 
- Vous aimez jouer
- Vous voulez une aventure un peu barré

A ne pas lire si :
- Vous aimez le compliqué
- Vous n'aimez pas les livres dont vous êtes le héros

Présentation de l'éditeur : 

Pas simple de gagner honnêtement sa vie de sorcier lorsque l’on est inconnu et qu’on n’a aucune relation dans le milieu. Pourtant on dirait que c’est votre jour de chance : on vous propose un job. Certes, on est venu vous pêcher dans un bar miteux et ces gens ont l’air d’être dotés de pouvoirs bien supérieurs aux vôtres. Mais soyez lucide : c’est sans doute votre seule chance de percer dans ce métier et de vous faire une réputation. A priori, il s’agit juste de rendre un petit service — un mage, un esprit, une invocation, un enchantement, un démon peut-être. Dans tous les cas, pas de quoi fouetter un chat. Mais pourquoi faire appel à vous si la mission est si facile ?
Vous vous sentez à la hauteur ? Tant mieux, car c’est vous qui serez aux commandes de cette courte aventure dont vous êtes le héros. À vous de faire les bons choix pour ne pas ruiner définitivement vos espoirs de devenir un sorcier reconnu.

Mon avis

J'en avais déjà parlé sur Plongée sur R'Lyeh de Loic Richard, les livres dont vous êtes le héro sont pour moi une sorte de madeleine de Proust. J'ai passé une bonne partie de mes vacances d'été entre 8 et 15 ans à dévorer ce genre de bouquin que je piquais allègrement à mon frère. Alors, de temps en temps, j'aime bien me replonger dans l'ambiance de l'adolescence. Et chez Walrus, les livres dont vous êtes le héros sont de qualité.

Ce Démon dans l'escalier vous fait devenir un sorcier de bas étage à qui l'on confie enfin une mission qui devrait redoré son blason. Dès le début, on sent l'aventure un peu barrée, à l'image des pulps chers à la maison d'édition du morse. Parce que le dit Démon dans l'escalier est du genre particulier et que vous êtes du genre pas forcément très aidé, je dirais. L'aventure n'en est pas moins savoureuse et je me suis prise au jeu avec facilité.

L'aventure est assez courte (bien plus que celle de Plongée sur R'Lyeh) et parfaite pour les débutants. Attention toutefois à prendre deux-trois notes car le héros va se voir douter de certaines armes ou compétences au cours de l'aventure. Or si comme moi, vous ne la faites pas en une seule journée (ce qui est plus que faisable d'ailleurs), vous risquez de ne plus savoir ce que vous avez ou non. Une aventure courte mais qui possède quelques embûches bien sympathiques (je suis du genre à chercher d'abord à perdre en répondant le plus crétinement possible rien que pour rire des morts ou défaites parfois bien stupide des personnages)(d'ailleurs pas de mort ici mais un contrat qui prend fin tout simplement). Ainsi votre serviteuse n'a pas terminé cinq fois son aventure en le faisant exprès pour quatre d'entre elles. Autant dire qu'il vous faut tout de même réfléchir un minimum avant de choisir le prochain chemin.

Au final, je me suis drôlement bien amusé avec ce Démon dans l'escalier. Les personnages secondaires sont sympathiques, le héros bien looser et le démon amusant (je ne veux pas en dire plus pour ne pas spoiler). Son seul point négatif, il est peut-être un peu trop court. J'aurais bien fait quelques heures de plus avec lui.

          Proie Dunoir, Gaelle K. Kempeneers        
Second acquisition de l'OPMORSE (vous avez encore trois jours d'ailleurs pour profiter des promos sur les livres de monsieur Desienne)(si je ne les avais pas tous déjà,  mon compte en banque aurait pas apprécier...), je ne savais pas trop que penser de ce Proie Dunoir qui me faisait envie depuis un bon moment déjà (mes journées étant trop courtes, comme mon compte en banque soit dit en passant, j'ai attendu bien longtemps avant de me l'offrir)(trop même). 

Proie Dunoir, Gaelle K. Kempeneers

Editeur : Walrus
Collection : pulp
Année de parution : 2015
Format : epub

A lire si :
- Vous aimez le pulp à la sauce Walrus
- Vous voulez une héroine d'urban fantasy qui change 
- Vous voulez de l'action, de l'humour et que ça envoie du steack

A ne pas lire si :
- Vous n'aimez pas les pulps

Présentation de l'éditeur : 

My name is Dunoir. Proie Dunoir. Laissez tomber : private joke.
Qui je suis ? La nouvelle recrue du B.A.S., la banshee de service. On m’a engagée pour botter les culs des méchants qui hantent les rues de Rédemption. Sauf qu’entre les monstres mythiques, les divinités en goguette, les vampires crétins et les Puissances qui se bousculent au portillon, je ne sais plus où donner de la tête. Alors, quand en plus la Famille (la mienne, sinon ce ne serait pas drôle) s’en mêle, j’ai bien besoin de mes collègues Lucrèce et Leyhan pour y mettre un peu d’ordre. Sans oublier Jack, le loup. Mon âme-sœur, parait-il.
Je vous ai déjà parlé de mon âme ? Y a moyen d’écrire tout un roman sur le sujet. Ah ! Mais attendez… Bref, y a des jours comme ça où on se dit qu’on aurait mieux fait de se casser la jambe au saut du lit !

Mon avis

Les Pulps chez Walrus se suivent mais ne se ressemblent pas. Si l'on retrouve toujours la petite touche de l'éditeur, une certaine folie douce qui fait du bien, il faut bien avouer que les histoires vont d'un thème à l'autre sans le moindre problème. Depuis la création de la collection, j'ai lu  des filles qui font du roller derby (Roller Derby X de Michael Roch), une histoire de zombie (Zoulag de monsieur Desienne), le premier épisode d'une détective dans l'univers de Lovecraft (Premier épisode d'A gauche après l'asile de Jessie) et à présent, la première saison des aventures d'une Banshee. Et je prends toujours le même plaisir à lire cette mauvaise littérature, ce petit plaisir coupable qui me fait autant de bien que de la dark romance aux amatrices de romance érotique. Mais passons à ce Proie Dunoir, petit bijoux dans le domaine de l'urban fantasy qui envoie du lourd.

Il faut dire que Proie, l'héroïne, fait partie de ces personnages que j'adore suivre. Charmante punk de vingt quatre ans, elle n'a pas la langue dans sa poche, fait la forte devant les autres sans l'être toutefois trop et possède un sens de l'humour plus que plaisant. Autant le dire, ce n'est pas l'une de ses héroïnes trop parfaite, trop fade que voilà. Elle me rappelle un peu Marie dans Sainte Marie des Ombres ou encore Maeve Regan de Marika Gallman. Bref, un personnage "à la française", loin du stéréotype américain trop lisse. Et j'aime les personnages qui ne sont pas lisses justement. 

D'ailleurs, aucun ne l'est dans Proie Dunoir. Ils ont tous ce petit grain de folie qui les rend assez unique en leur genre malgré une approche à première vue un peu stéréotypée. Mais juste à première vue, vu que Gaelle K. Kempeneers s'amuse régulièrement à les prendre à contre emploi. Et j'adore ça. Surtout qu'elle a réussi à créer une belle osmose entre les personnages. J'ai particulièrement apprécié Lucrèce, sorcière blanche de son état, légèrement guindée, un peu "prout-prout" et qui pourtant est juste super géniale et sort parfois des vannes assez bien sentie. J'ai été par contre un peu déçue que l'on voit moins Leyhan, la sirène, qui entretient avec Proie une sorte de je t'aime, moi non plus à base de piques bien senties. Et puis, il y a Jack. Jack c'est le genre de personnage qui risquait de me prendre la tête. L'homme du groupe, fort, beau, ténébreux et lié à Proie par un lien d'âme (je n'ai pas pu m'empêcher d'y voir une sorte de "parodie" du lien entre Jacob et Renesmee dans Twilight de Meyer)(oui, il m'arrive de lire des livres un peu plus niais)(même pas honte). Or, j'ai adoré Jack, justement parce que ce qui aurait pu être bien chiant (le lien, l'amour fou, la niaiserie du truc) est complètement retourné pour en faire quelque chose de génial. 

Mais il n'y a pas que les personnages de géniaux dans ce roman. L'univers est agréable. De l'Urban Fantasy à la française qui se passe donc non loin des Rocheuses. On se trouve avec un mélange de légende européenne (la Banshee, la sirène, les cours des fées) et amérindienne (les porteurs de peau, les wendigos). Du coup, on ne s'étonne pas de retrouver Nimué (pour ceux qui ne savent pas, il s'agit de la Dame du Lac) dans les Rocheuses par exemple. Un mélange qui n'est pas pour me déplaire. Surtout que j'adore la mythologie féerique européenne. Et chose sympathique, il ne faut pas être un expert en féérie pour tout comprendre. 

Et on ajoute donc à tout cela, le style de l'autrice, percutant, plein d'humour et fort agréable à lire. Je ne raconte pas combien de fois j'ai pu sourire, rire, pousser des petits cris de fangirl ou faire la moue en lisant le roman (Chéri me prend parfois pour une folle lorsque je lis, je devrais me filmer tiens pour rire). Un style qui irait parfaitement bien pour une série. Ce qui est d'ailleurs le cas. En lisant les premiers chapitres, on se rend bien compte qu'au départ, Proie Dunoir devait être une série (qui rend très bien en roman). Aurais-je préféré que ce format-là soit choisi au final ? J'avoue que oui (mais c'est parce que j'adore réellement les séries dans ce genre, courte sans trop l'être avec des cliffhangers qui me font râler à mort et l'attende qui va avec). J'espère grandement d'ailleurs qu'on puisse avoir une saison deux. 

Et enfin, conclusion pour la Banshee Punk ? Gros mais alors gros coup de cœur pour ce roman. Je l'ai fini ce matin et j'en veux encore. Je veux (j'exige serait plus vrai, mais je ne suis qu'une simple lectrice hein) une suite. Je veux savoir ce qu'il va se passer ensuite, je veux plus de Proie et de Jack et des autres. 







          Les Chiens et les Loups, Irène Némirovsky        
Je mettais dis que cette année, j'allais découvrir la littérature slave. Et puis, les mois ont passé et rien du tout. Il était temps que je m'y mette. C'est donc avec une autrice d'origine ukrainienne exilée en France que je commence ma découverte slave.


Les Chiens et les Loups, Irène Némirovsky

Editeur : Le livre de poche
Collection : /
Année de parution : 2010
Nombre de pages :  250

A lire si :
- Vous voulez une histoire d'amour compliquée
- Vous aimez les histoires qui ne sont pas simples
- Vous voulez du sentiment d'exil

A ne pas lire si :
- Vous voulez juste de la romance

Présentation de l'éditeur :


Témoin des bouleversements de son siècle, Irène Némirovsky, morte à Auschwitz en 1942, est l'auteur d'une oeuvre étonnante qui fait d'elle un des plus grands écrivains de l'entre-deux-guerres. À la croisée des cultures juive, française et slave, cette romancière ne cesse de surprendre par sa modernité. Comme la plupart des romans d'Irène Némirovsky, Les Chiens et les Loups (1940) n'est pas étranger au destin personnel de son auteur. Le sentiment d'un inconsolable exil (issue de la
haute bourgeoisie, Irène Némirovsky fuit Kiev et la Révolution d'Octobre avec sa famille avant de trouver refuge en France), le poids de la société et la fatalité du destin sont au centre de ce roman qui évoque l'amour insensé de deux jeunes Juifs unis par un lointain souvenir. Ada, une artiste révoltée, et Harry, un riche banquier, sont les deux facettes d'une même personne. Tragiquement attirés l'un vers l'autre, rien ne peut les réunir, si ce n'est le sentiment de leur propre perte. Bercé de mélancolie, ce bouleversant roman sur l'enfance et l'innocence perdues est un chef-d'oeuvre de la littérature, à découvrir, ou à redécouvrir.

Mon avis

La quatrième de couverture étant assez intriguante au niveau de la vie de l'autrice de ce roman, je suis allée un peu fouiller sur wikipédia pour en savoir plus. Cette femme, née en Ukraine, de confession juive, a dut fuir son pays plusieurs fois pour échapper aux pogroms (attaque ultra violente contre les juifs) puis la révolution d'Octobre. Elle se réfugiera en France avec sa famille. Malheureusement, la seconde guerre mondiale passera par là et elle mourra à Auschwitz comme bien d'autres. Les Chiens et les Loups est le dernier roman publié de son vivant. Elle fut une autrice prolifique se basant pas mal sur sa vie et sur son exil. Les Chiens et les Loups en est un bel exemple. 

Ada Sinner est une enfant juive née dans la basse ville. Orpheline de mère, elle vit avec son père et son grand-père jusqu'à l'arrivée de sa tante Rhaïssa et de ses enfants après la mort de son époux. Si son enfance se passe dans la pauvreté, elle n'en est pas moins tout à fait malheureuse. Elle accepte sa condition, se rebelle contre une tante qui n'en a rien à faire d'elle, vit comme la plupart des enfants. Jusqu'à ce qu'elle aperçoive Harry Sinner, un cousin éloigné, petit fils du Sinner de la ville haute, un parent riche. A partir de cet aperçu, la vie d'Ada va se voir modifier. Elle voue un amour fou à Harry qu'elle ne connait même pas. Mais la vie est souvent injuste et suite aux pogroms, elle part avec sa tant Rhaïssa, Lilla et Ben, ses cousins, ainsi que Madame Mimi, une française pour Paris. Commence alors l'exil pour elle, dans une ville et un pays étranger où elle n'est pas forcément bien vu. Là, elle doit commencer une nouvelle vie et pourquoi pas, un jour se rapprochait d'Harry, lui aussi venu à Paris.

Si le roman se présente comme une sorte de Roméo et Juliette à la sauce juive, il est bien plus que cela. Irène Némirovsky a surement dut se servir de sa propre expérience tant les sentiments sur l'exil sont forts. Car c'est bien de cela que le roman parle. Enfin, pas que, mais nous le verrons après. Les deux personnages principaux du roman, Ada et Harry, vivent l'exil à leur façon. Elle restant slave, sauvage par rapport aux français, lui se mêlant sans vraiment le faire. Finalement, malgré la différence de leur statut sociaux (elle pauvre, lui héritier d'un empire banquier), ils restent pareil face au déracinement. D'ailleurs, ce sont les peintures d'Ada qui le feront comprendre à Harry. Leur attachement, leur histoire d'amour semble découler plus de cet exil que de vrais sentiments amoureux. Les deux sont particulièrement semblables, deux faces d'une même personne au final. Ils ne sont pas les seuls. Ben, le fils de tante Rhaïssa et mari d'Ada, vit aussi son exil d'une autre manière. En réalité, qu'il soit en France ou en Ukraine, il vivrait de la même manière, essayant à tout prix de s'élever de sa condition. Il en va de même pour Lilla, sa sœur, qui aurait pu avoir un avenir brillant et qui finalement, tombera dans l'oubli, comme bien d'autre.

Le fait que les personnages principaux soient juifs apporte aussi beaucoup au roman. Ils ne sont pas juste étranger, ils sont juifs. Or, à l'époque de l'écriture du roman (il est publié pour la première fois en 1940), les juifs ne sont pas vraiment les gens les plus en vu. Trop riches pour certains, trop "étrangers" pour d'autre, leur population restent mystérieuses pour beaucoup. Les personnages sentent tous cela. Ils sont tous semblables entre eux avec pourtant cette différence des liens sociaux. Cela se voit beaucoup avec Ben, jaloux de Harry, qui ne cesse de répéter à Ada qu'ils sont presque comme des frères, que seule la naissance et l'éducation ont séparé, qu'ils sont comme les chiens et les loups (d'où le titre, ben oui).

On ajoute à cela une écriture simple, agréable et finalement belle, une vision de la société d'alors assez critique, encore plus concernant les juifs. D'ailleurs, d'après wikipédia, Irène Némirovsky aurait eu à une époque une réputation d'antisémiste. Réputation qui lui venait semble-t-il plus de l'envie de plaire aux français à travers ses livres qu'autres choses. Il me faut trouver une biographie de cette autrice. Elle m'intrigue autant que ses personnages et ses histoires.

Pour finir, Les chiens et les loups est un très bon livre. Il se cache sous des abords un peu "simple" de la romance pour parler de tout à fait autre chose. Je l'ai lu lentement pour en profiter (il est tout de même assez court). Il est certain que je lirais d'autres roman de madame Némirosky. 

          Les Blaireaux se cachent pour Mourir, A gauche après l'asile, Saison 1, épisode 1, Jessie        
Premier achat de l'OPMORSE (d'ailleurs, cette semaine, ce sont les livres dont vous êtes le héros qui sont en promos)(j'ai chroniqué il y a un moment Plongée sur R'Lyeh y a un moment de ça)(toute mon enfance les LDVELH), cet épisode d'une série qui se veut loufoque aura fait mon week-end.

Les Blaireaux se cachent pour Mourir, A gauche après l'asile, Saison 1, épisode 1, Jessie

Editeur : Walrus
Collection : Pulp
Année de parution : 2016
Format : epub

A lire si : 
- Vous voulez du déjanté
- Vous voulez une enquête
- Vous voulez une héroine qui n'a pas la langue dans sa poche

A ne pas lire si :
- Vous n'aimez pas Lovecraft
- Vous voulez du calme et de la sérénité.

Présentation de l'éditeur : 

Comment décrire l’indescriptible ? Il se passe beaucoup de choses à Arkham, ce qui n’est pas pour déplaire à Casey Bolton, détective privée de l’occulte à la tête d’une agence qui se voit confier d’étranges enquêtes. Entourée de curieux spécimens plus ou moins aptes à mener à bien les noirs desseins des Grands Anciens, la jeune femme doit démêler d’extravagantes affaires... s ans jamais perdre son style (tout le reste pourra être négocié).
À ceux qui ont toujours su qu’HPL n’était pas devenu fou pour rien, ce livre va vous donner raison : aucune chance que vous sortiez indemne de la lecture des aventures de Casey Bolton. Les éditeurs et surveillants du Walrus Institute déclinent quant à eux toute responsabilité concernant la perte de vos points de santé mentale, mais s’engagent à prodiguer les meilleurs soins à Jessie, l’auteure de cette truculente fresque haute en couleur.

Mon avis

Qu'il va être compliqué de donner mon avis sur ce premier épisode d'une série qui je l'espère va continuer. Mais on va essayer, hein. Après tout, je suis là pour ça, hein. Donc allons-y.

Prenez un peu beaucoup de Lovecraft, son univers, ses dieux emblématiques..., prenez ensuite une détective qui n'a pas réellement de chance et qui ouvre parfois un peu trop sa gueule, une étudiante trop parfaite, un footballeur américain coqueluche de son équipe qui broute méchamment le gazon, un humeur parfois douteux, de l'action, de l'occulte et vous obtiendrez "A gauche après l'asile", un bon pulp comme Walrus aime publier, comme j'aime les lire. Barré complet et tellement addictif. 

Jessie c'est inspiré du jeu de rôle "L’appel de Cthulhu" et des divers écrits de Lovecraft pour nous pondre sa série. Mais si on ne connait pas l'oeuvre de Lovecraft (ou comme moi, le jeu de rôle), ce n'est pas bien grave. Bon, on va rater deux trois références surement, mais on va quand même bien profiter de l'épisode. Ce qui est agréable. Pas besoin de connaitre par cœur la bibliographique horrifique de Lovecraft pour lire A Gauche après l'Asile. Et ça c'est bien. 

D'ailleurs, on finit rapidement par oublier le monsieur pour Casey Bolton. Casey, c'est tout une histoire. Un personnage comme je les apprécie. Forte en bouche, quelque peu barrée, la réplique facile, tout comme la critique et par qu'envers les autres (même si), la courtoisie en berne. Et elle n'a pas la seule à m'avoir plu. Son équipe est loin d'être ennuyante, entre une tueuse à gage androgyne, une étudiante blonde bien trop parfaite et son garde du corps à la poitrine imposante et j'en passe vu que pour l'instant, nous ne les avons pas tous rencontrer. Ben oui, c'est un épisode d'introduction, faut laisser quelques surprises pour les autres. D'ailleurs, si l'équipe semble déjà bien particulière, elle n'est pas seule. Les personnages secondaires sont tous aussi succulents. Mention spéciale d'ailleurs à Soeur Marie que j'espère découvrir un peu plus dans les autres épisodes (pis je veux le reste de l'équipe aussi)

On ajoute donc à des références fort sympathiques (d'ailleurs, même si l'action se déroule dans les années 1920 et quelques les références à notre culture sont trouvables)(style vampire qui clignote et scintille par exemple), des personnages déjantés, une écriture rapide et non dépourvue d'humour. Un combo gagnant avec moi et qui fait de cette série un vrai petit plaisir pour amateur de pulp walrusien.
Et en plus de ça, si jamais vous n'en avez pas eu assez, on peut retrouver tous les jours des textes d'environ 100 mots sur le blog de l'auteure qui tournent autour de la série (même si parfois l'autrice fait référénce à une saison future, me semble pas qu'il y ait de gros spoiler) : le névronomicon.

          Les Faucheurs sont les Anges, Alden Bell        
Cela faisait un petit moment que je voulais le lire celui-là. Surtout à cause de son titre, pour tout dire. J'ai finalement franchi le pas.

Les Faucheurs sont les Anges, Alden Bell

Editeur : Bragelonne
Collection : Terreur
Année de parution : 2012
Titre en VO : The reapers are angels 
Année de parution en VO : 2010
Format : AZW

A lire si : 
- Vous voulez de l'apocalypse déjà bien présente sur Terre
- Vous voulez du road-trip

A ne pas lire si :
- Vous voulez du zombie-apocalypse qui crachent beaucoup la violence et le sang

Présentation de l'éditeur : 

Depuis vingt-cinq ans, la civilisation se réduit à de pauvres enclaves qui s’efforcent d’endiguer des flots de morts-vivants. Une jeune fille nommée Temple sillonne ces paysages d’une Amérique dévastée lors d’une errance solitaire qui lui permet de faire taire ses démons intérieurs. Elle n’a pas souvenir du monde avant l’arrivée des zombies, mais se rappelle le vieil homme qui les avait recueillis, son jeune frère et elle ; un cadet dont elle a eu la charge jusqu’à la tragédie qui l’a poussée à aller de l’avant, en quête de rédemption. Un voyage initiatique d’îlot préservé en îlot préservé, à travers un Sud ravagé en proie à la sauvagerie, au cours duquel Temple devra décider où fonder un foyer et trouver le salut qu’elle cherche désespérément.

Mon avis

Comme je le disais, cela faisait un bail que je voulais lire ce roman. Du mort-vivants, du road-trip, un titre accrocheur... J'étais sûre que le livre allait me plaire. D'ailleurs, c'est le cas. Mais pas forcément pour ce que j'espérais.

L'auteur nous entraîne dans un monde où les mort se sont relevés depuis déjà vingt cinq ans. L'invasion est bien là et les humains encore en vie font ce qu'ils peuvent pour le rester. Ainsi naissent des enclaves où la vie semble reprendre un peu son court malgré la menace qui rode. Ainsi certains vont sur les routes pour échapper à tout cela. Temple, quinze ans, a trouvé refuge dans un phare. Un moment agréable mais court puisqu'elle est retrouvé par les morts-vivants (j'ai failli écrire m-v, Toxic n'est jamais bien loin de moi lorsque je chronique du zombies...). Elle repart sur les routes, trouve une des enclaves. Pense même si installer. Sauf que... Sauf qu'elle tue un homme en se défendant et que le frère de celui-ci veut sa vengeance. Alors, elle repart, rencontre sur sa route Maury, un homme déficient mental qu'elle va prendre sous son aile. 

Si vous vous attendez à de la grosse baston, à du zombies très très méchant, vous pouvez passer votre chemin. Les Faucheurs sont les Anges n'est pas une histoire de zombies. Ils ne sont là que pour le décors ou presque. Parce que le roman, c'est l'histoire de Temple, de sa recherche de rédemption. C'est clairement pas un roman qui fait peur, qui file les jetons. C'est un roman qui se veut humaniste, presque contemplatif aussi. L'auteur a choisi de situer son récit bien après la catastrophe pour parler de l'humanité qui reste, qui essaie de se redresser. Le choix n'est pas anodin dans son discours en fait. Il évite ainsi toute la partie "On va tous crevé, faisons n'importe quoi" pour se concentrer sur autre chose.

Avec le road-trip de Temple, il dépeint un monde qui pourrait être beau, qui l'est d'ailleurs en un sens. Il se penche sur l'humain. D'ailleurs, les personnages sont souvent bien faits. Temple est particulièrement intéressante à lire. Quinze ans, une vie déjà pleine d'horreur et pourtant, elle continue, va de l'avant, s’intéresse aux autres. Elle aimerait bien se pauser un moment mais n'y arrive pas. Alors, elle va de rencontre en rencontre. Des rencontres qui la font grandir, souvent, qui lui prouve que l'humanité à encore de belles choses devant elle. Maury, qu'elle appelle l'Idiot, en est un exemple. C'est un personnage attachant, qui voit le monde d'une manière très naïve, qui aide aussi Temple à ne pas tout voir en noir. Les rencontres qu'elle fait sont importantes et j'ai apprécie la diversité des gens qu'elles voient. Les "enclavés", les chasseurs de morts-vivants, cette famille de riches enfermés dans sa propriété... Bon, il est vrai que cela sonne peut-être un peu stéréotypé (la famille de riche par exemple, avec le paternel m-v dans sa cave) mais ce n'est finalement pas bien grave.

Et puis, il y a l'écriture d'Alden Bell. Elle reste assez simple, un peu à l'image de son héroïne. Je ne sais pas si c'est le traducteur ou l'auteur qui a voulu ça, mais du coup, on se retrouve bien dans la tête de Temple. Et puis, sans trop de fioriture, on apprécie aussi les paysages, les pensées, tout ça. Ce n'est pas de la grande littérature du coup, du moins dans la forme. Le fond est plus intéressant au final.

Pour finir, j'ai donc aimé le livre. Je m'attendais à du plus horrifique, du plus "sanguin" et finalement, c'est toute la partie introspection qui m'a plu. Il n'est pas fréquent de lire des romans zombies sur l'après et l'approche de Bell est appréciable. Même si l'on retrouve les stéréotypes du roman zombiesque, l'auteur arrive à sortir autre chose dans ce roman qui finalement semble être plus qu'un simple bout de vie dans celle de Temple et des personnages qu'elle croise. 

          Novecento : pianiste, Alessandro Baricco        
Je ne pouvais pas rester avec un sentiment désagréable pour Baricco. J'aime trop son écriture. Alors, je me suis lancée rapidement dans ce monologue musical. Et j'ai eu raison. Si je n'oublie pas le fameux paragraphe de Mr Gwyn, je reste une inconditionnelle de cette écriture-là.

Novecento : pianiste, Alessandro Baricco

Editeur : Folio
Collection : /
Année de parution : 1997
Titre en Vo : Novecento : un monologo
Année de parution en VO : 1994
Nombre de pages : 87

a lire si :
- Vous aimez les monologues
- Vous voulez une histoire courte

A ne pas lire si :
- Vous voulez quelque chose de linéaire
- Vous n'aimez pas le théatre

Présentation de l'éditeur : 

Né lors d'une traversée, Novecento, à trente ans, n'a jamais mis le pied à terre. Naviguant sans répit sur l'Atlantique, il passe sa vie les mains posées sur les quatre-vingt-huit touches noires et blanches d'un piano, à composer une musique étrange et magnifique, qui n'appartient qu'à lui: la musique de l'Océan dont l'écho se répand dans tous les ports.
Sous la forme d'un monologue poétique, Baricco allie l'enchantement de la fable aux métaphores vertigineuses.

Mon avis

Novecento est une oeuvre à part dans la création littéraire de Baricco. Effectivement, c'est sa seule incursion dans le monde du théâtre. Ce n'est pas une pièce à plusieurs personnages, c'est un monologue. D'ailleurs, je conseille vivement de le lire à haute voix pour apprécier encore plus le travail de Baricco dessus.

Novecento, c'est l'histoire d'un homme né sur un bateau et qui ne le quittera jamais. Trouvé sur le piano de la salle du bal du Virginian, il deviendra pianiste, ayant un réel don pour cet instrument. Nous allons le découvrir par l’intermédiaire du trompettiste de navire, Tim Tooney. L'histoire qu'il nous raconte semble un peu décousu, disons qu'il suit sa pensée et que parfois, elle peut amener un peu loin. Mais petit à petit, le portrait de Novecento se forme devant nous. Un portrait parfois loufoque, parfois tendre, d'un homme étrange et surtout de sa musique. Il ne faut pas oublier que Baricco est avant tout un musicologue.

Comme toujours, je me suis retrouvée embarquer par la poésie et la musique des mots. C'est vraiment une chose que j'aime chez Baricco, cette utilisation des mots. Et je dois bien dire que son traducteur est tout aussi bon pour que l'on retrouve en français la musicalité de l'italien (pour tout vous dire, j'ai même bien envie d'apprendre l'italien pour lire Baricco en VO)(et pour me rapprocher de mes racines aussi un peu). On en oublie parfois l'histoire que Tooney nous raconte pour ne se concentrer que sur la musicalité des mots. C'est un défaut du livre d'ailleurs parce que l'histoire mérite quand même qu'on s'y attarde dessus un peu plus. Et finalement, on ressort de la lecture avec du jazz dans la tête, des mots merveilleux mais sans réellement se souvenir de tout. Novecento est une musique avant d'être une histoire. C'est surement l'effet recherché par l'auteur mais je trouve cela un peu dommage. En fait, je l'ai trouvé un peu moins "philosophique" que les autres romans que j'ai pu lire de Baricco.

Au final, j'ai beaucoup aimé, ce qui n'a rien d'étonnant avec un Baricco. Je trouve un peu dommage par contre que ce que j'aime justement chez lui prenne parfois un peu trop le pas sur ce qu'il raconte. Mais franchement, qu'est-ce que c'est bien à lire à haute voix. Un monologue interessant, musical mais peut-être pas inoubliable. 

          A l'abordage, Toxic, saison 2, épisode 6, Stéphane Desienne        
Et voilà, finie, enfin, la saison deux de Toxic. Et suite à cette fin, je n'ai qu'une chose à dire, c'est quand la suite ? 

Et je profite de ce petit avis lecture pour vous annoncer que Walrus lance son OPMORSE ce mois-ci. Un mois avec des réductions (cette semaine, c'est la collection pulp qui est à 0.99€), des surprises et tout ce qui va avec ce genre d'opération. Si vous voulez découvrir la maison d'édition, n'hésitez pas !

A l'abordage, Toxic, saison 2, épisode 6, Stéphane Desienne

Editeur : Walrus
Colleciton : série
Année de parution : 2016
Format : epub

A lire si :
- Vous avez aimé la saison 1
- Vous voulez un joyeux mélange Zombies/alien
- Vous voulez passer un bon moment

A ne pas lire si :
- Vous avez peur d'être perdu entre les divers personnages
- Vous n'aimez pas penser que vous pouvez être de la marchandise

Présentation de l'éditeur :

Avec ce double épisode, la saison 02 de Toxic tire sa révérence. Que ce soit à bord du cargo GénéSaran ou sur Corrudeeen, la survie des groupes humains est liée au sort des Aliens. Que ceux-ci cherchent à les sauver ou à les exploiter importe peu : le risque de perdre le peu qui a été gagné est grand. Elaine, Masters, Alva, Jon, Alison, le Révérend, Larson, Pedro, Michelle. Autant de personnes dont la vie ne tient qu’à un fil ! La donne est identique pour Jave, Naakrit et Twirl : chacun doit affronter les conséquences des choix qui ont été faits. Reste à savoir qui reverra le jour se lever sur une planète ou une autre…

Mon avis

Je l'avais dit dans l'avis de l'épisode cinq, ce sixième épisode est en fait un double épisode. Presque un mini-roman, une novella. Et une novella qui nous tient en haleine tout le long de son texte. Un texte qui ne déroge pas vraiment à la règle que c'est fixé l'auteur pour les autres épisodes, on commence avec la ferme de Twirl et les humains qui y sont enfermés puis on passe dans l'espace. Juste que les passages sont plus long.

Donc, commençons par la ferme. Rien ne va plus. Michelle se méfit de Larson. Il faut dire que l'homme se fait la malle et revient avec un équipement antigrav qu'il planque. Puis avec sept autres. Pendant ce temps, Twirl se fait enlever par des rivaux. Et quand la docteuresse essaie un des harnais antigrav, elle se retrouve avec le virus m-v. Quand je disais que rien n'allait plus. Alors qu'une nouvelle invasion zombie se prépare dans la ferme, celle-ci est envahi par la Sécurité. Que va-t-il donc advenir des quelques rescapés ? Et bien, nous ne le saurons pas de suite (premier cliffhanger du lot quoi, et déjà, on a envie d'avoir la suite). 

Dans l'espace, ça devient la aussi de pire en pire. La Sécurité Commerciale arrive sur les lieux, poussant tout le monde a agir. Pour le meilleur et pour le pire. Dans le désordre, Naakrit et Jave retrouve les survivants et s'allient avec eux, Alva continue sa vengeance, Khrow accélère le mouvement pour trouver l’antidote et sauver son potentiel pactole. Des alliances se font et se défont. Je n'ose pas dire grand chose sur cette partie-là, la plus longue de l'épisode de peur de spoiler. Et je dois bien dire qu'il y a de quoi spoiler (d'ailleurs, je me demande comment je vais réussir à faire l'avis du premier épisode de la saison trois sans spoiler)(oui, je m'avance beaucoup)(oui, je recommence avec mes parenthèses à tout va, ça m'avait manqué).

Autant vous le dire, j'ai été prise dans l'aventure de ce double épisode très rapidement. Il faut clôturer la saison, le faire comme il faut et donner aux lecteurs l'envie de patienter jusqu'à la saison suivante (ou pas, d'ailleurs, parce que j'aimerais bien l'avoir de suite la dite saison trois). Et Stephane Desienne sait gérer ce genre d'épisode. Pas ou peu de temps mort, des révélations et des moments qui te mettent les nerfs en pelote. Il n'y a pas à dire, c'est un très bon saison final que ce A l'abordage. Encore plus prenant, je trouve, que celui de la saison un.

Voilà, j'ai donc fini la saison deux de Toxic et je peux même répéter ce que j'avais dis à la fin de la un :  "Toxic est une putain de bonne série".  Je le repette encore une fois, parce que je le pense vraiment. Desienne a une écriture très "série télévision" (je sais pas comment dire autrement mais comme je verrais trop Toxic en série TV, je le dis comme ça), très vivante. Et même si pour cette saison, j'ai un peu regretté l'abscence de m-v (enfin, absence, disons qu'on les voit moins), je me suis tout simplement régalée à la lire (oui malgré le hiatus qui était pas totalement ma faute hein). Franchement, si vous ne connaissez pas la série, n'hésitez pas (en plus, je suis presque sure que pendant l'OPMORSE il y a aura des promos sur les intégrales)(parce que j'attends les dites promos en fait, pour le Masque et la Poudre)


          Mémoires d'une jeune fille rangée, Simone de Beauvoir        
A trente et un ans, je me lance enfin pour lire du Simone de Beauvoir. Je voulais découvrir la femme par ses écrits. Et quoi de mieux pour ce début de découverte que les mémoires de ses jeunes années ?

Mémoires d'une jeune fille rangée, Simone de Beauvoir

Editeur : Folio
Collection : /
Année de parution : 2008
Nombre de pages : 473

A lire si :
- Vous voulez découvrir Simone de Beauvoir
- Vous aimez les autobiographies

A ne pas lire si :
- Vous aimez quand il y a beaucoup de dialogue

Présentation de l'éditeur : 

Je rêvais d'être ma propre cause et ma propre fin ; je pensais à présent que la littérature me permettrait de réaliser ce vœu. Elle m'assurerait une immortalité qui compenserait l'éternité perdue ; il n'y avait plus de Dieu pour m'aimer, mais je brûlerais dans des millions de cœurs. En écrivant une œuvre nourrrie de mon histoire, je me créerais moi-même à neuf et je justifierais mon existence. En même temps, je servirais l'humanité : quel plus beau cadeau lui faire que des livres ? Je m'intéressais à la fois à moi et aux autres ; j'acceptais mon "incarnation" mais je ne voulais pas renoncer à l'universel : ce projet conciliait tout ; il flattait toutes les aspirations qui s'étaient développées en moi au cours de ces quinze années.

Mon avis

Simone de Beauvoir est particulièrement connue pour son engagement féministe, sa vie avec Sartre et bien sûr son oeuvre littéraire et philosophique. Mais si je connais tout cela (enfin pas vraiment son oeuvre puisque je n'avais pour l'instant rien lu d'elle), elle restait pour moi un mystère. Alors pour la connaitre, j'ai voulu commencé non par un de ses romans mais par ses premières mémoires. Parce qu'elle en a écrit d'autres. Mémoires d'une jeune fille rangée relate sa vie de sa naissance à la fin de ses études, soit jusqu'à ses vingt et un ans.

Il est souvent compliqué de donner son avis sur des mémoires. Soit on apprécie le personnage soit pas du tout. L'auteur se livre,  livre ses souvenirs, parfois les enjolive, parfois pas. C'est un exercice difficile pour lui mais aussi finalement pour le lecteur. On se demande ce qui est vrai, ce qui a pu être ajouté par la suite, si les souvenirs sont exacts. On cherche l'auteur au moment de l'écriture avec ses idées plus mûres, avec le contexte de l'époque d'écriture. J'aime les autobiographie personnellement pour tout cela. Non pour découvrir la vérité sur certaines années de l'auteur, mais pour voir comment il se souvient de tout cela, comment plus tard, il se voit.

Il y a dans ce livre beaucoup de la Simone de Beauvoir plus âgée, dans la manière dont elle écrit, dont elle voit les choses, dont elle se revoit. Au lieu d'une succession de faits et gestes, marquant ou non, elle part d'une chose, parfois anodine, pour développer sa pensée. Ici, nous ne connaîtrons pas complètement son enfance, son adolescence. Nous ne suivrons pas ses pas, du moins pas tous. Et c'est assez appréciable de la voir porter son jugement d'adulte sur l'enfant qu'elle a été. Sans parler du fait que je préfère largement lire ses interrogations que ce qu'elle a pu faire.

Surtout que de part sa formation de philosophe, elle s'interroge beaucoup sur pas mal d’événements de sa vie. Sans parler du fait qu'elle a toujours cherché sa vérité sur la vie. La jeune Simone, ses interrogations, la manière dont elle voit le monde, tout cela est vraiment passionnant. J'ai aimé voir comment elle a construit sa pensée, au fur et à mesure des années, des rencontres aussi. J'ai adoré son amitié avec Zaza, la distance et en même temps le rapprochement suivant les époques de leur vie. J'ai aimé voir la jeune Simone un peu trop élitiste quant à ses amitiés, voire juste quant aux gens qu'elle croise. Elle m'a souvent rappelé une autre personne (moi-même en fait) qui se jugeait supérieure aux autres parce qu'elle se passionnait pour la littérature et des questionnements plus métaphysiques que les jeunes de son âge. Je crois d'ailleurs que c'est cela que j'ai le plus aimé en cette Simone de Beauvoir jeune. Une certaine ressemblance avec celle que j'ai été, sans aller dire en même temps que je suis comme elle. J'ai aimé retrouvé les mêmes problèmes chez elle que chez moi à l'adolescence, cette quête d'une vie qui mérite d'être vécu et n'ont pas subie. Et c'est amusant de se dire que quelques 80 ans plus tôt, les préoccupations de la jeunesse n'était pas si loin des nôtres.

Pour finir, parlons un peu de la Simone de Beauvoir féministe qui commence à voir le jour dans ses lignes. Elle, fille de la bourgeoisie dont le seul rôle semble être de faire un bon mariage (arrangé de préférence), se révolte contre tout cela. Elle veut être l'égale des hommes. A une époque où cela n'est pas si simple, elle va pourtant essayer et même parfois y arriver. Et même si elle ne met alors pas le mot, on sent la féministe en elle. Son féminisme se construit petit à petit parfois par à coup. Elle le voit alors comme une lutte contre ses parents, contre sa classe sociale, contre une vie qui ne lui rapporte rien. En fait rien ne la prédestiné à être la féministe que l'on connait. Des parents bourgeois, une mère pratiquante et parfaitement soumise à son mari, qui inculque à ses filles la même éducation qu'elle a pu avoir, une famille où l'homme est toujours vu comme le supérieur. Ce sera surement les paroles de son père, qui lui disait qu'elle avait un cerveau d'homme, qui la menera dans cette quête de l'égalité hommes-femmes.

Au final, je sors de ma lecture avec une grande opinion de la jeune Simone de Beauvoir et de l'autrice qu'elle est devenue. J'ai adoré son écriture, sa manière de voir les choses, de se revoir aussi, sans en faire forcément trop. Elle livre son enfance sans trop l'enjoliver, voire même en étant très critique sur elle-même. Cette première approche de Beauvoir a été un plaisir et je compte bien la lire encore et encore (j'ai le choix, des romans, d'autres mémoires...). 





          Thé entre amies, Gourmandises, épisode 1, Jessy K. Hyde        
Vous le savez, je lis peu de romance. Mais celle-ci avec son format sériel, son univers victorien, sa jolie couverture m'attirait quand même. De la romance F/F (première fois d'ailleurs pour moi), du thé, du victorien et même une petite touche de steampunk, ça pouvait me plaire, nous sommes d'accord. Est-ce que c'est le cas ? C'est ce que nous allons voir.

Thé entre amies, Gourmandises, épisode 1, Jessy K. Hyde

Editeur : Pandorica
Collection : /
Année de parution : 2017
Format : AZW

A lire si :
- Vous voulez de la romance F/F victorienne
- Vous aimez le thé !
- Vous voulez une romance qui ne fait pas de la romance pour de la romance

A ne pas lire si :
- Vous n'aimez pas le format sériel

Présentation de l'éditeur :

Depuis son mariage, Émilie Tréval est une épouse modèle et une femme aimante, soucieuse de plaire à son mari et le satisfaire... mais cela ne suffit pas, il ne lui témoigne aucune passion.
Elle va faire la connaissance de la sulfureuse Alba, qui va rapidement combler le vide affectif d’Émilie et lui faire découvrir amour et plaisir inédits. Dans un Londres alternatif, industriel et victorien, l’heure du thé se fait gourmande et sensuelle.

Mon avis

Je l'avoue, jusque là, je ne voulais pas lire de romance homosexuelle. Pas parce que justement elles le sont, mais plutôt à cause du bon gros stéréotype. Je suis plus que pour les romances F/F ou M/M mais il faut que ce soit bien fait et pas que ça tombe comme un gros cheveux sur la soupe. Alors forcément, je vais souvent à reculons dans ce genre de lecture. Et même si de prime abord, celle-ci devait me plaire, ben, je suis partie à reculons quand même. On ne se refait pas. Et puis en fait, j'ai vite faire demi-tour pour me plonger dedans.

Pourtant, dès le premier paragraphe, je fut conquise. L'écriture est pleine de détails, agréable. On découvre notre héroïne, Emilie Tréval, vingt quatre ans, quelques soucis dut à son mariage et son envie de le faire repartir du bon pied et si possible dans le lit conjugal. Une héroïne qui ressemble assez aux autres héroïnes de romance finalement, douce, peu sûre d'elle quand à ses sentiments (enfin pas tous). Alors qu'elle veut faire une surprise à son époux en l'attendant sur le quai de la gare, elle va rencontrer Alba de Guise, duchesse de son état, qui lui fait grande impression. Lorsque la duchesse l'invite à venir boire le thé chez elle, Emilie accepte, sans se douter qu'elle va en apprendre bien plus sur être femme que ce qu'elle ne pense. La duchesse de Guise s'est mise en tête d'aider Emilie après avoir vu sur le visage de celle-ci la tristesse que lui confère son statut d'épouse délaissée. Elle décide donc de faire l'éducation sexuelle de la jeune fille, du moins si celle-ci accepte. Une proposition qui ne déplaît pas à Emilie malgré de nombreux doutes. C'est ainsi que la jeune femme va découvrir le plaisir qu'elle peut avoir sans forcément passer par un homme.

Les deux personnages principaux sont intéressants bien que pour l'instant nous n'en savons pas grand chose sur la duchesse de Guise (si ce n'est qu'elle est remariée et que sa réputation est apparemment sulfureuse). Nous nous concentrons plus sur Emilie et sa découverte du plaisir. Quant aux maris, de l'une et de l'autre, nous ne les voyons que fort peu. Nous restons vraiment sur les deux femmes. Après, je trouve que leur relation va un peu vite. Mais le format sériel de quatre épisodes se lisant en à peine plus d'une heure y est pour beaucoup. Et étrangement, moins qui apprécie la lenteur dans les relations, je dois bien avouer que là, cette rapidité ne me gêne pas (justement parce que c'est un format sériel court). Et puis, malgré la rapidité, c'est bien fait.

J'ai parlé déjà de l'écriture de l'autrice, je vais en reparler. L'environnement victorien de la série empêche certaines choses que l'on peut retrouver dans la romance plus contemporaine et ici il se retrouve parfaitement respecté. Pas de vulgarité mal placé, pas de descriptions crue. Tout est dans le détail, la retenue aussi. Les descriptions, nombreuses, sont agréables à lire (le parc à côté de la gare par exemple). Tous les sens sont à l'appel, rendant le tout très vivant. De plus, les scènes plus érotiques du livre sont plus dans la suggestion, dans le ressenti une fois de plus. Ce n'est pas crue, ce n'est pas ultra imagée. Non, il y a beaucoup de place pour l'imagination de lecteur. C'est vachement agréable, je dois dire.

Autre chose d'agréable dans ce premier épisode et qui je suppose restera dans les trois autres, ce sont les thèmes assez féministes. Alba ne va pas apprendre à Emilie le plaisir sans son consentement. Elle le répétera d'ailleurs souvent, elle dirige mais c'est Emilie qui commande. Un non est un non, pas un oui déguisé. Quelque chose que certain auteur de romance (pas que d'ailleurs) devrait prendre en compte, pas mal d'homme aussi d'ailleurs... Si c'est le principal thème sur lequel je m'attarderais, sachez qu'il y en a d'autre, tout aussi intéressant. Mais je vous laisse les découvrir.

Pour finir, ce premier épisode m'a donc beaucoup plu. Il est agréable à lire, explicite sans trop l'être non plus, avec une touche féministe qui me plait beaucoup. Je vais lire les trois autres épisodes durant l'été (petit plaisir estival donc) du coup (oui, le premier date d'avril et les autres sont déjà sortis, je suis donc en retard). Bref, de la romance érotique agréable et pas niaise, dans un beau décors, que demander de plus ?
          Rêver, Franck Thilliez        
Ce roman, ça fait un moment qu'il est dans ma PAL numérique. A tel point que j'ai interdit les collègues de travail d'en parler jusqu'à ce que je le lise, soit bien six mois si ce n'est plus après eux. Mais enfin, ils vont pouvoir le faire !

Rêver, Franck Thilliez

Editeur : 12/21
Collection : /
Année de parution : 2016
Format : AWZ

A lire si : 
- Vous voulez une héroine atypique
- Vous aimez Thilliez
- Vous aimez les romans où la chronologie n'ait pas respecté

A ne pas lire si :
- Vous voulez du linéaire
- Vous voulez être très très surpris

Présentation de l'éditeur : 

Abigaël souffre d'une narcolepsie sévère qui lui fait parfois confondre la réalité avec ses reflets chimériques. De nombreux mystères planent autour de la jeune psychologue, notamment concernant un accident dont elle est miraculeusement sortie indemne.

Mon avis

De Franck Thilliez, je n'avais lu jusque là que deux romans, avec Sharko et Lucie. J'avais beaucoup aimé et le lire sans ses personnages fétiches me disait bien. Sans parler du fait que les collègues m'avaient parlé de la chronologie non linéaire et que le thème du rêve m'inspirait vachement. 

Et pour tout dire, il commence plutôt pas mal, ce Rêver. Une héroïne psychologue et narcoleptique, un kidnappeur d'enfants dont on ne sait rien, des gendarmes sur la brèche... On démarre en plus de cela sur les chapeaux de roue avec ce qui doit être un passage de la fin de l'aventure avant de revenir un peu plus tôt et enfin de lire le tout début. 

J'apprécie beaucoup les livres à la chronologie non linéaire parce que souvent, ils surprennent. J'aime avoir un élément sans trop comprendre d'où il sort sur le coup et puis le remettre à sa place. Une petite gymnastique de l'esprit super intéressante la plupart du temps. Et là, au début, du moins, c'est super motivant. On découvre Abigaël, sa maladie, l'enquête sans trop en savoir plus. On découvre le tout petit à petit. Sauf qu'on en découvre peut-être un peu trop dès le début. C'est comme ça qu'à moins d'un tiers du début, je comprenais rapidement ce qu'allait donné l'enquête personnelle d'Abigaël mais aussi l'enquête officielle, dites Merveille 51. C'est quelque chose d'un peu dommage que le livre soit du coup prévisible. Parce qu'en découvrant trop rapidement certains éléments de l'histoire, le lecteur devient un peu moins réceptif. Ce qui fut mon cas pour ce roman. Du moment où j'ai compris ce qui allait se passer, j'ai pris un certain recul avec le livre et un peu moins de plaisir. 

Sans parler du fait que je suis la seule sur les quatre collègues de boulot à l'avoir lu à avoir vu tout cela. Je pense que je suis déçue parce que justement, eux ont été surpris. Après, ma longue expérience livresque entre aussi en jeux. Je sais que la plupart du temps dans les thrillers et policiers l'antagoniste apparaît très rapidement (chez Agatha Christie par exemple, il est généralement là dès le premier chapitre). Ici, ça ne loupe pas, ils apparaissent très tôt et on les remarque très facilement. Et ça m'a beaucoup ennuyée donc. 

Pourtant, même si j'avais compris qui étaient les antagonistes et une bonne partie du déroulement de l'histoire, j'ai dévoré le livre grâce à une Abigaël qui sombre vers la folie doucement. Alors, ce n'est pas ultra original chez l'auteur (Sharko et Henebelle en sont le meilleur exemple) mais perso, j'aime bien ces personnages. Surtout que là, c'est plutôt bien foutue et qu'on comprend petit à petit pourquoi elle parait si désorientée au tout début (qui finalement est presque la fin). Un traitement intéressant mettant en scène la narcolepsie de manière à ce qu'elle explique une bonne partie des choses mais pas tout. La maladie de la psychologue est présente, devient même un personnage à part entière mais surtout n'est pas là gratuitement dans le roman. Elle entre réellement en compte dans les enquêtes, tout comme son traitement. Mais je n'en dirais pas plus, sinon je vais spoiler (bon par contre, on comprend assez rapidement que le Propydol va avoir une bonne place dans le roman). 

Et comme je parle des personnages, j'avais envie de râler un petit peu. Si Abigaël, en tant que personnage principal, est bien foutue, ce n'est pas le cas des autres personnages. Je suis assez déçue de voir que Frédéric, gendarme et compagnon de la jeune femme, n'est pas plus présent, idem pour Freddy, le kidnappeur qu'on ne verra que très peu sous ses traits là et qui en plus de ça fait tout cela pour des raisons quelque peu triviale (et surtout bien stéréotypées pour le coup). Aucun autre personnage n'a l'importance d'Abigaël alors qu'au final, même si elle est le PP, les autres ne sont pas là juste pour la déco non plus. C'est un défaut que je trouve souvent dans les thrillers et il est dommage que Thilliez soit tombé dedans.

Au final donc, une héroïne sympathique mais qui n'arrive pas à être mise en valeur par l'histoire. Pire, une histoire qui devait être mise en valeur par sa chronologie non linéaire et qui ne l'est pas tant le lecteur devine trop de chose dès le début (je suis persuadée qu'avec un déroulement linéaire, j'aurais été bien plus surprise). Bref, un roman qui avait tout pour plaire et qui retombe un peu comme un soufflé. C'est bien dommage, les thèmes étaient plus que sympathiques et les enquêtes interessantes. Bref, un rendez-vous pas tout à fait manquer tout de même avec Thilliez et ce Rêver.

          Where the Eagle Cry, Les Foulards Rouges, saison 3 épisode 7, Cécile Duquenne        
J'ai fini cet ultime épisode ce matin. Et j'ai déjà averti Cécile Duquenne que c'était vraiment pas cool de me faire pleurer de bon matin. Je n'aime pas dire adieu à des univers que j'aime autant. C'est pas sa faute. 

Where the Eagle Cry, Les Foulards Rouges, saison 3 épisode 7, Cécile Duquenne

Editeur : Bragelonne
Collection : Snark
Année de parution : 2017
format : epub


A lire si : 
- Vous avez lu et aimé la première et la seconde saisons
- Vous voulez une série qui mélange les genres avec bonheur

A ne pas lire si :
-... (toujours pas trouvé pourquoi il ne faudrait pas les lires, les Foulards Rouges)
- Par contre, si vous n'avez pas lu les deux premières saisons, autant éviter (tout comme de lire mes avis d'ailleurs)

Présentation de l'éditeur :

Découvrez la fin de l’incroyable périple de Lara et Renaud dans la troisième et ultime saison des Foulards Rouges ! Une épopée qui vous emmène loin, très loin par-delà les étoiles, et qui mêle magie, uchronie, steampunk, mystère et amour avec brio.

Mon avis

Purée que je n'aime pas les fins. Mais vraiment pas. Les Foulards Rouges, c'est une aventure qui a débuté pour le lecteur le 19 février 2014. Déjà. Depuis, nous avons eu trois saisons qui dépotent toutes graves, des aventures, des rires, des larmes, des personnages qu'on avait vraiment envie de suivre tous les mois. Pour son autrice, ça a débuté bien plus tôt, logique, et je suppose qu'elle est un peu dans le même état que le lecteur. Triste et en même temps super heureux. Parce que là, trois heures après avoir lu la dernière partie, je suis juste triste et heureuse. 

Je ne sais pas trop comment continuer mon avis. J'ai envie de parler de ces trois ans de Foulards Rouges, de l'attente des épisodes ou des extraits que l'autrice nous donner parfois sur Twitter, de l’excitation qui ne quittait pas ma lecture, de cette impression que les Foulards Rouges faisaient presque partie de la famille. Il est rare de ressentir ça pour un "simple" bouquin, pour des personnages de papier. Pourtant ça arrive, quelque fois. Et les Foulards Rouges font parti de ces romans qui marquent. 

Mais imaginez tout de même. En février 2014, on découvrait Lara Carax, son caractère de cochon et sa vie sur Bagne. On découvrait aussi Bagne par la même occasion, planète aride où rien ne pousse. Petit à petit, au fil des épisodes, la quête de liberté de la jeune femme et de Renaud, ainsi que des autres Foulards. On les a suivi dans leur évasion, puis sur Terre et enfin de retour à Bagne. On a tremblé avec eux, on s'est posé pas mal de question, on a été soulagé parfois. Bref, trois ans à vivre des émotions avec eux, cela laisse forcément une trace.

Et nous en arrivons à la fin. Une fin que je ne voulais pas forcément tant j'étais bien avec eux. Mais une fin nécessaire. Une fin surprenante aussi dans un sens. Alors que Cécile a maltraité ses personnages durant trois saisons, elle finit par leur offrir leur liberté. Enfin. Mais cela ne se fait pas dans la douceur. Les premiers couinements de ma part sont arrivés rapidement, avec la découverte du prix à payer pour avoir gagné. Un prix dur, mais nécessaire. Après tout, nous n'allions tout de même pas avoir un Happy End merveilleux, cela ne serait pas aller avec le reste. Et puis l'autrice répond à pas mal de question que l'on a pu se poser durant les trois saisons. Et enfin, la fin, la vraie. Celle qui m'a fait venir les larmes. Je vous dirais pas, mais elle va si bien aux Foulards Rouges cette fin. Mais vraiment. 

Alors voilà. Sur des touches un peu plus gaies que les fins des deux premières saisons, nous achevons notre voyage sur Bagne. Pas de cliffhanger de la mort qui tue (qu'est-ce que j'ai pu râlé pendant trois ans avec ça), pas de grosses batailles (du moins pas au sens combat avec mort et sang, parce que finalement, c'est une bataille que nous offre cet ultime épisode). Mais une liberté trouvée et toutes les questions, les difficultés que cela implique. Une belle fin pour les Foulards Rouges donc, mais aussi une manière de ne pas fermer la porte de l'univers. Qui sait, peut-être que Cécile Duquenne reviendra à Bagne pour nous parler de cette libération ou peut-être même sur Terre.

Pour conclure, un petit mot à Cécile Duquenne. Merci. L'aventure a été géniale et j'ai été plus que ravie de la suivre. 

          Alliances, La Roue du Temps, Tome 16, Robert Jordan        
Voilà un an et plus que je n'ai pas lu de tome de la Roue du Temps. Autant dire que ma relecture du cycle va me prendre des années. Mais finalement j'aime bien aussi. Surtout quand je me rends compte que Bragelonne et moi, nous en sommes au même point (le tome ayant été publié l'année dernière). Ce qui veut dire que je ne vais pas pouvoir augmenter mon rythme de lecture pour la série mais que je devrais arriver à ne pas trop attendre pour avoir les derniers tomes qu'il me manquent !

/!\ Comme toujours, ça va spoiler à tout va.

Alliances, La Roue du Temps, Tome 16, Robert Jordan

Editeur : France Loisir
Collection : Fantasy
Année de parution : 2009
Titre en VO : The Wheel of Time, book 08: The Path of Daggers
Année de parution en VO : 1998
Nombre de pages : 566

A lire si :
-Vous avez aimé les premiers tomes
- Vous voulez du mystère, des complots, de la magie...

A ne pas lire si
- Vous ne voulez pas de livre initiatique
- Vous n'aimez pas que les personnages soient dispersés dans le monde

Présentation de l'éditeur : 

Egwene tente de renforcer son emprise sur le siège de l'Amyrlin mais elle ne se doute pas du prix à payer. De son côté, alors qu'il doit préparer une bataille contre les Seanchan, Rand al'Thor lutte pour ne pas devenir fou : la voix de Lews Therin résonne de nouveau dans sa tête...

Mon avis

/!\ Comme toujours, ça va spoiler à tout va.

Je ne ramerais pas trop aujourd'hui sur le découpage des tomes. Disons que pour une fois, il m'arrange, je n'ai presque pas vu Perrin, mais pas du tout Mat non plus. Alliances se concentrent sur Egwene et les Aes Sedai rebelles ainsi que sur Rand avec un chapitre sur Perrin (un seul, je suis aux anges). Commençons comme toujours par un petit résume.

On commence avec Egwene et les rebelles de Salidar. La jeune femme a fort à faire. Personne ne la prend au sérieux dans son rôle et Lelaine et Romanda compte bien la faire danser au son de leur propre musique. Pas de chance pour elles, Egwene n'a plus grand chose de l'adolescente un peu naïve du début. Entre son passage chez les Sagettes et les conseils de Siuan et ceux de Bryne, elle a tout d'une grande Amyrlin. Du moins, si personne ne découvre ses plans avant. Pour cela, elle va devoir sceller quelques alliances de plus et surtout prouver aux Aes Sedai qu'elle est bel et bien leur Amyrlin. Pendant ce temps, Rand doit faire face aux nobles dissidents mais surtout aux Seancheans. Comme toujours, il part un peu bille en tête, amenant ses ennemis avec lui pour vaincre les envahisseurs. S'il doit faire face à quelques difficultés avec les nobles, ce n'est rien face au saidin qui fait des siennes. Encore pendant ce temps, après avoir utilisé la Coupe des Vents, Elayne, Nyneave et les autres se rendent à Caemlyn afin que la fille héritière récupère son trône...

Alliances est un demi-tome assez compliqué à suivre tant il y a de personnages. Heureusement, ils gravitent tous autour de quelqu'uns de nos héros et on réussit à se souvenir à peu près de qui et qui (et cela même au milieu ou à la fin du bouquin d'ailleurs). Divisé entre trois groupes, nous allons suivre un peu les conséquences qu'à pu avoir l'usage de la Coupe des Vents.

Le roman se partage aussi en deux entre la création d'Alliances (pas toujours bonnes d'ailleurs) et l'action. Côté Egwene, on avance comme on peut. L'utilisation de la Coupe des Vents a réussi, la neige est bien là. La lenteur du trajet vers la Tour Blanche va permettre à notre Amyrlin de se préparer un peu mieux et surtout de mettre à mal celles qui voudraient la mettre en laisse. Je dois avouer que j'adore cette Egwene-là. Elle est capable de se montrer aussi féroce que peut l'être Rand ou que l'était Moiraine. Egwene est pour moi l'un des personnages qui grandit le plus rapide et qui le fait bien. Elle sait qui elle est, tout elle vient et ce qu'elle veut. Elle est peut-être là par le fruit du hasard mais elle ne compte pas se laisser marcher sur les pieds. J'aime cette jeune femme qui combat avec ses propres armes et n'hésite pas à se mettre dans des situations périlleuses pour le bien de tous. En fait, elle devient petit à petit le pendant féminin de Rand, entourée par un nid de guêpes dont elle doit se sortir comme elle le peut, le tout sans la folie du jeune homme et avec des méthodes un peu moins expéditives (et encore).

En parlant de folie et de Rand, on trouve dans ce tome le retour de Lews Therin et un Rand pas loin de plonger. Le saidin fait un peu n'importe quoi et lui avec. J'apprécie Rand généralement, mais quand il est comme ça, j'ai juste envie de lui mettre des baffes. Il faut dire que Jordan en fait souvent le parfait petit con. En même temps, je serais persuadée de devenir folle, j'aurais des ennemis de tous côtés, je crois que je finirais par réagir comme lui. En tout cas, il continue dans la démesure pendant un bon moment, et bien qu'il semble être particulièrement sur de lui face aux autres, ce n'est plus du tout le cas. Les faiblesses de Rand, ce qui le rend humain, reviennent en force. S'il le cache à son entourage, Jordan ne nous le cache pas à nous lecteur. Et du coup, Rand redevient soudainement bien plus sympathique.

Par contre une qui l'est un peu moins, c'est Elayne. Souvent je me retrouve à adorer un personnage dans un tome et à ne pas pouvoir le voir en peinture dans un autre. C'est le cas pour la demoiselle. C'est bien dommage vu qu'on a quelques chapitres avec elle, Nynaeve, Aviendha et Brigitte. Or, ils sont centrés sur Elayne et sur son envie de rependre son trône. Alors qu'elle est entouré d'une groupe de femme disparates et surtout prêt à se déchiqueter, elle ne pense qu'à elle. Dommage, vu qu'il se passe tout de même deux trois choses qui mériterait un peu plus de considération. Comme la mort d'Adelaes qui semble presque normale sur le coup (une mort qui prendra petit à petit son importance mais dans le tome suivant), ou encore le fait que des femmes de la famille avoue qu'elles sont des novices en fuite (depuis trois cent ans quand même pour l'une d'elle). Je sais que rien n'est anodin chez Jordan, mais j'aurais préféré qu'il se concentre moins sur Elayne dans ces moments-là.

Pour finir, Alliances est donc un demi-tome en demi-teinte pour moi. Chose de sûre, il porte bien son nom et les pions se déplacent petit à petit sur le grand échiquier du monde. Si nous n'en sommes pas encore à la Dernière Bataille, nous nous en approchons dangereusement et tout le monde doit être sûr de ceux qui les entourent. Les Alliances se font et se défont au grès du temps. J'ai parfois eu l'impression d'avancer bien moins vite dans ce tome que dans le précédent (ce qui pourtant n'est pas le cas, loin de là). Il n'était pas celui dont je me souvenais le plus et ne le sera toujours pas.

          Bioshock : Rapture, John Shirley        
Avant toute chose, sachez que je n'ai jamais joué à Bioshock. Du coup, je me suis aventurée dans cette lecture sans rien savoir. Juste parce que le livre fait partie du mois du Cuivre et que la couverture très art nouveau me plaisait beaucoup. Et cette lecture m'a plu et m'a donné envie de jouer au jeu. (il est sortit en 2007 et je n'ai pas la moindre idée de s'il tourne sous mac, faudra que je regarde ça de plus près).

Bioshock : Rapture, John Shirley

Editeur : Bragelonne
Collection : Le Mois du Cuivre
Année de parution : 2016
Titre en VO : Bioshock : Rapture
Année de parution en VO : 2011
Format : AZW

A lire si :
- Vous aimez les utopies qui tournent mal
- Vous n'avez pas peur de vous perdre entre personnages et les dates
- Vous voulez un huis-clos

A ne pas lire si :
- Vous voulez de la romance
- Vous voulez du tout beau tout propre
- Vous avez du mal avec le côté un peu trop documentaire

Présentation de l'éditeur : 

C’était la fin de la seconde guerre mondiale. Le New Deal du président Roosevelt avait redéfini la politique américaine. Les impôts avaient atteint un pic sans précédent. Les bombardements de Hiroshima et Nagasaki avaient créé la peur de l’annihilation totale. La montée d’agences gouvernementales secrètes avait rendu la population méfiante. Le sentiment de liberté des États-Unis s’était étiolé… Et nombreux étaient ceux qui voulaient retrouver cette liberté. Parmi eux, un grand rêveur, un immigré qui s’était élevé des plus profonds abysses de la pauvreté pour devenir l’un des hommes les plus riches et les plus admirés au monde. Cet homme s’appelait Andrew Ryan, et il avait la conviction que les grands hommes méritaient ce qu’il y avait de mieux. Alors il se mit en quête de l’impossible, une utopie libre de tout gouvernement, de toute censure, de toute restriction morale sur la science, où ce qu’on donnait on le recevait en retour. Il a créé Rapture, la lumineuse cité sous les mers. Mais l’utopie a été frappée d’une terrible tragédie. Voici comment tout a commencé… et tout a fini.

Mon avis

Comme dit en introduction, je ne suis pas du tout au courant de l'histoire de Bioshock, le jeu. Je partais donc totalement "vierge" de toute information, me demandant un peu ce que cela allait donner. Bon, après lecture, je me suis tout de même renseignée, et il s'avère que le livre se situe donc avant le jeu.

On se retrouve en fin de seconde guerre mondiale. Les USA ont largués les bombes atomique sur le japon, les populations ont peur, sont méfiantes. C'est avec un climat de plus en plus tendu qu'il faut vivre. Or, cela, Andrew Ryan ne le veut pas. Il a un rêve, créer une cité sous la mer où aucune règle ne viendrait ternir sa vision du monde. Une utopie fantastique pour qui veut évoluer dans la vie. Ce qu'aurait du être les USA avant le New Deal de Roosevelt. Ainsi va donc naître l'héroïne du roman, la ville de Rapture, dont nous allons connaitre l'histoire à travers quelques personnages, Ryan, Bill, Sullivan, Fontaine et d'autres.

Car la ville est bel et bien l'héroïne du livre, bien plus que les personnages qui la peuplent.  Mais parlons d'eux avant de parler d'elle. Le panel couvert par l'auteur est assez hétéroclite bien que principalement masculin. Oui, j'aurais voulu que les femmes ait de plus grand rôle, mais je ne peux pas tout avoir, n'est-ce pas ? Bref, des personnages nombreux et qui ne se ressemblent pas vraiment. On retrouve Ryan, richissime entrepreneur qui va donner naissance à Rapture, en faire une utopie secrète. Bill, employé de Ryan, confident aussi qui petit à petit va se rendre compte du désastre qui s'annonce, Fontaine, le "méchant" de l'histoire, Brigid Tenenbaum, scientifique ayant travaillé avec les nazis (et certainement pour moi le personnage qui aurait mérité plus de concidération), Sullivan, chef de la sécurité... Tous vont permettre de voir Rapture sous ses divers visages, et autant dire que ce n'est pas toujours très beau.

Si la ville se présente comme une utopie parfaite au départ, il s'avère qu'elle ne va pas le rester longtemps. Le fait qu'il n'y ait pas de règles pour réguler le marché ou la science va faire perdre la tête à plus d'un. Rapidement, les plus pauvres deviennent encore plus pauvres tandis que les plus riches s'enrichissent encore plus. Là où tout le monde aurait du avoir sa chance, le fossé se creuse de plus en plus. Et forcément quand les inégalités sont là, les contestations aussi. Entre un Ryan qui ne veut surtout pas modifier sa belle utopie malgré le désastre qui arrive, un Fontaine qui profite de tout cela pour prendre la ville de force, des scientifiques à l'esprit tordu, une psy communiste, plus personne ne sait vraiment qui suivre. Et rien ne s'arrange lorsque Fontaine aider par Tenenbaum et un autre scientifique inventent les plasmisdes, des produits capable de donner des pouvoirs surhumains aux hommes.

Je dois bien dire que j'ai adoré voir la ville descendre petit à petit dans les Enfers. C'est plutôt bien fait, surtout qu'on découvre les points de vue de personnages moins importants dans l'histoire mais qui éclaire un peu mieux la dite descente. Voir la belle utopie vouait à l'échec n'est pas nouveau mais je trouve ici que c'est plutôt bien fait, bien que pour moi, il reste quelques points noirs (parce que je n'ai pas joué au jeu ?). D'ailleurs, parfois, j'aurais voulu un peu plus de mystère et moins de fait annoncer froidement. C'est quelque chose que je reproche un peu à l'auteur, pas assez de sentiment. IL est parfois trop "documentaire". Pourtant, l'histoire de la création et de la chute de Rapture aurait surement pu être conté d'une manière plus romanesque (et je ne parle pas de romance ou que sais-je d'autre, juste un peu plus de sentiments, de n'importe quel sentiment). IL n'en reste pas moins que l’enchaînement des événements, qui courent sur plusieurs années est bien foutu et qu'on suit la chute de la cité sans le moindre problème. 

Finalement, ce Rapture a été une bien bonne découverte. J'ai vraiment apprécié le livre qui se lit bien et pousse à réfléchir sur quelques petites choses, comme la morale scientifique, le monde des affaires et surtout la place de l'homme dans son environnement et ce qu'il se passe quand il se prend pour un Dieu. Bref, passionnant, instructif aussi. Tout ce que j'apprécie dans un bouquin. Sans parler de l'esthétisme très rétro-futur, art nouveau de la ville qui transparait dans la couverture mais aussi dans les descriptions de Rapture. Quel dommage qu'il me parait si court (pourtant, il est dense comme roman) et qu'il manque un peu trop de sentiment. 

          Mr Gwyn, Alessandro Baricco        
Baricco me manquait. Du coup, je n'ai pas tiré au sort pour ma nouvelle lecture comme je peux le faire souvent, et j'ai pris le premier Baricco qui me tombait sous la main. C'est tombé sur Mr Gwyn.

Mr Gwyn, Alessandro Baricco

Editeur : Folio
Collection ; /
Année de parution : 2015
titre en VO : Mr Gwyn
Année de parution en Vo : 2011
Nombre de pages : 215

A lire si :
- Vous aimez les personnages un peu spéciaux
- Vous aimez les tranches de vies

A ne pas lire si :
- Vous avez du mal avec la grossophobie 
- Vous espérez lire les portraits que dresse Gwyn

Présentation de l'éditeur :

Romancier britannique dans la fleur de l'âge, Jasper Gwyn a à son actif trois romans qui lui ont valu un honnête succès public et critique. Pourtant, il publie dans The Guardian un article dans lequel il dresse la liste des cinquante-deux choses qu'il ne fera plus, la dernière étant : écrire un roman. Son agent, Tom Bruce Shepperd, prend cette déclaration pour une provocation, mais, lorsqu'il appelle l'écrivain, il comprend que ça n'en est pas une : Gwyn est tout à fait déterminé. 
Simplement, il ne sait pas ce qu'il va faire ensuite. Au terme d'une année sabbatique, il a trouvé : il veut réaliser des portraits, à la façon d'un peintre, mais des portraits écrits qui ne soient pas de banales descriptions. Dans ce but, il cherche un atelier, soigne la lumière, l'ambiance sonore et le décor, puis il se met en quête de modèles. C'est le début d'une expérience hors norme qui mettra l'écrivain repenti à rude épreuve. Qu'est-ce qu'un artiste ? s'interroge Alessandro Baricco, dans ce roman intrigant, brillant et formidablement élégant.
Pour répondre à cette question, il nous invite à suivre le parcours de son Mr Gwyn, mi-jeu sophistiqué mi-aventure cocasse. Et, s'il nous livre la clé du mystère Gwyn, l'issue sera naturellement inattendue.

Mon avis

Mr Gwyn est un personnage un peu particulier. Un matin, le voilà qui décide qu'il n'écrira plus. Et pour sceller ce pacte avec lui-même, il publie un article des choses qu'il ne fera plus jamais. La dernière, c'est donc écrire des romans. Une décision qui consterne son agent et quelques lecteurs. A partir de là, Jasper Gwyn pense qu'il va pouvoir commencer une nouvelle vie. Il s'en va pendant quelques temps avant de revenir sur Londres et au détour d'une conversation, de décider qu'il sera un copiste. Il va copier les gens. Faire leur portrait par écrit.

L'idée de départ est interessante et le déroulement du roman tout autant. Nous allons suivre Gwyn a la découverte de son nouveau métier, découvrir l'homme étrange qu'il est. En même temps, Baricco en profite pour écrire au sujet de l'écrivain, cet étrange personne, et plus particulièrement au final de l'artiste. Il fait ça avec toute la poésie que je lui connais. Cette partie-là du roman, qui finalement l'occupe tout entier est vraiment passionnante. J'ai réellement ressentie ce qui peut à un moment où un autre faire un artiste, un écrivain. Il n'y a pas à dire, Baricco aime son métier et le lui rend bien. Encore plus lorsqu'on se rend compte que les portraits qu'écrit Gwyn, et que nous ne lirons pas (sauf peut-être dans Trois Fois dès l'Aube qu'il faut que je sorte du coup de ma PAL), ressemble surement beaucoup à ce que l'auteur lui-même peut écrire. 

De plus, entre le personnage de Gwyn, passablement perché quand même, celui de son agent, Tom, qui cherche à tout prix à le refaire écrire des romans et Rebecca, assistante de Tom et surtout premier modèle de Gwyn, Baricco nous offre des portraits différents et pour les deux premiers plutôt bien fait. Pour la troisième, je vais y revenir. Surtout que c'est un personnage que j'ai beaucoup aimé, la lectrice, amie, qui ferait beaucoup de chose pour l'écrivain qu'elle apprécie. Elle aurait pu être parfaite, elle l'est en réalité, si Baricco ne s'était pas "amusée" avec son physique.

Mais ce livre, plein de qualité à mes yeux, a un défaut que je n'arrive pas à laisser passer. Il faut dire que lorsque je suis tombée sur ce paragraphe-là, juste à la moitié du livre, j'ai eu une grande envie de le refermer et de ne pas le rouvrir. Ce n'est pas le physique de Rebecca en lui-même, loin de là. Rebecca est grosse. Et pour moi, c'était juste génial. Une grosse, héroïne d'un livre. C'est rare. Mais voilà, il a fallu que Baricco, cet auteur que j'apprécie, dont je loue la manière d'écrire, s'adonne à de la bonne vieille grossophobie avec elle. Sans parler d'une bonne dose de patriarcat (seul les hommes ont des noms de famille par exemple, et ce sont eux qui dominent le livre). Un paragraphe et me voilà à me demander pourquoi ?. Mais vraiment. J'aurais tellement aimer que ce paragraphe-là soit démonté juste après. Sauf que non. Du tout. Je n'arrive pas à croire que ce soit vraiment là ce que pense Baricco des gros.

Et vraiment, ce paragraphe-là a faillit gâcher toute ma lecture. Parce que plus qu'autre chose, il m'a touché et pas dans le bon sens. Ce qu'il écrit, c'est ce que j'ai pu entendre, que les grosses ne méritent pas l'amour, juste les connards. Qu'elles devraient déjà être bien contente d'avoir un homme. Ce qu'il a de très con en plus de ça, c'est qu'il n'apporte rien ce paragraphe. Du tout. Et que sans lui, l'histoire aurait été encore meilleure du coup pour moi. Parce que sans lui, Baricco dressait un parfait portrait de Rebecca, et des autres personnages. Avec la finesse et la poésie qui le caractérise. Alors, je sais très bien que ce paragraphe risque grandement de ne toucher personne d'autres que les gros et les grosses, il n'empêche que je fais partie de cette population-là et que j'aurais préféré ne pas avoir à le lire. 

Pourquoi ? Parce que le livre aurait été un coup de coeur. Parce que la poésie de Baricco est toujours là, son sens de l'observation, sa vision de la nature humaine est bien là. Parce que Gwyn et lui aurait pu être les mêmes personnes. Mais voilà, pour moi, ça gâche tout. J'ai lu la fin du roman avec appréhension, me demandant ce que j'allais encore me prendre dans la tête. Et je suis surement passée à côté d'une bonne partie du roman. Alors que j'ai aimé l'histoire, la surprise de la fin aussi (qui n'en était pas vraiment une d'ailleurs). Quel dommage. 

Monsieur Baricco, la prochaine fois que vous voulez utiliser une personne grosse dans vos romans, renseignez-vous avant, je vous prie. Ne nous sommes pas des Rebecca en puissance. Nous sommes comme vous et les autres personnes. Pas juste un corps gros, une difformité. Voilà, c'est tout.



          Fractures Ouvertes, Toxic, épisode 5 saison 2, Stéphane Desienne        
Cher monsieur Desienne, veuillez m'excuser d'avoir interrompu pendant trop longtemps ma lecture de cette saison deux de Toxic. Mais je voulais faire durer le plaisir. Bon, peut-être pas aussi longtemps, je l'avoue. Mais me revoilà et je compte bien lire le dernier épisode d'ici peu. 

Fractures Ouvertes, Toxic, épisode 5 saison 2, Stéphane Desienne

Editeur : Walrus
Collection : Série
Année de parution : 2016
Format : epub

A lire si :
- Vous avez aimé la saison 1
- Vous voulez un joyeux mélange Zombies/alien
- Vous voulez passer un bon moment

A ne pas lire si :
- Vous avez peur d'être perdu entre les divers personnages
- Vous n'aimez pas penser que vous pouvez être de la marchandise

Présentation de l'éditeur : 

La révélation les a tous ébranlés : Joana porte l’antidote ! Le genre humain pourrait donc renaître de ses cendres en soignant les m-v. Malheureusement, Elaine et son groupe se voient à cette fin confier un nouvel objectif : s’allier avec les aliens qui paraissent être le plus de leur côté, quitte à de nouveau marcher au bord du gouffre… L’éleveur Twirl croit lui aussi s’être mis sur les bons courants, même si son intuition lui conseille de se méfier, qu’il s’agisse de ses proches ou de ses produits. Ce Larson, le chef des humains, est loin d’être le docile spécimen qu’il s’efforce d’incarner. Il manigance…

Mon avis

C'est marrant ça, j'ai laissé en plan un petit moment la série et quand je reprends, je sais parfaitement où j'en suis. C'est quand même la preuve ultime que la série est super bien foutue et surtout qu'elle reste en tête. Soit, qu'elle est géniale. Mais ça, je l'ai déjà dit plein de fois il me semble. Bon, elle mérite que je le redise, hein, surtout après ce hiatus bien involontaire de ma part. Et donc, justement, on en est où et il se passe quoi dans cet avant dernier épisode ?

Il se passe plein de chose dedans. Côté Twirl et sa ferme d'humain, on assiste à des pressions, des plans qui se mettent en route. Je déplore que cela soit si court car j'aime bien Twirl et ses problème en fait. Et en plus de cela, je trouve que le nouveau groupe d'humain sain n'est pas tellement mis en valeur. Je suppose qu'il finira par l'être un peu plus. Forcément, on se concentre plus sur ce qu'il se passe dans l'espace et plus particulièrement dans le cargo. Et là, autant dire que ça y va. Parce qu'on approche de la fin et que tout se met en place pour un final qui se déroulera en deux épisodes (enfin un mais qui a la taille de deux). Et ça envoie du lourd avant la fin donc. 

Autant le dire, on ne s'ennuie pas une seconde à la lecture de ce cinquième épisode. C'est qu'il s'en passe des choses quand même. Naakrit et Jave vont enfin arrêter de faire de la figuration. Je les aime beaucoup tous les deux et je suis ravie de voir qu'ils prennent le taureau par les cornes. Khrow fait de même vu qu'il n'a pas le choix s'il veut réussir à récupérer la marchandise. Et il fait ça comme il faut avec les gros moyens. Et pendant ce temps, pour Elaine et les autres, la survie continue. Une survie qui va peser lourd pour Joana, vu qu'à présent tout le monde sait qu'elle est l'antitode. La voilà qui devient La femme à protéger. Interdite de se mettre en danger, voire tout simplement d'aider, elle ne va pas vraiment apprécié. Une survie qui semble finalement être une préoccupation bien lointaine pour Alva qui continue sa vengeance sans se préoccuper du reste. Forcément, tout ce petit monde ne va pas tarder à se retrouver dans la même galère et j'ai plus que hâte de voir ce que cela va donner. Je pense que beaucoup risque de ne pas s'en sortir indemne. 

Ce cinquième épisode est donc génial. Il ne répond toujours pas vraiment à mes questions sur le groupe d'humain dans les griffes de Twirl mais il annonce du bien lourd pour la suite. Une suite que je vais même lire assez rapidement (ça me changera des plus de six mois entre ce cinquième épisode et son prédécesseur). Je sais parfaitement que Stéphane Desienne va réussir à me surprendre encore une fois et j'ai vraiment envie de voir comment. Surtout vu comment vient de se dérouler ce cinquième épisode !

          Ferenusia, Les Outrepasseurs tome 4, Cindy Van Wilder        
L'annonce de Ferenusia sur twitter il y a déjà quelques temps m'avait plus qu'émoustillait. Il faut dire que les Outrepasseurs, la série dont il est quatrième tome et spin-off, m'avait fait forte impression en 2015 (déjà ?). J'avais hâte de le lire.

Ferenusia, Les Outrepasseurs tome 4, Cindy Van Wilder

Editeur : Gulf Stream
Collection : /
Année de parution : 2017
Nombre de pages : 382

A lire si :
- Vous voulez le fin mot de l'histoire des Outrepasseurs
 Vous ne voulez pas de fés à la Disney
- Vous voulez de l'action

A ne pas lire si : 
- Vous voulez des gros monstres
 - Vous voulez de la fée gentille
- Vous n'avez pas lu la trilogie d'origine.

Présentation de l'éditeur : 

" Qui étaient ces êtres, si semblables et pourtant si différents des hommes ? On ne pouvait pas nier leur peau grise, qui se détachait délicatement de la structure de fer à laquelle ils s'accrochaient avec toute l'aisance d'alpinistes chevronnés. Soudain, la caméra bascula sur le buste de la statue de la Liberté. En lettre majuscules, vert sombre, s'étalait le mot : "FERENUSIA" " 
Privé de la magie presque disparue, l'empire des Outrepasseurs se disloque de toutes parts. Seul survivants dans cette débâcle, les Ferreux, des fés réduits à l'esclavage, s'échappent de leurs prisons. Soutenus par Ferenusia, un réseau clandestin, ils n'ont qu'un seul objectif : obtenir les mêmes droits que les humains, dans un monde qui ignore tout de leur existence. Mais leurs anciens maîtres sont prêts à tout pour protéger leurs secrets, quitte à éliminer le moindre témoin de leurs forfaits passés...

Mon avis

Ferenusia est un tome à part des Outrepasseurs. S'il est présenté comme un quatrième tome et une fin définitive de la série, il en est aussi un spin-off. Pas tout à fait hors série donc, mais pas non plus totalement dedans. Du coup, je préfére avertir dès le début, sans avoir lu la dite-série, il vaut mieux ne pas le lire sous peine de ne pas tout comprendre, voire même de se sentir totalement perdu dans l'histoire et avec les personnages. Pourquoi ? Parce qu'il commence quelques semaines après la fin du Libérateur et que l'autrice a décidé que nous avons déjà lu la trilogie et donc qu'il n'est pas totalement nécessaire de nous rappeler qui est qui. Une décision que j'apprécie puisque nous plongeons ainsi dans le vif du sujet mais que d'autres peuvent peut-être voir comme un inconvénient. 

Mais passons à l'histoire. Celle des Ferreux. Car ce tome se concentre sur ce peuple que nous avons pu découvrir dans les tomes précédents. Un peuple de fés qui bien que touché par la disparition de la magie continue de vivre, ou plutôt de survivre. Libérés des Outrepasseurs, les voilà qui plongent dans le monde des humains, un monde qu'ils ne connaissent pas et qui ne les connait pas. Passés du statut d'esclave à celui de Ferreuses et Ferreux libres n'a rien de simple. Encore moins lorsque les Outrepasseurs restant, bien que privés de la malédiction, décident de les poursuivre pour les faire taire, et cela de manière définitive. 

Cindy Van Wilder nous entraîne donc à la suite des Ferreuses et des Ferreux dans leur quête de liberté. Pour cela, elle a choisit de nous faire suivre Red Wing et Smokey, que nous connaissions déjà mais aussi Kalinda, Elween et Owen, qui eux se trouvent en Australie. Des personnages vraiment intéressants et surtout assez différents les uns des autres pour en apprendre plus sur leur peuple. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié les passages australiens, la quête de liberté de ces personnes qui ne comprennent pas ce qu'il se passe. Une opposition assez forte avec Red Wing et les londoniens qui eux ont déjà vu le monde et sont un peu plus apte, grâce Ã  Smokey, a le comprendre. 

Ce qu'il y a de fortement intéressant Ã  prendre les Ferreux comme héros, c'est de pouvoir voir tout ce que peut offrir ce peuple en terme de tolérance mais aussi la manière dont leur nouvelle liberté peut-être vu. Les voilà avec un statut de réfugiés et avec tout ce que cela implique. Si vous avez en tête ce qu'il se passe avec les réfugiés syriens, vous n'êtes finalement pas très loin. Heureusement, l'autrice leur offre une fin qui semble bien plus sympathique que pour les syriens et que personnellement, j'aimerais voir pour ces gens. Même si l'intégration ne se fait pas dans la douceur, après tout les Outrepasseurs essayent toujours de les faire disparaître, les gens "normaux" ont peur de ces êtres différents, elle se fait. Et cela grâce Ã  des personnes qui croient en la différence, en la diversité. C'est un beau message que transmet Cindy Van Wilder dans ce roman.

Et ce n'est pas le seul. L'un des personnage, S., est genderfluid. Je ne sais pas très doué en explication mais en gros, c'est un personnage qui ne se sent ni homme ni femme mais de genre neutre. J'ai apprécié que l'autrice utilise la langue neutre (pronom iel par exemple, conjugaison des adjectif au pluriels pour ne pas mégenrer le personnage). Ce genre de personnage est encore rare et il est appréciable d'en trouver, surtout uns comme S., qui doit faire face à ce qu'iel est mais aussi aux regards des autres et au sien. D'ailleurs, la communauté LGBT+ est plutôt bien représenté avec des personnages bi et homosexuels. Ce qui est encore mieux, c'est que les personnages ne sont pas des représentations stéréotypés de la communauté et que leur orientation sexuelle et leur genre ne fait pas tout le personnage. Ainsi, je ne définis pas S que comme genderfluid, mais comme la personne qui remonte le réseau Ferenusia, qui a une dent contre les Outrepasseurs et une envie immense que tout le monde puisse être libre et égaux. Cindy Van Wilder approfondit plus les relations entre personnages, qu'elles soient amicales ou non, que les relations amoureuses (même si nous en trouvons une dans le lot).

Qu'ajouter de plus pour finir cet avis ? Je suis contente de voir que je n'avais pas "fabulé" une certaine relation qui vient tout en douceur au cours du Libérateur et de ce tome. J'ai encore une fois beaucoup apprécié l'écriture de Cindy Van Wilder, toujours aussi poétique et en même temps percutant. Ce dernier tome est riche, en personnage, en représentativité et en action. J'ai apprécié retrouvé d'anciens compagnons, d'en redécouvrir certains et de découvrir d'autres membres des Ferreux. Au final, le roman aura été un nouveau coup de coeur, comme les autres tomes de la série.

Et je finirais réellement sur un petit avis sur la nouvelle qui accompagne parfaitement le roman, Tsimoka, paru dans l'anthologie Fées et Automates des Imaginales 2016. Une nouvelle qui permet de mettre en lumière une partie du texte du roman, puisqu'elle raconte un événement important de l'histoire des Ferreux. Je les beaucoup apprécié même si elle manque d'un petit quelque chose en plus. Disons que je l'aurais peut-être moins apprécié si je l'avais lu avant Ferenusia.

          Quelques pas de plus, Agnès Marot        
J'avais beaucoup aimé I.R.L., sortie l'année dernière, et les thèmes qu'abordaient Agnès Marot à l'intérieur. Alors, j'avais très envie de lire ce Quelques pas de plus, surtout que son thème principal n'est que rarement traité que ce soit dans le Youg-Adult ou même en générale.

Quelques pas de plus, Agnès Marot

Editeur : Scrineo
Collection : Ados
Année de parution : 2017
nombre de pages : 329

A lire si :
- Vous voulez des personnages avec des handicaps invisibles
- Vous voulez de la représentation
- Vous voulez un chouette road-trip

A ne pas lire si :
- Vous voulez une histoire ultra compliquée.

Présentation de l'éditeur :

Sora vient d'apprendre qu'elle doit passer le reste de sa vie à béquilles. Son quotidien se résumera désormais aux cours au lycée et aux séances de kiné. Elle pourrait s'y faire si Kay, la grande soeur qui l'a quasiment élevée, tenait le coup ; mais cette dernière, qui a toujours été la plus forte des deux, est en pleine descente aux enfers. Alors Sora décide de prendre les choses en main et d'enfiler la cape de ces superhéros qu'elle aime tant. Objectif : changer sa vie. Son meilleur atout : l'héritage navajo laissé par sa mère. Un ancien pouvoir de guérison qui pourrait les sauver, elle et sa soeur.
Le problème, c'est qu'elles ne sont pas les seules à le chercher… et que leur rival est prêt à les suivre au bout du onde pour parvenir à ses fins.

Mon avis

Comme je le disais, j'avais très envie de lire ce Quelques pas de plus, surtout en sachant qu'il traitera de handicap, plus particulièrement de handicap invisible. C'est un sujet qui est peu voire même pas du tout abordé, du moins dans les livres qui "cartonnent". On le retrouve plus souvent dans des livres plus confidentiels. Or, le sujet mérite amplement d'être traité et quoi de mieux que les ados et jeunes adultes comme cible première ? Il fait parti de la représentation dans la littérature, chose qui les touche peut-être plus que les adultes et qui surtout leur permettra dans une certaine mesure de mettre des mots sur certaines choses.

Quelques pas de plus, c'est donc l'histoire de Sora et de sa soeur Kay. Sora, adolescente d'apparence normale mais qui va devoir vivre avec des béquilles et une cheville en vrac pendant toute sa vie. Un handicap que ne ressemble pas à un handicap, quelque chose que personne ne voit et qui d'ailleurs ne semble pas vraiment être reconnu comme tel par beaucoup de monde. Un handicap avec lequel elle doit apprendre à vivre. Mais alors qu'il semble qu'elle commence petit à petit à "se faire" à la situation, sa sœur ne souffrait pas d'un mal étrange, de crise d'angoisse, et de ce qui semble être un syndrome post-traumatique. Alors, pour la sauver, elle l’amène dans un road-trip en territoire navajo, là où se trouve leur racine, là où elle pourra redevenir elle-même.

Si parfois l'histoire tombe dans le trop simple, trop évident, elle n'en reste pas moins très agréable à lire. Agnès Marot a un style des plus agréables, fluides et ses personnages sont bien foutues. On suit sans le moindre problème Sora et Kay dans leur road-trip ainsi que durant les jours le précédant. Je dois dire que les paysages du grand Canyon et de ses environs donnent envie d'y aller. Les descriptions de l'autrice sont alléchantes à souhait (et je suppose proche de la réalité et surtout de ce qu'elle a pu ressentir en les visitant avec ses béquilles)(oui parce que le handicap de Sora est aussi celui de sa créatrice, mais on va y revenir).

Mais comme je le disais, j'ai surtout apprécié les thèmes du livre. A commencer par le handicap invisible. D'abord celui de Sora. Ici, l'autrice savait de quoi elle parlait, elle en souffre elle-même. Et cela se ressent. Parce que ce que dit Sora là-dessus est réel. Parce que la bonne femme du bus qu'on a tous envie d'égorger existe vraiment. Parce que les situations ne sont pas de l'invention pure et dure. Oui, Sora est handicapée, même si ça peut passer pour une simple entorse. Or elle va vivre avec, subir la douleur, subir les humiliations. Et elle ne va pas se laisser aller. Elle est capable d'être qui elle veut être, de réussir à faire à peu près tout ce qu'elle veut, même sur une jambe. La force de la jeune femme est communicative tant elle prend cela de manière positive la plupart du temps. Il y a aussi celui de Kay. Kay souffre d'un syndrome post-traumatique (nous en découvrirons la cause vers le milieu du roman). Si elle parait normale, si tout le monde voit en elle la jeune femme ordinaire, ce n'est absolument pas le cas. Or c'est aussi un handicap. Mais là où sa sœur se bat pour vivre avec la douleur, Kay finit petit à petit par sombrer, incapable de surmonter ses crises. Elle qui jusque là semblait la plus forte des deux va devoir compter sur sa petite sœur pour s'en sortir.

On retrouve ensuite en filigrane et avec l'origine des deux demoiselles, les thèmes du métissage, des différences de culture et de la suprématie blanche. Elles sont moitié française, moitié navajo. Métisses, elles semblent n'avoir de place nulle part dans les deux cultures. Trop foncé d'un côté, trop blanche de l'autre. Si elles se sentent opprimées, pas à leur place en France, elles se comportent de la même manière que les blancs arrivées en territoire navajos. Au final, sans réellement se penser supérieure, loin de là même, elles en arrivent tout de même à donner cette impression aux amérindiens. Ce genre de situation est assez fréquente dans la vie réelle et il est bon de rappeler aux gens que cultures différentes ne veut pas dire infériorité à une autre. Et c'est plutôt bien fait par ici.

Au final, voilà un livre qui mêle fantastique, légende amérindienne, handicap invisible et différence de culture de manière presque parfaite. On ne tombe pas du tout dans la surenchère, dans le pathos et c'est fort agréable. Pour ne rien gacher, le roman est rempli de référence pop-culture, super héros, série télévisée (charmed est peut-être un peu daté pour le coup, il me semble), roman et j'en passe. Pas tout à fait un coup de coeur mais presque. En tout cas, une bonne grosse mention spéciale pour son thème principal.

          Les Chevaliers de Mars, Le Château des Etoiles, tome 3, Alex Alice        
Hier, en allant sur un autre site de travail, je suis passée devant la librairie. Et il était en vitrine, bien voyant. Hier, en rentrant chez moi, je me suis arrêtée à la librairie, et j'en ai aussi profiter pour me prendre le dernier tome des Outrepasseurs. Hier, à peine rentrée à la maison, j'ai dévoré la bande dessinée (mais pourquoi est-elle si courte ?). Bref, hier, j'ai retrouvé Séraphin, Sophie et Hans pour une nouvelle aventure.

Les Chevaliers de Mars, Le Château des Etoiles, tome 3, Alex Alice

Editeur : Rue de Sèvres
Collection : /
Année de parution : 2017
Nombre de pages : 60

A lire si :
- Vous avez aimé le tome 1
- Vous aimez le steampunk et Jules Verne
- Vous voulez de beaux dessins accompagnent une bonne histoire

A ne pas lire si :
- Vous ne voulez pas de jeunes héros

Présentation de l'éditeur : 

1870. En plein dix-neuvième siècle, le sort de la Terre se joue sur Mars ! Dans cette suite de la série à succès Le Château des étoiles , récompensée par de nombreux prix, Séraphin et ses amis sont de retour sur Terre. Après avoir révélé au monde le secret du voyage spatial, ils ont trouvé refuge dans un manoir breton. Mais leur engin volant est désormais l'objet de toutes les convoitises ! Alors que le père de Séraphin est en voyage à Londres, le manoir est cerné par des brumes lourdes de menaces... Spectres, ou espions prêts à tout pour mettre la main sur le précieux engin ? Nouvelles machines, complots internationaux, têtes couronnées, expéditions au-delà de l'espace... La course à l'éther est lancée, et la paix sur Terre est désormais entre les mains de Séraphin et des Chevalier de Mars !

Mon avis

La Conquête de l'espace, premier tome de cette série , m'avait particulièrement plus, le second tout autant. Autant dire que j'avais plus que hâte de lire la suite. Alors forcément, cette couverture rouge m'a attirée. Moi qui m'étais promis de ne pas aller toutes les semaines à la librairie...  Bref, je suis faible, je le sais, et ça ne me dérange pas tant que ça. Mais que vaut-il ce nouveau tome à la belle couverture rouge ?

On retrouve Séraphin, Sophie et Hans en bretagne, quelques temps après leur retour de la Lune. Ils ont donné les plans du moteur à Ether au monde, voit le début de la conquête de l'Ether par les nations sans pouvoir rien y faire. Pendant ce temps, les scientifiques essaient de réguler tout cela, de ne pas faire de cette conquête une nouvelle guerre. Mais alors que le professeur Dulac est à Londres, il se fait enlever par les Prussiens. Prussiens qui comptent bien conquérir Mars. Une planète qui attire aussi les jeunes gens, puisque d'après les calculs de Sophie, Ludwig de Bavière doit s'y trouver.

Mais bien entendu, rien ne se passe comme prévu. Les Prussiens veulent l'éthérine ramenée de la Lune et attaque la cachette de nos héros. Débarque alors l'impératrice Sissi qui va leur permettre de s'envoler une nouvelle fois vers l'Ether, et plus précisement vers Mars avec deux missions, retrouver le père de Séraphin et le roi Ludwig.

L'histoire nous entraîne rapidement sur cette seconde partie de la conquête de l'Ether. Et il faut bien dire qu'elle est passionnante, mais vraiment. Entre une Sophie qui semble être en manque d'Ether, un Séraphin qui doute de plus en plus, un Hans toujours égal à lui-même (ce personnage mérite pourtant plus que de sembler être le bout en train du groupe), on découvre rapidement l'importance qu'à pris leur voyage dans leur vie. En plus de cela, l'Ether est devenue la chose à conquérir, que se soit scientifiquement parlant ou politiquement parlant. Tous les enjeux d'une telle découverte sont présentés, même si de manière parfois un peu simpliste (ok, il n'y a que 60 pages dans ce tome, c'est aussi un peu normal).

Et puis, comme toujours, les planches sont juste magnifiques. J'aime vraiment tout ce travail à l'aquarelle où l'on voit tout de même un peu le dessin préparatif. J'aime les nuances de couleurs dans les ciels terriens ou non d'Alex Alice. Je trouve que cela donne tout le charme de la bande dessinée. Non mais vraiment, les paysages quoi et les ciels. C'est juste beau quoi. Et ça va si bien avec cette ambiance steampunk. 

Au final, vous l'aurez compris, j'ai juste beaucoup beaucoup aimé ce troisième tome. Et je veux le quatrième maintenant (je veux beaucoup de chose maintenant en même temps, heureusement que la réalité est tout autre par rapport à mes envies, sinon, vingt quatre ne me suffiraient pas). 

          The Shadow of Death, Les Foulards Rouges, saison 3 épisode 6, Cécile Duquenne        
Je prends de plus en plus mon temps pour lire les épisodes des Foulards Rouges. Parce que c'est bientôt la fin et que je ne veux pas que ça finisse. Bon, sachant que je ne peux rien faire à cette fin à part la lire, et bien je fais durer.

The Shadow of Death, Les Foulards Rouges, saison 3 épisode 6, Cécile Duquenne

Editeur : Bragelonne
Collection : Snark
Année de parution : 2017
Format : epub

A lire si : 
- Vous avez lu et aimé la première et la seconde saisons
- Vous voulez une série qui mélange les genres avec bonheur

A ne pas lire si :
-... (toujours pas trouvé pourquoi il ne faudrait pas les lires, les Foulards Rouges)
- Par contre, si vous n'avez pas lu les deux premières saisons, autant éviter (tout comme de lire mes avis d'ailleurs)

Présentation de l'éditeur :

Retrouvez Lara et Renaud dans la dernière saison des Foulards rouges !

Mon avis

Nous voilà presque à la fin de cette saison trois et de la série tout court. Je ne veux pas que cela se finisse. Je suis prête à faire un caprice si cela servait. Bon, je sais que ça ne sert à rien, alors je ne le ferais pas. Pis j'aime pas quand ma fille en fait, alors je vais pas commencer moi (quoique...). Cet avant dernier épisode est tout simplement très éprouvant pour les nerfs de tout le monde, personnage, lecteur et même surement autrice elle-même. Autant le dire, l'étau se referme et nous voilà dans la dernière ligne droite, celle qui marquera la fin, d'un côté comme de l'autre. Une fin qui ne me semble pas si simple que cela, et qui d'après moi annonce encore quelques surprises, voire même des larmes. 

A présent, passons à la partie à spoiler de cet avis, comme à chaque fois.

/!\ SPOILER (en gros et en rouge, comme ça, vous êtes prévenus !)

Le dernier cliffhanger (cette machine inventé par les Enfers), me faisait presque dire qu'il y avait encore de l'espoir dans cette aventure. C'était sans compter sur l'autrice, qui n'a jamais épargné les personnages et les lecteurs de ces histoires. Numéro Trois s'est barrée de l'Hacienda, Lara, Nikki, Claudia, Fraan et Marine se ruent à sa poursuite, suivant des traces bien trop évidentes. Toi aussi, lecteur, tu sais ce que cela veut dire. Un piège. L'ennemie n'est pas encore morte, elle a même quelques tours dans sa manche.

La première partie est bourrée d'action, la seconde aussi et Lara est au centre de tout cela. C'est étrange d'avoir un épisode entier presque entièrement portée par la jeune femme, surtout quand on a l'habitude de les voir divisés entre elle et Renaud. Bon, de temps en temps, Claudia ou Nikki prennent les rênes de la narration, mais ça tourne toujours autours de Lara. Faut dire que Renaud est en fâcheuse posture, très fâcheuse même, dans les mains de Numéro Trois. Une nouvelle fois. Je dois avouer que le voir comme ça me serre le cœur. Pour moi, Renaud, c'est le pilier, celui qui est toujours là. En fait, le voir comme ça renverse un peu cette vision et j'apprécie finalement cela. En fait, j'apprécie quand les schémas sont bousculés et que c'est bien fait, comme ici. Cécile Duquenne ne le fait pas souffrir pour rien. Ben non, sa souffrance alimente un peu plus Lara, la pousse à faire des choses qu'elle n'aurait pas forcément fait. La pousse aussi à prendre la place qui semble lui revenir de droit. 

Lara est l'héroïne de la série. C'est elle qui la porte depuis le début. Mais elle ne le fait jamais seule, elle a besoin d'une impulsion, de quelque chose qui la fait agir et surtout qui semble la faire grandir un peu plus. Ici, c'est le sort de Renaud en premier, celui de ses amis, de sa famille, et puis des Bagnards. Elle ne fait pas tout cela par pur altruisme, elle le fait pour sauver ce qu'elle aime. C'est quelque chose que j'aime beaucoup en elle. Elle n'a rien d'une super héroïne et agis de manière très humaine. Comme dans cet épisode finalement où elle agit sous le coup de la colère, de la haine mais aussi de l'amour pour ses proches. C'est ainsi que du coup, elle se retrouve à pourchasser Numéro Trois pour enfin lui mettre une balle dans la tête et arrêter le calvaire qu'elle endure depuis son apparition dans sa vie. Et je dois dire que cette partie-là est assez éprouvante vu que Lara tombe un peu dans la folie meurtrière qu'elle m'avait semblé avoir à peu prés réussi à éloigner d'elle jusque là. J'ai parfois eu l'impression qu'elle devenait une sorte de Numéro Trois face à moi et non la Lara que je connaissais jusque là. C'est assez étrange comme impression surtout quand on connait un peu le plan de la dite Numéro Trois. J'avoue que là, j'attends avec impatience l'épisode suivant pour voir où tout cela va finir par mener Lara (je les sens les larmes aussi qui vont surement couler à la fin). Surtout après ce p***ain de cliffhanger (là, Cécile, tu as fait fort, purée, c'est quand la suite déjà ?).

Pour finir, j'ai hâte de lire la suite. Même si c'est la fin de la série. Je veux connaitre le sort de certains personnages (Marine Carax est-elle toujours vivante ? Renaud ? sans parler des autres). Vivement la fin du mois !

          Rosa Candida, Audur Ava Olafsdottir        
Voilà un petit moment que je n'ai pas lu de livre des éditions Zulma. Je n'avais plus que deux livres d'eux dans ma PAL, le choix c'est porté sur ce Rosa Candida assez intriguant. Et puis, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu d'auteur islandais (le dernier, c'était Magnason avec LoveStar, chez Zulma aussi d'ailleurs).

Rosa Candida, Audur Ava Olafsdottir

Editeur : Zulma
Collection : Poche Z-A
Année de parution : 2010
Titre en VO :  Afleggjarinn
Année de parution en VO : 2007
Nombre de pages : 319

A lire si :
- Vous aimez les romans contemplatifs
- Vous aimez les quêtes existentielles

A ne pas lire si :
- Vous voulez de l'action
- Vous n'aimez pas quand c'est lent.

Présentation de l'éditeur : 

Le jeune Arnljótur va quitter la maison, son frère jumeau autiste, son vieux père octogénaire, et les paysages crépusculaires de laves couvertes de lichens. Sa mère a eu un accident de voiture. Mourante dans le tas de ferraille, elle a trouvé la force de téléphoner aux siens et de donner quelques tranquilles recommandations à son fils qui aura écouté sans s'en rendre compte les dernières paroles d'une mère adorée. Un lien les unissait : le jardin et la serre où elle cultivait une variété rare de Rosa candida à huit pétales. C'est là qu'Arnljótur aura aimé Anna, une amie d'un ami, un petit bout de nuit, et l'aura mise innocemment enceinte. En route pour une ancienne roseraie du continent, avec dans ses bagages deux ou trois boutures de Rosa candida, Arnljótur part sans le savoir à la rencontre d'Anna et de sa petite fille, là-bas, dans un autre éden, oublié du monde et gardé par un moine cinéphile.

Mon avis

Je ne me souviens plus de pourquoi ce livre est arrivé dans ma PAL. Peut-être pour sa quatrième de couverture, ou parce que ma libraire l'avait apprécié. Il a dormi un moment sur mes étagères avant que je ne le prenne. Et j'ai mis un petit moment à entrer dedans.

Il faut dire que le livre commence fort lentement. Des scènes de vies, des retours en arrière, de quoi comprendre un peu Arnljótur, le narrateur. Rapidement, le voilà quittant le cocon familial pour aller remettre en état l'une des plus fameuses roseraie du monde. Il quitte donc son père, son frère jumeaux, mais aussi sa fille et la mère de celle-ci. Son voyage va l'amener à reconsidérer une bonne partie de sa vie. Alors, oui, dis comme ça, cela ne donne pas forcément ultra envie, je vous l'accorde. Du moins, ça ressemble un peu à tous les autres romans du genre. Nous allons retrouver les questionnements de presque tout le monde sur la vie, la mort, l'amour, sa place dans le monde... A vrai dire, effectivement, ce roman ressemble assez à la plupart des romans de son genre. Le départ pour une nouvelle vie de son narrateur est un prétexte, tout comme les Rosa Candida qu'il trimbale avec lui, héritage de sa mère décédée le jour de la naissance de sa fille. Complètement paumé, il espère se trouver enfin, à vingt deux ans (jeune homme, saches donc que tu te chercheras toute ta vie). 

Nous voilà donc embarqué avec lui dans une première partie style road-trip assez décevante dans le fait qu'il ne se passe pas grand chose et qu'on le découvre tout de même ultra passif. Il se laisse porter par le courant, par les gens qu'il croise. Une fois son road-trip fini, le voilà qui arrive enfin dans le village où se trouve la roseraie. Et re-belotte, il se laisse porter par le courant. Heureusement, les quelques autre personnages qu'il rencontre sont un tout peu plus intéressant. J'ai beaucoup apprécié le frère Thomas, cinéaste accompli qui trouve les réponses plus facilement dans ses films que dans la bible. Ou encore Anna, que nous découvrirons dans le dernier tiers, mère de l'enfant, qui finalement ne sait plus vraiment où elle en est. Ce sont eux qui portent Arnljótur le long du livre, eux et Flora Sol, sa fille. Parce qu'il faut bien dire que la passivité de notre narrateur est omniprésente même dans son domaine favori, la botanique (où il suit les vieilles illustrations de la roseraie pour lui rendre son charme d'antan). 

Et pourtant, chose étrange vu que je n'apprécie pas des masses ce genre de personnage, j'ai aimé le livre. Parce qu'il est contemplatif, parce qu'il fait du bien aussi, il ne prend pas la tête, se pose quelques questions intelligentes (mais n'y répond pas toujours), offre une belle histoire entre un père et sa fille pas forcément voulue. A vrai dire, ça fait parfois du  bien de lire quelque chose de si ordinaire, de si semblable à ce que certains d'entre nous peuvent vivre (surtout après pas mal de temps à lire de la SFFF ou de la blanche plus violente).

Au final, Rosa Candida est un livre qui me laisse une impression étrange. Sa lenteur aurait du me déplaire et pourtant, il me semble que cela a été l'inverse. J'avoue avoir été plus enthousiaste à partir du milieu, dernier tiers du roman, au moment où Anna rejoint notre narrateur qui semble du coup à peine un peu moins passif ( à moins que cela ne soit la présence de l'enfant ?). Bref, à lire pour passer un bon moment.

          L'Héritage des Rois-Passeurs, Manon Fargetton        
J'ai failli oublié de mettre mon avis sur ce roman ici. Trop de chose à faire en ce moment, et voilà que j'oublie une chose qui me semble à moi importante. Surtout que le roman est fort bon.

L'Héritage des Rois-Passeurs, Manon Fargetton

éditeur : Bragelonne
Collection : /
Année de parution : 2015
Format : AWZ

A lire si :
- Vous voulez de la fantasy en One-shot
- Vous aimez les héroïnes fortes
- Vous aimez les intrigues complexes

A ne pas lire si :
- Vous aimez quand ça prend son temps

Présentation de l'éditeur : 

La dernière héritière d'une lignée royale doit fuir notre monde et retourner dans celui de ses ancêtres pour échapper aux hommes qui veulent l'éliminer. Là-bas, une princesse rebelle rentre chez elle pour prendre ce qui lui est dû : le trône d'Ombre. Voici l'histoire de deux femmes, de deux mondes imbriqués, de deux retours simultanés qui bouleverseront une fois de plus le destin tortueux du royaume d'Ombre. Coïncidence, ou rencontre orchestrée de longue date ?

Mon avis

Je ne connaissais pas Manon Fargetton lorsque j'ai pris ce roman durant l'une des opé Bragelonne (la dernière il me semble, je ne sais plus). Juste en avais-je entendu parlé et encore. Mais la couverture est juste magnifique et la quatrième intrigante. Il ne m'en fallait pas plus pour découvrir le roman. En plus, chose appréciable, c'est un one-shot, ce qu'on trouve assez rarement au final en fantasy. Pas de série à rallonge, juste un roman et pourquoi pas ensuite des livres dans le même univers (c'est bien le cas ici, puisque Les illusions de Sav-Loar sont dans le même univers).

Le roman commence par une chasse au dragon bien fantasy. On découvre directement Ravenn l'une des héroïnes ainsi que la belle écriture de Manon Fargetton. Et puis, d'un coup, on passe dans notre monde, à notre époque avec Enora. Sur le coup, n'ayant pas relu la quatrième, je me suis demandée ce qu'il se passait. Mais tout cela est des plus normal en fait. Et je dois bien dire que même si l'idée de la jeune fille qui atterrit dans un monde fantasy n'a rien de bien original, elle est parfaitement menée tout au long du roman par l'autrice. Mais je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler.

J'ai aimé tant de chose dans ce livre que je ne sais par quoi commencer. L'écriture de Manon Fargetton est plaisante à lire. Les descriptions nous entraînent directement dans l'univers d'Ombre sans être ultra longue ou complexe, les scènes de batailles et d'actions sont fluides et les dialogues tout autant et ne tombe pas là comme un cheveux sur la soupe. J'aime quand tout est fluide comme ça, qu'on ne perd pas de temps avec des descriptions à rallonge (même si j'adore Tolkien, le maître en la matière). Et si l'écriture de l'autrice est fort agréable, elle met en avant les caractères des personnages, des personnages qui sont vraiment tous intéressants.

On commence avec les deux héroïnes, Ravenn et Enora. Ravenn est donc la princesse d'Ombre. Une princesse qui n'a pas hésité à partir en exil pendant sept ans et à revenir prendre son trône. J'ai adoré Ravenn, mais vraiment. Femme forte, fière, elle n'hésite pas le moins du monde à reprendre sa place même si pour cela, elle doit faire la guerre à son propre père et aux magiciens du Clos. Elle semble tellement sûre d'elle. Et, chose assez rare pour le noter, Ravenn est homosexuelle. Et cela est amenée de belle manière, sans fioriture et surtout sans bon gros cliché. A côté d'elle, on trouve Enora, descendante des Rois-Passeurs, qui a vu sa famille massacrée le jour de ses vingts ans. C'est un aussi un personnage fort, que la vengeance motive. Si elle m'a un tout petit peu moins plut que Ravenn, elle n'en reste pas moins intéressante. Au final, je trouve juste un peu dommage que Ravenn prenne un peu plus de place qu'elle dans l'histoire. Autour d'elles, des hommes surtout, mais qui ne leur volent pas la vedette. On y trouve Charly et Julian, deux frères qui vont venir au secour d'Enora et vont se retrouver embarquer en Ombre et dans les intrigues de Ravenn. Les deux frères sont en opposition niveau caractère mais complémentaires. IL y a aussi Hank, personnage des plus mystèrieux dont je ne parlerais pas plus ou encore Enoc'h, magicien qui va retourner sa veste et Luernios, prêtre d'un Dieu oublié. Côté ennemi, c'est pas mal non plus et surtout, ils ne semblent pas être juste là pour mettre des bâtons dans les roues de tout le monde. Leurs intrigues politiques ajoutent un vrai plus à l'histoire.

D'ailleurs, l'histoire, je n'en ai pas beaucoup parlé. Comme je le disais, elle part de quelque chose de pas forcément ultra original pour arriver à de la très bonne fantasy mêlant tout ce que je peux aimer dedans (en vrac, politique, complot et dragon). L’enchaînement est juste parfait et même si à un moment, j'ai quand même douté du plot de départ durant le déroulement du roman, je dois bien avouer que c'était plutôt pas mal vu au final. 

Pour conclure, j'ai donc beaucoup mais alors beaucoup aimé ce roman de fantasy, que se soit par son univers, ses personnages ou l'écriture de son autrice. Je pense que je me prendrais bientôt les Illusions de Sav-Loar, vu que j'ai adoré l'univers d'Ombre. En tout cas, je le conseille vivement à ceux qui veulent un bon one-shot fantasy.




          Resistance at Standing Rock: Dispatches from the Front Lines        

UPDATES:





  • Water Protector Legal Collective Files Suit for Excessive Force against Peaceful Protesters


  • Veterans to Serve as ‘Human Shields’ for Dakota Pipeline Protesters



  • Oceti Sakowin encampment on Oct. 6, 2016. The proper name for the people commonly known as the Sioux is Oceti Sakowin, (Och-et-eeshak-oh-win) meaning Seven Council Fires.








    Story and Photos by John Briggs

    Cool Justice Editor's Note: OK to repost, courtesy of John Briggs and The Cool Justice Report.







    Corporate – Government Alliance Versus the American People

    Native Americans from tribes across the country have gathered on the windswept plains of North Dakota to pray with Mother Earth to keep the Dakota Access Pipeline (DAPL) from pumping 500,000 gallons of oil a day beneath the Missouri River. The natives know the pipeline will most certainly leak or break, as have most U.S. pipelines, fouling the water for the Great Sioux Nation and 18 million non-Natives downstream.

    The standoff -- which began in April -- continues as a new U.S. administration ascends to power with a president-elect who campaigned denying human-caused climate change and threatening the Paris Climate accords. This remains the overriding reality despite a mini walk back by Donald Trump pledging an open mind to The New York Times this week.

    Standing Rock illuminates the brazen alliance that has developed between corporate and government interests. Viewed from the front lines, the law has been turned into a fig leaf for repression and suppression. Only the discipline and spiritual clarity of the water protectors and the native elders has kept people from being killed or seriously injured since April when the movement began.

    The fused police-DAPL force is doing everything it can to incite a violent reaction from the resisters so as to crack down, clear the camps, imprison, or even gun down the natives. More than one commentator has found the atmosphere at Standing Rock similar to what led to the Wounded Knee massacre in 1890 when 300 Sioux were murdered by government troops who mistook their prayerful Ghost Dance for a war dance.

    A great deal is at issue at Standing Rock. The Sioux and their numerous native and non-native allies face a militarized force whose composition tells us something dark about the complex façade that U.S. democracy has become and suggests the proto-fascist zombi lurking beneath. More deeply, Standing Rock also emblemizes a struggle that is taking place at this moment in human history between two distinct modes of human consciousness.

    One mode is the familiar anthropocentric (human-centered) consciousness that the dominant culture most of us were born into favors—a consciousness that assumes reality is a collection of objects to be extracted, owned, and branded. Humans are the focus of this consciousness, meaning that our concerns about climate change focus primarily on the fate of our own species.

    Distinct from this anthropocentric mind-set is a second, ancient and spiritual mode of awareness that understands that the earth and its landscapes are not objects; they are relationships, including the tangle of relationships that gave us birth. This ancient mode of consciousness is potential in everyone, but for most it has been buried beneath the piles of conceptual objects that we have come to believe constitute our reality.

    The Indigenous Peoples gathered at Standing Rock are guided by this ancient, holistic, earth-mind consciousness, and so they understand that humans are not the most valuable living objects on the planet: we are not in control of the planet; it is not our job to manage nature; rather, our sacred task is to work with Mother Earth and other beings as members of Earth’s family. If we don’t, Mother Earth will make us face this spiritual truth one way or another.

    Guided by their ancient, earth-mind awareness, Native Americans have taken up a role as “water protectors.” “Mni Wiconi, Water is Life” is the slogan of the Standing Rock movement.

    Every day scores of Sioux from North Dakota, South Dakota and nearby states, along with Paiute, Shoshoni, Diné, and a sampling of other Natives from the 300 or so tribes whose flags fly at the Standing Rock encampments set out to pipeline construction sites in a convoy to engage in “actions” on the “front lines.”

    There the protectors sing and pray in the face of physical harassment and arrests by heavily armed police fused with a corporate security force.

    DAPL and their overlord company, Energy Transfer Partners, have lavished campaign contributions on politicians in North Dakota and the U.S. Congress so that they could use the state’s eminent domain powers to force purchase of land for the pipeline all across North Dakota, beginning in the Bakken fields in the northwest corner of the state where the fracked crude oil is extracted. Similar eminent domain arrangements were achieved in other states through which the 1,200-mile line traverses before reaching a river port in Illinois. The company promised Congress and the public that the pipeline would carry oil for 100 percent domestic use only, but it is clear from reporting done by the website The Intercept that the oil will be sold on international markets.

  • Though Promised for Domestic Use, Dakota Access Pipeline May Fuel Oil Exports


  • The DAPL line, now virtually complete except for permission from the Army Corps of Engineers to fill in the link that crosses under the Missouri River, passes just north of the Standing Rock Sioux Reservation and Cannon Ball, North Dakota. The DAPL construction runs through sacred burial and archeological grounds that the Lakota people were given free access to by treaties with the U.S. Government in the 19th Century. In mounting their resistance to the pipeline, the Standing Rock Sioux have been turned into “trespassers on their own land.”

    In late August, the tribe’s lawyers filed a stop work petition in federal court detailing areas where sacred sites would be disturbed if construction continued on its planned trajectory. The federal judge routinely forwarded a copy of the filing to DAPL. Over Labor Day weekend, when the company would not have been expected to work, pipeline crews leapfrogged to the disputed sacred and preemptively bulldozed them under. Too late, the judge granted the Sioux an emergency restraining order, but, then in a curious move, allowed construction in some areas where sacred sites have been discovered. DAPL has ignored a request from the Obama administration not to work in buffer areas on either side of the river. No fines have been imposed for intentionally bulldozing the disputed sacred sites.

  • The Legal Case for Blocking the Dakota Access Pipeline


  • Burial ground at center of police confrontations is known historical site


  • In recent live-stream videos from the front lines, DAPL-police snipers can be seen perched on top of a sacred mound called Turtle Island, their high-powered rifle crosshairs trained on the water protectors who are standing in prayer in the frigid lake below.

    North Dakota wants the federal government to pick up the tab for the massive expenditures required to keep the Native Americans under their guns. Alternatively, the CEO of Energy Transfers, Kelcy Warren, has offered to pick up the millions-of-dollars tab.

  • ETP CEO Kelcy Warren Says They Have Offered to Pay Protest Related Expenses


  • Native media have documented that DAPL has already been supplying military-style equipment, drones, armored vehicles, riot gear, water canons, concussion grenades and other armaments. The tax-payer-funded and corporate-sponsored front lines phalanx is led by the Morton County Sheriff’s Department, which has local jurisdiction, reinforced by North Dakota State Troopers, North Dakota National Guard units, sheriffs and police from six nearby states—all interpenetrated by DAPL security (while the FBI lurks in the background). A contingent of Hennepin County, Minnesota, Sheriffs’ Deputies were recalled following protests back home. Residents in the state of Ohio are writing letters and calling legislators to express their distress that their law enforcement has been enlisted into this repressive force.

  • Hennepin Co. sheriff's deputies leave Standing Rock protest


  • Native media’s live stream videos show DAPL security teams in mirror-visor helmets and black ops body armor with no identification, mingling with the police, sometimes directing them when and who to mace or pepper spray. They point out media making video for arrest. The big fossil fuel company evidently has plenty of experience dealing with protestors around the world. In their blank, reflecting visors we can see the soulless Darth Vader face of the government-corporate proto-fascist state the U.S. is becoming.

    Of course, this struggle with the Wasi’chu (Lakota word for the white man, meaning literally “takes too much”) is an old story for Native-Americans. In the 18th and 19th centuries it took the form of the Sioux nations trying to hold back the tsunami of colonizers flooding into their ancestral lands, occupying and despoiling them. The big difference now is that the fire-power of the state (think Custer’s 7th Cavalry or present day militarized police) has been fused with vast profit centers dependent for their existence on plundering the earth in the name of energy-squandering lifestyle survival.

    The provocations the water protectors endure take many forms. There is the psychological pressure of constant surveillance: the heavy police presence on the roads around tribal and reservation lands, the DPLA helicopter and a small plane that circle constantly above the encampments; there is the Bureau of Indian Affairs station set up on a knoll to suck out data from the cell phones of anyone in the area. There is the pepper spraying and tasing of water protectors who are praying. There is the more recent blasting of the protectors with freezing water canons in sub zero weather. There is the constant threat of weapons pointed at them. One twitching trigger finger could set off a slaughter.

    The water protectors are unarmed. The resistance movement does not allow guns in the encampments. One day, at one of the front line actions, an armed man showed up with a pistol and began firing. Possibly he was paid by DAPL to create an incident. The Natives are aware of paid provocateurs or agitators passing through the camps, pulling dirty tricks, looking to start something. Antimedia reported about the man with the gun: “According to an official statement from the tribe, the man fired several shots from his gun before being peacefully apprehended by tribal police. Witnesses at the scene say he pointed his gun at several protesters. The man was clearly trying to provoke violence that could later be used to demonize protesters who have so far remained peaceful.”

    The news site added, “The Morton County Sheriff’s Department circulated a false report claiming the man was shot, presumably by protesters… [As images show], the man was not harmed. The Sheriff’s Department has since retracted that report. Anti-Media’s attempts to obtain clarifying comments from Morton County Sheriffs were ignored.”

  • Dakota Access Caught Infiltrating Protests to Incite Violence, Funding Trolls Online


  • On a hill overlooking Oceti Sakowin, the largest of the Standing Rock encampments, an old army tent houses the field office of the rotating teams of lawyers who come to Standing Rock to help out. They use donations made to the resistance to bail out protectors who have been arrested; they try to negotiate with the police so the protectors can be allowed to pray. The constant arrests on trumped-up charges are an ongoing harassment—people maced or beaten, violently thrown to the ground and zip-tied. Often activists are charged with trespass and “riot” on the Morton County Sheriff’s novel legal theory that if several people are arrested for trespass that must signify that they were engaged in a riot.

    All this naturally requires court time and money to defend, incarceration in usually unpleasant conditions, including dog kennels. (Though the white allies who are arrested seem to get better treatment.)

    Arrests are to be expected as a consequence of civil disobedience. But some arrests are directed at chilling speech. One lawyer who came to Standing Rock from the Oregon-based Civil Liberties Defense Center, an activist defense nonprofit primarily involved in climate protests, https://cldc.org/ told Jordan Chariton of The Young Turks Network that often after the day’s action was over, police would stop the last cars in the caravan. They would then make “snatch and grab” arrests, impounding the cars of people who had come to support the water protectors but had no expectation that they’d be arrested when the action was over and the police told them to leave. They have to pay heavy fines ($900) to get their cars back. She said the arrests and impoundment fines for their cars are unlawful. “The intention with those types of actions is to scare out-of-towners from being comfortable coming to these actions. So they’re trying to chill the rights of others to come and participate in these protests.”

  • Environmental Lawyer Explains Standing Rock Legal Issues




  • The authorities regularly characterize the natives as terrorists, and local radio spreads false rumors of farm animals being slaughtered and stolen, reported vandalism—the kind of thing you would expect from psychologically projected homesteader fears about savage Indians of earlier centuries.

    Yes, Magazine on Oct. 31 reported: “The county sheriff is claiming the water protectors were violent and that police were stopping a riot. But hours of live video feed from people caught in the confrontation showed instead a military-style assault on unarmed people: police beating people with batons, police with assault rifles, chemical mace, guns firing rubber bullets and beanbag rounds, tasers.”

  • Why Police From 7 Different States Invaded a Standing Rock Camp—and Other Questions


  • The UN has sent human rights observers. According to Salon, Nov. 16, 2016: “The U.N. special rapporteur said that American law enforcement officials, private security firms and the North Dakota National Guard have used unjustified force against protesters.

    “ ‘This is a troubling response to people who are taking action to protect natural resources and ancestral territory in the face of profit-seeking activity,’ [Maina] Kiai [U.N. special rapporteur] said in his statement, which was issued by the Office of the U.N. High Commissioner for Human Rights and was endorsed by several other U.N. experts.

  • Native Americans facing excessive force in North Dakota pipeline protests – UN expert


  • “At least 400 activists have been detained and often have been held in ‘inhuman and degrading conditions in detention,’ Kiai added. Some indigenous protesters have said they were treated like animals and even held in dog kennels.

  • Dakota pipeline protesters say they were detained in dog kennels; 268 arrested in week of police crackdown


  • “ ‘Marking people with numbers and detaining them in overcrowded cages, on the bare concrete floor, without being provided with medical care, amounts to inhuman and degrading treatment,’ the U.N. expert said.

    “ ‘The excessive use of State security apparatus to suppress protest against corporate activities that are alleged to violate human rights is wrong,’ he continued, noting that it violates U.N. guidelines on business and human rights.

    “Amnesty International USA, which has repeatedly criticized authorities for not respecting the rights of protesters, issued another statement on Tuesday noting that U.S. authorities had put up roadblocks to prevent journalists and human rights observers from documenting the protests and the official response.”

  • U.N. experts call for halt in Dakota Access pipeline, blast “excessive force” against protesters


  • Living on Earth reporter Sandy Tolan reflected: “You know, at times I felt I was back reporting in the West Bank, and not the Northern Plains…”

  • Standing With the Standing Rock Sioux


  • The Bundy crew was the cowboys, not the Indians

    Compare the government response at Standing Rock with the response occasioned by Ammon Bundy and his gang of armed militants when they occupied Oregon’s Malheur National Wildlife Refuge for over a month in January 2016. Imagine if the Bundy gang had been pepper sprayed, beaten, hit with water cannon, tased. But the Bundy crew were taking over the refuge to proclaim their belief that public lands should be given free to the profit-making private ranching business. In other words, the Bundy crew was the cowboys, not the Indians.

    The mainstream corporate media has largely ignored the stand-off at Standing Rock. Rallies have taken place around the world at places like Tokyo, Stockholm, and Auckland, but the sad truth is many foreigners have heard more about Standing Rock than Americans have. Not surprising. The news editors, working for corporate media conglomerates, choose what they believe we should know and what fits the larger corporate agenda, and so they devote massively more play to Brad Pitt, to the gossipy politics of who’s-on-first, and to whatever the latest glittering consumer thing is than they do to climate change and issues highlighted by the poor and the powerless, like Standing Rock. What coverage that does exist is usually cursory and misleading.

    Fortunately, alternative media have been on the scene and active at Standing Rock. As someone who taught journalism for more nearly 20 years, it has been refreshing for me to see what the alternative press is accomplishing.

    Amy Goodman of the webcast Democracy Now brought the prayer-resistance movement to national attention over the summer. She was arrested and charged with riot in absentia for her live reports of water protectors being set upon by dogs. The charge was later dismissed in court.

    Jordan Chariton of The Young Turks Network has done searching interviews and incisive commentary from the scene.

    But my absolute favorite news source at Standing Rock is Myron Dewey’s Digital Smoke Signals. Dewey does updates every day, which he posts on Facebook. I highly recommend anyone who has a Facebook account to “follow” him. I went to Standing Rock on Oct. 4-11 with two friends and I have since been able to keep up with developments on the ground through Dewey’s Facebook broadcasts. He posts live stream unedited clips that constitute what he calls an ongoing “documentation” of what is happening day-to-day at the movement.

    Here is Dewey at night standing on a hillside next to the Oceti Sakowin encampment. His face appears in the glow of his screen. Then he’s panning and zooming in on a large grassfire as he’s telling us about it. His finger appears in the screen and points out where the fire started. He says the helicopter which constantly circulates over the camp suddenly disappeared 20 minutes before they saw the first flames. He zooms to the area where he and the person he is with first spotted the fire. He says, “It looked like someone using a drip torch.” He says they called 911, but it’s been over an hour and the Morton County Fire Department hasn’t shown up. He tells the people in the camp, his audience, not to worry, though. It looks like the fire was started by DAPL employees to scare them or hurt them. But the Oceti Sakowin is full of Indians who supplement their income by wild-land firefighting, work that also benefits Mother Earth; he mentions that he is himself a “hotshot” firefighter [one of the elite crews]. He and his fellow firefighters can tell by the wind direction that the fire won’t harm the camp.

    Now here’s Dewey on a bright morning walking along the road by Oceti Sakowin. A young man appears on screen, and Dewey asks him who he is and why he’s here. He’s from the Paiute nation. “I’m here to protect the water,” he says. Dewey asks him to sing a Paiute song. The young man closes his eyes and sings.

    In another nighttime broadcast find we ourselves looking through a car windshield, headlights illuminating the highway, centerlines whizzing by. We hear voices talking in the backseat. The car drives on and on. We’re just watching the road. Then ahead is a police roadblock. The police van looms. Dewey gets out with his camera and calls over to the officers, asks them where they’re from, inquires about where the road blocks are, what are the open routes. At one level it’s a mundane exchange between a citizen and police, but you experience the edginess of the situation. More deeply, you feel the riskiness and pathos that is involved any human interaction. Dewey firmly exercises his right to have these protect-and-serve police respond to him civilly; he is cordial and respectful in a way that reinforces to them and to his viewers that he is after all not their enemy but a fellow human being. Dewey asks more questions and the lead officer says he doesn’t want to be filmed; Dewey offers to turn his camera away from them and onto himself. The distant officers disappear from the screen and Dewey’s face fills it. The contact officer walks nearer; we can hear his voice. Dewey can’t resist a joke, though. He asks the officer if he’s sure he doesn’t want to become famous by putting his face on Dewey’s screen? You realize these are just guys doing their job. Dewey understands that, but he also wants to educate them about the water protectors’ mission. He never misses an opportunity to educate his adversary, as well as his own people about the larger dimensions of the Standing Rock resistance. When he gets back in the car, someone in the back seat says “Let’s get out of here; this is enemy territory.” Dewey laughs, turning the car around, “It’s not enemy territory.”

    I believe you learn more about Standing Rock by watching Dewey’s unedited video than you ever could from watching any number of dramatically produced, commercially constricted reports on CNN, complete with the drumb-drumb latest crisis theme music.

    Dewey explains to his viewers that what they’re seeing is a “documentation” that’s not edited. “It’s not scripted. It’s not acted out.”

    After a month of watching Dewey’s daily reports I realize more fully than I ever have before how ghastly and vacuous mainstream news reporting is: a production where facts have been emptied of the humanity of real encounters, replaced by the shallow performances of reporters and news sources, slick, clichéd phrasing, behavior slotted into ready made categories, events analyzed and even predigested. The news about reality comes to us compartmentalized in trays like tasteless microwave dinners. Rarely is the reader or viewer allowed to simply experience the event unfolding through the reporter’s eyes or camera. The stories are crafted and slickly packaged. Their very polish and stimulating presentation sabotages their meaning and replaces it with a meaningless, artificial understanding.

    Note that I am not saying that the news these days is politically biased. Some obviously is, but the left or right bias charge is a serious red herring, a mis-direction. In fact, in mainstream media’s very effort to appear neutral and unbiased means events are chopped up and pieced together to fit the templates of a few hackneyed forms of storytelling: the winner-loser story, the conflict story, the individual overcoming obstacles story, the facing bad choices stories, he-said, she-said stories, scandal stories, hypocrisy stories. You’ve seen them all, repeatedly.

    Most of these templates come plated with a cynicism, skepticism, superiority, or sentimentality that grabs our attention by adding a dash of disgust. The current journalistic manner of telling stories reduces and dismisses the story in a way that sometimes makes the commercials and pop-up ads come as a relief. None of the common journalistic templates or attitude has much to do with real life as it’s lived in the moment. It’s not what people really experience in their lives. Instead, it’s how they’ve been conditioned to wrap up experience afterward in a dramatized way that leaches out the nuance, that leaves out the moment-to-moment uncertainty, or as the Lakota call it, the Wakan, the deep mystery of relationships that permeates every event. And that’s what Dewey’s broadcasts have in abundance. You get to see him interacting with the people who show up on his screen. You get to feel his humanity and the mystery of everyday relationships taking place at Standing Rock that he brings to light. It’s certainly not dramatic or melodramatic. It’s not interesting or stimulating in the usual way. It does seem really important.

    So when Dewey sits in his parked car and does an update video on “10 things to know about DAPL” (Nov. 18, 2016), there’s no editing and no script, meaning that you get to see him thinking through what those top 10 things might be. Some points he makes are incisive and comic, others not so much. But the not-so-much ones can lead you to thinking about gray areas, the imprecise observations we all make. He asks a guy who just got in the car to help out with his list and the guy, William Hawk Birdshead, goes immediately serious on him until Dewey says, “I was trying to keep it light.” So the Birdshead says, “Laughter is good medicine.” Suddenly they’re off. Dewey mimics the shifty-eyed look of the FBI guys lurking around the area and denying they are FBI, the DAPL security characters trying to look all steely and tough. We learn that in the encampments they say that “DAPL dresses up like Ninja Turtles.” You can tell that it’s DAPL undercover because those guys never drive rez cars, which are rusted and dented. Nobody is spared. Dewey describes the water protectors just arriving from California as dudes who’ve “got their animal spirits on… They’re all furred up. They’re coming in all mystical and crystals.” He and his buddy laugh, which Dewey says is laughter “in a good way,” because the whole thing going on at Standing Rock is deadly serious but you need laughter, because that’s good medicine for healing. And healing and praying are about “getting reconnected with the Earth.”

    This points to a major difference between anthropocentric prayer as most of us know it and earth-mind prayer. In the prayer that most people are familiar with, an individual seeks intercession for human needs with a transcendent being. The Native prayer is about healing not getting. The prayer is a community ceremony or song or ritual to maintain or restore the balance between and among beings, both animate and inanimate. Prayer is to all my relatives, all my relations, the birds, the water, the wind, the buffalo, my family, even those who oppose me as enemies. Mitakuye Oyasin is an important Lakota phrase that means “all my relations.” When you’re watching a Dewey update from Standing Rock you’re experiencing Mitakuye Oyasin in action. It’s newscasting as a kind of prayer, in the earth-mind sense. Whether he’s engaging in laughter or educating about the spiritual importance of water, you can see that what he’s getting at is healing relationships. Watching and listening, you get to be part of that healing.

    What Dewey does goes way beyond advocacy journalism.

    Our traveling companion for our visit to Standing Rock, Lakota elder Tiokasin Ghosthorse, also provides a good way to keep up with developments through the interviews he conducts for his weekly syndicated broadcast from WPKN in Bridgeport Conn. and WBAI in New York City. On Oct. 31, 2016, Tiokasin interviewed a young man who was seized on Oct. 27 when a frontline camp was destroyed by police. Trenton Joseph Castillas Bakeberg, in the bloodline of Crazy Horse, was praying in a sweat lodge when the militarized police swept through the camp. They yanked him out of the sweat lodge and arrested him. The young water protector told Tiokasin:

    “I pray that we’ll be able to keep a state of prayer and peace, as we have been… Although there’s some people on our side are more likely to tend toward violence. But there’s also people on our side to stop them. Don’t start a fight. That’s what it’s all about, keeping it peaceful because the elders told us in the beginning that all it takes is one single act of violence, one person attacking a police officer and they’ll unleash the fear on all of us. This wrath that we have with our military overseas, we’re beginning to see it now in the heart of our own country. All for the greed and the corporate interests of this government. They say we’re a democracy but it’s not showing anymore. The people didn’t want this pipeline, but this foreign entity that they call a corporation, Energy Transfers, is saying, we don’t care. We want this money. We need this for economic stability of the country and that somehow trumps the interests of our communities and our nation as a whole….We’re standing up to this corporate machine with prayer and love.”

  • Forcibly removed from prayer at Standing Rock


  • Against a heavily armed, corporatized democracy designed to ensure that only powerful business and political elites rule the land and possess the wealth of its objects, the Native-American people at Standing Rock stand in defense of Mother Earth armed with songs, prayers, and an understanding that Earth’s objects are us, and we are them. They are our relatives. It seems better armament than most of us Wasi’shu possess. Webster defines fascism as “a political system headed by a dictator in which the government controls business and labor and opposition is not permitted.” It’s an incendiary word, and readers might think ill of me for introducing it here. Certainly we are not a fascist state yet. But for the prayer-resistance at Standing Rock, the clear alliance between corporate and government interests to quell their opposition under color of the law has a fascist flavor.

    It should not surprise anyone that the new US president reportedly holds stocks that directly fund the Dakota Access Pipeline and that the DAPL CEO Kelcy Warren gave the Trump campaign a substantial donation.

  • Trump's Personal Investments Ride on Completion of Dakota Access Pipeline


  • This is how the proto-fascism works. Ironically (or perhaps absurdly), Trump may have been elected by people hoping he would somehow counter the tightening grip of multinational corporations on their lives. One might wish for that to happen.

    At a deep level, Standing Rock may suggest that such absurdities as a Trump presidency occur because our mode of consciousness is impaired or inadequate to the situation it has created on our planet at this historical time. Too many of us have gone dead to the natural world we come from. Our obsessive anthropocentric mode of consciousness has reduced nature and reality at large to a bunch of things we have names for—things that feed our greed. Fortunately, many Indigenous people have retained an acute and ancient consciousness that we are those rocks and trees and clouds, and birds and water that we see outside our windows, and that restoring our relationships with them is incumbent on us.

    John Briggs is emeritus distinguished Professor of Writing and Aesthetics from Western Connecticut State University. He was the English Department’s journalism coordinator for 18 years and was one of the founders of Western’s Department of Writing, Linguistics, and Creative Process. He is the author of several well-known books on chaos theory, fractals and creativity. He lives in the hilltown of Granville, Mass., where served as a Selectman for five years and as reserve police officer for 10 years.


    When people at Standing Rock talk about the black snake they mean the pipeline, referring to an old Sioux legend about a black snake that will threaten the end of the world. The Lakota prophet Black Elk said that in the seventh generation, the Sioux tribes would unite to save the world.

    Media covering the Standing Rock resistance movement:

  • Digital Smoke Signals


  • Myron Dewey, Facebook


  • The Antimedia


  • Democracy Now


  • The Intercept


  • The Guardian


  • Censored News


  • Unicorn Riot


  • Living on Earth


  • The Indigenous Environmental Network


  • Status of Standing Rock court claim



  •           Phiếm luận về thời gian        
    "Thời gian là một ngọn lửa thiêu đốt ta. Nhưng chính ta là ngọn lửa."
    Jorge-Luis Borges
    Từ lâu tôi vẫn bị ám ảnh bởi vấn đề thời gian.

    Nhưng gần đây, khi bắt đầu "trông tuổi già bóng xế", tôi bỗng cảm thấy vấn đề trở thành gay go và cấp bách. Mình không còn lại bao nhiêu thời gian nữa, tôi tự bảo, cho nên phải cố gắng tận dụng tất cả thời gian còn lại. Để làm gì? Để suy nghĩ về một số vấn đề hệ trọng, bắt đầu bằng vấn đề thời gian.

    Bởi vì nếu hiểu được thời gian, thì biết đâu...

    Biết đâu đó chẳng phải là một chìa khóa mở rộng ra bao nhiêu cánh cửa, bao nhiêu con đường, bao nhiêu chân trời mới? Và nếu giải đáp được bài toán trong những bài toán, vén được màn bí mật trong những bí mật của cuộc đời, thì biết đâu chẳng có hy vọng tự đưa mình... thoát khỏi thời gian?

    Tôi biết đó là một điều không tưởng, một hành trình mạo hiểm mà trên đó đã bao nhiêu người vấp ngã và đắm chìm.

    Một người bạn đã nhìn tôi ái ngại: "Mày mà suy nghĩ về thời gian thì có ngày phát điên mất. Tao bắt đầu lo cho mày..."

    Tôi cảm ơn anh bạn, nhưng cũng thầm nghĩ: Cần gì phải lo? Cùng lắm thì phát điên, nhưng điên vì một lý do vô cùng chính đáng, một vấn đề đã từng ám ảnh bao nhiêu thế hệ thi sĩ, triết gia và khoa học, một vấn đề mấu chốt nằm giữa lòng cuộc sống. Còn nếu hiểu được rõ hơn thời gian, thì biết đâu mình sẽ làm chủ được phần nào thời gian, hay ít ra làm bạn được với thời gian, trong mình?...

    Thời Gian là gì?

    Vậy thời gian là gì nhỉ? Làm thế nào hiểu được thời gian? Có thể nào hiểu được thời gian?

    Bởi vì còn gì dễ cảm thấy hơn thời gian, nhưng cũng còn gì khó hiểu hơn thời gian!

    Thời gian có mặt ở khắp nơi, nhưng cũng không tìm thấy ở nơi nào. Trong mỗi tia nắng, trong mỗi tiếng chim, trong từng ngọn cỏ, đều có thời gian. Trong mọi niềm vui, trong từng nỗi nhớ, trong mỗi ước mơ, đều có thời gian. Thời gian vừa ở bên ngoài, vừa ở trong lòng ý thức.

    Có thể nói rằng đâu đâu cũng có mặt thời gian, cũng như đâu đâu cũng có mặt không gian. Nhưng thời gian mới thực là vô cùng bí hiểm. Bởi vì không gian nằm sờ sờ ra đấy, chỉ cần mở mắt ra là nhìn thấy, giơ tay ra là nắm bắt được, tha hồ tác động vào. Nhưng còn thời gian? Tìm thời gian ở đâu, dù đập tan bình cát đo thời gian hay tháo hết những đinh ốc đồng hồ, cũng không thể nào tìm thấy thời gian trong đó. Thời gian bàng bạc khắp nơi, nhưng cũng không trú ngụ nơi nào.

    Mỗi giây phút trôi qua là thời gian. Trong khi tôi viết hay đọc những giòng này, thời gian đã đi qua. Có thời gian thì mới có di chuyển, động tác, nhưng ngay cả im lìm, bất động cũng cần có thời gian. Phải có thời gian mới có hiện hữu.

    Người ta vẫn quen nhìn thời gian như một định luật đưa tới già nua, tàn tạ, hủy diệt, nhưng không mấy ai nghĩ rằng chính nhờ có thời gian nên mới có tác động, hiện hữu, nẩy sinh. Nếu không có thời gian, thì sẽ không bao giờ có sự sống. Không có sự hình thành của trái đất, hơn mười tỷ năm sau tiếng "Big Bang", không có sự kết hợp của các phân tử thành các cơ thể đơn bào, rồi đa bào, không có sự xuất hiện của các loài cỏ cây, cầm thú, không có sự tiến hóa liên tục cho tới loài người, với bộ óc tinh vi, sáng tạo. Đó là những thành quả của sự tiến hóa không ngừng của vạn vật, tức là những thành quả của thời gian.

    Và chỉ cần có một sự đổi thay vô cùng nhỏ bé trong định luật thời gian, cũng đủ đưa tới muôn ngàn đảo lộn trong cuộc sống hàng ngày: xe cộ đâm nhau, tiếng nói lắp bắp, tim đập loạn xạ, hình ảnh nháo nhào, tư tưởng lộn xộn, v.v.... Không thể nào tưởng tượng nổi không có một định luật bất di bất dịch của thời gian. Phải chăng đặc điểm của thời gian chính là điều đó, vừa biến động, vừa bất biến, biến động trong hiện tượng, nhưng bất biến trong nguyên lai?

    Nếu có một đấng Thần linh Tối thượng, thì tôi nghĩ không phải là thần Sấm, thần Chớp, thần Mưa, thần Sinh nở, v.v... mà là thần Thời gian, bởi vì chỉ có thời gian mới bao trùm và chế ngự tất cả. Thay vì chúng ta than vãn, ca cẩm thời gian mỗi ngày đục phá, gậm nhấm cuộc đời, thì có lẽ chúng ta nên ca tụng Thời gian chính là đấng Tạo hóa, là tác giả tối hậu của mọi hiện hữu trong thế giới này. Có thời gian là có tất cả. Nếu có thời gian, tôi có thể làm được mọi thứ, kể cả trở thành bất tử!

    Thật ra, thời gian không phải là một, mà là hai: đó vừa là một định luật tự nhiên, khách quan, bao trùm thế giới, vừa là một khái niệm chủ quan của con người đơn độc. Bởi vì chỉ có con người mới có ý thức về thời gian. Con người là sinh vật duy nhất biết rằng mình sẽ chết, và biết rằng thời gian liên tục trôi qua.

    Nhưng cái khổ của con người cũng nằm trong ý thức về thời gian đó, hay đúng hơn trong ý thức về khoảng cách giữa hai loại thời gian. Thời gian vật lý thì vô tình, giá lạnh, đi trên một con đường thẳng tắp, đều đặn như một cái máy (tuyệt hảo bởi vì không bao giờ hư!), tạo tác và phá hủy mọi sinh vật, mọi hiện hữu. Trong khi đó thời gian tâm lý lại hữu tình, nóng bỏng, quay theo một hình tròn, lúc nhanh lúc chậm, với bao nhiêu kỷ niệm nhớ thương về dĩ vãng, cũng như bao nhiêu dự trù lo lắng cho tương lai. Chúng ta hãy lắng nghe tiếng vang của thời gian trong tâm hồn người thi sĩ.

    Thời gian đối với nhà thi sĩ

    Chúng ta thử tự hỏi: nếu không có thời gian, thì liệu còn có bao nhiêu vần thơ và bao nhiêu nhà thi sĩ? Nói một cách khác: giả sử các nhà thi sĩ quên đi mọi kỷ niệm, thì liệu còn có lý do gì để làm thơ?

    Tôi chắc rằng lúc bấy giờ chỉ còn lại một loại thơ: đó là thơ Thiền. Bởi vì chỉ có nhà thơ Thiền mới làm thơ về hiện tại, còn đa số các nhà thơ đều sống về dĩ vãng, về kỷ niệm, về tuổi thơ, với bao nhiêu nhớ nhung, tiếc nuối.

    Là thi sĩ, theo tôi, không phải là "Say với gió, mơ theo trăng và vơ vẩn cùng mây", như lời của Xuân Diệu. Là thi sĩ, chính là mang trong tiềm thức một bồ kỷ niệm, và một bầu cảm xúc đi đôi với những kỷ niệm đó. Và lời thơ, chính là nguồn cảm xúc dâng trào, quyện vào với kỷ niệm, dội lên thành thơ.

    Để ý kỹ, chúng ta sẽ thấy đa số những từ ngữ, khái niệm, hình ảnh trong các bài thơ đều liên quan tới dĩ vãng như: "nhớ nhà ... quên lãng ... kỷ niệm ... xa xưa ... cố hương ... dấu chân ... lần cuối ... dở dang ... lỗi hẹn ... bến cũ ... biệt ly ... vấn vương ... bụi thời gian ... thuở nào ... xa vắng ... nhớ nhung ... nắng cũ ... mòn mỏi ... phai màu ... ước hẹn ... hao mòn ... ngừng trôi ... chia phôi ... hoài cảm ... ấu thơ, v.v..."

    Chẳng hạn như bài văn đầy âm điệu sau đây của Đinh Hùng, cũng mang bao nhiêu hình ảnh của quá khứ, của thời gian: "Thu năm nay, tôi lại đi trên con đường vắng này, nghe từng chiếc lá rơi trên bờ cỏ. Những cây liễu xanh đứng buồn như những nàng cung nữ đời xưa, và trong vườn nhà ai thấp thoáng hoa phù dung buổi sáng nở trắng như một tâm hồn còn tre û. Nắng ở đây vẫnlà nắng ngày xưa, và linh hồn tôi vẫnlà linh hồn năm trước. Đường này hiu hắt, tôi đem lòng về để gặp mùa thu thương nhớ cũ, và may cũng thấy thu về để nước hồ xanh. Chân ai đi xa vắng đằng kia hay đó chỉ là gió thoảng mong manh, và gió nào vương vấn hồn tôi hay đó chỉ là dư thanhcủa một ngày xưa cũ?"

    Cũng như trong những vần thơ của Apollinaire, vẫn còn phảng phất hương vị của thời gian, của một mùa thu thương nhớ:

    "J'ai cueilli ce brin de bruyère,
    L'automne est morte souviens-t'en.
    Nous ne nous verrons plus sur terre,
    Odeur du temps brin de bruyère,
    Et souviens-toi que je t'attends."

    (Anh đã hái một cành hoa thạch thảo,
    Mùa thu đã chết em nhớ chăng.
    Thế giới này đôi ta vĩnh biệt,
    Hương thời gian hoa thạch thảo,
    Em ơi hãy nhớ, anh chờ em.)

    Nếu không phải là nhớ thương, thì nhà thơ cũng mang nặng trong mình một mối sầu vạn cổ, cũng như Trần Tử Ngang đã không ngăn được xúc động khi ngẫm tới thời gian, tới không gian vô tận, bên cạnh kiếp người ngắn ngủi, nhỏ bé vô cùng:

    "Tiền bất kiến cổ nhân,
    Hậu bất tri lai giả.
    Niệm thiên địa chi du du,
    Độc thương nhiên nhi thế hạ."

    (Ai người trước đã qua?
    Ai người sau sắp tới?
    Ngẫm trời đất không cùng.
    Một mình rơi giọt lệ.)

    Và thời gian đối với nhà thi hàoLý Bạchcũng như giòng nước lạnh lùng trôi qua, không làm sao ngăn chận được, cũng như nỗi buồn của số phận làm người không thể nào làm tan đi trong men rượu:
    "Trừu đao đoạn thủy, thủy cánh lưu.
    Cử bôi tiêu sầu, sầu cánh sầu."
    (Rút gươm chém nước, nước trôi,
    Tiêu sầu nhấc chén, lại dôi nỗi sầu.)

    "Quân bất kiến, Hoàng hà chi thủy thiên thượng lai,
    Bôn lưu đáo hải bất phục hồi. Hựu bất kiến
    Cao đường minh kính bi bạch phát,
    Triêu như thanh ti mộ thành tuyết..."

    (Bác chẳng thấy, con sông Hoàng lưng trời tuôn nước,
    Xuống biển rồi có ngược lên đâu? Lại chẳng thấy
    Đài cao soi gương buồn tóc bạc,
    Sáng xanh tơ mà tối đã như sương...)

    Sinh ra, già đi, chết đi ... Con người như một chiếc thuyền mỏng manh, lênh đênh trên biển cả, không biết trôi dạt nơi đâu, mà cũng không thả neo được giờ phút nào, cũng như lời năn nỉ củaLamartinekhi muốn níu kéo lại những khoảnh khắc êm đẹp nhất của cuộc đời:

    "Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
    Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
    Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges,
    Jeter l'ancre un seul jour?
    (...) Ô temps! suspends ton vol, et vous, heures propices!
    Suspendez votre cours.
    Laissez-nous savourer les rapides délices
    Des plus beaux de nos jours!

    (Thuyền vô định lênh đênh trôi mãi
    Trên biển đời trong suốt đêm thâu
    Biết chăng trong kiếp sống này
    Bao giờ mới được có ngày thả neo?
    (...) Thời gian hỡi, ngừng ngay cánh lại!
    Giờ phút êm, xin hãy ngừng trôi.
    Hãy cho ta hưởng một thôi,
    Những ngày tươi đẹp nhất đời của ta!)

    Ôi, nhà thi sĩ mới ngây thơ làm sao, bởi vì chỉ cần hỏi lại câu: "Muốn thời gian ngừng lại trong bao nhiêu lâu?" là đã thấy mình vô lý đến sượng sùng! Nếu thời gian ngừng lại, thì không có thời gian. Mà nếu không có thời gian, thì làm gì có ai mà tận hưởng, có cái gì mà tận hưởng? Chỉ còn cách xin thời gian trôi qua, nhưng riêng ta thì vẫn như vậy, không chút đổi thay. Ôi vẫn cái ta, vẫn cái thường là nguồn gốc của mọi khổ đau...

    Và liệu có gì là thường còn? Trong bầu không khí hừng hực đấu tranh cho tự do tín ngưỡng, nhà thơ Vũ Hoàng Chương đã kêu lên:

     "Rồi đây... rồi mai sau còn...chi?
    Ngọc đá cũng thành tro, lụa tre dầu mục nát.
    Với thời gian lê vết máu qua đi,
    Còn mãi chứ, còn trái tim Bồ Tát.
    Dội hào quang xuống tận chốn A Tỳ,(...)"

    Tất cả rồi cũng sẽ trở thành tro tàn, cát bụi. Tác phẩm nào tuyệt tác đến đâu chăng nữa cũng sẽ bị thời gian phá hủy, ngoại trừ... Ngoại trừ tấm gương hy sinh cao cả của các đấng Bồ Tát, bởi vì được truyền tụng từ thế hệ này qua thế hệ khác, nên đã vượt khỏi thời gian.

    Nói tóm lại, thời gian đối với nhà thi sĩ là một điều chủ quan tới tột độ, vừa là một mối sầu vạn cổ, một nỗi nhớ thương man mác, và một niềm đau ray rứt đê mê (une douleur exquise). Đó không phải là một cái gì trừu tượng mà là một sự thực sống động, không ngừng vang dội trong chiều sâu tâm thức. Nhà thơ biết mình không tránh khỏi thời gian, chịu đau cái nỗi đau thời gian, nhưng không thể nào từ bỏ được nó. Bởi vì nỗi đau thời gian đó chính là mình, nó đã trở thành mình...

    Thời gian đối với nhà triết học

    Thời gian không phải chỉ là một nỗi đau, mà còn là một câu hỏi không ngừng dằn vặt con người, qua bao nhiêu thế hệ.

    Câu hỏi đó không chỉ nằm trong phạm vi những lý luận siêu hình của nhà triết học, cũng như lời của Bachelard: "Suy nghĩ về thời gian là công việc đầu tiên của mọi siêu hình học". Nó bắt nguồn từ chiều sâu tâm thức của mỗi người, như một ngọn lửa âm ỉ nhưng cũng có thể bùng cháy lên bất cứ lúc nào, thúc đẩy bởi một sự bức thiết nội tâm. Cũng như trước "cái chết", và "sự sống", con người không thể nào thoát ra khỏi sự ám ảnh của "thời gian"...

    Từ cổ xưa, người ta đã ý thức về thời gian qua những quan sát về sự đổi thay trên thế giới. Đối với người Trung Hoa, mọi sự vật đều biến chuyển theo những định luật tự nhiên, tức là luật biến hóa của vũ trụ, được Khổng Tử chép lại trong Kinh Dịch: từ Thái Cực sinh ra Lưỡng Nghi, sinh ra Tứ tượng, Bát Quái, cho tới 64 Quái, với Ngũ Hành tương sinh tương khắc, sinh ra vạn vật. Lão Tử trong Đạo Đức Kinh, cũng vạch rõ những biến chuyển tự nhiên của vũ trụ, nhưng khuyến cáo con người không nên cưỡng lại mà nên thuận với những biến đổi tự nhiên đó.

    Ảnh hưởng của đạo Lão và Phật đã mang lại cho nền văn minh Trung Hoa một lối nhìn siêu thoát về thời gian, cũng như trong bài Tiền Xích Bích Phú của Tô Thức: "...Bác có biết nước và trăng không? Nước chảy thế kia mà chưa từng đi bao giờ, mặt trăng khi tròn khi khuyết như vậy mà chưa từng thêm bớt bao giờ. Bởi vì ta tự ở nơi biến đổi mà xem ra, thì cuộc trời đất cũng chỉ ở trong một cái chớp mắt; mà nếu ở tự nơi không biến đổi mà xem, thì muôn vật cùng với ta đều không bao giờ hết cả..."

    Tại Tây phương, triết lý ngay từ ban đầu đã luôn luôn dao động giữa hai khuynh hướng của tư tưởng cổ xưa Hy Lạp: giữa "tất cả đổi thay" theo Héraclite, và "tất cả bất biến" theo Parménide.

    Đối với Héraclite, đặc tính của cuộc sống là sự lưu chuyển không ngừng của sự vật (panta rhei): "Người ta không bao giờ tắm hai lần ở một giòng sông". Điều đó nằm trong định luật chung của vũ trụ gọi là logos, bao trùm và tác động trên tất cả mọi hiện tượng trên thế gian. Tất cả luôn luôn biến đổi, cái này đưa tới cái kia, vừa chống đối nhau vừa nẩy sinh ra nhau, như "sáng / tối", "nóng / lạnh", "ngày / đêm".

    Ngược lại, Parménide cho rằng sự có mặt (être) là vĩnh cửu, và tất cả đổi thay chỉ là những vẻ bên ngoài. Cũng trong chiều hướng này, Platon chủ trương bên cạnh thế giới hiện tượng đổi thay, còn có thế giới của Tư Tưởng, của Linh Hồn, một thế giới vĩnh cửu bất biến, vượt khỏi thời gian. Thời gian đương nhiên trở thành "hình ảnh chuyển động của sự vĩnh cửu bất động" (image mobile de l'éternité immobile).

    Đối với Aristote, thời gian cũng như sự chuyển động mang một tính chất vĩnh cửu, vô thủy vô chung. "Thời gian là thước đo của sự chuyển động (mesure du mouvement), giữa trước và sau; thời gian liên tục, bởi vì thuộc vào sự liên tục". Chỉ có thời gian hiện tại mới là thời gian thực sự.

    Theo trường phái Khắc Kỷ (Stoiciens), thời gian không có thực chất, nhưng "mọi sự vật hiện hữu và chuyển động chính ở trong thời gian". Thời gian nằm trong cuộc sống của thế giới, tức là của Tạo Hóa, bởi vì vũ trụ chính là Thiên Nhiên, là Tạo Hóa. Do đó, nhà hiền triết khắc kỷ tuân theo và chấp nhận thời gian, sống phù hợp với thời gian, để hòa đồng với Tạo Hóa. Trong một lá thư cho học trò mình, Sénèque viết: "Không có gì thuộc về ta cả, Lucilius ạ. Chỉ có thời gian là của ta. Cái tài sản thoáng qua và trơn tuột đó là điều duy nhất mà Tạo Hóa đã tạm trao cho chúng ta"...

    Ngược lại với quan điểm này, Epicure định nghĩa thời gian như "tai nạn của những tai nạn" (accident des accidents). Khác với không gian, thời gian tự nó không là gì, nó không thuộc vào cấu trúc của thế giới, mà là do những nguyên tử và không gian tạo thành. Thời gian không phải là một thực thể, và sở dĩ con người cảm thấy thời gian là nhờ ở những biến đổi của sự vật. Do đó, người ta có thể tránh né thời gian được, bởi vì luôn luôn có khả năng thoát khỏi bằng cách nhớ tới một khoảng thời gian khác. Ngay trong khi bị tra tấn hành hạ, người ta cũng có thể cảm thấy hạnh phúc bằng cách nhớ tới những giây phút hạnh phúc trong quá khứ. Thời gian không xâm phạm được vào nhà hiền triết, bởi vì chỉ là một cái gì lướt qua và không tồn tại được.

    Vào thời kỳ Trung cổ, Thánh Augustin đã đưa ra những nhận định sâu sắc về thời gian:

    "Thời gian là gì? Nếu không ai hỏi tôi về thời gian, thì tôi biết rõ; nhưng khi cần phải giải thích thì tôi không còn biết thời gian là gì.

    Tuy vậy, tôi dám mạnh bạo quả quyết rằng, nếu không có gì xảy ra, sẽ không có thời gian đi qua; nếu không có gì xẩy đến, sẽ không có thời gian sắp tới; nếu không có gì hiện hữu, sẽ không có thời gian hiện tại.

    Nhưng hai thời gian này, quá khứ và tương lai, làm sao chúng có mặt được, nếu quá khứ không còn nữa và tương lai chưa tới? Ngay cả hiện tại, nếu luôn luôn còn đó, không mất đi trong quá khứ, nó sẽ không phải là thời gian; nó sẽ là vĩnh cửu. Vậy, nếu hiện tại muốn là thời gian, phải mất đi trong quá khứ, thì làm sao chúng ta có thể khẳng định rằng nó cũng có mặt, khi mà lý do duy nhất của sự có mặt này chính là sự không còn nữa? Thành thử thực ra nếu chúng ta có thể nói rằng thời gian có mặt, thì chính là bởi vì nó đi vào không-có mặt".

    Đó chính là nghịch lý của thời gian: quá khứ không còn bởi vì đã qua rồi, tương lai không có bởi vì chưa tới, chỉ có hiện tại là có thật, nhưng hiện tại phải biến mất ngay mới là hiện tại, bởi vì chỉ cần kéo dài một chút đã trở thành quá khứ ...

    Như vậy, theo Augustin, không hề có 3 loại thời gian (quá khứ, hiện tại vàtương lai), mà chỉ có 3 thể của thời gian, đồng thời có mặt trong ý thức con người. "Cả 3 thể của thời gian đó đều có mặt trong ý thức, và tôi không thấy chúng ở nơi nào khác". Ông cũng nêu lên một câu hỏi mấu chốt: "Làm sao tôi có thể vừa có mặt trong hiện tại, vừa có đủ tầm nhìn để thấy rằng thời gian trôi qua?".

    Đối với Pascal, thời gian thuộc vào những gì không thể định nghĩa được, và dù thế nào định nghĩa cũng vô ích. Leibniz cho rằng thời gian cũng như không gian, là những gì hoàn toàn tương đối, không có thực thể: không gian là "trình tự của những gì có khả năng cùng có mặt" (ordre des coexistences possibles), trong khi đó thời gian là "trình tự của những gì có khả năng kế tiếp nhau" (ordre des successions possibles), nhưng có liên hệ với nhau. Đó chính là một vấn đề nan giải của thời gian, bởi vì làm thế nào giải thích được tính chất đôi của thời gian, vừa là kế tiếp vừa là liên tục, vừa phân biệt vừa bao gồm những giây lát hình thành nó? Nếu tôi bị thời gian cuốn đi theo dòng hiện tượng, thì làm sao tôi nghĩ được về thời gian? Nhưng nếu tôi chỉ là người đứng nhìn bàng quan, thì tôi đã bị tách ra khỏi thời gian mất rồi.

    Kant, triết gia của thế kỷ Ánh Sáng, cho thời gian đóng một vai trò quan trọng hơn, vì là một hình thái phổ biến cho phép con người nhận biết được các hiện tượng. Kant quan niệm rằng thời gian không phải là một khái niệm xuất phát từ kinh nghiệm, nhưng đã có trước kinh nghiệm, cũng như không gian. Cả hai là những hình thái tiên nghiệm (a priori) của cảm giác, thuộc về trực giác và phát xuất từ chủ thể. Chỉ với giả thuyết đó người ta mới có thể cảm thấy được sự đồng thời hoặc kế tiếp của mọi hiện hữu. Thời gian không phải là một ý niệm, mà là một trực giác thuần túy, bởi vì chỉ có một không gian và một thời gian, vô biên và bao gồm tất cả các không gian vàthời gian đặc biệt. Kant coi không gian và thời gian là những "thực thể theo kinh nghiệm", bởi vì vừa có hậu quả khách quan, vừa là chủ quan, bởi vì chúng là những hình thái của trực giác. Sự chủ quan này chính là một "tính lý tưởng siêu nghiệm" (idéalité transcendantale), điều khiển tất cả các tri thức nói chung và là điều kiện của sự hiểu biết.

    Đối với Hegel, thời gian có ba kích thước: 1. quá khứ, là sự hiện hữu như bị xóa bỏ, như không có mặt; 2. tương lai, là sự không-có-mặt, nhưng tất định có; 3. hiện tại, là sự trở thành lập tức, và sự kết hợp của hai cái trên. "Chỉ có thời gian khi có lịch sử , tức là có sự hiện hữu của con người... Con người ở trong thời gian, và thời gian không có ngoài con người; do đó con người chính là thời gian và thời gian chính là con người".

    Nhưng bám sát chiều hướng lịch sử một cách quá đáng cũng có hại cho cuộc sống, theo
              Carrick's one entity enterprise earns BT Club award        
    September 2014 - BT Club of the Month - Carrick

    Carrick are September’s BT Club of the Month winners, for their vision and ambition to develop the club both in the present and for future generations.

    The Ayrshire club faced stern competition, as nominations flooded in for the September winner, yet their focus on sitting themselves at the crux of the local community put them above of the rest.


              MorphuX Reloaded        
    ich denke immer noch dass ihr willkommen seid aber nur schoene musik dürft ihr hier hören ;-) Viel Spass noch Lea und Nabil forever
              No Reserve – Signed Alexander Roux Bed        
    none
              FileZilla 3.0: enfin sorti mais…        
    FileZilla était un client FTP dont seule une version Windows existait, désormais avec la sortie de la version 3.0, FileZilla est disponible sous Linux et *BSD. Un client FTP libre, performant, réputé pour être très paramétrable et offrant un large éventail d’options. Oui mais voilà, y a un mais. Le code source de FileZilla 3.0 a [...]
              IT Mag: du plagiat en kiosque        
    Sincèrement les mots me manquent quand il s’agit de parler de ce torchon, je ne suis pas un grand adepte du choix entre la peste et le choléra, et je ne considère pas que l’existence de ce ramassis d’articles plagiés soit mieux que rien. Graves accusations, vous dites? En tout cas, elles ne sont pas à [...]
              Ueagle Center 0.1.1 alpha (MàJ)        
    Nous sommes heureux de vous annoncez que le logiciel (pour lancer la connexion ADSL) que nous vous annoncions depuis longtemps est finalement terminé “exécutable”. Ueagle Center vous épargneras les lignes de commandes que vous aviez l’habitude de taper pour lancer votre connexion ADSL. Notez néanmoins que c’est une version alpha, elle peut s’avérer donc assez instable, vous [...]
              PERS Summit lines up 2017 speakers        
    07/26/2017

    AvantGuard has several speakers lined up for its upcoming PERS Summit, to be held here Sept. 26-28, as well as some of the events.

    This year’s PERS Summit will start with a tour of AvantGuard’s recently remodeled facility. “We’ve got about 25,000 square feet and three levels, and the building will be completely remodeled, inside and out, by the time the event starts. So, people will really get to see—hands on—how that monitoring of the PERS devices works,” Sonja Jorgenson, AvantGuard’s director of marketing, told Security Systems News.

    Aron Ralston will be one of the conference’s keynote speakers. “His story is told in that movie, 127 hours,” Jorgenson noted. Ralston was exploring a Utah canyon when his arm got caught, forcing Ralston to amputate the limb.

    One of the speakers will be Eric Allen, an attorney who can speak to certain marketing techniques. “His expertise is … issues that are raised when businesses are contacting customers through texting and automated calls. He really understands that, the regulations, and the new rules that are coming out in 2017.”

    Laurie Orlov, another speaker at the conference, is focused on aging-in place.  “She has an interesting background in technology, especially targeted to aging seniors,” Jorgenson said. “She’s going to share some predictions about what those technology trends are going to look like in 2017 and beyond.”

    The Summit’s other speakers have not yet been announced.

    “Then, every year, we have a panel of experts in the industry and we talk about a relevant issue. Last time, we talked about fall detection and [the panelists’] feelings about that, and where [the technology] was and if it was really helpful,” Jorgenson said. “We haven’t disclosed what that topic will be yet, but that panel discussion’s always a big talking point.”

    Jorgenson said that AvantGuard hopes to give attendees more access to the presentations at this Summit, which will allow attendees to further review information after returning from the conference. “I think there will be a lot of information, … so, it’s a lot to digest in just a couple days,” she said.

    The company also sends an anonymous survey to its dealers, which asks about a range of topics, including the software that dealers use or the types of customers dealers are seeing, AvantGuard marketing assistant Alex Flitton said. “We actually have a lot of really good feedback so far,” he told SSN. “All of this information will be compiled and interpreted by some of the experts in the industry, to present to our attendees.”

    Networking is another benefit of the event, Flitton noted. “It just puts a lot of like-minded people in a really solid environment where they can interact,” he said.

    The Summit will be held at The Chateaux Deer Valley in Park City, Utah. The conference has been here for each conference.


              Fluxarc -- Flux Core Welding Wire by Longevity [VIDEO]        
    Demonstration of Longevity's Fluxarc -- Flux Core Welding Wire. Flux-cored arc welding (FCAW or FCA) is a semi-automatic or automatic arc welding process. FCAW requires a continuously-fed consumable.

    read more


              Coque Sony Xperia Z2 'Though' (Transparent) - 24,99 €         
    thumb

    Coque antichocs ultrafine transparente Sony Xperia Z2 de la marque Case Mate. Coque en deux parties, bords couvrants. Boutons en métal.


              LES DERNIERS JOURS DE RABBIT HAYES        
    Disponible aux éditions Le Cherche Midi Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n'a plus que neuf jours à vivre. Tous ses proches sont présents à ses côtés pour [...]
              Coup de cœur Expo : Les Tudors        
    Au Musée du Luxembourg jusqu'au 19 juillet Pour la première fois en France, une exposition est consacrée aux Tudors, cette dynastie qui a régné sur l'Angleterre entre 1485 et 1603. Elle met à l'honneur [...]
              Coup de cœur Événement: Trophée roses des sables        
    Du 7 au 18 octobre 2015 Compétition exclusivement réservée aux femmes, le Trophée Roses des Sables s'inscrit dans la grande tradition des rallyes raids africains. Chaque jour, à bord d'un 4×4, [...]
              Coup de cœur Événement: Les Impertinentes        
    Finale du concours le 30 mars au Grand Point Virgule Les Impertinentes sont de retour pour une deuxième saison ! Après avoir exploré la France entière à la recherche des nouveaux talents féminins [...]
              Coup de coeur Livre : Ni d'Eve ni d'Adam        
    Un roman d'Amélie Nothomb Aux éditions Livre de Poche Un roman qui prend pour cadre le Japon, pays de cœur d'Amélie Nothomb, dont elle a déjà si bien parlé dans son best-seller Stupeur [...]
              Coup de coeur Cinéma : L'art de la fugue        
    Réalisé par Brice Cauvin Avec Laurent Lafitte, Agnès Jaoui, Benjamin Biolay Au cinéma le 4 mars Antoine vit avec Adar, mais il rêve d'Alexis... Louis est amoureux de Mathilde alors il va épouser [...]
              Coup de Coeur Livre : Un tout petit rien        
    Aux Editions Pocket Un roman de Camille Anseaume À tout juste 25 ans, Camille tombe enceinte. Alors que son amant claque la porte, elle décide de garder l'enfant malgré tout. Loin de se douter [...]
              Coup de cœur Cinéma: Hungry Hearts        
    Réalisé par Saverio Costanzo Avec Adam Driver, Alba Rohrwacher, Roberta Maxwell Au cinéma le 25 février Jude est Américain, Mina Italienne. Ils se rencontrent à New York, tombent fous amoureux [...]
              Coup de coeur DVD : Mademoiselle Julie        
    Réalisé par Liv Ullmann Avec Jessica Chastain, Colin Farrell, Samantha Morton Disponible en DVD le 3 février 1890, Irlande. Tandis que tout le monde célèbre la nuit des feux de la Saint Jean, Mademoiselle [...]
              Guy Gentile: A Crazy Life.        

    ‘Bro, I’m Going Rogue’: The Wall Street Informant Who Double-Crossed the FBI by Zeke Faux of BloombergBusinessWeek (reprint) On the night he cut a deal with the FBI, Guy Gentile was on his way to a Connecticut casino for his cousin’s bachelor party. He’d jetted up from the Bahamas, where he was running an online stock brokerage that cleared a million dollars a year without much effort on his part. Then 36, he was a working-class kid who’d finagled his way into the dicier edges of finance, and he dressed the part, with neatly trimmed stubble, designer jeans, a silver

    The post Guy Gentile: A Crazy Life. appeared first on Trading Schools.Org.


              Hallux Valgus-Bunions        

    Even though Bunions are a common foot deformity, there are misconceptions about them. Many people may unnecessarily suffer the pain of bunions for years before seeking treatment. What is a Bunion? A bunion (also referred to as hallux valgus or hallux abducto valgus) is often described as a bump on the side of the big […]

    The post Hallux Valgus-Bunions appeared first on Medical Treatment, Medical Treatment centre, Medical healthcare Centre.


              General Surgery        

    Adhesioloysis Appendectomy – Laparoscopic/Open Colonoscopy Colostomy Reversal Colposcopy ERCP – Endoscopic Retrograde GallBladder Surgery Open/Laparoscopic Gallstone Removal From Common Bile Duct Gastrectomy Hemorrhoids Removal Hiatal Hernia Surgery (Laparoscopic) Hydrocelectomy Hysterectomy Incisional Hernia Surgery – Laparoscopic/Open Inguinal Hernia Repair – Laparoscopic/Open Kidney Stone Kidney Transplant (With Donor) Laparoroscopic Surgery For Endometriosis Laparoscopic Anti-Reflux Surgery Laparoscopic Nephrectomy […]

    The post General Surgery appeared first on Medical Treatment, Medical Treatment centre, Medical healthcare Centre.


              Mdrrr sur Quel super-héro es-tu?        
    Mdrr tré nul moi je suis Batman mais kanméme pe mieux féree xD :) Mais ses kan méme intéréssen
              A l'assaut ! (mais dans le calme et l'ordre, s'il vous plaît) sur Aline        
    Alors, puisqu'il faut que quelqu'un critique, allons-y :
    d'abord, son oeil droit : comme tu as placé une mèche juste sur sa pupille, on peut prendre le reflet de l'oeil pour sa pupille, et on peut avoir la légère impression qu'elle a un joli strabisme divergent. Ses cheveux a sa gauche ont l'air artificiels, je trouve. Ils tombent bizarrement, ou alors c'est le reflet qui... bon, je sais pas trop, mais a moi ça me paraît bizarre. Sinon, le fait qu'il n'y ait aucune limite visible entre ses deux rangées de dents est probablement un choix artistique plutôt qu'un oubli, et si c'est le cas, c'est réussi. En fait, j'aime particulièrement l'ombrage de la peau (excepté peut-être le cou, mais c'est moins travaillé, ce qui est normal). Je trouve que c'est ce que tu as le mieux réussi. Sinon, tout ce que je n'ai pas cité est bien ("pas de nouvelles, bonnes nouvelles" ^^) Décidément, c'est la peau que j'aime beaucoup (et les lèvres, aussi). Donc, bravo.
              Bien le bonjour! sur Test Tablette Graphique 2'ième        
    A Ceen :
    Merci de compatir à ma douleur, y a pas à dire, la tablette c'est loin d'être facile. Mais j'ai foi! nous y arriverons >_< \o/ A kami : Tout à fait d'accord avec toi! En plus, imagine la scène du secteur 5 quand Cloud se travesti en femme, perso je ne pense aps que ça aura le même effet, et du coup se sera beaucoup moins drôle. Beaucoup de scène risque d'en perdre avec le style "réaliste", bien sur d'autre gagneront en émotion comme le décès d'Aerith et le dépôt de son corps dans l'eau (vu dans Advent Children), mais beaucoup en perdront comme touts ces passages comiques (le club du secteur 5) et aussi certaines scènes magiques comme la fleur d'Aerith et le passage du train avec Jesse qui explique le réseau à Cloud. A la limite, s'ils se contentent de mettre les graphismes à jour mais de garder le style SD, ainsi que des scènes supplémentaires pour coïncider avec les nombreux autres épisodes, pourquoi pas, mais je ne pense pas que ça se passera comme ça. A coup sûr ça va être Tetsuya Nomura qui sera aux commandes et même si ce n'est pas le cas la firme voudra en priorité toucher le nouveau public et ceux qui n'aiment pas le Hold School TT__TT (Wouhaow!! C'était long ^_^') PS : Lol, ce post est devenu presque un forum, c'est pas pour me déplaire au contraire, je trouve ça vivant ^__^
              "Je ne pense pas que la nouvelle réédition de FF7 sur Test Tablette Graphique 2'ième        
    "Je ne pense pas que la nouvelle réédition de FF7 sur PS3 avec ses personnages en taille réelle marchera autant auprès de ma génération qui l'a découverte à l'âge de 12 ans et encore moins chez les plus âgés."
    +1. Il faut arréter de pleurer pour réclamer un remake, d'autant plus que si effectivement il en sort un, combien vont le critiquer pour dire que c'était mieux avant finalement? xD... Les anciens ff sont encore magiques si on s'y laisse prendre :)
              Seyu sur Joyeux anniversaire Lily!!!!        
    Merci Lily moi aussi.
              Je n'aurai qu'un mot à te dire, Je t'aiiime !! sur Joyeux anniversaire Lily!!!!        
    Je n'aurai qu'un mot à te dire, Je t'aiiime !!
    merci^^
              Kami sur Test Tablette Graphique 2'ième        
    Tu as vraiment bien résumé la chose. Pour Gakt, disons qu'il est là parce qu'il a chanté pour "Dirge of Cerberus" et on le voit à la fin (et pas en synthèse(j'ai pas fait le jeu mais j'ai vu les cinématiques)). Denzel est attachant, c'est tout, bien que je ne sache pas d'où il sort (?) il fallait un fan de Cloud c'est pour ça =_=.
    FF 14 ne m'a jamais intérressé, pareil pour le 11 étant donné que je déteste les MMOs. FF 12 est sans plus, mais l'univers est très crédible (Ivalice = Vagrant Story ^^). FF Versus 13, je pense comme toi, je ne dis pas que le jeu sera mauvais mais comme tu le dis c'est un portage de Sasuke (cheveux + look) et un brin de Cloud aussi. Par-contre FF 14, tu te dois de le faire, il est sorti sur Nintendo DS et si tu n'as pas la console au pire fais-le en émulateur Super Nintendo, les graphismes ne seront pas top mais la magie sera toujours là. Pour sa suite le titre est "Les années suivantes", on y suit les aventures de Ceodor, déscendant de Cecil et Rosa. Le jeu est disponible en téléchargement épisodique sur Wii, voici un lien pour te faire une idée : http://www.jeuxvideo.com/jeux/wii/00029696-final-fantasy-iv-les-annees-suivantes.htm Sinon ok pour le dessin, je t'en ferai un que je t'enverrai par mail.
              Cette fois j'arrête        
    Deux mois ont passé depuis mon dernier post... Je crois qu'il est temps que je me rende à l'évidence, je n'ai plus le temps de meubler un blog...

    C'était une belle aventure depuis 4 ans mais je me suis essoufflée peu à peu...

    J'ai du mal à le supprimer complètement comme l'ont fait mes deux amies Minic et Véro car il représente de longues heures passées sur le clavier et une montagne d'ouvrages.

    Je me contenterai donc de le laisser définitivement au repos en vous remerciant de vos visites avec ou sans commentaires au fil des années.

    Je posterai donc désormais uniquement sur notre blog de l'amitié, "Méli-mélo créatif" en alternance avec Minic et Véro (qui sont elles bien plus productives que moi et c'est là tout le bénéfice de le faire à trois, hein les filles? ;-D), ce qui nous permet de partager nos passions et vous faire profiter de nos styles bien différents.

    Isabelle
              Nouvel album scrap        
    A voir sur le blog de l'amitié ici tout en détails.

    Des couleurs d'automne, du tamponnage, du liège, du faux cuir, des fleurs, des stickles, ET... des photos bien sûr...
    Bonne journée.


              Fini, le pull raglan de Thibault!        
    Ca y est... je l'ai fini... je vous avais montré les débuts du pull... j'ai enfin cousu les deux tirettes...
    Maintenant nous attendons le gel ou la neige pour pouvoir le porter!!!

              Un aperçu        
    du travail de mon après-midi... j'peux pas encore vous montrer plus, mais je me suis bien amusée!
    A plus tard!

              Un collier pour l'automne        
    Hier, je suis allée avec mon amie Minic à Creativa à Namur, histoire de se retrouver un peu, de partager nos passions et de papoter en toute amitié.

    Les tentations étaient fortes comme d'habitude et je dois dire que je me suis laissée faire, car après tout, c'est aussi le but de ces salons que de se faire plaisir.

    J'ai refait un stock de matos de scrap, mais j'ai aussi craqué pour quelques perles que j'ai aussitôt assemblées pour en faire ce collier dans les tons bruns que j'affectionne particulièrement dans ma garde-robe.
    Je pense qu'il ira bien avec mes cols roulés dès cet automne (car je n'attendrai pas l'hiver pour passer aux cols roulés, il fait bien trop froid!)
    Alors? Il vous dit quoi?
    A bientôt et merci de votre visite.

              Pour une autre recette...        
    vous pouvez aller voir ici la recette de Cailles à la roquette flambées au Calvados!

    Un délice..!! pas très régime, mais tellement bon!

    Je jongle entre les deux blogs, mais prochainement je vais essayer de vous remettre quelque chose ici...

    Merci de votre visite ici et rendez-nous aussi visite sur Méli-mélo créatif: mes copin-NET-tes font des réas extras!

    A bientôt!
              Bonne année 2015        

    Kezaco Studio, graphiste webdesigner freelance à Lyon

    Bonne année 2015

    Tous mes voeux de bonheur et une très bonne année 2015

    L'article Bonne année 2015 apparait en premier sur Kezaco Studio.


              Cours de chinois - Les animaux N°2 - apprendre à apprendre,réussir ses études,étudiant ultime        

    Nice post. I was checking constantly this blog and I'm impressed! Extremely useful info specially the final phase :) I care for such information much. I was looking for this certain info for a long time. Thanks and best of luck.


              Souhaiter Joyeux Noël en chinois - Sophie de chinois facile        

    Bonjour Sylvie,

    A priori je pense que cela vient plutôt de votre navigateur ou du plugin flash qui doit être mis à jour pour visualiser les vidéos youtube.

    Bien à vous

    Sophie


              Souhaiter Joyeux Noël en chinois - sylviedevaud        

    je n ai pas la video encore une fois comment faire


              FELIZ NATAL!        
    Feliz Natal a todos!




    Gostaria de desejar a todos os vocês um Natal repleto de felicidades, alegrias, saúde e realizações! E pedindo ao bom velhinho para nos dar cada vez mais disposição para continuar levando até vocês um pouco da história do futebol, nosso esporte paixão mundial.

    Obrigado a todos os portugueses, italianos, franceses, ingleses, alemães, noruegueses, belgas, holandeses, húngaros, gregos, romenos, poloneses, usbeques, russos, bósnios, islandeses, finlandeses, espanhóis, suíços, turcos, catarianos, angolanos, australianos, indonésios, árabes, canadenses, norte-americanos, peruanos, uruguaios, chilenos argentinos e muitos outros mundo a fora, mas principalmente os brasileiros que fizeram este espaço ter mais de 222 mil acessos em pouco mais de 4 anos de existência. Agradeço de coração àqueles que colaboram, deixam comentários, enviam e-mails e até mesmo àqueles que apenas fazem uma visita anonimamente. É por causa de vocês que tenho motivação de continuar colocando para todos o pouco que conheço do futebol e o que gosto de fazer.

    Feliz Natal / Frohe Weihnachten / Merry Christmas / Feliz Navidad / عيد ميلاد سعيد / Hauskaa joulua / Buon Natale / Καλά Χριστούγεννα / Joyeux Noël / Счастливого Рождества /  ãƒãƒƒãƒ”ークリスマス / Crăciun fericit / 메리 크리스마스 / Gelukkig kerstfeest / God jul / Boldog karácsony / Wesołych Świąt / Честита Коледа / Veselé Vánoce / Щасливого Різдва / खुश क्रिसमस / חג מולד שמח / Mutlu Noel!



    Carlos Henrique
    Editor - Futebol: uma história para contar



    Foto: Autor desconhecido

              Cost of business        
    What people often overlook is that the costs of doing business in Europe is generally higher than in the US, due to a lot of little things. Localisation for smaller markets, for instance, complying with directives like RoHS, better warranty (in theory at least), better consumer protection for buying on-line, etc.Browser: Links (2.1pre23; Linux 2.4.33-tp600e i686; 127x43)
              RE[8]: embedded        
    so an embedded linux system like the wrt54g wireless router is less secure than a linux system running on your $500 mac?
              plan q baise sur internet avec une fille sans culotte        
    « Le sexe libre c’est juste de choisir quand et avec qui on baise sans aucune autre contrainte. De nature gaie et spontanee, j’aime rire, passer du temps avec ceux que j’aime et prendre la vie du bon cote. J’adore masturber les mecs, je trouve ca tres excitant et ma petite chatte toute mouille adore ca […]
              plan q adultere sur internet pour un contact sexe        
    « Je suis une sensible femme qui aime le cul alors quoi ? Je n’ai pas le droit de me faire baiser par tous les trous si j’ai envie. Je baise toujours pour le plaisir et uniquement avec des garcons qui me donnent envie de jouir. Je ne veux pas que du sexe je veux de […]
              Concierge Web        
    Plusieurs types de conciergeries existent. On connait bien les concierges dans les hôtel qui offrent des services de dépannage pour les hôtes. Billets de spectacles, nettoyeur à sec, réservation dans les restaurants, les concierges rendent de nombreux services. Dernièrement, plusieurs entreprises ont commencé à offrir des services de conciergerie privés pour la gestion des courses [...]
              Le jour où Facebook devint un marché au puces        
    Sincèrement, on a sacré lorsqu'on a reçu trop de pourriel dans nos boites de courriels, on a paniqué en recevant des Je n'ose pas imaginer ce qu'une plateforme ouverte comme Facebook va attirer comme crooks, vlimeux et pas sérieux dans un avenir proche... Nous verrons bien !
              Musa Mx        
    Aidez-nous à approvisionner notre boutique équitable vous qui aimez les produits originaux, artisanaux et écologiques. 100% Made in Mexico
              [RPi] 树梅派安装Archlinux和蓝牙        
    不久前入了个 Raspberry Pi 也就是大家说的树梅派(以下简称RPi),拿来做蓝牙测试,用的蓝牙dongle是ORICO的BTA-403-BL http://item.jd.com/980800.html ã€‚这里简单记录下安装过程:

    首先是操作系统。作为Arch重度用户,当然选Archlinux ARM了: http://archlinuxarm.org/platforms/armv6/raspberry-pi ä¸‹è½½img文件,用dd写到SD卡上:
    dd bs=1M if=/path/to/archlinux-hf-*.img of=/dev/sdX

    然后用GParted把SD卡上的分区拖满,充分利用空间。这样SD卡就准备好了,插到RPi上,接上Micro-USB的电源和网线,启动RPi,从路由器上找到RPi的IP地址(机器名默认是alarmpi),ssh上去(用户名root密码root),修改密码,创建非root账号,执行系统更新 sudo pacman -Syu ,这之后开始安装蓝牙相关工具:
    sudo pacman -S bluez bluez-utils

    确保蓝牙dongle插到RPi的USB接口,通过 hciconfig 确认蓝牙设备被识别,输出应该类似下面这个样子:
    [sean@alarmpi]$ hciconfig
    hci0:   Type: BR/EDR  Bus: USB
            BD Address: 84:A6:C8:DC:04:97  ACL MTU: 310:10  SCO MTU: 64:8
            DOWN 
            RX bytes:553 acl:0 sco:0 events:28 errors:0
            TX bytes:384 acl:0 sco:0 commands:27 errors:0

    启动bluetooth:
    sudo systemctl start bluetooth

    完成以后,即可通过 bluetoothctl 命令打开蓝牙控制台,执行各项蓝牙相关操作,比如show、list、scan on、agent、info等等,这里不展开了。

    如果想使用图形界面操作RPi,也很简单,基本步骤如下:
    sudo pacman -S xorg xorg-xinit lxde
    echo 'exec startlxde' > ~/.xinitrc
    startx

    Enjoy!

    laogao 2014-01-01 13:11 发表评论

              Java命令行实用工具jps和jstat        

    在Linux或其他UNIX和类UNIX环境下,ps命令想必大家都不陌生,我相信也有不少同学写过 ps aux | grep java | grep -v grep | awk '{print $2}' 这样的管道命令来找出Java进程的pid。常言道,Java并非真的"跨平台",它自己就是平台。作为平台,当然也有些基本的工具,让我们可以用更简单、更统一,同时又是非侵入的方式来查询进程相关信息。今天我们就来认识一下其中的两个。

    jps

    顾名思义,它对应到UNIX的ps命令。用法如下:

    jps [ options ] [ hostid ]

    其中,options可以用 -q (安静) -m (输出传递给main方法的参数) -l (显示完整路径) -v (显示传递给JVM的命令行参数) -V (显示通过flag文件传递给JVM的参数) -J (和其他Java工具类似用于传递参数给命令本身要调用的java进程);hostid是主机id,默认localhost。

    jstat

    用于输出给定java进程的统计信息。用法如下:

    jstat -options 可以列出当前JVM版本支持的选项,常见的有 -class (类加载器) -compiler (JIT) -gc (GC堆状态) -gccapacity (各区大小) -gccause (最近一次GC统计和原因) -gcnew (新区统计) -gcnewcapacity (新区大小) -gcold (老区统计) -gcoldcapacity (老区大小) -gcpermcapacity (永久区大小) -gcutil (GC统计汇总) -printcompilation (HotSpot编译统计)

    假定你要监控的Java进程号是12345,那么
    jstat -gcutil -t 12345 200 300 即可每200毫秒连续打印300次带有时间戳的GC统计信息。

    简单解释一下: -gcutil是传入的option;必选,-t是打印时间戳,是以目标JVM启动时间为起点计算的,可选;12345是vmid/pid,和我们从jps拿到的是一样的,必选;200是监控时间间隔,可选,不提供就意味着单次输出;300是最大输出次数,可选,不提供且监控时间间隔有值的话,就是无限期打印下去。

    具体输出明细的解释请参考官方文档 http://download.oracle.com/javase/6/docs/technotes/tools/share/jstat.html



    laogao 2011-01-27 12:04 发表评论

              Marking Teton History        

    MARKING HISTORY-FIRST TURNS
















    I was lucky enough to become the first female to snowboard the Grand Teton.

    We had been watching the weather for days, wind looked good and no new storm cycles coming our way...1st attempt was on Tuesday. I was supposed to work, and on Monday night Max and I saw a window of opportunity in the forecast and decided to make it happen. I called my boss and said, "look, there's something I need to do..."! He said don't worry about work...and get 'er done! Tuesday morning we woke up at 2am and starting skinning up Garnet Canyon just after 3am. The sun started to rise while we were in the meadow and deep down we knew we were way behind schedule. With all the gear on our backs we headed up the Teepe Couloir and stopped for a rest. The day had started and we weren't sure about the haze turning to cloud cover or the heat of the day creating dangerous snow conditions. This was the turn back moment. Once beyond the Teepe, there is no turning back. We chose to bail after 7 hours in, and maybe 4 hours from the summit! But we left our ropes and gear under some rocks at the top of the Teepe to make our lives easier on the next attempt. Once the decision was made to abort, the day became leisure. We skied the Teepe and stopped before the Meadows to take a nap on the Jackson Hole Climbers Guide summer station (which was just a tarped platform). Once we woke up and the snow was softer we rode down back to the car somewhat disappointed.

    I had the next two days off, and after religiously looking at web cams and weather stations online we chose Thursday for the next attempt. Wednesday became the day of rest, we tried to sleep as much as we could and eat as much as we could. This time we thought of giving ourselves a head start and wake up even earlier. An addition to our crew was added, it was Nick, Max and myself. We woke up at 1am and in the zone were skinning by 1:50am. I was prepared for the cold skin up to the Meadows and made it as efficient as possible this time, there was no wasting of energy or time today. We got to the Meadows and it was still dark. Dropped our skins off, laced up our crampons and started booting up towards the Teepee. We hit sunrise at the top of the Teepee and we were feeling good. Except for poor Nick, at the no turn back moment, Nick had become nauseous and decided to bail and let Max and I go.

    Max and I left as much unnecessary gear at that spot and started the ascent. Roping up with ice axes in hand, Max lead the way to the Stettner Couloir. Rounding the corner with Nick watching us go, I knew this was going to be the day I "send" the Grand. I had prepared myself in the past months, my determination washed away all fear and it was merely an execution of moves. Once in the Stettner I experienced my first ice climbing. Testing out my ability to trust an ice ax I moved over the ice bulge. Cleaning the gear and simultaneously climbing we reached the Chevy Couloir. It got a bit cruxy so I belayed Max as he headed up. While in the shade, and my sweat drying I became borderline hypothermia watching Max move over the biggest crux of ice. Once he anchored and it was time for me to climb, I moved as fast as I could, not knowing if we were running out of time and to just keep warm. Quickly we moved from one anchor to the next until we reached the last set, where we would be rappelling for the descent. we left one rope and some gear, ate and drank as much as we could and began the final approach to the summit in the Ford Couloir. This was just a symo climb on rope through knee deep, crusty/sugar snow. Safe for the most part but as always high exposure with serious consequence. I became so exhausted that I found myself grunting through every throw of my ax into the snow and every step with my crampons. But alas, finally we summit and it seemed as if we could see the world. I was the first to drop in, marking history of the first female to snowboard the Grand. At no point was I scared through all the climbs, but at that moment, when all I had to do was what I do best-snowboard-I was terrified. Because at that moment I knew that I would either become a statistic or mark history!! I dropped in gripping my ax in my right hand. Each turn was scarier than the next but I made it to the first rappel station and clipped in waiting for Max. Ok, so far so good, I successfully snowboarded, now the exit! 5 rappels later and some down climbing we reached the top of the Teepe Couloir. SAFE! At that moment I knew it was done. We weren't out yet, but I knew I was capable of getting back to my car alive!

    Retrieving all our gear along the way we finally made it back to the car just before sunset, tired, hungry, cranky and all my toes and fingertips frostbit...But I was alive and I had just SNOWBOARDED THE GRAND TETON!

    Now, I'm trying to retire from snowboarding and go back to skiing!! just kidding!
              Personalize name infinity leather Braided Cord Angel Charm Bracelet by TracysJC        

    12.00 USD

    Handmade Leather Cord, Personalize Braided Faux Suede Angel Charm Bracelets are custom made to your specifications and can be made in different variations of colors, names and charms.

    please convo me your name and bracelet colors and perfered charm, when ordering your bracelets

    bracelet sizes are adjustable.


              NFL Sports Teams Leather Cord Braided Infinity Love Bracelets by TracysJC        

    12.00 USD

    New Fashion Leather Cord Braided sports teams bracelets are fun and makes the perfect gifts for you friends and family, made with an assorted colors of Braided leather cord, wax faux suede cord and silver connectors and sliding letters.

    these bracelets are adjustable with a long chain at the end to fit any size wrist.

    order your favorite sport teams today


              Nina au festival Coachella 2017        
    Nina s’est rendue au festival Coachella à Indio les 14, 15 et 16 avril dernier avec ses ami(e)s. Retrouvez deux candids en haute qualité ainsi que de nombreuses photos personnelles. Enjoy! Candids – 2017 – 14 Avril | Coachella Music Festival à Indio Candids – 2017 – 16 Avril | Coachella Music Festival à Indio […]
              Nina pour Funny Or Die        
    Bonjour ! Nina Dobrev a tourn̩ une vid̩o avec Funny Or Die en faveur des droits aux soins m̩dicaux pour les femmes avec Camila Mendes, Madelaine Petsch (Riverdale) ou encore Rebecca Romijn (X-Men). Retrouvez les captures dans la galerie du site. Enjoy ! Captures Р2017 РFunny Or Die РHealthcare Campaign
              2017 Vanity Fair Oscar Party        
    Bonjour à tous, Comme prévu, Nina s’est rendue à la soirée Vanity Fair pour les Oscars. Elle était superbe et a de nouveau coupée ses cheveux ! Découvrez les photos du tapis rouge en haute qualité dans la galerie de Nina Dobrev France. Restez connectés, de nombreuses autres photos arrivent dans la journée ! Apparitions […]
              Je gaspille, ils gaspillent, nous récupérons        
    Du supermarché poubelle aux frigos partagés en passant par la tech antigaspi, les initiatives se multiplient contre le gâchis alimentaire. Enquête autour du monde, depuis Copenhague jusqu’en Inde. De passage à Copenhague, je décide de visiter le quartier de Nørrebrogade, où se trouve le fameux supermarché de récup’ Wefood, non loin d’une friperie et d’une... Voir l'article
              Makesound par Jean-Philippe Renoult: le tableau électrique de la CNC        
    Aux Arts Codés, à Pantin, Jean-Philippe Renoult a ausculté le tableau électrique de la CNC, en enregistrant les basses fréquences de la machine à commande numérique. Ecoute au casque recommandée! Pour la 2ème saison de sa chronique en binaural pour Makery, Jean-Philippe Renoult ajoute davantage encore sa touche au son de la machine. La machine... Voir l'article
              Nouveau conseil d’administration 2015-2016 de GA!        

    En ce 29 avril avait lieu l’assemblée générale annuelle de Génération Avenir!  Le nouveau conseil d’administration a été formé et il nous fait plaisir d’avoir de nouveaux visages au sein du conseil soient Catherine Grégoire, Alexandre Lussier, Maxime Mathieu et Alexandre Picard.  Les mandats d’Émilie Breton et de Marie-France Forand ont été reconduits. Mme Karyne […]

    The post Nouveau conseil d’administration 2015-2016 de GA! appeared first on Génération Avenir.


              Making Bread, Naturally        
      As part of their bi-monthly series of Potluck Sunday Dinners, Slow Food Seacoast hosted a Bread-Making Class that accompanied a meal focused on “Bread, Yeast & Beer.” I had the pleasure of attending, and learned  from baker Paula Marcoux how to work with a dough sponge, develop and feed the leaven, and how to shape a roll […]
              Justin Theroux Loves to Shout-Out Costars on Instagram        
    The actor's social media is all about giving praise to the famous pals he's starred alongside.
              Blog Post: Rooted In Shallow Soil        

    Gamers were dumbfounded when PopCap announced it was transplanting the Plants vs. Zombies series from the backyard to the battlefield. To say the multiplayer-shooter spinoff is a huge departure for the casual game developer is an understatement, but the aesthetics and lighthearted tone are a wonderful change of pace for the violence-obsessed genre. Dig beneath the surface, though, and you find some fundamental flaws that hold back this family-friendly shooter.[Excerpt]

    PopCap is known for making highly polished games that virtually anyone can pick up and play. Unfortunately, that equation only rings half true for Garden Warfare. The developer's simplified approach to the genre does away with basic concepts like sprinting, melee attacks, and limited ammo, making it easy for anyone to get into the swing of battle. However, the gameplay is uncharacteristically buggy; players get hung up on other characters and geometry, corpses twitch on the ground, and even the slightest bit of network lag renders some abilities (like the all-star zombie's dash attack) ineffective. A variety of classes and unlockable characters add some nuance to the simple fun, but PopCap's limited mode offerings hamstring replayability.

    Garden Warfare only features two main competitive modes: Team Vanquish and Gardens & Graveyards. Team Vanquish is your run-of-the-mill team deathmatch. Gardens & Graveyards tasks zombies with assaulting a series of consecutive capture points in a map, similar to Battlefield's rush mode. A classic variant of each mode disables upgrades and unlockable characters (making them less interesting), and the beginner mode gives you more health the more you die, but you're still playing one of two basic formulas.

    Gardens & Graveyards is clearly the main attraction. Maps have unique themes, and capture points are built around interesting locations that facilitate large-scale confrontations. Every map features an interesting final objective, such as sneaking five zombies into Crazy Dave's mansion or destroying the roots of a giant sunflower growing inside of a lighthouse. Gardens & Graveyards provides hours of fun, but eventually you get tired of assaulting or defending the same points on the same handful of maps, and Team Vanquish does little to alleviate the boredom.

    Garden Warfare's co-op offerings are equally uninspired. Garden Ops is a four-player horde mode, which tasks players with defending a garden against ten increasingly difficult waves of zombies. Aside from the occasional zombie boss or special wave, you don't have much to draw you in once you've beaten a few matches. 

    Garden Warfare's most interesting twist is how it incorporates the series' tower-defense elements into matches. Players can spawn zombies or plants in designated locations on the map, which then attack opponents autonomously. Unfortunately, these characters are treated as consumable items that players must purchase before matches using Garden Warfare's microtransaction-ready economy.

    The vast majority of Garden Warfare's content is locked behind its PvZ Coin currency. Support plants and zombies, customization items, weapon upgrades, and even new class characters are bought with the coins you earn from matches. However, can't just buy what you want; instead you must purchase blind card packs of varying prices. Consumable card packs give you a handful of zombies and plants to summon during matches, while more expensive packs provide random upgrades or character stickers – though you have to collect all of the stickers for a character before you can actually play as them. Like any good pusher, EA gives you a couple packs for free, but after that the grinding for coins begins.

    This faux free-to-play approach undermines Garden Warfare's promising tower-defense elements. Each plant or zombie you spawn feels like a waste of money; regardless of how helpful they may be on the battlefield, buying consumable packs just holds you back from the larger goal of unlocking more playable characters, which is the only motivator to continue playing after you've learned the maps inside and out.

    Those extra playable characters are worth unlocking. Although they have the same class abilities, each character has its own unique twist on gameplay. For instance, the marine-biologist zombie features a higher rate of fire than the regular scientist zombie, and the fire sunflower deals extra elemental damage. Unfortunately, characters take an exorbitant amount of time to unlock, and because card packs are random, you can't just unlock upgrades or characters for the class you're interested in.

    [View:3255212410001]

    Perhaps the most surprising aspect of the economy is that there's no option to purchase coins with real money, but EA says it may institute such an option in the future. Frankly, I can't imagine a world where that change doesn't happen, but it doesn't really matter. The progression system and tower-defense elements are already broken to accommodate the possibility. Garden Warfare is designed like a free-to-play game, despite the $30 price tag.

    PopCap's approach to class progression also plays out for the worse. Instead of gaining experience points, you level up classes by completing a series of challenges. Things start out easy – deploy five potato mines, kill three plants with rockets – but more specific challenges distract players from what's best for the match and make leveling up a pain. Killing two scientist zombies with a sun beam or shooting down three garlic drones seems easy enough, but what if the other team isn't using those characters? I went entire matches making zero progress with characters simply because the right elements weren't on the battlefield. Some challenges are downright devious; spawning five conehead zombies first requires you to buy consumable card packs until you randomly receive enough of them to complete the challenge. Luckily, you unlock all of the abilities for a class in the first few levels anyway, so you can abandon the progression scheme after that.

    Before the tedium set in, I had fun with Garden Warfare. Spending a few hours with the accessible combat and charming world was entertaining, but the random card packs and achievement-style leveling system killed my desire to keep playing. Garden Warfare's simplified gameplay and limited map selection can only entertain for so long – without rewarding progression, there's no carrot (or brain) at the end of the stick.

    The Xbox 360 Difference
    While both the Xbox One and Xbox 360 versions have their share of problems, the last-gen incarnation fares considerably worse. While testing the 360 version, I ran into increased gameplay bugs, load times, pop-up, and embarrassingly blurry visuals as the game struggled to stream in the high-resolution textures. These shortcomings don’t ruin the experience, but they are significant enough to earn the Xbox 360 entry a lower score than the Xbox One version. 

              Blog Post: Rooted In Shallow Soil        

    Gamers were dumbfounded when PopCap announced it was transplanting the Plants vs. Zombies series from the backyard to the battlefield. To say the multiplayer-shooter spinoff is a huge departure for the casual game developer is an understatement, but the aesthetics and lighthearted tone are a wonderful change of pace for the violence-obsessed genre. Dig beneath the surface, though, and you find some fundamental flaws that hold back this family-friendly shooter.[Excerpt]

    PopCap is known for making highly polished games that virtually anyone can pick up and play. Unfortunately, that equation only rings half true for Garden Warfare. The developer's simplified approach to the genre does away with basic concepts like sprinting, melee attacks, and limited ammo, making it easy for anyone to get into the swing of battle. However, the gameplay is uncharacteristically buggy; players get hung up on other characters and geometry, corpses twitch on the ground, and even the slightest bit of network lag renders some abilities (like the all-star zombie's dash attack) ineffective. A variety of classes and unlockable characters add some nuance to the simple fun, but PopCap's limited mode offerings hamstring replayability.

    Garden Warfare only features two main competitive modes: Team Vanquish and Gardens & Graveyards. Team Vanquish is your run-of-the-mill team deathmatch. Gardens & Graveyards tasks zombies with assaulting a series of consecutive capture points in a map, similar to Battlefield's rush mode. A classic variant of each mode disables upgrades and unlockable characters (making them less interesting), and the beginner mode gives you more health the more you die, but you're still playing one of two basic formulas.

    Gardens & Graveyards is clearly the main attraction. Maps have unique themes, and capture points are built around interesting locations that facilitate large-scale confrontations. Every map features an interesting final objective, such as sneaking five zombies into Crazy Dave's mansion or destroying the roots of a giant sunflower growing inside of a lighthouse. Gardens & Graveyards provides hours of fun, but eventually you get tired of assaulting or defending the same points on the same handful of maps, and Team Vanquish does little to alleviate the boredom.

    Garden Warfare's co-op offerings are equally uninspired. Garden Ops is a four-player horde mode, which tasks players with defending a garden against ten increasingly difficult waves of zombies. Aside from the occasional zombie boss or special wave, you don't have much to draw you in once you've beaten a few matches. The Xbox One-exclusive modes are even more disappointing. The splitscreen mode is an endless version of Garden Ops, where the second player doesn't get to save his or her progress and the boss mode relegates you to providing support to your team during competitive matches from a topdown map of the battlefield.  

    Garden Warfare's most interesting twist is how it incorporates the series' tower-defense elements into matches. Players can spawn zombies or plants in designated locations on the map, which then attack opponents autonomously. Unfortunately, these characters are treated as consumable items that players must purchase before matches using Garden Warfare's microtransaction-ready economy.

    The vast majority of Garden Warfare's content is locked behind its PvZ Coin currency. Support plants and zombies, customization items, weapon upgrades, and even new class characters are bought with the coins you earn from matches. However, can't just buy what you want; instead you must purchase blind card packs of varying prices. Consumable card packs give you a handful of zombies and plants to summon during matches, while more expensive packs provide random upgrades or character stickers – though you have to collect all of the stickers for a character before you can actually play as them. Like any good pusher, EA gives you a couple packs for free, but after that the grinding for coins begins.

    This faux free-to-play approach undermines Garden Warfare's promising tower-defense elements. Each plant or zombie you spawn feels like a waste of money; regardless of how helpful they may be on the battlefield, buying consumable packs just holds you back from the larger goal of unlocking more playable characters, which is the only motivator to continue playing after you've learned the maps inside and out.

    Those extra playable characters are worth unlocking. Although they have the same class abilities, each character has its own unique twist on gameplay. For instance, the marine-biologist zombie features a higher rate of fire than the regular scientist zombie, and the fire sunflower deals extra elemental damage. Unfortunately, characters take an exorbitant amount of time to unlock, and because card packs are random, you can't just unlock upgrades or characters for the class you're interested in.

    [View:3255212410001]

    Perhaps the most surprising aspect of the economy is that there's no option to purchase coins with real money, but EA says it may institute such an option in the future. Frankly, I can't imagine a world where that change doesn't happen, but it doesn't really matter. The progression system and tower-defense elements are already broken to accommodate the possibility. Garden Warfare is designed like a free-to-play game, despite the $40 price tag.

    PopCap's approach to class progression also plays out for the worse. Instead of gaining experience points, you level up classes by completing a series of challenges. Things start out easy – deploy five potato mines, kill three plants with rockets – but more specific challenges distract players from what's best for the match and make leveling up a pain. Killing two scientist zombies with a sun beam or shooting down three garlic drones seems easy enough, but what if the other team isn't using those characters? I went entire matches making zero progress with characters simply because the right elements weren't on the battlefield. Some challenges are downright devious; spawning five conehead zombies first requires you to buy consumable card packs until you randomly receive enough of them to complete the challenge. Luckily, you unlock all of the abilities for a class in the first few levels anyway, so you can abandon the progression scheme after that.

    Before the tedium set in, I had fun with Garden Warfare. Spending a few hours with the accessible combat and charming world was entertaining, but the random card packs and achievement-style leveling system killed my desire to keep playing. Garden Warfare's simplified gameplay and limited map selection can only entertain for so long – without rewarding progression, there's no carrot (or brain) at the end of the stick.


              FIRST WORLD PROPERTY & CAR PRICES BUT STUCK WITH THIRD WORLD WAGES        

    Dear Editors,

    I know of a PR who got retrenched recently. He is a PMET. So now it seems that the influx of cheap and maybe-good foreigners are not only displacing Singaporeans out of their jobs, but maybe also Singapore PRs, new citizens and foreign PMETs who have been working in Singapore for quite some time.

    If the current policy remain unchanged, the fresh influx of foreigners (of lower-pay and maybe questionable qualifications and work experience) will keep displacing workers in Singapore (Singaporeans, PRs, new citizens etc.) out of their jobs and placing a constant downward pressure on wages. But the influx of foreigners will keep placing an upward pressure on housing, food, transport and other important necessities. The age when a Singaporean experiences job uncertainty may just keep getting younger -- from 40s-50s, late 30s-40s then to around 30 and maybe even right after graduation sometime in the future. Most Singaporeans own a HDB flat as their main asset at their old age. With time, each generation may end up with a HDB flat with smaller floor area and from 4-5 room to 3-room to 2-room to shoebox, at one's old age. Singapore may be a place where prices of properties and homes are heading first-world, car prices are out-of-this-world and wages heading third-world.

    A breadwinner's income stability is paramount to the stability of a family. Many social and family issues can result from the stress of parents trying to make ends meet, negatively impacting the lives of young children. This is also not helping the issue of encouraging more Singaporeans to get married and have more children.

    But Singapore may not need to be like this. We are a wealthy country with sufficient savings to support a much more compassionate society. Our country (despite the small land area and lack of natural resources) may be able to comfortably support the lives of Singaporeans such that even the lowest-income can live dignified lives. If everything is mostly left to free economic market forces, a government's work may not be that much to justify a huge salary. With the right policies in place, Singaporeans may be able to enjoy living comfortable and dignified lives in their own home country while sustaining a robust economy and still maintaining a high world stature.

    All Things are Possible
    A.S.S. Contributor

    Editor's Note: 

    Do you have a story to share? Please use our submission form or email us at editorial@allsingaporestuff.com. If not, why not give us a 'Like'?

    Filed Under: 

    Tags: 


               cddam a dit:        
    Toutes les réponses à toutes vos questions dans la suite de l'histoire (dans deux chapitres si je me souviens bien). Je ne pouvais pas tout casé dans un seul chapitre donc ça s'étale un peu, et les infos peuvent tarder un peu à venir. C'est le principal problème de la parution page à page que j'ai choisie. Tout ce que je peux vous dire, c'est que Angel Crow n'est en rien responsable de la mise en place de toute la sécurité du lycée, ce sont des entreprises de maçonnerie et de sécurité qui ont fait le boulot. Par-contre, celui qui a tout déclenché en ce jour, c'est à priori Angel Crow, d'après les informations que l'on a de Luc.
               Erazade a dit:        
    Non, je veux savoir quand ils ont transformé un lycée en fort ^^ c'est pas banal, quand même ! J'oubliais qui !
              Fix your Xperia X10        
    Many reviewers test a product over a period of 1 week and feel they can adequately give someone advice on whether or not to buy a certain product. I’ve lived with the Xperia X10 for almost a year now so my review is very personal and will touch on all the –ve’s and positives for the phone.

    Camera

    The camera on the phone is great and it was one of the key buying points when I got the phone. I have however realised that I don’t use the camera nearly as often as I thought I would. The camera is good compared to other phones, but no where near as good as a good 5 megapixel camera – such as Canon IXUS range.

    The dedicated camera button can take 4-10 seconds to launch camera app – that is annoying. I have not found a fix for that yet.

    TimeScape and MediaScape

    Those 2 apps were another reason I bought the phone. They were great for about 2-3 weeks, after which I wanted toknow how to get rid of them. The problem with those 2 apps is that you can get many apps on the market that can do a better job. For example, I don’t use MediaScape for music or video – instead I use PowerAmp and RockPlayer. Not X10 users I know use MediaScape. As for TimeScape – I used it for 1 week and never touched it again. It’s a shame that these are the 2 apps that hold back quick Android updates on the X10 – one has to wonder just how important they are to Sony Ericsson (yes no user would mind if you got rid of them)?

    Perhaps Sony Ericsson would do well to offer a customised version of X10 and a non customised version. If there was ever a phone that could have toppled the iPhone it was this phone. Sony Ericsson needs to be very careful not to fall in the Microsoft trap – for 10 years Microsoft thought it had the formula for Smartphones figured out. Users view their Smartphones like Computers. When a new OS comes out – give me the ability to update. If Sony Ericsson employees have computers, they will understand how important it is to be able to remove manufacturer add-ons – like MediaScape and TimeScape. Instead of wasting money on MediaScape why not just buy PowerAmp????

    On the Move Music Player Test

    You cannot select music using MediaScape if you’re walking. IMPOSSIBLE! The buttons are too small and the swipe bar at the bottom is just too thin. iPhone music player buttons are bigger and easy to select music as you walk. Blackberry Bold is also easy, albeit not touch screen. Sony Ericsson – maybe it’s time you fired you UX team! Seriously, pick uo one of the phones and walk at a moderate pace and try and select Album – Scroll to one in the middle of the list – select a song in the middle of the album! IMPOSSIBLE! Yet, this is an afterthought for iPhone or people who download a 3rd party app!


    Fixing Headset Volume on Xperia X10

    A quick look around on any train ride and ½ the people have headphones on. Music player functionality just has to be spot-on in this day and age where the iPod/iPhone set the benchmark over 3-4 years ago.

    The headset volume of Xperia X10 running Android 1.6 is just terrible. Many of you will say that the X10 is now on Android 2.1 Éclair. Great – so I retested and decided that the 2.1 results would be the best and most up to date. I compared it to 2 of my old phones – the iPhone 3G the Blackberry Bold (9000) and my wife’s iPhone 4. I conducted the test with a pair of in-ear JVC-FXC80 headphones and over-ear AKG 701. The X10 volume is still terrible. It is about ½ as loud as the iPhone 3G. The Blackberry Bold is very loud and clear – the iPhone 4 has no reception but sounds great all the same.

    I downloaded PowerAmp and tried to boost the volume that way. DISTORTION! That’s right, when it’s loud the music is simply too distorted. This is obviously not the fix for the volume. PowerAmp is a great music player, but it is definitely not going to sort out your music playing experience on the X10.

    I did a quick search using Google and there were suggestions that the Nordic ROM would fix the headphone problem. So at last after almost 10 months I decided to download a custom ROM and root my phone whilst I was at it.

    So I went here - http://forum.xda-developers.com/showthread.php?t=835308 and downloaded the custom ROM, loaded it on the X10 and fired up the music player.

    FIXED!

    Yes, the music is now louder. Shame on you Sony Ericsson!

    Saving Battery

    Here is the best tip anyone can give you. Download a plain black background and use it as your wallpaper. Turn down your screen brightness (contrast is better with the black wall paper) and there you have it. 20-30% better battery!

    Keyboard

    Does anyone actually use the Default X10 keyboard? I use SwiftKey.

    Making Phone calls

    The buttons are now bigger and pressing the call button does not tale you to another menu item like in 1.6 but makes the call! Good job. I think the calling functionality is good. Just make the letters a little bigger on the contacts menu.

    Hindsight

    In hindsight I probably should have gone for the Google Nexus One. The fact that it receives updates before any other phone is justification enough. I have lived on Android 1.6 for almost 12 months and my contract ends in 6 months time. Logic would suggest – once bitten twice shy. The other reason is the volume on the Nexus One. I could play my music properly.

    My next phone will run be an HTC or Vanilla Android. I’m not interested in silly customisations that delay software upgrades – HTC somehow has their upgrades figured out.

    In 6 months time I’ll upgrade to a phone with better than 640 x 960 resolution. If Samsung can get AMOLED screens to 640 X 960 then they have a winner. But it would be silly to play catch up with the iPhone. I would suggest 640 X 1024.
              Sony Ericsson Xperia X10: Has The Playing Field Changed Since it Was Announced in 2009?        

    HARDWARE

    The hardware was great when it was first introduced, things I would suggest to make this phone truly great hardware-wise are:

    • AMOLED screen
    • At least 8GB internal memory
    • 512 MB Ram
    • HD Video (720P)
    • HDMI output

    Those changes alone (even running Android 1.6) would see this phone sell like crazy. I'd go as far as saying just having 16GB of internal memory and micro-SD would make this the best phone to get.

    Negatives Hardware

    Last year when Sony announced this phone it was the best hardware you could get. Now HTC Bravo, HTC Supersonic, Nexus One, Motorola Motoroi changed this since they introduce 720p video recording, AMOLED screens, 512 MB RAM, HDMI output depending on the particular phone.


    SOFTWARE

    The Sony UX interface is great, but the OS holds back the hardware. It's like taking a Ferrari for a spin during rush hour! Android 1.6 really holds back the hardware and here's why:


    1. No HTML5 support

    2. Poor white/black ratio compared to Android 2.0/2.1

    3. Microsoft Exchange support not good/missing

    4. No live wallpapers

    5. Android 2.0 has better keyboard

    6. Android 1.6 Only supports 65K colors vs 16 million for 2.0/2.1

    7. Android 1.6 does not combine e-mail inboxes from multiple accounts in one page – does MediaScape offer this?

    8. Search functionality for all saved SMS and MMS messages

    9. Auto delete the oldest messages in a conversation when a defined limit is reached – does MediaScape provide this?

    10. Support for double-tap zoom

    11. No Bluetooth 2.1 (No Object Push Profile and Phone Book Access Profile) – MediaScape?

    12. Android 1.6 has no multi-touch support

    13. Android 1.6 has limited Speech-to-text support compared to 2.1 (All text fields!)

    14. Android 2.1 has additional home screens



              Google vs. Apple        


    The Android vs. iPhone battle is a fight reincarnated that we witnessed decades ago. It's a battle Apple once lost.

    Google therefore decided to steal a page from a small startup called Microsoft and and their Windows OS. Google is doing this by offering Android on multiple hardware platforms compared to Apple that is doing what it has always done since the early 80's back - proprietary. Why won't Apple learn - well - because they still make money.

    The advantage Google has over Apple, much like in the PC world, is they have companies that make cheap handsets and sell them - cheap. This obviously reduces Googles risk since they don't need to sell any hardware. This is analogous to the relationship between Dell, HP etc and Microsoft (back then Linux was not available). These companies put Android OS on their hardware because it's cheap (FREE) and thus increases Google market share.

    Then you get the higher-end phones - with some surpassing the Apple hardware. Apple can't match the might of a collective market - Sony, Acer, Dell, HTC, Motorola, Samsung, LG, etc.

    Apple will be bigger (turnover) than any single one of the hardware manufacturers. But combined they will account for more than 50%+ of handsets on the market in 2-3 years time.

    Just like Microsoft, Google will have the leading OS for handsets. If hardware manufacturers just come up with a way to upgrade hardware - eg RAM, SD cards (doable)!, CPU, Battery (doable)! then it's the Microsoft+PC vs Apple+MAC battle. We all know Microsoft won that battle.

    Let's not forget the direction Google hinted it wants to take for the payment system of Market Place - all Apps bought, will be charged through Carrier. It couldn't be any easier!


    LOOKOUT FOR THIS PHONE:



    I think the Sony Xperia X10 is the Android phone to beat. It's iPhone competitor will be the 4G. The Sony Rachael UI (UX) is very impressive. The downside is the phone runs Android 1.6 which only support 65K colors, unlike Android 2.x wich support 16 million colors. The UI is tightly woven into android 1.6, could this be a problem when it comes to updating the OS?

    HARDWARE

    Camera:
    1) 8MP with 16x digital zoom
    2) Face recognition (automatically recognizes upto 5 faces in a Photo)
    3) Smile Detection (Takes picture when you smile)
    4) + all the usual stuff like video call, geo-tagging, camera/video flash etc.

    CPU:
    1 Ghz Snapdragon

    Memory:
    1 GB internal memory - 384MB RAM

    Display:
    4.1 Inch Capacitative (480 x 854 - WVGA)

    Communication:
    HSDPA and HSUPA

    SOFTWARE

    1) Sony PlayNow - Music/Video/Game/Applications downloads
    2) Sony TimeScape - Social Networking/Communication



    3) Sony MediaScape - Media Player



    4) Sony PS3 Remote Play (In development)

    KILLER APPLICATIONS

    1) Layer



    2) Speed Forge 3D



    ACCESSORIES

    100+ Sony Accessories

    OTHER ANDROID PHONES

    HTC Bravo, Nexus One, Motorola Shadow (Rumoured) - AMOLED Touch screen, multi-mics, 5MP camera, 720p Video recording, HDMI port, 802.11 b/g/n

    Nexus One:


    APPLE

    iPhone 4G (June 2010) - 5MP, AMOLED, Video Calling, 802.11 b/g/n

    Concept 4G:

              Cyber-attaque mondiale: 7 pays africains mieux protégés que l’Espagne et le Portugal        
    Cyber-attaque mondiale: 7 pays africains mieux protégés que l’Espagne et le Portugal Au moment où des milliers d’ordinateurs sont pris en otage dans une attaque d’envergure mondiale, les regards se tournent surtout vers les pays occidentaux. Même si les Africains ne sont pas épargnés, certains d’entre eux semblent mieux protégés selon l’Union internationale des télécoms […]
              Air Sénégal SA commande deux avions de 32 milliards de francs Cfa        
    La nouvelle compagnie aérienne sénégalaise veut se lancer dans la conquête des aires le 07 décembre prochain.  Les autorités sénégalaises ont commandé deux appareils neufs. C’est ATR, le constructeur de turbopropulseurs, qui l’a annoncé hier, à l’occasion du Salon du Bourget ; il a signé avec Air Sénégal SA, un contrat portant sur une commande […]
              Utile: Recette de crème solaire sans produits toxiques et cancérigènes        
    Plus de 80% des écrans solaires ne rempliraient pas leurs promesses ou pourraient même être dangereux pour la santé, selon une récente étude américaine Article ici http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2015/05/plus-de-80-des-ecrans-solaires-ne.html   Il prend feu après s’être enduit de crème solaire Banana Boat Article ici:  http://tvanouvelles.ca/lcn/lebuzz/archives/2012/06/20120602-170417.html#.T81tTeKIsZU.facebook   La recette   4 onzes d’huile de coconut (disponible en épicerie) 4 cuillères […]
              Distribution d’électricité : La Senelec passe de 6 600 à 30 000 volts        
    Entamé depuis octobre 2015, le projet de renouvellement des câbles et équipements des postes de la Senelec à  Dakar va prendre fin au plus tard dans deux mois. Avec un investissement d’environ de 7 milliards de franc cfa au total 194 postes sont concernés par ces travaux. Le programme important d’investissement que Senelec est en […]
              Dangote rachète Peugeot Automobile Nigeria        
    Dangote rachète Peugeot Automobile Nigeria Le milliardaire nigérian Aliko Dangote est sur le point de conclure le rachat de l’unité de montage automobile de Peugeot au Nigeria. Il s’est associé à deux Etats pour cette opération de reprise de la majorité du capital auprès du fonds souverain destiné au sauvetage des banques en difficulté. Après […]
              Les dernières prouesses de Cairn Energy dans les eaux sénégalaises        
    Les dernières prouesses de Cairn Energy dans les eaux sénégalaises Capricorn Senegal Limited, filiale de Cairn Energy PLC commence à forer le puits d’exploration FAN Sud-1 dans le périmètre appelé South Prospect Fan (Sangomar Offshore profond). Ce puits est le premier à être exploité au large du Sénégal depuis les puits de découverte de FAN-1 […]
              Sunbeam Necklace and Earring Set        
    Part of the Sunbeam Collection is this antiqued silvertone statement necklace with the look of natural turquoise. This necklace features large floral motif castings with round turquoise-looking stones and faux white navettes. Includes matching ea
              Nunca participei de memes mas 2009 é um novo ano        
    Como já disse em fóruns e até em alguns comentários em blog, nunca o CSSPadrões participou de "memes". Como é um novo ano, uma nova atitude e um novo foco para mim, resolvi aderir a este, pois o tema é muito interessante e útil.
    O meme foi criado pelo Marcos Lemos dos Ferramentas Blog e o tema é: Blogs que ajudam a Blogar.
    A idéia e indicar 5 blogs que de alguma forma ajudam blogueiros iniciantes e veteranos a deixarem suas páginas mais criativas e com mais usabilidade. Neste meme também teve participação o Alberto do Mestre Blogger.
    Os 5 blogs que indico são:

    Blogsfera - Tudo sobre widgets e truques para blogger
    Fique Rico - Quer ser profissional blogger, leia este blog
    Ava7pattner - Quer fundos lindos para blog ou site, está tudo aqui
    Mestre Seo - Tudo sobre otimização de sites.
    Usuário Compulsivo - Aqui tem tudo e muito mais!

    Repasso este meme para:

    Politica com Pimenta
    Gem@Blog
    Malcomtux Blog
    Blog do Xavier
    Mais Atitude

    Repassado para mim pelo Templates Para Novo Blogger

    Subscreva o CSS-Desvendado completo!
    Subscreva CSS - Desvendado por Email
              Roundup: Influx of immigrants in Bellevue schools; Ohio is first state to tackle Common Core tests        
    none
              Baaziz @ dimanche 20 novembre 2016, 11:57        
    Suite aux derniers classements de US news (http://www.usnews.com/education/best-global-universities/africa?page=2), l'idée de fusion des universités au Maroc peut être une solution pour grimper dans les rangs. L'exemple de l'actuelle Université Mohammed V (fusion de 2 universités précédentes, Agdal et Souissi) en est un exemple. L'université Mohamed V a occupé le rang 15 en Afrique. Ce sont toujours les Universités anglophones qui enregistrent les meilleurs classements. Lire l'article du 13 Novembre 2016 'Les world rankings, un gage d’excellence pour les universités', lien: http://lematin.ma/journal/2016/les-world-rankings-un-gage--d-excellence-pour-les-universites/257972.html La nouvelle gouvernance des universités semble donner ses premiers fruits. Pour la première fois de son histoire le nom d’une université marocaine figure dans le classement mondial de l’US News and World Report Global Ranking. Et c’est l’Université Mohammed V qui a pu réaliser ce sacre en se plaçant première au Maroc et au Maghreb, 15e en Afrique et 866e dans le monde.
              El hassan Abdelwahed @ vendredi 26 août 2016, 00:11        
    Cette polémique autour de (non) classement des universités (marocaines) et de la métrique utilisée dans ce classement me rappel l'histoire de ce malade qui une grosse fièvre et il remet en question le thermomètre au lieu de s'attaquer aux vraies causes de sa maladie.
              Introducing Sid Meier’s Civilization V for SteamOS        
    Aspyr Media is pleased to announce our first Linux and SteamOS title, Sid Meier’s Civilization V. The SteamOS release includes all Civilization V DLC and expansion content, including Gods & Kings and Brave New World.

    This release targets SteamOS on current gen hardware. Additionally, we're working towards supporting Ubuntu 14.04 as well as additional video cards in future updates.

    Here’s where we need your help! To improve Civ V and future AAA games on SteamOS, we're looking for feedback. Tell us below what's working great or what's not working. If you're having any problems, please contact our support directly at http://support.aspyr.com/tickets/new
              Acid Reflux: Avoid Acid-forming Foods – Go Alkaline Diet        
    Acid reflux can be an excruciating condition. When the acid comes up it hurts and it can make the sufferer choke! What causes heartburn or acid reflux? Your stomach produces hydrochloric acid that digests food in your tummy. Of course, at the same time, your pancreas produces alkaline digestive juices to buffer the acidic contents […]

              Tori's Review: The Winner's Curse (The Winner's Trilogy #1) by Marie Rutkoski        
    The Winner's Curse by Marie Rutkoski
    Book One in The Winner's Trilogy
    Published by Farrar Straus Giroux on March 4, 2014
    Fantasy | Young Adult | Romance
    355 Pages
    Goodreads | Amazon | B&N
    Winning what you want may cost you everything you love

    As a general’s daughter in a vast empire that revels in war and enslaves those it conquers, seventeen-year-old Kestrel has two choices: she can join the military or get married. But Kestrel has other intentions.

    One day, she is startled to find a kindred spirit in a young slave up for auction. Arin’s eyes seem to defy everything and everyone. Following her instinct, Kestrel buys him—with unexpected consequences. It’s not long before she has to hide her growing love for Arin.

    But he, too, has a secret, and Kestrel quickly learns that the price she paid for a fellow human is much higher than she ever could have imagined.

    Set in a richly imagined new world, The Winner’s Curse by Marie Rutkoski is a story of deadly games where everything is at stake, and the gamble is whether you will keep your head or lose your heart.
    Two words come to my mind when I think of The Winner's Curse: world building.
     
    I think Rutkoski crafted this novel in a way so that readers could feel as though they knew the world that they were in while reading the book. If there's one thing I'm sure about when it comes to The Winner's Curse, it's the setting of the novel. The wars leading up to the entirety of the plot are described in battle strategies, which makes it seem ever more real. Each side of the war had strengths and weaknesses that were clearly discussed in the novel, which I think makes it even stronger. 
     
    While the world building and writing was absolutely amazing, the characters weren't as amazing. Yes, they were realistic, but I just didn't like what they stood for or represented. I get that readers were supposed to fall in love with Arin, but I just didn't. His personality wasn't to my liking. He was resentful and full of hate, not to mention his betrayal toward Kestrel. (Not a spoiler. You discover this within the first 50 pages.) He simply wasn't a character I enjoyed. 
     
    While Kestrel wasn't as bad, she was explained as a superb battle strategist, but as a reader I never really got to see that side of her. She was always fawning over Arin or gossiping with Ronan or Jess rather than planning, which is what's she's known for. Also, in one scene she was dueling with this guy, and she ends up talking to him in the middle of the fight. 
     
    In the middle of the freaking fight, and nobody questions it. If it were a few exchanged words, I'd be okay with it, but this was a full blown conversation. It just didn't sit right with me.

    Finally, the last thing that got on my nerves about The Winner's Curse was the fact that by the end of the novel, I felt like it should've been two separate books. 

    Book one: Pre-Revolution
    Book two: Post-Revolution

    With all the hype that surrounded this book, I expected a lot more. I'm not saying I didn't enjoy this book, because I did. I'm just saying that while the world building is lovely, the characters are irritating and just don't make sense. I thought this book was going to be fantasy, but it wasn't. So if you're looking for fantasy, this is not the place. It's more contemporary than anything, to be fair. Still, I'm excited to see what's in store for Kestrel and Arin since the end left us readers at a bit of a loss. 



              Actualisez vos favoris        
    Je viens de mettre à jour les sites de l’établissement. Vous accédez donc maintenant aux sites via ces URL : https://www.lycee-merdrignac.educagri.fr/ https://blogs.lyceecfadumene.fr/informatique/ https://blogs.lyceecfadumene.fr/ https://lyceecfadumene.fr/ https://lyceecfadumene.fr/catalogue https://resa.lyceecfadumene.fr/ Qu’est-ce que ça change ? Par grand chose, si ce n’est que les échanges de données entre le site et le visiteur (vous) sont encryptés. Plus difficile donc pour … Continuer la lecture de Actualisez vos favoris
              Tuto : Passer un blog WordPress en https        
    Je viens de passer la plupart de nos sites web en https. Plusieurs raisons à cela : Répondre aux exigences de Google et Firefox qui poussent les webmasters à sauter le pas. Google a annoncé qu’il favorisera les sites en https dans ses résultats à l’avenir et pénalisera les autres. Cela devrait, je l’espère, maintenir … Continuer la lecture de Tuto : Passer un blog WordPress en https
              Tuto vidéo : Utiliser les niveaux automatiques et les ombres portées dans Gimp        
    Gimp propose de nombreuses solutions pour améliorer la qualité d’une photo. Dans ce tutoriel vidéo, vous apprendrez à faire la balance des blancs, à améliorer les couleurs, le contraste et la netteté d’une image. Enfin, vous verrez comment appliquer une ombre portée à un texte. Points à retenir : Couleurs > Auto > Balance des … Continuer la lecture de Tuto vidéo : Utiliser les niveaux automatiques et les ombres portées dans Gimp
              Norton PartitionMagic 8.05 Build 1371 (Boot CD) + Serial        
    Norton PartitionMagic 8.05
    Norton PartitionMagic 8.05 Build 1371 (Boot CD) + Serial | 276.14 MB

    Norton PartitionMagic lets you easily organize your hard drive by creating, resizing, copying, and merging disk partitions. Separate your operating system, applications, documents, music, photos, games, and backup files to reduce the risk of data loss if your system crashes. You can use Norton PartitionMagic 8.0 to run multiple operating systems safely.

    Features :
    1. Divides a single hard drive into two or more partitions
    2. Lets you safely run multiple operating systems on the same PC
    3. BootMagic makes it easy to switch between different operating systems
    4. Allows you to copy, move, resize, split, or merge partitions as needed - without losing any data
    5. How-to wizards guide you step by step through the partitioning process
    6. Intuitive Windows-based browser lets you find, copy and paste files in both Windows and Linux partitions
    7. Allows you to create and modify partitions up to 300 GB
    8. Supports USB 2.0, USB 1.1, and FireWire® external drives
    9. Supports FAT, FAT32, NTFS, Ext2, and Ext3 file systems
    10. Converts partitions among FAT, FAT32, and NTFS without losing data
    11. Allows you to enlarge an NTFS partition without restarting your computer
    12. Resizes NTFS system clusters to the most effective size
    Download Link

              Zimbabwe: in a state of flux        

    Tom Gillhespy, Head of International Programmes at Peace Direct, recently visited Zimbabwe and our partner working on the ground, Envision. He reflects on his trip, the increasing state of flux in the country, and why supporting local organisations working on the ground is ever more crucial.

    The post Zimbabwe: in a state of flux appeared first on Peace Direct.


              Strategic planning tools for European negotiators to defend their national interests in the Council of the European Union - by Frank Lavadoux & Marion-Valérie Grasset        
    Negotiating in the Council of the European Union poses some challenges that are common to most international negotiations but there are other dimensions that are a lot more specific. In order to understand better the specific nature of negotiations on a European level and to develop some practical guidelines for European negotiators, it is important to situate European negotiations in the more general context of the theory on international relations and to remember that European negotiations are governed by the general principles which characterise the negotiation theory. This working document has three objectives; after having reminded ourselves of the fundamental principles that govern European negotiations, it aims to provide a general foundation, which in turn will be useful for preparing most negotiations within the Council. A series of practical recommendations will then be made in order to contribute to the strategic thinking of the negotiator responsible for defending the interests of his or her Member State within the Council.
              Outils de réflexion stratégique du négociateur européen pour la défense de ses intérêts nationaux au sein du Conseil de l’UE - by Frank Lavadoux         
    Négocier au Conseil de l’UE impose des défis dont certains sont communs à la plupart des négociations internationales mais d’autres dimensions sont beaucoup plus spécifiques. Afin de cerner au mieux les spécificités de la négociation sur la scène européenne et de développer quelques conseils pratiques pour le négociateur européen, il convient de situer la négociation européenne dans le cadre plus général de la théorie des relations internationales et de rappeler qu’elle est régie par les principes généraux qui caractérisent la théorie de la négociation. Le présent document de travail vise un triple objectif. Après avoir rappelé les principes fondamentaux régissant le cadre des négociations européennes, il s’attachera à fournir une grille générique utile à la préparation de la plupart des négociations au sein du Conseil. Une série de recommandations pratiques seront ensuite présentées afin de contribuer à la réflexion stratégique du négociateur en charge de défendre les intérêts de son État membre au sein du Conseil.
              2007 in Retrospect        

    As I did in 2006, here's my review of 2007. For some strange reason, I decided to make some New Year Resolutions in 2006. How did I do? I said I'd do more unit testing - and I did, but there's always room for more unit testing. I said I'd do more open source. Well, I released Fusebox 5.1 and Fusebox 5.5 as well as my Scripting project and a cfcUnit facade for CFEclipse so I think I did alright there. I also said I'd do more Flex and write some Apollo (now AIR) applications. I didn't do so well on those two! I think I'll revert to my usual practice of not making resolutions this year...

    2007 was certainly a year of great change for me, leaving Adobe in April (a hot thread with 62 comments!) to become a freelance consultant, focusing on ColdFusion and application architecture. I also worked part-time on a startup through the Summer but consulting has been my main focus and continues to be my total business as we move into 2008.

    2007 also saw me getting much more involved with the ColdFusion community, rejoining all the mailing lists that I hadn't had time to read with my role at Adobe, becoming an Adobe Community Expert for ColdFusion and then taking over as manager of the Bay Area ColdFusion User Group.

    I also got to speak at a lot of conferences in 2007:

    I also attended the Adobe Community Summit which was excellent!

    ColdFusion frameworks were also very busy in 2007:

    Adobe was extremely busy too:

    • Apollo (AIR) hit labs in March
    • The Scorpio prerelease tour (Ben came to BACFUG in April) with the ColdFusion 8 Public Beta in May and the full release in July
    • Creative Suite 3
    • Flex began its journey to open source
    • The Flex 3 and AIR Beta releases
    • Adobe Share

    I had a number of rants:

    Other good stuff from 2007:


              ä½¿ç”¨ Kdump 检查 Linux 内核崩溃        

    kdump 是获取崩溃的 Linux 内核转储的一种方法,但是想找到解释其使用和内部结构的文档可能有点困难。在本文中,我将研究 kdump 的基本使用方法,和 kdump/kexec 在内核中是如何实现。

    使用 Kdump 检查 Linux 内核崩溃,首发于文章 - 伯乐在线。


              ç³»ç»Ÿç®¡ç†å‘˜åº”该知道的 20 条 Linux 命令        

    在这个全新的工具和多样化的开发环境井喷的大环境下,任何开发者和工程师都有必要学习一些基本的系统管理命令。特定的命令和工具包可帮助开发者组织、排查故障并优化他们的应用程序,而且当出现错误时,也可以为运维人员和系统管理员提供有价值的分类信息。

    系统管理员应该知道的 20 条 Linux 命令,首发于文章 - 伯乐在线。


              informatico mancato        
    L'idea era quella di risolvere i problemi con Linux e dare una buona dose di potenza in più al PC; per questo domani dovrebbe arrivarmi una nuova scheda video, una Point of View 7600 GT, ovviamente nella versione per AGP (ho sudato ma alla fine l'ho trovata).
    (risolvere i problemi di Linux = passare a Nvidia ed i suoi driver, lasciando l'ATI ai suoi problemi)

    Idea brillante, avevo cercato bene, avevo controllato tutto quello che pensavo di dover controllare. Ed invece ho fatto i miei conti proprio male...

    Nell'attesa della nuova arrivata ho pensato bene di pulire il case (che immaginavo zeppo di polvere). Aperto, ripulito con un panno le superfici esterne, spolverato e spulciato come potevo le superfici interne, alla fine avrò tolto un kilo di polvere...
    All'apertura (la prima, visto che prima era in garanzia e poi non avevo validi motivi né voglia di smanettarci) ho notato che:

    quelli che me l'hanno assemblato alla FRAEL hanno fatto un capolavoro: i cavi sono impacchettati benissimo, lasciando ampio spazio nel case; hanno anche aggiunto una ventola che non credevo prevista, garantendo un ottima circolazione dell'aria (che la polvere aveva provveduto a dimezzare); essendoci 2 prese USB "libere" hanno addirittura montato 4 porte USB aggiuntive sul retro (di cui solo 2 funzionanti, naturalmente). La domanda è lecita: cazzo me ne faccio di 8 porte USB? vabbè.

    Alla fine, richiudendo dopo il lavoro certosino, ho fatto un paio di conti e mi son figurato i disastri che ci saranno domani...

    L'alimentatore di sicuro non reggerà la scheda video / la scheda video richiederà un voltaggio doppio di quello supportato dalla mia scheda madre (questa non la sapevo ma l'ho appena letta sul manualetto dell'MB). Mi sto già vedendo a comprare un nuovo alimentatore, a staccare tutti i cavi mirabilmente piegati ed impacchettati, a rimettere i cavi nuovi disperato non ricordando come andavano...
    O a vendere la scheda video nuova su E-Bay... :(
    eccheppalle... uno non può nemmeno comprare una scheda video...

    Fino a prima di queste scoperte l'hardware mi sembrava un argomento affascinante
              il mio Ubuntu        
    Dopo un paio di settimane di uso continuo posso proprio dirlo: ma quanto mi piace !
    Da quando lo uso non ho più acceso Winzozz XP, salvo un paio di volte per fare il confronto.

    Tutto rose e fiori? no, certamente no; la mia scheda video ha dei driver cani che mi impallano X (almeno penso sia quello il problema), quindi ho dovuto disabilitare tutte quelle belle cose 3D con cui tirarsela, e comunque tende ad andare molto lento in certe situazioni (ma io lo stresso).

    Però ho tutti i programmi che mi servono:
    • Firefox
    • Thunderbird
    • Pidgin
    • Rhythmbox (molto bella novità)
    • OpenOffice
    • ...e una scarrellata di programmi con cui fare di tutto, tutti immancabilmente Free.

    Pensare che tutto questo software, con tutto il lavoro che ci sta dietro, sia gratis, anzi, più che gratis, mi fa girare la testa e un qualche senso di colpa mi viene:
    io che gli do in cambio?
    Prima o poi mi cimenterò nelle traduzioni, magari, che mi sembrano l'unica cosa nella quale si possa contribuire senza far danni micidiali :-)

    Pro rispetto a Winzozz XP?
    non ho pagato per averlo, mentre il caro Winzozz costò la bellezza di 128 euro ivati; non mi sembra un dettaglio da poco!
    Altro pro?
    L'interfaccia grafica semplice, personalizzabile, molto più usabile e comoda di quella winzozziana (che è decisamente datata...)
    Altro pro è la trasparenza: non so che farmene dei codici sorgente del software che ho installato, ma sapere che c'è una comunità di sviluppatori che controlla il "come" è fatto un software e quello che fa mi fa stare molto tranquillo; con Winzozz i comportamenti strani / che sfuggivano dalla mia volontà erano molti, senza contare che nessuno poteva sapere cosa faceva "veramente" il software... e perché ogni 3 mesi volesse controllare se la mia copia era originale?...
    Ancora un pro? la gestione pacchetti per l'installazione e l'aggiornamento del software: è anni luce dal sistema di Winzozz (che consiste nel: "fate un po' come cazzo vi pare"); su Ubuntu basta andare su
    "Applicazioni -> Aggiungi/Rimuovi..."
    e compare una bellissima libreria con una marea di software tra cui scegliere, navigabile per categoria, tipo etc. Quando hai letto le descrizioni ed ha selezionato quello che ti serve (e deselezionato quello che non ti serve ma che hai già nel pc) basta dargli un Ok, e lui fa tutto. E tu nel frattempo continui a lavorare sapendo che difficilmente servirà riavviare il sistema al termine dell'installazione.
    Il vero pro, per me, è comunque politico: la possibilità di avere un mercato che offra prodotti di qualità, gratuiti e su cui puoi avere il pieno controllo; e penso soprattutto a cosa può (potrebbe) fare un paese del terzo mondo grazie al Free software...

    In definitiva, sperando che venga definitivamente risolto il problema dei driver con le dannatissime schede Ati (colpa di Ati, ci tengo a precisarlo), e sperando che il mercato del software in Europa si liberalizzi (avete già firmato la petizione? ne parlai anch'io mesi fa), ormai il passaggio a Linux son riuscito a farlo, e spero che non sarò costretto ad arretrare.
    L'obiettivo di rendermi indipendente da Winzozz prima di esser costretto a passare a Vista è ormai raggiunto, ora dovrò mettermi a far proselitismo :-)

    Tag: , , , ,
              By: ranjeet kumar        
    what a mistake y linux u tube videos r not downloading!
              Madame Bovary • édition prestige        

    Texte et annotations de Gustave Flaubert
    Commentaires d’ Yvan Leclerc

    En 1856 la Revue de Paris publie un roman inédit de Gustave Flaubert, Madame Bovary, Mœurs de province. Le directeur de la revue, Maxime Du Camp, exigea de son auteur de nombreuses coupes. S’en suivit un procès puis l’acquittement.
    Dès qu’il reçut l’un des volumes de l’édition originale d’avril 1857, Flaubert, désireux d’éterniser la bêtise du Censeur, reporta une par une les corrections exigées et commenta la suppression imposée de quelques scènes-clés: la noce, les comices, le fiacre, le pied-bot…
    Cent cinquante ans plus tard, grâce à ce fac-similé, son objectif est désormais atteint : faire sortir la censure du cadre privé afin que la postérité puisse juger.

    Prix : 120,00 € Prix spécial : 60,00 €


              The White Theatre at The J Announces 2017-2018 Season;        

    Excitement is in the air as The Jewish Community Center of Greater Kansas City announces its 2017-2018 season of arts and cultural offerings at the White Theatre.

    The 13th season of the White Theatre, produced by The J's Arts + Culture Department, includes something for everyone, including a new partnership with the Coterie Theatre that will co-produce the regional theatrical premier of Disney's Tony Award-winning musical, Newsies, during July 2018.

    The White Theatre season also includes concerts to visual arts, comedic plays to thought-provoking dramas as well as dance and literature presentations. The inspirational season includes four locally produced shows, several musical concerts, a choreography showcase and a new artist-in-residence offering with the Kinnor Philharmonic.

    The season includes:

    • November 4-19, 2017: Mel Brooks' comedic musical, Young Frankenstein (local production), directed by Missy Koonce.

    • December 2 & 3, 2017: The Sarah Play produced by the In[Heir]itance Project.

    • January 1, 2018: Kinnor Philharmonic, The J's artists-in-residence, perform first of two concerts; the second concert is June 10, 2018.

    • January 6, 2018: YidLife Crisis-Live! starring Jamie Elman & Eli Batalion, the creators and stars of the award-winning Yiddish comedy web series YidLife Crisis.

    • February 3-18, 2018: Tony Award-winning musical, The 25th Annual Putnam County Spelling Bee (local production), directed by Steven Eubank.

    • March 17-25, 2018: The Tony-Award winning play, The Miracle Worker (local production) directed by Bill Christie.

    • April 8: Kansas City's professional dance showcase, Open Stage at The J.

    • April 11-14: Wiesenthal, the riveting true story of Simon Wiesenthal, nicknamed the "Jewish James Bond".

    • July 7-29, 2018: Disney's Newsies (in collaboration with The Coterie Theatre), the captivating story of a band of underdogs who become unlikely heroes.

    (Full descriptions for each event are available at TheWhiteTheatre.org. Auditions for various productions will be held throughout the year.)

    ABOUT THE SHOWS

    Young Frankenstein is a hilarious musical based on the classic Frankenstein story, with a Mel Brooks comedic twist. The musical is an adaptation of Brooks legendary film. With a book by Brooks and Thomas Meehan and music and lyrics by Brooks, audiences will roar with laughter as they follow Frederick Frankenstein, the grandson of the infamous Victor Frankenstein. The younger Frankenstein travels to Transylvania to inherit his family estate and zaniness ensues, complete with a tap-dancing monster.

    The Sarah Play is in the creative stages of The In[Heir]itance Project as part of a national series. Playwright Jon Adam Ross presents the story of the biblical matriarch, Sarah, in conversation with contemporary realities in Kansas City. Developed during workshops with local clergy, artists and community members as well as interfaith groups, The Sarah Play reflects local perspectives on sacred texts.

    YidLife Crisis Live! starring Jamie Elman & Eli Batalion, the creators and stars of the award-winning Yiddish comedy web series YidLife Crisis present a night of shtick, schmoozing and inspiration. This duo of seasoned performers mix skits, discussion, screenings and use the "trojan horse" of comedy to bring Yiddish and yiddishkayt to the forefront and engage the topic of Jewish identity for all.

    The 25th Annual Putnam Spelling Bee is a riotous musical ride complete with audience participation and comedic genius. This Tony and Drama Desk Award-winning musical features an eclectic group of 6 awkward tweens as they vie for the spelling championship of a lifetime. While candidly disclosing hilarious and touching stories from their home lives, the tweens spell their way through a series of (potentially made-up) words, hoping never to hear the soul-crushing, pout-inducing, life un-affirming "ding" of the bell that signals a spelling mistake.

    The Miracle Worker, the Tony-Award winning play by William Gibson, takes the audience through the daily struggles of Helen Keller, who is blind, deaf and mute. With the help of her devoted and sometimes defiant teacher Annie Sullivan, Helen is finally awakened from the darkness in this emotional story. (Special school performances are available.)

    Wiesenthal focuses on the story of one man, Simon Wiesenthal, who devoted his life to bringing 1,100 Nazi war criminals to justice. Wiesenthal's dedication to this one purpose - seeking justice for the six million Jews murdered during the Holocaust - is the focus of the play. This production focuses on this courageous man's wit and wisdom, tenacity and dedication to help repair the world.

    Disney's Newsies marks The Coterie and the White Theatre's first partnership, as well as the Kansas City region's first locally produced production of the Tony Award winning musical. Disney's Newsies, based on the 1992 motion picture, features a high energy, explosive song and dance score by eight-time Academy Award winner Alan Menken (Beauty and the Beast, Aladdin, Sister Act) and Jack Feldman and a book by four-time Tony Award winner Harvey Fierstein (La Cage aux Folles, Torch Song Trilogy). It will be co-directed by Coterie Producing Artistic Director, Jeff Church, and Jerry Jay Cranford, who will also serve as choreographer, with musical direction by Pam Williamson, veteran of 10 musicals at the White Theatre. Disney's Newsies will feature a cast of all-local professional and non-professional adult and youth actors. Auditions for Disney's Newsies are set for December 17 at 2 p.m. at the White Theatre. More information on auditions for the entire 2017/18 season can be found at TheWhiteTheatre.org.

    The White Theatre's season tickets are available now. Season ticket holders enjoy many perks including preferred seating, free ticket exchange, friends and family discounts and more! The new Flex Five pass option allows the season ticket holder to design their own package with five tickets to use at their discretion. Performances for the Kinnor Philharmonic are an "add on event" to the regular season ticket.

    In addition to season tickets, the Arts + Culture Patron program has been enhanced to provide additional "perks" at every level including complimentary tickets, seatback surprises on select show nights, tax deduction or your support and more. For a complete list of patron benefits visit TheWhiteTheatre.org.

    Individual tickets for the 2017-2018 season go on sale September 1. Tickets may be ordered online at TheWhiteTheatre.org, by phone at (913) 327-8054 or in person at the White Theatre's Box Office.

    In its effort to expand its offerings, additional Arts + Culture events will include the Kansas City Jewish Film Festival in April and May, literary salons and the Midwest Jewish Artists Lab.

    Discover The J's White Theatre at 5801 West 115th, Overland Park, Kansas 66211, conveniently located at 115th & Nall. Contact our box office at (913) 327-8054 or by email at boxoffice@thejkc.org. The White Theatre box office is open Monday through Friday 10 a.m. to 2 p.m. For more information on everything Arts + Culture at The J and the White Theatre check out our website at TheWhiteTheatre.org.

    About "The J"

    Established more than 100 years ago, the Jewish Community Center of Greater Kansas City-The J, provides a warm welcome to families of all backgrounds. The J's all-in-one hub for health, learning and well-being elevates the lives of the community and its members with programs of excellence in fitness, sports, theatre, arts + culture, senior adult programming and youth services including summer camps and child development. Everyone can "live up" at The J, located in Overland Park, Kansas, and at thejkc.org.


              Visor de archivos MDB en Linux        

    Hace unos años escribí un post sobre cómo convertir un archivo MDB a ODB, pero desafortunadamente no funciona con la última versión de LibreOffice. Por suerte, existe un software para GNU/Linux llamado mdbtools, que contiene una serie de utilidades para consultar las bases de datos MDB (de Microsoft Access), así como exportación a CSV. La […]

    El artículo Visor de archivos MDB en Linux pertenece al blog The Power of Mind.


              Conversor de Access a OpenOffice.org        

    En alguna ocasión es posible que necesitéis recuperar información de un base de datos que creasteis hace años con MS Access, pero claro ahora usáis GNU/Linux y no tenéis ese engendro privativo. Que no panda el cúnico, buscando una solución, encontré que en la Junta de Extramadura han desarrollado un script para convertir nuestra base […]

    El artículo Conversor de Access a OpenOffice.org pertenece al blog The Power of Mind.


              ASP.NET Hosting Comparison – ASPHostPortal vs Arvixe        
     With tons of companies in the ASP.NET hosting industry, it is very difficult to choose the best one. Both ASPHostPortal and Arvixe are well known names. ASPHostPortal famous due to its ASP.NET hosting services while Arvixe made its name mainly because they do various web hosting services, include Windows hosting and also Linux hosting. Both aims…
              Chasse aux ovnis de l’Otan dans le ciel belge : «Il y avait des témoins fiables»        

    Qui est derrière, ou plutôt dedans, les objets volants non identifiés ? Projets militaires secrets, aliens, voyageurs dans le temps ? «Seuls 5% de toutes les observations portent sur des objets non identifiés», explique l’ufologue autrichien Tarek Al-Ubaidi dans un...
    Savoir plus

    Cet article Chasse aux ovnis de l’Otan dans le ciel belge : «Il y avait des témoins fiables» est apparu en premier sur Anguille sous roche.


              Un OVNI qui change de forme a été filmé par plusieurs témoins au Royaume-Uni        

    Les résidents de Cornwall au Royaume-Uni ont repéré un OVNI mystérieux en train de léviter dans le ciel. De nombreuses images et vidéos ont émergé, provoquant un débat animé sur les réseaux sociaux. Alors, qu’est-ce que les résidents de Cornwall...
    Savoir plus

    Cet article Un OVNI qui change de forme a été filmé par plusieurs témoins au Royaume-Uni est apparu en premier sur Anguille sous roche.


              Autriche: Observations d’OVNIS sur deux vidéos séparées        

    Les amateurs d’OVNIS se demandent quelle pourrait être l’identité des objets mystérieux sur les vidéos capturées par deux témoins différents à Graz, en Autriche, le 30 juin de cette année. Les mouvements inhabituels des objets ont intrigué la communauté OVNI....
    Savoir plus

    Cet article Autriche: Observations d’OVNIS sur deux vidéos séparées est apparu en premier sur Anguille sous roche.


              Un avion espion de la Guerre froide a rencontré un mystérieux vaisseau recouvert avec 20 lumières clignotantes        

    Le ministère britannique de la Défense a publié le dernier fichier secret la semaine dernière, ainsi que plusieurs autres documents précédemment déclassifiés. L’information comprend l’incident inexpliqué impliquant un avion espion RC-135 de l’USAF et un grand objet. La rencontre a...
    Savoir plus

    Cet article Un avion espion de la Guerre froide a rencontré un mystérieux vaisseau recouvert avec 20 lumières clignotantes est apparu en premier sur Anguille sous roche.


              La Grande-Bretagne dévoile enfin ses fichiers « X-Files »        

    Un dossier officiel du gouvernement appelé «X-Files britanniques» a finalement été publié. Les Archives nationales ont publié 15 fichiers du ministère de la Défense qui divulguent des détails sur des incidents mystérieux dans le ciel britannique. Ils comprennent des éléments...
    Savoir plus

    Cet article La Grande-Bretagne dévoile enfin ses fichiers « X-Files » est apparu en premier sur Anguille sous roche.


              Des ovnis filmés depuis le ranch ECETI        

    Voici deux nouvelles vidéos d’ovnis qui ont été réalisées dans le ranch ECETI situé à Mount Adams à Washington. Un ranch qui est dédié à la recherche OVNI. Source : Latest UFO sightings

    Cet article Des ovnis filmés depuis le ranch ECETI est apparu en premier sur Anguille sous roche.


              Un OVNI effectue des cercles en Angleterre        

    Une étrange vidéo venant d’Angleterre nous montre quelque chose de lumineux qui effectue des cercles dans le ciel, le lieu est connu pour ses observations d’ovnis fréquentes. La vidéo a été filmée par un homme qui vit dans la ville...
    Savoir plus

    Cet article Un OVNI effectue des cercles en Angleterre est apparu en premier sur Anguille sous roche.


              50 ans plus tard, l’incident du lac Falcon au Canada reste un mystère et il s’agit du cas OVNI le mieux documenté        

    Son père est rentré à la maison malade et blessé depuis les forêts du lac Falcon au Manitoba le long week-end de mai 1967. C’est ainsi que Stan Michalak peut encore se souvenir du mystère qui a bouleversé la vie...
    Savoir plus

    Cet article 50 ans plus tard, l’incident du lac Falcon au Canada reste un mystère et il s’agit du cas OVNI le mieux documenté est apparu en premier sur Anguille sous roche.


              Elegant Game Store Design Update Uses Lollipop OS to Deliver More Immersive Gaming Experience        
    Playphone Game Store’s new design update fully utilizes Android Lollipop’s material design feature to showcase spectacular graphics, more vivid colors, stunning typography and full-screen imagery, providing gamers with a richer, more immersive game discovery experience. Building the UI/UX on top of the fluid and purposeful motions that come with material design elevates the gaming to […]
              L’Alsace est morte, vive l’Alsace !        

    Aux Éditions Allewil, le nouvel ouvrage de Pierre Klein, L’Alsace est morte, vive l’Alsace ! Du jacobinisme vers l’union dans la diversité. L’Alsace est morte. Vive l’Alsace !

    Cet article L’Alsace est morte, vive l’Alsace ! est apparu en premier sur Initiative Citoyenne Alsacienne.


              ICA enquête auprès des candidats aux élections législatives de 2017        

    Depuis plusieurs semaines, l’ICA adresse un questionnaire aux candidats aux élections législatives. Les questions posées, qui touchent à la réforme territoriale, à la langue et à l’identité régionales, sont les suivantes : 1-Êtes-vous pour que l’Alsace retrouve une Institution politique propre ? 2-Engagerez-vous les démarches parlementaires à cette fin ou vous y joindrez-vous ? 3-Êtes-vous pour […]

    Cet article ICA enquête auprès des candidats aux élections législatives de 2017 est apparu en premier sur Initiative Citoyenne Alsacienne.


              Nouveau Projet Politique Global pour l’Alsace        

    ICA présente un projet politique global pour l’Alsace, à la fois pour apporter des éléments de réflexions aux électrices et aux électeurs et leur faciliter le choix entre les différentes tendances qui s’affronteront au cours des prochains mois, mais aussi de fournir aux élus présents ou futurs des propositions pour des politiques à venir, qu’il […]

    Cet article Nouveau Projet Politique Global pour l’Alsace est apparu en premier sur Initiative Citoyenne Alsacienne.


              Comment on Invitation to France – Local French Delicacies by marianne        
    You forgot to mention Le Brie de Meaux (the major one) !
              Chef - Innovation et développement - Exceldor - Saint-Bruno-de-Montarville, QC        
    Sous l’autorité de la directrice innovation et développement, le chef innovation et développement développe des nouveaux produits, qu’il formule en
    From Exceldor - Thu, 18 May 2017 07:40:05 GMT - View all Saint-Bruno-de-Montarville, QC jobs
              Technicien à l'approvisionnement (temporaire) - Exceldor - Lévis, QC        
    Relevant du directeur de l'approvisionnement, la personne titulaire de ce poste assure la coordination des poids des oiseaux afin de présenter à la
    From Exceldor - Tue, 11 Jul 2017 19:10:19 GMT - View all Lévis, QC jobs
              Adjointe à la direction - Exceldor - Lévis, QC        
    La personne occupant ce poste offre un support administratif et de secrétariat au président-directeur général et aux vice-présidences suivantes :
    From Exceldor - Mon, 10 Jul 2017 19:07:33 GMT - View all Lévis, QC jobs
              Adjointe administrative - Exceldor - Lévis, QC        
    La personne occupant ce poste offre un support administratif et de secrétariat aux vice-présidences suivantes: communication/marketing et innovation,
    From Exceldor - Mon, 10 Jul 2017 19:07:28 GMT - View all Lévis, QC jobs
              (lecture) mon avis sur le livre "Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une"        

    Je viens d'achever mon 1er livre de vacances et je dois dire que je ne suis pas vraiment emballée. Ce livre dont je vous parle c'est "Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une", ce premier roman écrit par Raphaëlle Giordano qui est coach de vie. Ce livre est un véritable succès avec plus de 600 000 exemplaires vendus et traduit dans 18 pays.

    Le synopsis

    Camille a 38 ans et a tout pour être heureuse : un mari, un petit garçon et un boulot. Suite à un banal accident, elle craque et rencontre Claude, un routinologue qui va lui proposer une méthode pour retrouver le bonheur qui lui a glissé entre les doigts.

    C'est un roman mais également une méthode pour reprendre sa vie en main. A travers les changements que l'héroïne va être en place dans sa vie, vous allez également vous remettre en question.

    Et c'est là où je n'ai pas adhéré. Camille est une personne plutôt pessimiste à la base, à l'opposé de ma personnalité. Elle n'a pas de temps pour elle, ni pour son couple, moi j'essaye au quotidien d'appliquer mon fameux "Maman Mais Pas Que". Idem pour son job, le mien je l'adore !

    De plus, je l'avais déjà écrit sur le blog mais je vis comme si la vie pouvait s'arrêterait demain.

    Alors certaines vont adorer ce livre, d'autres ne le finiront pas... Pour ma part, je l'ai lu, j'ai passé un bon moment mais il ne changera pas ma vie.

    A la fin du livre, vous retrouvez des conseils concernant la méthode utilisée par le routinologue dans le livre.

    Vous l'avez lu ? Vous avez apprécié ?

              Faire le deuil d'une entreprise        
    copyright photo-libre.fr
    Mettre un message d'absence pour annoncer la fin de sa mission (de son CDD en réalité)
    Supprimer les agendas professionnels des anciens collègues sur Google
    Réactiver les alertes Linkedin et Monster
    Mettre à jour son CV
    Ecrire une lettre de motivation type
    Devoir retourner au Pôle Emploi
    Recontacter les chasseurs de têtes
    Réactiver son réseau
    Chercher un nouveau challenge professionnel

    Depuis le 1er juillet, je suis de nouveau sur le marché du travail (je pourrais aussi dire au chômage c'est une réalité). Après 2 CDD dans la même entreprise, on ne m'a pas proposé de CDI, ni de nouveau CDD. Apprendre la nouvelle 15 jours avant la fin de mon contrat, je l'ai très mal digéré... Finalement c'est une société qui ne me mérite pas ! J'ai passé des entretiens ailleurs sûrement pour me précipiter. Finalement, je sais ce que je dois faire aujourd'hui : faire le deuil de cette entreprise.

    Après les vacances, je recommencerais à chercher et je veux surtout quelque chose qui me ressemble. Quand on me demande ce que je souhaite aujourd'hui, je répond souvent "un nouveau challenge !". Un cdd, un cdi ou autre pourvu que la mission qu'on me propose soit "sexy". J'ai la chance de faire un métier que j'aime alors autant en profiter.

    Sur ce, je vous laisse mes vacances m'attendent... Et je n'ai pas apporté mes soucis dans mes valises.


              Du nouveau pour l'apéro !        

    Aujourd'hui, on va parler des dernières nouveautés qu'on a goûté pour l'apéro !

    Surimakis, apérimis

    Fleury Michon m'a envoyé ces nouveautés : surimakis crevettes champignons et curry de madras, surimakis duo de saumons et fromage tomates mi-séchées et des apérimis tomate basilic, ail et fines herbes, périmais tzatziki et piment d'espelette.

    Gros gros succès pour ces nouveautés, autant les apérimis c'est des bâtonnets de surimis coupés en morceaux donc j'étais septique autant les surimakis on retrouve l'esprit des mais du japonais. Toutes les saveurs nous ont plu avec une préférence pour moi au saumon et les enfants pour ceux à la tomate.

    Des surimis nouvelles saveurs


    A la maison, on achète toutes les semaines des surimis coeur frais fromage basilic et on se laisse rarement tenter avec les recettes de saison. On a reçu cabillaud & chorizo, un mélange étonnant mais très bon et curry qui est assez simple mais si on aime cet épice on sera conquis.

    A tartiner



    Nous avons également testé des tartines de la maison Pignol :

    • A la provençale  
    • Sardinade au Thym  
    On s'est régalés avec ces préparations culinaires que nous avons étalé sur du pain frais.

    A grignoter


    Enfin pour changer des cacahuètes, savez-vous qu'il existe des graines de soja toastées ? On a goûté et on a été emballé par cette nouveauté Soy. Il existe également la version nature et tomate & romarin & thym.

    Et vous à l'apéro c'est plutôt chips ou vous aimez les nouveautés ?

    Produits offerts

              Une deuxième semaine de vacances à la maison (enfin presque)        

    Une deuxième de semaine à la maison mais on a bien profité et le beau temps était plutôt au rendez-vous !

    Lundi : après une balade en vélo le matin, nous avons ENFIN profité de la pataugeoire au parc en bas de la maison. C'est gratuit et les enfants adorent !


    Mardi : après une virée à Ikea le matin et une session piscine l'après-midi, j'ai laissé les enfants à mon chéri le soir pour tester un resto italien à Puteaux avec mes copines : la Fontanella. J'y retournerais c'est sûr : la terrasse est sympa, grande et calme et nous nous sommes régalés.


    Mercredi : avec ma fille, nous sommes allés goûter chez Marcelle, je vous invite à (re)lire le billet sur le blog.


    Jeudi : avec les cousines, nous sommes allés au Parc Astérix, je vous prépare un billet avec les nouveautés et nos conseils.


    Vendredi : une journée tranquille à la maison, du rangement, du ménage, un picnic au parc et le soir on a testé la Casa Corona avec les copains.


    Samedi & Dimanche

    On a profité de l'été à Paris La Défense où plein de jeux sont à disposition gratuitement (plus d'infos ici). Un peu de shopping chez Cultura aux quatre temps avant les vacances et on a commencé les valises.

    Départ pour l'Espagne mardi !




              Marcelle : une nouvelle adresse gourmande à Paris        

    J'aimerais vous parler d'une nouvelle adresse gourmande que j'ai découvert sur Paris : Marcelle. Ce nouveau lieu sur la capitale est tenu avec un trio féminin, Ophélie Barès gagnante de l'émission de télévision "Qui sera le prochain grand pâtissier ?", Irène Cohen créatrice des vêtements enfants Bonton et Alexandra Delarive qui a déjà lancé les restaurants Marcel et Marlon.

    Je suis allée chez Marcelle pour un goûter avec une copine et ma fille. J'ai choisi ce lieu pour son emplacement central, à 2 pas de Châtelet, pour les gourmandises et aussi la beauté de l'adresse. Nous n'avons pas été déçues.


    On s'est laissé tenter par une tarte aux fraises verveine, un smoothie, un cococut, une brioche nature et une part de cake au chocolat. Tout était délicieux ! Vous pouvez manger sur place, le lieu a 3 étages et même une petite terrasse.


    Il est possible...

    De prendre son petit déjeuner
    De déjeuner 
    De goûter
    Et même de bruncher le samedi ET le dimanche

    Il y a également un petit coin épicerie pour acheter vos produits préférés à consommer à la maison ou à offrir.


    Infos pratiques

    Coffee - Baker - Kitchen
    22, rue Montmartre 75001 Paris
    Le lieu est privatisable
    Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 18h
    Samedi - dimanche de 9h à 18h

    N'hésitez-pas à suivre Marcelle sur Instagram !

    Connaissez-vous cette adresse gourmande ?

    Les photos sont de Luciole et moi.

              Des brosses à dents Jordan à gagner pour toute la famille        

    Juste avant le départ en vacances, on nous avons reçu des nouvelles brosses à dents Jordan pour renouveler les nôtres. Pas de jaloux, chacun a la sienne et les enfants ont même leurs dentifrices. En effet, depuis le 4 juillet, vous pouvez retrouver la marque Jordan dans tous les magasins Carrefour.

    Avant de vous parler du jeu concours, j'aimerais vous présenter la gamme enfants. Entre 0 et 2 ans, la brosse à dent Step est adaptée aux tout-petits surtout pour le démarrage de l'apprentissage du lavage des dents.


    Entre 3 et 5 ans, c'est le moment où l'on doit les motiver pour se laver les dents. Ces brosses aux coloris funs sont conçues pour le dents de lait et pour une prise de main facile. Elles sont vendues avec des accessoires comme un sablier par exemple.


    La brosse à dents Step 6-9 ans est adaptée à cette période compliquée où les dents de laits tombent et les dents définitives arrivent. En général, à cet âge les enfants sont déjà allés au moins une fois chez le dentiste. Elles sont également vendues avec des accessoires pour les personnaliser.


    La nouveauté c'est aussi les dentifrices pour les 0-5 ans et les 6-12 ans avec des goûts de fraise, de fruits et le choix des designs.

    Jeu concours

    Je vous fais gagner un lot de brosses à dents Jordan adaptés à votre famille (en fonction de l'âge et du sexe). Pour cela, il suffit de :

    • Répondre en commentaire à la question suivante "combien de personnes constituent votre foyer?"
    • Liker la page Facebook de Jordan France
    • Jouer avant le lundi 24/07/2017
    Bonne chance

    EDIT DU 24/07/2017 : c'est NADEGE qui remporte les brosses à dents, j'attends tes coordonnées postales par mail ou MP.

    EDIT DU 03/08/2017 : c'est Legros Amelie qui gagne après un second tirage au sort.

              J'ai testé la gamme "côté végétal" de Fleury Michon         

    Dernièrement, j'ai reçu la nouvelle gamme "côté végétal" de Fleury Michon pour tester et je dois vous dire que j'ai été agréablement surprise. Pour annoncer cette gamme, j'ai d'abord dîné à l'atelier Joël Robuchon où j'ai découvert un menu végétarien délicieux. Ensuite, j'ai reçu à la maison un portable avec les aides culinaires, les steaks de soja mais également les 4 recettes de plats cuisinés. Voici mon bilan :

    La gamme végétale pour repenser son alimentation avec moins de viande

    J'adore la viande et je ne pourrais pas m'en passer. Par contre, moins en consommer pour en manger de la meilleure, je dis oui ! C'est exactement le pari de Fleury Michon. La gamme "côté végétale" prouve que consommer de la protéines végétales c'est aussi se faire plaisir niveau goût.

    J'ai adoré les falafels pois chiches, fèves, coriandre et menthe. On peut les déguster à l'apéro ou alors dans une salade composée. j'ai ensuite fait goûter à mes enfants les nuggets (soja, blé et pois) et ils n'ont même pas vu que ce n'était pas les nuggets de poulets qu'ils ont l'habitude de manger.


    Je n'ai pas mangé les pavés maïs & poivrons comme je ne consomme pas de poivron.

    Les plats cuisinés, je les ai mangé au bureau à la pause déjeuner.


    J'ai apprécié le parmentier au cantal et le couscous aux falafels. J'ai moins aimé le curry indien légumes et riz (mais c'est juste un question de goût je pense).

    Ces produits végétariens j'en rachèterais !

    Niveau prix, les pavés, émincés, falafels c'est environ 3 euros et les plats cuisinés, il faut compter 3,80 euros. Cela reste abordable je trouve.

    Enfin Fleury Michon a également sorti une gamme de tranches végétales mais je n'ai pas goûté pour le moment...

    tranches aux olives sans viande

    Est-ce que le végétal vous donne envie ? 

    Produits offerts par la marque

              Merci maîtresse ! Avec mes idées de cadeaux        

    Dans quelques jours, l'année scolaire sera officiellement terminée. Si vous avez envie de gâter les maîtresses, les astems, les nounous... Voici quelques idées de cadeaux !

    Ma cousine est allée la semaine dernière à la Grande Récré qui organisait un atelier avec Little Extra pour les cadeaux personnalisés à offrir. Voici son ressenti :

    "Si comme moi vous êtes en manque d'inspirations ou tout simplement en retard pour chercher "The Cadeau", ne cherchez plus et foncez chez Little Extra. Vous y trouverez tout un tas d'idées à des prix vraiment minis pour la plupart. Mes coups de coeurs sont :

    - Une chope avec sa paille (personnalisable à vos envies avec peinture, gommettes....)
    - Une bougie parfumée (l'odeur est divine)
    - Une trousse, un stylo, un carnet de notes
    - Un mug géant à personnaliser (feutre effaçable fourni ) 
    - Un bocal à mignardises chocolatées 

    Et bien d'autres idées à shopper !"

    Vous pouvez trouver ces articles directement en boutique mais également à la Grande Récré où un joli rayon vous attend.


    De mon côté, j'ai mixé les cadeaux ! Pour la maîtresse de ma fille, on a glissé un sautoir, l'affiche de Zazou Zarbi que j'ai encadré, le tout dans un tote bag Little Extra "Merci pour cette année". Elle a beaucoup apprécié !


    Pour mon fils qui a 2 maîtresses, nous avons opté pour un carnet et des crayons pour la maîtresse du lundi. Pour la seconde, j'ai craqué sur un mug et du thé.


    Enfin pour l'astem, on lui offrira une jarre.

    J'ai acheté ces différents cadeaux chez Casa, Gifi et La Halle. N'hésitez pas à également offrir des fleurs, des chocolats, un terrarium de chez Boby la plante...

    Je finirais avec un conseil : n'attendez pas le dernier pour offrir votre cadeau, ils sont souvent chargés en fin d'année...

    Vous offrez des cadeaux de fin d'années ? Des idées pour les autres parents ?

    (Re)lire mon article sur les griottes 


              Mon avis sur "Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie" de Virginie Grimaldi        

    Aujourd'hui, on va parler lecture sur le blog, ça fait longtemps ! J'ai lu en début de mois le dernier bébé de Virginie Grimaldi alias Femme Sweet Femme et on va le dire simplement : j'ai adoré ! Ce 3ème livre est le plus personnel à mon avis.

    La fin d'un couple

    Un jour Ben annonce à sa femme "Je ne t'aime plus". Pauline retourne vivre chez ses parents avec leur fils de 4 ans et elle décide de ranimer les sentiments de son mari avec des lettres où elle raconte leurs souvenirs : la rencontre, l'aménagement, la grossesse, l'arrivée du bébé...

    Je pense que je ne suis pas la seule à le dire mais ce roman m'a fait passer du rire aux larmes. Les personnages de Virginie Grimaldi sont attachants. Cet opus c'est pas une autobiographie mais certaines choses ont été vécus par l'auteure. Je ne peux pas trop vous en parler pour ne pas dévoiler l'intrigue du livre.

    Il est difficile de lâcher ce roman avant la fin.... C'est le livre idéal pour la plage si vous cherchez un livre à acheter pour les vacances.

    Bravo Virginie et vivement le 4ème !

    (Re)lire mon billet sur Le 1er jour du reste de ma vie et Tu comprendras quand tu seras grande.


              A la découverte de Pisamonas des chaussures de qualité        

    A l'approche des beaux jours, j'ai cherché des nouveaux pieds nus pour ma fille et j'ai pensé à la marque Pisamonas que ma copine Lexou m'avait parlé. J'avais en tête des chaussures de qualité, jolies et surtout des sandales pas chères. Le plus difficile c'était de choisir le modèle comme le choix est vaste entre celle en cuir, en plastique, en nubuck... Finalement on a craqué toutes les 2 pour le modèle avec bride centrale glitter en noir :


    Les sandales nous plaisent beaucoup et je trouve que son pied est bien tenu (elle a les pieds fins). Le site Pisamonas vous propose également des chaussures pour adultes (jusqu'à la taille 40 je crois). Vous pouvez donc acheter des chaussures comme votre fille, sympa non ?

    A noter que ma fille porte du vernis sur les pieds, ce qui reste exceptionnel ! Elle a le droit d'en mettre pendant nos vacances et en général en fin d'année scolaire. Par contre, il tient maximum une journée son vernis à ongles #jesuisdesesperee Elle aime porter des couleurs originales comme le bleu sur la photo.

    Pour mon fils, les sandales et lui c'est pas vraiment une grande histoire d'amour. Il ne lâche pas ses baskets, en hiver comme en été. J'ai donc choisi des baskets pour garçon en toile (même si j'ai hésité avec les Minorquines)


    On a opté pour le modèle sans lacet et donc facile à enfiler pour un enfant de maternelle et avec bout en caoutchouc ce qui protège bien la chaussure (freiner avec les baskets quand on fait du vélo c'est plus marrant). Il y a un large choix de coloris et de modèles de baskets. J'ai choisi du vert pour changer un peu des couleurs traditionnelles.

    J'ai jeté un coup d’œil sur les chaussures à ma taille et je craquerais bien pour des sandales en cuir imprimé animal pendant les soldes.




    Enfin je terminais mon billet en vous vendant 3 bonnes raisons de commander vos chaussures ou celles de vos enfants chez Pisamonas :



    • La livraison est toujours gratuite !
    • L'échange de taille aussi
    • Fabriqués en Espagne 


    Bon shopping !

    Chaussures offertes

              [test produit] La course en sac Yoopy de La Grande Récré        

    Nous avons reçu le week-end dernier la course en sac Yoopy grâce à la Grande Récré. Nous allions en Normandie, ça tombait bien pour l'essayer dans le grand jardin de ma Mamie.

    Le coffret contient 4 sacs de couleurs différentes : jaune, bleu, rouge et jaune. Le concept est très simple, il suffit de "grimper" dans le sac, de déterminer une ligne de départ et d'arrivée et c'est parti ! Un jeu simple mais qui plait toujours aux enfants. Le gros avantage aussi c'est qu'on peut jouer à l'intérieur comme à l'extérieur.

    Les 4 sacs

    Ma fille a testé avec sa cousine, voici leur première course :


    Film de Benjamin Renner et Patrick Imbert, par les créateurs et producteurs d'ERNEST ET CELESTINE

    En salle le 21 Juin 2017


              Apaisyl : les moustiques détestent, la peau adore ! (+concours)        

    J'ai reçu la semaine dernière les nouveautés Apaisyl et je voulais vous en parler (et aussi vous en faire gagner). Je connaissais déjà ces répulsifs comme les moustiques m'adorent !

    Une protection renforcée 

    Que vous soyez en zones tropicales ou en zones tempérées, il existe un lait protecteur Apaisyl répondant à vos besoins (et plusieurs formats).



    Vous serez protégés contre les moustiques classiques et tigres mais aussi les tiques. Ce produit Apaisyl peut être utilisé dès l'âge de 24 mois.


    Celui-ci est en format familial et permet également d'éloigner les guêpes, abeilles et mouches. Vous pouvez l'appliquer sur vos enfants dès 12 mois.


    Enfin le roll-on après piqûres soulage votre peau si le moustique a été plus rapide que vous (ou si vous avez oublié d'appliquer la lotion en amont). Il réduit l'envie de se gratter.

    Ou sinon j'ai lu dans la rubrique conseils sur le site d'Apaisyl qu'il est conseillé de mettre le répulsif 20 minutes après l'application de la protection solaire.

    Jeu concours

    J'ai la possibilité de vous offrir le même lot que j'ai reçu (sans le roll-on), pour cela il suffit de me laisser un commentaire en répondant à la question suivante "Quelle est votre astuce anti-moustiques ?" Perso, j'aime allumer une bougie le soir à la citronnelle et je garde les sprays Apaisyl pour la nuit ou les sorties.

    Je vous laisse jouer jusqu'au dimanche 25 juin 2017 inclus. Les partages sont sur les réseaux sociaux sont les bienvenus !

    Bonne chance

    EDIT DU 26/06/2017 : la gagnante est Valerie Pascal, merci de m'envoyer vos coordonnées postales par mail ou MP.

    C'est mon mardi beauté pour Parisienne à Vincennes.

              Give me five (tu as eu 5 ans)        

    Je ne parle pas beaucoup de mes enfants en ce moment sur le blog mais j'adore relire mes vieux billets sur eux. Fin mai, mon fils a fêté ses 5 ans et quand j'ai relu le billet de l'année dernière, je me suis rendue compte du changement.

    Exit le biberon, la chaise haute et la poussette ! Bon il reste la couche la nuit... Tu es plein de vie et tu as un sacré caractère déjà.

    Tu aimes choisir tes habits, tu adores écouter MHD sur YouTube (j'ai l'impression d'avoir un ado à la maison parfois), tu aimes que ton Papa te lise des histoires le soir, tu embêtes ta grande soeur et c'est réciproque, tu as l'air d'aimer le théâtre, tu es toujours aussi câlin pour notre plus grand bonheur, tu sembles attaché à tes copains d'école dont tu nous parles très souvent et tu rêves foot.

    Avec moi, pas vraiment d'Oedipe à mon grand désespoir... Tu sembles si détaché parfois que j'en ai du mal rien qu'à l'écrire. Je suis MECHANTE dès que je ne fais pas comme bon te semble. Tu dis préférer Papa, j'en prend mon parti et j'attends (quelques années).

    Encore bon anniversaire mon fils !

    Relire les "vieux" billets anniversaire :

    Les 3 ans de mon fils et la récit de mon accouchement
    2 ans de mon fils et ceux de ma fille


              CiPU présente sa gamme de sac à langer et sacs écologiques        

    La semaine dernière, j'ai pu me rendre à la présentation CiPU (à prononcer "Ci-Pou") qui débarque en France avec des produits écologiques. La créatrice Jarrah Chou a conçue un sac à langer pour répondre dans un premier temps à ses propres besoins en devenant Maman (puis pour celui des autres).

    Ce sac à langer vous permettra de "survivre" à la meilleure aventure de votre vie : devenir parent ! Il est à base de matériaux ultra-légers et imperméable avec 14 compartiments larges et accessibles. Le textile est 100% issu de bouteilles en plastiques recyclées.

    Une large gamme de coloris et de formes

    J'ai d'abord flashé sur les coloris : noir avec pois, rose flashy, gris, jean... Mais également sur les formes ! Les sacs à dos sont déclinés pour les parents et les enfants. Il existe 4 tailles : Baby B-bag, Baby Plus B-Bag, Mini B-Bag et B-Bag.


    Enfin je dois vous parler de la poche secrète brevetée et le mieux c'est de vous montrer cela en vidéo...



    Cette campagne arrive pour la période de la fête des pères qui aura lieu le 18 juin 2017.


    Enfin, je vous montre Sandrine avec Teddy Rinner, quelle chance elle a eu de le rencontrer (#jesuisjalouse)


    Article sponsorisé

              La nouvelle gamme de la Compagnie Française de l'Orient et de la Chine        

    Aujourd'hui, Sandrine reprend les rennes du blog...

    "Il y a quelques jours, je suis allée à La Compagnie Française de l’Orient et de la Chine au Boulevard Raspail, à Paris. C’est un grand espace où l’Orient et l’Occident se mélange sous différentes facettes : gastronomie, espace culturel et boutique. L’endroit est vraiment lumineux et attrayant. On y découvre de belles pièces en céramiques et de la vaisselle chinoise, des tissus, du mobilier ainsi que des vêtements. J’ai personnellement flashé sur le design des boites de thés qui sont justes magnifiques. Elles sont présentées dans des boites en fer de couleur rouge, très élégantes. Elles invitent à ouvrir la boîte, et à en sentir le parfum, la promesse d’une belle évasion dans les champs de feuilles de thé de la Chine.


    C’est aussi le lieu parfait pour y goûter de nouvelles saveurs de thé. J’ai pu rencontrer Gilles Brochard, co-fondateur du « club des buveurs de thé ». Il est l’auteur d’une dizaine de livres autour du thé comme « Petit traité du thé », « La boite à thé », ou encore « le Guide du thé à Paris ».

    J’ai pu déguster un goûter autour du thé et observer le rituel orchestré et expliqué par Gilles Brochard. Avec en accompagnement une dégustation de baba au rhum revisité (et délicieux !). J’ai beaucoup aimé le Yunnan céleste. C’est un thé noir, dynamisant et assez fort. Je le dégusterais plus pour un petit déjeuner. J’ai apprécié aussi le Jasmin romance, un thé vert. Etant fan de la fleur de jasmin, je l’ai juste trouvé excellent et bien équilibré.

    En présence de Gilles Brochard, on se laisse volontiers guider par son savoir, et on voyage avec lui sur les terres de Chine où on était cultivé les feuilles de thé que nous avons dégusté.
    Si vous aimé le thé, je ne peux que vous recommander d’aller faire un tour dans ce lieu accueillant."


    10, boulevard Raspail - 75007 Paris
    170, boulevard Haussmann - 75008 Paris

              tmux        
    tmux
    "tmux is a terminal multiplexer: it enables a number of terminals (or windows), each running a separate program, to be created, accessed, and controlled from a single screen. tmux may be detached from a screen and continue running in the background, then later reattached."

              An Evaluation of the current state of Local Music        
    5FM — Das Kapital chats to Thobela Dlamini (RiSA, SAMAs), Gabi le Roux (Producer, "Nkalakatha"), and Roshika Doolabh (Just Music) to find out where the country is in the effort to support local music.
              FauxWorld Launches Faux Glass on Indiegogo        

    $20 glasses have LED lights, a Faux-pedia of commands, and look pretty darn authentic.

    (PRWeb October 03, 2014)

    Read the full story at http://www.prweb.com/releases/2014/FauxGlass/prweb12221508.htm


              Le bus de « Into the Wild » en Alaska        
    bus-de-Into-the-Wild-2
    Un internaute a réussi à retrouver en Alaska le vrai bus du MAGNIFIQUE  film "Into the Wild" de Sean Penn. Et la bande-annonce pour ceux qui auraient raté ce chef-oeuvre ! "Tout juste diplômé de l'université, Christopher McCandless, 22 ans, est promis à un brillant avenir. Pourtant, tournant le dos à l'existence confortable et sans surprise qui l'attend, …
              Loutre contre orque        
    La scène qui suit se passe en Alaska. Une loutre va monter sur un bateau pour échapper aux orques qui voulaient la croquer, malheureusement son bébé n'a pas eu cette chance.
              dépression        
    Elle écrit à Emmanuel Macron après le suicide de son père agriculteur Une jeune femme endeuillée par la mort de son père agriculteur a décidé de s’adresser au Président de la République dans une lettre partagée à de nombreuses reprises sur les réseaux sociaux. Une pression administrative C’était au printemps dernier, Christian éleveur laitier en Seine-Maritime mettait fin à ses jours. Quelques jours avant son geste fatal, il avait reçu un courrier de mise en demeure pour une facture de 200 euros. Un courrier de plus… cet agriculteur, qui était à 5 ans de la retraite, ne supportait plus cette pression administrative, lui qui gérait sa trésorerie avec une grande rigueur. Depuis 3 ans, il n’avait plus goût à rien et présentait tous les symptômes de la dépression. Une maladie malheureusement répandue dans le monde agricole. (...)
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/elle-ecrit-emmanuel-macron-apres-suicide-son-pere-agriculteur-1308519.html
    271259
    ============
    (dépression septennale de la période critique des 56 ans - rythmes courts à voir)
              exhibition        
    Exhibition sexuelle au rayon des fournitures scolairesL'homme agissait dans les allées d’un magasin du centre commercial Grand-Var de La Valette. Dans le Var, un homme a été condamné mercredi après avoir baissé sa braguette et sorti son sexe qu'il dissimulait ensuite dans le sac qu'il tenait devant lui dans les rayons réservés aux fournitures scolaires d'un centre commercial. Un homme de 28 ans a été condamné mercredi à huit mois de prison ferme pour exhibition sexuelle, révèle Var Matin. Au rayon fournitures scolaires d’un magasin du centre commercial Grand-Var de La Valette, l’individu baissait sa braguette et dissimulait son sexe dans un sac placé devant lui. Rapidement, il a été confondu par des images de vidéo-surveillance et interpellé.En état de récidive Il agissait en état de récidive puisqu'il avait déjà été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour des faits du même genre en mars dernier dans un magasin Fnac. Un an avait initialement été requis par le parquet, dont six mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Il lui sera également interdit d’exercer une activité professionnelle qui implique un contact avec des mineurs. L'homme va ainsi devoir quitter son emploi de barman dans une structure de loisirs pour enfants.
    http://www.ledauphine.com/france-monde/2017/08/10/exhibition-sexuelle-au-rayon-des-fournitures-scolaires
    =================
    (période critique septennale des 28 ans - rythmes courts à voir dans les deux cas)
              drame        
    Un couple de Villersois décède dans la Meuse  Le Renault Scénic circulait sur le halage lorsqu’il a quitté sa trajectoire Un dramatique accident a coûté la vie à deux personnes ce mardi en fin de matinée vers 11 h. Une voiture qui circulait sur un chemin de halage à hauteur de Hun, à Anhée (province de Namur) a subitement quitté sa trajectoire pour tomber dans la Meuse. Les deux occupants, un homme et une femme d’une soixantaine d’années originaires de Villers-la-Ville, sont morts noyés. (...) Les corps des deux victimes ont été repêchés sans vie. (...). Les causes de l’accident étaient quant à elles encore inconnues. Malaise du conducteur ? Accident ou acte volontaire ? Un expert du parquet de Dinant est descendu sur les lieux du drame pour tenter de déterminer les circonstances exactes de cette sortie de route. Sur place, les traces de pneus dans l’herbe dues au changement de trajectoire étaient bien visibles. Si la femme n’avait, hier soir, pas encore été formellement identifiée, l’homme est né en 1950. La femme retrouvée à ses côtés pourrait être son épouse, née en 1953. Le couple faisait l’objet d’une mesure d’éloignement pour cause de violences familiales, explique le parquet du Brabant wallon. Une décision prise au début du mois de juillet et qui pourrait être à l’origine d’un geste de désespoir dans le chef du conducteur du véhicule dont on ignore toujours s’il s’agissait de l’homme ou de la femme.
    http://www.dhnet.be/regions/brabant/un-couple-de-villersois-decede-dans-la-meuse-5989f9a6cd70d65d25431b41
    ==============
              pétard        
    Corse: une ancienne militaire condamnée pour l'incendie de Pietralba  Âgée de 69 ans, cette ancienne militaire a expliqué avoir jeté un pétard sur sa chienne qui s'était réfugiée dans un buisson. L'incendie a détruit huit hectares de maquis. Elle a reconnu avoir connu "une grosse bêtise". (...) Une fois l'incendie déclaré, la retraitée avait alerté les secours avant de se rendre au commissariat d'Ajaccio pour se dénoncer. Elle s'est également excusée à plusieurs reprises auprès des secours. Dans son réquisitoire, le procureur de la République s'est montré très ferme, demandant deux mois de prison avec sursis, 18 mois de mise à l'épreuve, l'indemnisation des victimes ainsi que l'interdiction de se rendre sur les lieux.
    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/corse-une-ancienne-militaire-condamnee-pour-l-incendie-de-pietralba_1934182.html
    =============
    (période critique septennale des 70 ans - rythmes courts à voir)
              retrouvé mort        
    Professeur retrouvé mort dans du film alimentaire : un individu interpellé - Un homme de 29 ans a été interpellé samedi 4 août dans l’affaire du professeur de techno retrouvé mort à Aubervilliers, enroulé dans du film alimentaire. La victime avait été retrouvée emballée de la tête aux pieds dans du film alimentaire en Seine-Saint-Denis. Samedi 4 août, un individu âgé de 29 ans a été interpellé dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de ce professeur de technologie mort à Aubervilliers. Le suspect est un habitant de l’Aube qui se présente comme l’amant de la victime. Les enquêteurs de la brigade criminelle ont remonté sa trace, notamment grâce à un virement de 5.500 euros que le suspect a effectué sur son compte depuis celui de la victime. Un virement réalisé alors que la victime était déjà, semble-t-il, décédée. Il sera présenté dans mardi après-midi à un juge. Une information judiciaire a été ouverte pour assassinat en bande organisée. Les enquêteurs sont à la recherche d’éventuels complices. La victime âgée de 57 ans avait été retrouvée à son domicile le 1er août dernier.
    http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/professeur-retrouve-mort-dans-du-film-alimentaire-un-individu-interpelle-7789654296
    =============
    (périodes critiques septennales communes des 28 et 56 ans - rythmes courts des deux personnes à voir)
              suicide        
    Onde de choc après le suicide d'un garçon de 8 ans  La famille d'un garçon de 8 ans qui a mis fin à ses jours poursuit son école de Cincinnati en Ohio. Ses parents disent que l'établissement n'a pas réussi à protéger leur fils de l'intimidation dont il était victime. Sur les images, on peut voir le jeune Gabe Taye qui se fait frapper contre un mur de la salle de bain de l'école. Sur la vidéo, on peut voir un autre jeune qui l'attrape par le bras avant de le cogner assez fort pour qu'il perde connaissance. L'école a ensuite dit aux parents que leur garçon s'était évanoui lors de cet événement qui est survenu deux jours seulement avant que Gabe ne s'enlève la vie. «Si j'avais su pour ça, je n'aurais jamais envoyé mon fils à l'école. Il aurait changé d'école et ça ne serait jamais arrivé. Ça aurait pu le sauver», de dire le père du garçon, Bini Taye. «Je leur ai fait confiance avec mon fils. Je leur ai fait confiance et ils ont échoué. Ils ne l'ont pas protégé», ajoute sa mère Cornelia Reynolds. Dans la poursuite, on apprend que plusieurs incidents qui se sont produits à l'école sont liés à l'intimidation ou à des comportements agressifs. Dans la plupart de cas, les parents n'ont jamais été avisés. «Dans la plainte nous affirmons que le conseil d'éducation, le superintendant et le directeur ont caché l'intimidation dont été victime Gabe», affirme l'avocate de la famille, Jennifer Branch. On apprend également dans le document que deux jours après l'incident qui a été filmé, deux jeunes ont pris une bouteille d'eau qui appartenait au garçon et l'ont mis dans la toilette. C'est ce soir-là qu'il s'est suicidé.
    http://www.tvanouvelles.ca/2017/08/08/onde-de-choc-apres-le-suicide-dun-garcon-de-8-ans
    ===============
    (hélas suicide le "jour du suicide" qu'est le jour critique émotionnel, dans un épisode triple critique fort puisque P19 (tout l'épisode P17/P19) est aussi un jour critique émotionnel - à trois semaines de l'anniversaire) (c'est en cas de gros soucis ou problèmes, que l'arrivée d'un ou plusieurs jours critiques va pouvoir constituer en quelque sorte la "goutte qui fait déborder le vase" : il est donc utile de connaître le mécanisme)

    Gabriel Benyam Taye February 21, 2008 - January 26, 2017
    26 janvier 2017 (21/02/2008)
    Lu 23 P(17) I(26)
    Ma 24 P(18)
    Me 25 P(19)
    Je 26 E(15)
    Ve 27
    Sa 28
    Di 29

              meurtrier        
    Mörder von Jakob von Metzler will freikommen Er tötete Bankierssohn Jakob (11): Der grausame Fall Gäfgen Erst lockte der damalige Student Magnus Gäfgen Bankierssohn Jakob von Metzler (11) im September 2002 in seine Wohnung und erstickte ihn. Danach forderte er eine Million Euro Lösegeld – Der Mörder (42) von Bankierssohn Jakob von Metzler, will auf Bewährung freikommen! Rund 15 Jahre nach der Tat läuft bei der Strafvollstreckungskammer des Landgerichts Kassel ein Antrag auf Aussetzung der Haftstrafe zur Bewährung, wie der Sprecher des Landgerichts, Martin Kolter, der Deutschen Presse-Agentur sagte. Der Täter hat seinen Geburtsnamen Magnus Gäfgen inzwischen geändert. Derzeit werde die Mindestverbüßungsdauer für den inzwischen 42-Jährigen geklärt. Mit einer Entscheidung sei voraussichtlich noch in diesem Jahr zu rechnen. Der Täter verbüßt in Nordhessen seine Strafe. Das Landgericht Frankfurt hatte den damaligen Jurastudenten im Juli 2003 zu lebenslanger Haft mit besonderer Schwere der Schuld verurteilt. Dieser hatte den elfjährigen Jakob von Metzler im September 2002 entführt und ermordet. Internationale Resonanz fand der Fall, weil die Polizei im Verhör Folter androhte, um das Leben des entführten Kindes zu retten. Nach seiner Verurteilung beschäftigte der Mörder zahlreiche Gerichte mit verschiedenen Klagen und Beschwerden.
    http://www.bild.de/regional/frankfurt/frankfurt-am-main/moeder-von-jakob-von-metzler-will-bewaehrung-52802484.bild.html
    ===============
    https://de.wikipedia.org/wiki/Magnus_G%C3%A4fgen
    condamné à perpétuité en raison de l'horreur du crime, il demande sa libération après 15 ans d'emprisonnement. à l'époque étudiant, Magnus Gäfgen a enlevé le 27 septembre 2002, le jeune fils de 11 ans du banquier Jakob von Metzler, en l'attirant au moyen d'un prétexte dans son appartement. Il l'a tué en l'étranglant, puis a demandé aux parents une rançon d'un million d'euros. l'individu a pu être arrêté peu après avoir réceptionné l'argent.
    (un drame de la période critique septennale des 28 ans et du jour critique émotionnel E8, veille du jour critique intellectuel i1, dans un épisode triple critique à six mois de l'anniversaire
    27 septembre 2002 (11/04/1975)
    Ma 24 P(1)
    Me 25
    Je 26
    Ve 27 E(8)
    Sa 28 I(1)
    Di 29 P(6)
    Lu 30 P(7)


    situation de l'enfant :
    (elle a son importance car j'ai remarqué que les enfants sont enlevés plus facilement leur jour critique émotionnel car ils sont plus confiants et enclins à se faire convaincre. et ici le jeune garçon se trouve effectivement dans son jour critique physique P19 dans un épisode critique fort, P19 étant un jour équivalent au jour critique émotionnel)
    Jakob von Metzler (født 17. april 1991, død 27. september 2002
    27 septembre 2002 (17/04/1991)
    Lu 23
    Ma 24
    Me 25 P(17) E(8)
    Je 26 P(18)
    Ve 27 P(19)
    Sa 28
    Di 29 I(26)

              boulangerie        
    Paris : le boulanger «pète les plombs» et tire sur un client Un boulanger a ouvert le feu sur l'un de ses clients ce mardi après-midi, dans le XIIe arrondissement de Paris. Ce mardi après-midi, vers 15h15, un nébuleux différend a éclaté entre un boulanger, dont la boutique se situe rue Montgallet, dans le XIIe arrondissement de Paris, et un client. Le pronostic vital de la victime, grièvement blessée au bras, n'est pas engagé et il a été hospitalisé à la Pitié Salpêtrière. «On a d'abord cru que c'était un pneu éclaté», explique un témoin. «C'est d'habitude une rue très calme», affirme un autre D'après les premiers éléments de l'enquête, le boulanger, âgé de 64 ans, a «pété les plombs» mais il est incapable d'expliquer son geste. Il a ouvert le feu avec une arme de calibre 7.65 avant de prendre la fuite en moto. Il a finalement été interpellé rue de Pajol, dans le XVIIIe arrondissement, par un gendarme mobile en patrouille. L'enquête a été confiée au 2e district de police judiciaire.
    http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-le-boulanger-tire-sur-son-client-08-08-2017-7182225.php
    ====================
    (les dérapages, les "pétages de plombs" qui ne s'expliquent pas ou difficilement sont généralement du domaine des rythmes et cycles psychiques humains : période critique septennale des 63 ans - situation des rythmes courts à voir, ce jour...)
              suicide        
    Sigean: le couple voulait mettre fin à ses jours, le mari retrouvé dans le congélateur Les gendarmes et les pompiers de Sigean ont dû faire face, lundi vers 21 heures, à une affaire hors-norme à Sigean. Une femme d'une quarantaine d'années, vivant dans le centre ville, appelle les pompiers aux environs de 21 heures. Les secours arrivent, lui viennent en aide et vont rapidement faire une découverte qu'ils n'imaginaient pas : le mari était étendu dans le congélateur. Il était décédé au moment de l'intervention des secours. Un important dispositif a été mis en place face à cet événement qui pouvait être d'ordre criminel. Les techniciens en investigation criminelle ont été dépêchés sur les lieux, la rue du centre ville a été bloquée. Cependant, les enquêteurs ont rapidement penché pour la thèse du suicide. Un écrit aurait été laissé expliquant les raisons du geste du couple. Car, ces deux personnes avaient décidé de mettre fin à leur jour ensemble. Pour une raison encore inconnue, la femme n'est pas allée jusqu'au bout de sa volonté d'en finir. Cette dernière a été hospitalisée à Narbonne et n'a pas encore été entendue par les services d'enquête. Ces deux personnes venaient de s'installer dans la commune depuis 4 à 5 mois. Ils étaient connus des services judiciaires, car leur enfant avait été placé. Les auditions se poursuivent autour du voisinage. Les enquêteurs de la gendarmerie attentent que le principal témoin, la femme, se remette pour être entendue. Pour l'heure, le parquet de Narbonne a bien confirmé la thèse du suicide. L'épouse pourrait être poursuivie pour "non assistance à personne en danger, car elle savait que son mari allait mourir", a expliqué le vice-procureur, Laurent Dagues. Mais les qualifications judiciaires vont évoluer en fonction des auditions et des résultats de l'enquête qui auront lieu tout au long de la journée. Une autopsie a été ordonnée pour éclaircir les causes réelles de la mort de ce Sigeanais.
    http://www.lindependant.fr/2017/08/08/un-sigeanais-retrouve-mort-dans-son-congelateur-la-these-du-suicide-privilegiee,3040387.php
    =============
    (âges non précisés, rythmes courts à voir)
              tout nu        
    Par revendication, il se promenait nu devant chez lui Ce père de famille adepte du naturisme a été condamné à six mois de prison ferme pour s’être promené nu devant chez lui, dans la Dombes, jeudi.  Cet artisan à la retraite reconnaît les faits. Il promet qu’il ne récidivera plus. Et qu’il défendra désormais ses idées « sans provocation ». Comprenez, sans se promener en tenue d’Adam dans son jardin à la vue de tous ou sur le trottoir devant chez lui pour, en l’occurrence, aller récupérer une brouette. Ce fervent défenseur du naturisme, affilié depuis des années à la fédération nationale en question, va plutôt jouer la carte du lobby auprès des députés pour faire modifier la loi. En attendant, il a été condamné par le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse, pour exhibition sexuelle en récidive, lors d’une comparution immédiate, à six mois de prison ferme sans maintien en détention. Une peine qui lui permettra de solliciter un aménagement. « Pas dans le pathologique » Aux magistrats, ce père de famille de quatre enfants âgé de 69 ans, explique, dans une déclaration préparée et lue, qu’il vient de comprendre « ce que la prison veut dire et les conséquences dramatiques que ça a sur sa famille et leur entreprise. » « Mais est-ce que vous comprenez que ça peut choquer ? » lance, le président du tribunal à l’audience au sexagénaire. Le 3 août, à deux reprises, il se présente nu devant chez lui. Sa voisine, qui se trouve en voiture avec des enfants et des adolescents,(...)
    http://www.leprogres.fr/faits-divers/2017/08/08/par-revendication-il-se-promenait-nu-devant-chez-lui
    ============
    (période critique septennale des 70 ans - rythmes courts à voir)
              accident        
    L'écrivain Gonzague Saint Bris est mort  Auteur de nombreux livres, essentiellement des romans historiques et des biographies, il a succombé après un accident de voiture dans le Calvados. Il avait remporté en 2002 le prix Interallié pour Les Vieillards de Brighton. Gonzague Saint Bris est décédé cette nuit dans un accident de voiture, dans le Calvados. L’information révélée par le site internet de l’hebdomadaire Le Point a été confirmée au Figaro par la gendarmerie de Pont-l’Évêque. Il avait 69 ans. L'accident dans lequel a trouvé la mort le romancier s'est produit sur une route départementale près de Pont-L'Evêque, dans le Calvados. La voiture dans laquelle il circulait a percuté un arbre pour des raisons inconnues. La conductrice qui l'accompagnait, sa compagne Alice Bertheaume, a été pour sa part grièvement blessée. (...)
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/08/08/97001-20170808FILWWW00066-l8217ecrivain-gonzague-saint-bris-est-mort.php
    ============
    situation de la conductrice à voir.
    (Gonzague Saint Bris se trouvait dans un épisode critique fort : période critique septennale des 70 ans, lundi étant son jour critique émotionnel E1 à six mois de l'anniversaire)
              drame        
    Adam venait d'apprendre qu'il avait battu son cancer et s'est offert une petite sortie avec des amis pour fêter ça: la soirée a tourné au drame Quelques jours après avoir appris qu’il était venu à bout de son cancer, le Britannique Adam Fenton, 31 ans, avait enfin retrouvé un peu de force et s’est offert une petite sortie avec des copains, comme il n’en avait plus fait depuis des mois. Mais cette soirée a tourné au drame. Père de deux enfants, Adam, 31 ans, a appris il y a neuf mois qu’il était atteint d’un cancer qui le touchait au niveau du cœur, des poumons, mais également des ganglions lymphatiques : « Nous pensions que nous allions le perdre », a expliqué Rebecca, sa femme, au Mirror. « Et c’était un miracle qu’il soit toujours vivant ». Car Adam a bel et bien survécu après plusieurs mois de traitement intensif… « Et ce cancer nous a tous rapprochés. Nous ne pensions pas qu’il arriverait à s’en sortir, mais il l’a fait. C’était la fête », ajoute Rebecca. Après toutes ces épreuves, et avant de recommencer à travailler, Adam avait d’ailleurs trouvé la force de s’offrir une petite soirée entre amis, au café, pour fêter sa « victoire » : « Ce n’était que quelques verres. C’était la première fois depuis longtemps qu’il sortait », explique Rebecca. Mais cette soirée, qui devait être synonyme de nouveau départ, a tourné au drame. Le lendemain matin, le corps d’Adam était en effet retrouvé sans vie en bas d’une falaise. Plusieurs jours après les faits, la police tente toujours de déterminer ce qu’il s’est passé. Selon ses amis, Adam a soudain disparu durant la soirée et ils ont alors pensé qu’il était rentré chez lui. Mais le lendemain, un promeneur a retrouvé son corps… « Ce qu’il s’est passé reste un mystère », explique Rebecca, après avoir perdu l’homme de sa vie. Elle exclut la thèse du suicide : « Il connaissait l’endroit… Je ne crois qu’il ait fait ça exprès. Il n’avait pas de raison de le faire. Il avait ses enfants, sa famille et tout pour être heureux ». Adam laisse derrière lui une compagne et deux fillettes. Il allait se marier dans quelques mois. Avec leurs filles, le couple venait de choisir quelle chanson il allait passer pour leur mariage. Celle-ci sera finalement diffusée à son enterrement…
    http://www.sudinfo.be/1903078/article/2017-08-07/adam-venait-d-apprendre-qu-il-avait-battu-son-cancer-et-s-est-offert-une-petite
    =============
    (rythmes courts à voir)
              disparus        
    Nevers : un appel à témoins lancé suite à la disparition d'une femme et de ses deux enfants Une femme et ses deux enfants n'ont plus donné signe de vie depuis le vendredi 4 août 2017, jour où ils ont quitté sans explication la maison départementale de l'Enfance et de la Famille de Nevers (Nièvre).  La disparition est jugée inquiétante par les autorités. Vendredi 4 août 2017, Fabienne, une mère de famille et ses deux enfants Lorenzo et Marie-Héléna ont quitté la Maison départementale de l'Enfance et de la Famille (Madef) de Nevers (Nièvre) peu avant minuit. Ils faisaient tous les trois l'objet d'une ordonnance de placement provisoire dans l'établissement. Ils n'ont plus donné signe de vie depuis cette date. La thèse du suicide est écartée par les autorités, qui ont lancé un appel à témoins. Âgée de 43 ans, Fabienne est de grande taille et de corpulence mince. Elle a les cheveux longs, bruns et les yeux de couleur marron. Son fils Lorenzo, âgé de 2 ans, a les cheveux courts, bruns et a également les yeux de couleur marron. La petite Marie-Héléna est quant à elle âgée de 11 mois. Les forces de l'ordre ont tenté de géolocaliser la mère de famille mais son téléphone est coupé. Ils vont procéder à l'étude des comptes en banque de la mère pour repérer s'il y a eu des mouvements d'argent. Si vous avez aperçu les trois personnes disparues ou si vous avez des informations à communiquer sur ce sujet, contactez le commissariat de Nevers au 03 86 60 53 00.
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/nievre/nevers/nevers-appel-temoins-lance-suite-disparition-femme-ses-deux-enfants-1308445.html
    ==============
    (période critique septennale des 42 ans - rythmes courts à voir)
    (la mère et ses deux enfants ont été retrouvés)
              Sinead        
    Sinead O'Connor : en détresse, la chan­teuse suici­daire publie une vidéo sur Face­book La chan­teuse Sinead O'Connor va à nouveau très mal. En détresse et suici­daire, elle a posté une vidéo sur Face­book pour deman­der l'aide de sa famille. Mise à l'écart par sa famille, Sinead O'Connor ne va pas bien du tout. La chan­teuse irlan­daise, qui collec­tionne les tenta­tives de suicide, avait inquiété ses fans et sa famille en dispa­rais­sant l'an dernier. Elle était fina­le­ment réap­pa­rue sur Face­book. C'est encore sur ce réseau social qu'elle a publié une nouvelle vidéo où elle demande, en larmes, à sa famille de la recon­tac­ter. À 50 ans, la musi­cienne vit désor­mais dans le New Jersey depuis deux ans. Loin de sa famille et atteinte par trois mala­dies mentales, Sinead O'Connor se sent punie par ses proches : « Tout à coup, tous les gens qui sont suppo­sés vous aimer et s'occu­per de vous, vous traitent comme de la m****. Si ça ne tenait qu'à moi, je serais déjà partie, partie rejoindre ma mère ». La chan­teuse a à la place décidé de publier cette vidéo qui, elle l'espère, si ce n'est elle, pourra au moins aider quelqu'un d'autre : « Je suis l'une parmi des millions et des millions de personnes qui sont comme moi, et qui n'ont pas les ressources que j'ai dans mon coeur et dans mon porte­feuille ». L'artiste a lancé un cri du coeur pour les gens qui souffrent d'une mala­die mentale : « Pourquoi sommes-nous seuls ? Vous devez prendre soin de nous, nous ne sommes pas comme tout le monde ».
    http://www.voici.fr/news-people/actu-people/sinead-o-connor-en-detresse-la-chanteuse-suicidaire-publie-une-video-sur-facebook-638351
    =============
    la vidéo semble dater du 3 août, son jour critique émotionnel E22...
    (le jour critique émotionnel est le jour de possibles downs violents et lors d'un précédent, en janvier 2012 j'écrivais "c'est une native du jeudi (donc toujours son jour critique émotionnel) et c'est ce jour-là qu'elle doit prendre en compte notamment pour faire de la résistance à la dépression...")
    3 août 2017 (8/12/1966)
    Ma 1
    Me 2
    Je 3 E(22)
    Ve 4
    Sa 5 P(12)

              attaque        
    Tour Eiffel : l'homme au couteau voulait "attaquer un militaire" Samedi soir, un homme armé d'un couteau a tenté de forcer les contrôles de sécurité du monument. La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie.  Coup de frayeur samedi soir au pied de la tour Eiffel. Aux alentours de 23 h 30, un homme portant une arme blanche a été interpellé par la police alors qu'il essayait de forcer un des points de contrôle de sécurité de la Dame de fer, révèle dimanche la Société d'exploitation de la tour Eiffel dans un communiqué. L'homme était apparemment seul, et selon les précisions du communiqué, il a été "très rapidement maîtrisé et arrêté" par les forces de police présentes sur place.(...)  Placé en garde à vue, l'homme a affirmé qu'il "voulait commettre un attentat contre un militaire et était en lien avec un membre du groupe djihadiste État islamique, qui l'aurait encouragé à passer à l'acte", a précisé une source proche de l'enquête. Antécédent psychiatrique "(...) "Il s'agit du profil de quelqu'un qui a des antécédents psychiatriques", selon la source proche de l'enquête. Selon les premiers éléments, il s'agit d'un Français, né en août 1998 en Mauritanie. Il était hospitalisé dans un service psychiatrique depuis plusieurs mois et sa mesure d'hospitalisation avait été renouvelée le 27 juillet pour six mois, d'après la source proche de l'enquête. Il était en permission de sortie du 4 au 6 août, a-t-elle ajouté. Une perquisition à son domicile était toujours en cours dimanche après-midi. (...)
    http://www.lepoint.fr/faits-divers/tour-eiffel-interpellation-d-un-homme-portant-une-arme-blanche-06-08-2017-2148312_2627.php
    ( Mamaye D. né le ? août 1998 en Mauritanie.)
    =============
    (la période anniversaire est une période pulsions liée à un  rythme semestriel - rythmes courts à voir pour le jour-même)
              drame        
    VAR Un policier tue deux personnes puis se suicideDans la nuit de samedi à dimanche, un policier de la brigade anti-criminalité (BAC) de Toulon a tué deux hommes, avant de se suicider, rapporte Var-Matin. L'une des victimes serait sapeur-pompier et agent de la Communauté de communes de Cogolin. Il s'agirait d'un drame de séparation. Le policier a fait usage sur les deux hommes de son arme de service, un neuf millimètres, avant de retourner le pistolet contre lui. Ce sont les voisins qui ont donné l'alerte, vers 2 heures du matin. Selon Le Parisien, le policier était en arrêt maladie au moment des faits.
    http://www.leprogres.fr/faits-divers/2017/08/06/un-policier-tue-deux-personnes-puis-se-suicide
    080777?VP1
    ==================
    (âge et rythmes courts à voir)
              pyromane        
    Un homme de 30 ans a été interpellé vendredi matin. Il est soupçonné d’être à l’origine depuis le 24 juillet, principalement en soirée, d’une dizaines de départs de feu qui ont brûlé environ 3,5 hectares dans le secteur de Saint-Ambroix et Allègre-les-Fumades, dans le nord du département du Gard. «Il reconnaît avoir mis le feu, mais il n’explique pas pourquoi» Il a été mis en examen pour «incendies volontaires», une procédure délictuelle, et incarcéré à la maison d’arrêt de Nîmes, a indiqué le procureur de la République à Alès, Nicolas Hennebelle. «Il reconnaît avoir mis le feu, mais il n’explique pas pourquoi. Il dit qu’il n’était pas bien, qu’il avait un contentieux avec son employeur, mais ce ne sont pas des explications cohérentes», a déclaré le magistrat. Une expertise psychiatrique sera réalisée au cours de l’instruction, a-t-il ajouté, précisant que l’homme, qui exerçait la profession de livreur, n’est pas connu de la justice.
    http://www.leprogres.fr/faits-divers/2017/08/05/un-incendiaire-en-serie-presume-incarcere
    ==============
    (rythmes courts à voir)
              drame        
    Il tue son fils qui avait découvert ses photos compromettantes Un père de famille du Colorado aurait tué son fils de 13 ans après que celui-ci eut découvert des photographies compromettantes. Mark Redwine, 55 ans, a été arrêté vendredi dernier et accusé du meurtre au deuxième degré de son fils Dylan qui avait disparu en novembre 2012. Dans une entrevue accordée à ABC7, le frère de l’adolescent a fait savoir mercredi que lui aussi avait vu ces photos. «Sur ces images, on peut voir notre père habillé en femme et maquillé. Il porte une protection urinaire. Sur certaines photos, on le voit en train manger ses excréments. C’était dégoûtant. Nous ne pouvions croire ce que nous voyions», a confié Cory Redwin Mark Redwine, 55 ans, a été arrêté vendredi dernier et accusé du meurtre au deuxième degré de son fils Dylan qui avait disparu en novembre 2012 Selon le bureau du procureur du comté de La Plata, Mark et Dylan Redwine entretenaient des relations plutôt houleuses. Le père de famille avait toujours été soupçonné d’avoir participé à la disparition de son fils puisque c’est chez lui que Dylan avait été vu pour la dernière fois le 18 novembre 2012. L’adolescent faisait alors l’objet d’une bataille juridique entre ses parents qui étaient en train de se séparer. Des restes du garçon avaient été découverts en 2013 et en 2015 par des randonneurs à quelques kilomètres du domicile de son père. Une autopsie avait montré qu’il avait été battu avant de mourir. Mark Redwine a toujours nié avoir tué son fils et a même multiplié les entrevues à la télévision pour clamer qu’il n’aurait «jamais» fait de mal à Dylan. Du sang a cependant été retrouvé dans le salon du père de famille et des chiens renifleurs ont indiqué aux enquêteurs qu’un cadavre avait été transporté dans son camion. «Je pense que Dylan a voulu confronter Mark sur notre découverte, mais aussi sur certains points de leur relation. Mark est quelqu’un de dérangé, mais qui sait très bien ce qu’il fait», a conclut le frère de la victime. Source : TVA Nouvelles le 26 juillet 2017
    http://www.skcenter.be/phpbb/viewtopic.php?f=33&t=1701&sid=636fe4aa4952075b6db4345ea7cb0c5b
    ==========
     Dylan went missing after he was last seen on November 18, 2012
    Dylan Redwine went missing on Nov. 19, 2012
    la situation du père indique effectivement l'entrée dans un épisode triple critique fort :
    18/19 novembre 2012 (24/08/1961)
    Ve 16
    Sa 17
    Di 18
    Lu 19 P(17)
    Ma 20 P(18)
    Me 21 P(19)
    Je 22 E(15)
    Ve 23 I(9)

              arrêtés        
    Un employé d'Oxford et un universitaire arrêtés après un meurtre Un employé de l'université britannique d'Oxford et un enseignant d'une faculté de Chicago ont été arrêtés aux États-Unis où ils étaient recherchés pour le meurtre d'un Américain, a annoncé dans la nuit de vendredi à samedi la police de Chicago Andrew Warren, 56 ans, et Wyndham Lathem, 42 ans, sont détenus par la police à Oakland, en Californie, selon un tweet du porte-parole de la police de Chicago. Une chasse à l'homme pour retrouver les deux hommes avait été lancée dans l'ensemble des États-Unis. Ils auraient poignardé à mort Trenton Cornell-Duranleau, un coiffeur de 26 ans retrouvé mort à son domicile de Chicago, la semaine dernière. Le meurtre a été si violent, a expliqué la police, que la lame du couteau utilisé s'est brisée. Les autorités ont révélé vendredi que Wyndham Lathem avait envoyé un message vidéo à ses proches pour demander pardon après ce meurtre. Wyndham Lathem aurait évoqué «la plus grosse erreur de sa vie». M. Lathem est professeur associé à la Northwestern University de Chicago, où il travaille depuis dix ans. Après l'annonce des soupçons pesant sur lui, l'université a indiqué dans un communiqué l'avoir placé en congés administratifs et lui avoir interdit l'entrée sur le campus. Quant à Andrew Warren, une page du site internet d'Oxford qui a depuis été supprimée le décrivait comme un assistant administratif à Somerville College. La police n'a pour l'instant pas communiqué sur les relations entre ces deux hommes ni entre eux et la victime. Plusieurs zones d'ombre entourent ce sordide fait divers, en particulier selon le Chicago Tribune la raison pour laquelle Warren a subitement quitté la Grande-Bretagne le 24 juillet pour se rendre à Chicago pour la première fois. Un autre mystère est rapporté par le journal, un don anonyme de 1000 dollars effectué au profit d'une librairie du Wisconsin voisin au nom de la victime et après l'agression. Source : AFP le 5 août 2017
    http://www.skcenter.be/phpbb/viewtopic.php?f=33&t=1702&sid=636fe4aa4952075b6db4345ea7cb0c5b
    ===============
    (périodes critiques septennales respectives des 56 et 42 ans - rythmes courts à voir)
              accidents        
    Verkehrsunfälle Autos fahren in Menschengruppen - eine Schülerin stirbt In Berlin und Bayern haben zwei Autofahrer am Freitagabend die Kontrolle über ihre Wagen verloren. In Garching an der Alz stirbt ein 15-jähriges Mädchen. (...) Ein Wagen stürzte in Bayern in der Nähe eines Freibades in eine Gruppe feiernder Jugendlicher. Das Fahrzeug kam von einem Feldweg ab und fiel eine etwa sechs Meter hohe Böschung hinunter, wie die Polizei mitteilte. Das Auto landete am Ufer der Alz, wo fünf Jugendliche im Alter von 15 bis 17 Jahren feierten. Zwei Jugendliche waren unter dem Wagen eingeklemmt. Eine 15 Jahre alte Schülerin sei wenig später gestorben, hieß es. Ein 16-Jähriger wurde am Freitagabend mit einem Rettungshubschrauber in eine Klinik geflogen. Der 27-jährige Autofahrer und seine vier Begleiterinnen im Alter zwischen 22 und 25 Jahren kamen mit leichteren Blessuren davon. Warum der Fahrer in der Gemeinde Garching an der Alz im Landkreis Altötting die Kontrolle über seinen Wagen verlor, war noch unklar. In Berlin-Neukölln raste am Freitagabend ein Auto in eine Menschengruppe. "Bei dem Unfall wurden sechs Menschen verletzt, drei erlitten schwere Verletzungen und kamen ins Krankenhaus", sagte ein Sprecher der Polizei am Samstagmorgen. Der Fahrer habe bei einem misslungenen Ausweichmanöver auf der Hermannstraße die Kontrolle über seinen Wagen verloren und sei in die Menschenmenge gefahren, hieß es weiter. Unfallfahrer besaß keinen Führerschein Nach Polizeiangaben war der 20-Jährige zum Zeitpunkt der Unfallfahrt alkoholisiert. Außerdem besaß er keinen Führerschein. Der Wagen, ein gebrauchter Golf, war noch nicht auf seinen Namen angemeldet. Eine Haftpflichtversicherung für den Wagen besteht dementsprechend auch nicht.
    http://www.spiegel.de/panorama/gesellschaft/verkehrsunfaelle-autos-fahren-in-menschengruppen-eine-tote-a-1161493.html
    ================
    deux accidents différents, lors desquels les conducteurs ont perdu le contrôle de leur véhicule : une jeune fille de 15 ans qui fêtait avec d'autres jeunes, sur un terrain en contrebas de la route a été tuée lorsque la voiture - conduite par un homme de 27 ans - leur est tombée dessus..  (période critique septennale des 28 ans)
    le second accident, près de Berlin, a été causé par un jeune homme de 20 ans (période critique septennale des 21 ans) qui roulait, alcoolisé, sans permis et sans assurance et dont la voiture a quitté la route : six personnes ont été blessées dont trois gravement.
              drame        
    Un homme de 20 ans a été interpellé puis hospitalisé d'office jeudi au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), après avoir porté plusieurs coups à son neveu de quatre ans à l'aide d'un hachoir, rapporte Le Parisien. L'enfant, blessé à la joue et à la bouche, a été emmené à l'hôpital Necker à Paris entre la vie et la mort. Dans l'après-midi, son pronostic vital n'était plus engagé. La grand-mère blessée aussi Le drame a eu lieu au domicile de la mère de l'agresseur, qui a elle aussi été blessée légèrement à la main et à l'oreille. Elle a été hospitalisée à Tremblay-en-France. Dans la cuisine, le jeune homme de 20 ans s'est attaqué à son neveu, à qui il a infligé deux coups profonds à l'aide du hachoir, avant de s'enfuir. Sa mère a alors demandé aux voisins de prévenir les secours. L'homme est finalement revenu en voiture deux heures plus tard, et a été interpellé par les policiers, arrivés entre temps.L'agresseur est un déséquilibré Placé en garde à vue, l'homme a ensuite été hospitalisé d'office. Il souffrirait de schizophrénie et aurait été "en proie à des hallucinations" au moment de son acte de violence. Il aurait confié par téléphone à un proche qu'il souhaitait se suicider. Une enquête a été confiée à la sûreté territoriale.
    http://www.bienpublic.com/faits-divers/2017/08/05/il-agresse-son-neveu-de-quatre-ans-avec-un-hachoir
    ==============
    (période critique septennale des 21 ans - rythmes courts à voir)
              Le château d’Edimbourg        
    On ne pouvait pas visiter Edimbourg sans visiter son château qui surplombe la ville. Vous pouvez alors y découvrir certains des plus anciens canons d’Europe, les joyaux de la couronne, ou encore les prisons d’Edimbourg. A voir ! (même sous la pluie …) We couldn’t go to Edinburgh without exploring its castle overlooking the city.…
              è½‰æª” Convert multi JPG PNG GIF image files into a single PDF file easily by ImageMagick on OSX Linux Cygwin        
    I found a simple approach "ImageMagick" could
    我發現「ImageMagick」軟體能完成以下事項:
    Apple convert JPG PNG PDF to PDF by ImageMagick on OSX
    Besides, ImageMagick also works on other Unix systems, and even on cygwin.
    此外,「ImageMagick」也能在其他的 Unix 或 Cygwin 內使用。
    閱讀更多 »
              Linux change user as sudo root privileges and using command without password        
    Everytime, if we would like use system command as sudoer, we should input password. But I found a way which using system command without password after google.
    閱讀更多 »
              Install and Use exfat USB under Ubuntu        
    Ubuntu exFAT

    exFAT (Extended File Allocation Table) is a Microsoft file system optimized for flash drives. exFAT can be used where the NTFS file system is not a feasible solution (due to data structure overhead), or where the file size limit of the standard FAT32 file system is unacceptable.

    exFAT has been adopted by the SD Card Association as the default file system for SDXC cards larger than 32 GB.

    Native Linux support for exFAT is still limited. As of 2010, a working implementation under FUSE exists, which reached version 1.0 in 2013. So we need to install exfat-fuse and related packges in Ubuntu for using exFAT.

    Install exfat package under Ubuntu


    Update all repositories.
    jose@jose-ubuntu:~$ sudo apt-get update

    Installing the below 2 packages.
    jose@jose-ubuntu:~$ sudo apt-get install exfat-fuse exfat-utils

    Use exFAT USB under Ubuntu


    If Ubuntu doesn't auto-mount your exFAT formatted driver, you could mount exfat USB manually after installed the above 2 packages.
    jose@jose-ubuntu:~$ sudo mkdir /media/xxx
    jose@jose-ubuntu:~$ sudo mount -t exfat /dev/sdxx /media/xxx


    /media/xxx - means specific folder for exfat partition.
    /dev/sdxx - means your exfat partition.
    1. How to enable exFAT in Ubuntu 14.04


              LOS SIETE MAGNÍFICOS        



    Película: Los siete magníficos. Título original: The magnificent seven. Dirección: Antoine Fuqua. País: USAAño: 2016. Género:AcciónwesternInterpretación: Denzel Washington, Chris Pratt, Ethan Hawke, Vincent D’Onofrio, Peter Sarsgaard, Byung-hun Lee, Haley Bennett. Guion: John Lee Hancock, Richard Wenk y Nic Pizzolatto; basado en el libreto de Akira Kurosawa, Shinobu Hashimoto y Hideo Oguni.Música: James Horner. Estreno en España: 23 Septiembre 2016.

    Los habitantes de Rose Creek, atemorizados bajo el control del industrial Bartholomew Bogue, deciden contratar a siete forajidos para terminar con la amenaza: Sam Chisolm (Denzel Washington), Josh Faraday (Chris Pratt), Goodnight Robicheaux (Ethan Hawke), Jack Home (Vincent D´Onofrio), Billy Rocks (Byung-Hun Lee), Vasquez (Manuel García Rulfo) y Red Harvest (Martin Sensmeier). Sin embargo, pronto se darán cuenta de que están luchando por algo más que simple dinero. Antoine Fuqua dirige esta versión moderna del clásico de 1960.


    Descubrí "Los 7 Samurais" de Akira Kurosawa después de ver el remake de John Sturges y gracias a un ciclo retrospectivo de la SEMINCI de Valladolid y fue la primera vez que comprendí la necesidad de los remakes para que historias localistas se pudiesen conocer más allá de sus orígenes. Sturges no era Kurosawa y Fuqua no es Sturges ni Kurosawa pero nos ofrece una película casi perfecta con un reparto extraordinario y un espectáculo que hará las delicias del gran público que, sin duda, responderá a esta propuesta revitalizadora de un género muy popular como es el western relegado ahora a las sobremesas de las TV autonómicas.
    Denzel Washington, Chris Pratt, Ethan Hawke, Vincent D' Onofrio y Peter Sarsgaard están estupendos y el resto del reparto les acompañan con acierto. La música de James Horner es muy buena pero no consigue hacer olvidar el famoso tema de Elmer Bernstein que dejo un clásico inolvidable.
    Seguramente cosechará mejores críticas que otros clásicos recientemente versionados y el público responda bien en taquilla...se lo merece.(SOLO FALTA ELMER)

    Revisitación de la historia de siete expertos con las armas, que deben defender a una pequeña y pacífica comunidad de campesinos, amenazados por unos matones que quieren hacerse con sus tierras. Originalmente fue contada por Akira Kurosawa en Los siete samuráis, y luego trasladada al lejano oeste por John Sturges en Los siete magníficos, el mismo escenario donde transcurre esta nueva versión dirigida por Antoine Fuqua.
    Más allá del viejo y absurdo debate de si resulta “innecesaria” esta película –cualquier historia puede ser contada de nuevo, y hasta está bien hacerlo si contiene material valioso, también pensando en las nuevas generaciones: luego los espectadores decidirán si desean verla o no–, podemos decir que se trata de una película correcta, rodada con una espectacularidad a ratos algo exagerada, que entretiene pero que no resulta memorable.
    Lo más destacable y que sabe poner en valor, como los anteriores filmes, es la idea de fondo de la dignidad, hay que saber mantener la cabeza alta y dar la cara ante la injusticia, aunque resulte  incómodo y surja la tentación de escurrir el bulto. Y entre los elementos novedosos, pero que no enriquecen en gran cosa la narración, está la idea de dar al grupo unos rasgos multiculturales –un afroamericano, un indio, un oriental...–, más el hecho de que se realza el papel de la mujer, al fijarse en la viuda que contrata a los pistoleros.
    Teniendo la película como coguionista a Nic Pizzolatto, que ha logrado llamar la atención con la serie True Detective, cabía esperar una mirada más filosófica y deprimente a la naturaleza humana, pero prevalece cierto optimismo, y también la fe sencilla que lleva a reunirse y rezar en la iglesia, y a la confianza de que pase lo que pase, y a pesar de sus personales demonios, los lugareños del pueblo y sus defensores se mueven por una causa justa. Los actores están bien, sobre todo Denzel Washington, que imprime la necesaria decencia a su personaje.(DE CINE 21).

    Floja y decepcionante en varios aspectos, es entretenida pero no convence.

    La asociación de Antoine Fuqua y Denzel Washington en una película del oeste merecía más. Su visita a la mitología de la icónica Los siete magnificos merecía más. Ye esperaba más de un guión del creador de True Detective, Nic Pizzolatto. El personaje de Chris Pratt merecía más desarrollo del que tiene, no puede ser simplemente un comparsa humorístico de Denzel. El propio Denzel merecía más porque su personaje, aún teniendo todo el apoyo del director, que parece haber devaluado el resto de “magníficos” para reforzar la “magnificencia” de su protagonista, está dibujado con trazos desiguales y como a todo el resto de sus compañeros le falta una escena definitoria que marque al personaje similar a la que tuviera Yul Brynner en la versión de John Sturges en los años 60 en el cementerio, junto a Steve McQueen, lo que podríamos llamar la clave épica. En lugar de esa presentación de clave épica, Fuqua y sus guionistas prefieren darle al personaje una explicación final que además de innecesaria incluye una especie de giro al modo del western europeo con sus historias de venganza que llega demasiado tarde al relato para proporcionarle al personaje una motivación sólida para su conducta, y tampoco ejerce bien el rol de elemento de intriga sobre su pasado, aunque lo pretenda....(ACCIÓN DE CINE).
    Que Antoine Fuqua decida empezar 'Los Siete Magnífcos' sin ceder a la tentación de hacer un riff que nos recuerde la mítica banda sonora de Elmer Bernstein debe entenderse como toda una declaración de principios. No se trata de facturar un remake de un western mítico, sino de reinterpretarlo según los vientos (ideológicos) que soplan. Los bandidos que aterrorizaban un pueblo mexicano en el original toman cuerpo ahora en un tiburón de los negocios que no duda en colocar en la misma ecuación los conceptos de democracia, capitalismo y Dios.
    Si a eso le añadimos que, en el septeto de rebeldes con causa, hay un negro, un asiático y un mexicano, es evidente que funciona como alegoría distópica de una América presidida por Donald Trump. El carisma de Washington y Pratt, junto a una eficaz presentación de personajes, avalan su disfrute al margen de lecturas políticas, aunque el clímax es confuso y atropellado.(FOTOGRAMAS).

              Comment on Review: VAUX Speaker and Portable Battery for Amazon Echo Dot by Amazon Alexa News -> Coldwell Banker offers industry news via Amazon’s Alexa – Hoax And Change        
    […] Review: VAUX Speaker and Portable Battery for Amazon Echo Dot And, considering that the large Echo speaker from Amazon still hovers around the $150 mark when its … If you’re just looking to get into Alexa devices, the VAUX with an Echo Dot is still $50 less than … myitforum.com10h Enterprise […]
              Their special take out        
    “Aishiteyo, watashi wo daite yo ne, soba ni oideyo” “Watashi no saigo no kioku ni kimi no ai wo nokoshitai” BODY Hair: Sn@tch – Margaux Hair [New] Skin: Amara Beauty – Livia Skin [Powder Pack Exclusive June] Eyebrows: Izzie’s – Powder Pack June Edition   ACCESSORIES Candles: CerberusXing – Sorching Sin – Breasts & Pelvis…Read more Their special take out

    View original post on Eccentric UsagiRead the rest
              Bob Update: Number 3        
    I redid the charging configuration on paper and I'm about to test it. It relies on the aux contacts on the charger itself. The charger is Italian and the translation is not clear. I'm hoping that aux 2 closes as the trickle phase begins. That phase is not desired for lithium and I want to us aux 2 to stop the charging. Do any of your contacts know about this? I found a recessed male plug on ebay and I'll be using that.
    The 914 tach would not work with an ordinary square wave coming from the tach board that I built. I think I told you that I modified the tach itself to get it to work. I was not satisfied with that, so I bought another on ebay and changed my driver until it did work. The design is such that the output looks a whole lot like the signal from a distributor. I don't know if all tachs need this, but I'm going to look into it.
    I've been driving the car a little. My impression is that it does not feel like a Porsche. Every other one I've had felt light and nimble.

    Could this be the lead sled I've heard about? As soon as I can verify the charger, I'll order lithium. I have a source that has a pretty good delivery schedule. The voltage for 40 lithium should be about the same as 20 lead.

    Bob
              Comment on Blizzard ‘Amassing Huge Fortune Destroying Millions of Children’ by EntenonryBurn        
    Low-priced faux UGG boots flat on youthful females can result in really serious harm Industry experts also span a particular http://kentldwp ca.multiply.com/journal condition UGG step is termed asymmetric eight- shaped snow sneakers is operation
              Deux nouvelles musiques libres de droit dans le style électrique !        
    Felin est une musique énergique avec un piano électrique, une guitare électrique...Yamna est une musique libre de droit avec une guitare électrique dans un solo à la Santana. Adresse: http://www.musicscreen.be/musique-libre-de-droit-electrique1.html
              Enfin un flux RSS !        
    Un flux RSS a été installé sur mon site. Ce flux sera mis à jour chaque fois que de nouvelles musiques ont été mises en ligne. Vous pouvez le consulter avec votre logiciel favori.
              Livin Long After Midnight        
    My longtime running partner canceled on me. I was a runner without a weekend run.
    I knew of one other group going out on a Saturday morning. When I thought about joining, I laughed it off.
    There wasn't one in the group who wasn't a friend. I'd run with all of them before. I liked all of them. But many of the rest of my running peeps, including me, looked at them with a combination of bewilderment, awe and a little fear, the same way frat boys might look at the guy who can bong five beers in a minute. They were my friends, yes, but these peeps were hardcore. They were all kinds of crazy. They partied.
    They were fast. They started their runs at 4:30 a.m. They wouldn't let anything in the weather stop them.
    I could match them on the weather — I have not run on the treadmill once this winter, despite many single-digit or snowy days — but I wasn't sure about the pace, and 4:30 a.m.??? I'd get up that early for a trip up a  mountain, a baby or maybe a race.
    And yet, I couldn't shake the thought. It was early, but it's fun to run different routes, with different people. And, to be honest, I wanted to see if I could do it.
    So that's why I turned off my alarm clock at 3:55 a.m. I was already up, in anticipation of the extra-early wake-up that was going to jolt me out of happyland. I left the pillow and the warm sheets and my sleeping wife, and I looked out the bedroom window just before I started getting dressed.
    Snow fell in chunks. The streets were white. Our clock inside the house said it was barely 10 degrees.
    Last night, the wind was howling. I wasn't thrilled about the morning snow, the frost in the air or the fact that the sun wouldn't come up until we were done, but I'd take all that over a gusty gale.
    I flipped on the coffee, spread peanut butter and honey over my toast and grabbed a couple Gatorades. I breathed deep. Time to go.
    * * *
    After the race in Vegas, I fell into a slump. It took almost as long to recover from the half as it did my full this year. I felt sluggish and shitty and not even remotely excited about running. My ass hurt on every run. I got the flu and after felt as if I was running with a knife in my chest thanks to an acid reflux flare-up. I skipped the traditional Super Bowl 5K.
    I kept running because I am loathe to stop an activity for fear of losing what I've worked so hard to gain. And it was the only real way to see many of my closest peeps. And I still enjoyed it, even if it sucked. I'd been through bad stretches before, and I was encouraged because this snap started because I ran hard in Vegas, maybe harder than I'd ever ran before, and the result was proof: Seven minutes faster than last year's PR half in Denver.
    But out of nowhere, almost, this week I felt great. I had a good tempo run, stomping all over the damn hill at mile 3. I ran 12 quarter-miles on Wednesday in 1:36 or less, with the last four the fastest. So I told myself I could hang with this crazy, wild crowd, at least this week, and the snow actually gave me even more confidence. It evened the playing field, throwing a layer of slick under the cheetahs' paws. And running in shitty weather was practically my speciality, a leftover from my days as a hardass mountain climber.
    We got little reminders all through the first hour that this was, well, different. Flakes slapped at our eyelids and occasionally stung our pupils, but despite was Corey Hart said, we could not wear sunglasses, even if technically it was just really early in the morning. When we ran up hills, runners either begged for traction or, as in my case, wore spikes that gripped the road but beat up our feet. At least one runner fell, hard, and because of her scouting report, I barely dodged a pothole that would have thrown me to the snow as well. When I ate a gel, it was cold and hard, like choking down a slug.
    Conversations were sparse even if they were frequent. The snow, the hazy cold and the dark felt like we were running down a dream, as if we were contained in our effort, in the ache and the breathing and the simpleness of it, and though I knew where we were at all times, it all felt different, too.
    We picked up new partners an hour later, and when we stopped to gather them into the group, my mind left the zone for a moment and dreamed about the car and a shower and food. I put my head down and tried to focus on the run again. Thoughts like that are dangerous.
    Even so, they are also delicious when you can feel the end. My watch was close to two hours, just under 13 miles, and so me and a couple others peeled off from the group of badasses and made our way back. Heat, a shower and my family were waiting at home. They probably weren't even up yet.
    I got back in the car. I was so cold I left the face mask on the whole drive home, and the car never seemed to heat up. But I reached down and turned on Judas Priest's greatest hits on the CD player. One of my favorites, the band's biggest hit, "You've Got Another Thing Comin'," started blasting over the speakers.
    Rob Halford sang the first line. "One life I'm gonna live it up." And as my car slid on the snow and I wiped frozen snot off my face, I sang with him.





              Tarte au Brocciu et au miel        

    Le brocciu, que certains comparent  Ã  tort à la ricotta, est un fromage délicieux, frais en bouche, fondant, qui se déguste à la cuillère, nature, avec du sucre ou du sel, ou s'impose comme l'ingrédient-clé de nombreuses recettes corses.

    Un fromage si célèbre qu'un poète déclara un jour : « Qui n'en n'a pas goûté ne connaît pas l'île ».

    Vous connaissez sans doute Le Fiadone!

    Le fiadone est un gâteau corse. Spécialité occupant une place importante dans la cuisine corse.

    Mais aujourd'hui je vous propose une tarte salée.

     

    tarte au bocciu et au miel

     

    Ingrédients

    Pâte à tarte

    200g de farine semi-complète

    40ml d'huile d'olive environ

    60/80 ml d'eau tiède  verser au fur età mesure

    2 grosses fiches séchées coupées en petits dés

    1 càs de graines de lin concassés ou de Tournesol

    1 pincée de fleur de sel

    Mélanger la farine, les graines et les figues , ajouter l'huile et le sel et terminer en versant l'eau petit à petit jusqu'à l'obtention d'une boule de pâte.

    Envelopper la de film alimentaire et la réserver au réfrigérateur.

    Préchauffer votre four à 180°.

    Beurrer votre moule (j ai fait deux cercles de 18cm)

    Etaler votre pâte dans votre moule et enfourner 10/15 minutes environ

    Retirer du four et réserver.

     

    La garniture à la brousse

    2 oignons émincés

    1 courgette

    1 càs de crème végétale (crème de riz pour nous)

    15 feuilles de menthe ou plus si vous aimez

    2 càs de pignons et un peu plus pour décorer

    1 càs de miel d'oranger ou ce que vous avez

    quelques gouttes de fleur d'oranger

    Laver la courgette , la râper et bien presser pour evacuer l'eau.

    Dans un bol , bien mélanger le brocciu , les oignons, la menthe ciselée,la courgette râpée, les pignons et le miel préalablement chauffé pour le liquéfier.

    Goûter et assaisonner.

     

    Verser l'appareil sur votre pâte.

    Cuire environ 20/25 minutes

    tarte au brocciu et au miel 1

     

    Très bonne dégustation.

    Je me suis inspirée d'une recette vue dans une revue gourmande tout en la modifiant ...


              Poêlée de gambas, coriandre et quinoa aux fruits secs        

    poêlée de gambas, quinoa aux fruits secs

     Une invitation gourmande et diététique...

      Le quinoa est riche en protéines et en fibres, il est précieux pour éviter les carences...Il ne contient pas de gluten.

    Excellent il se cuisine comme les pâtes ou le riz , en galettes , en taboulé ...

     

    Ingrédients pour 4 gourmands

    12 gambas

    2 càs d'huile d'olive

    1 càc de gingembre haché

    2 càs de coriandre fraîche ciselée

    2 càs de basilic ou persil...

    30 g de raisins secs

    40 g d'abricots secs

    40 g de figues sèches

    250g de quinoa blanc rouge et bio

    sel et poivre

     Faire cuire le quinoa dans une casserole d'eau bouillante salée pendant 15 minutes environ.

     Laisser reposer 5 minutes et bien égoutter. Réserver.

    Couper les fruits secs en petits dés et les mélanger au quinoa.

    Goûter et rectifier si besoin l'assaisonnement.

     

    Dans une poêle , faire chauffer l'huile d'olive.

    Y jeter les gambas et les faire sauter 3 minutes en remuant.

    Ajouter l'ail, le gingembre et poursuive 3 minutes la cuisson.

    Saupoudre d'herbes.

     

    Disposer le quinoa dans les assiettes.

    Ajouter les gambas aux herbes et servir aussitôt.

    Très bonne dégustation

     

    Je me suis inspirée d'une recette du livre "Diététique gourmande "

     


              Salade de langoustines aux asperges et aux salicornes        

    salade de langoustines aux asperges et aux salicornes

     

    Ce matin en faisant mes courses , j'ai trouvé de la salicorne , c'est assez rare et c'est très bon.

    La salicorne est une plante sauvage de bord de mer qui ne pousse qu’en sol salé. Les jeunes pousses de salicorne annuelle sont traditionnellement glanées sur le littoral. La salicorne peut aussi être cultivée dans les jardins de bord de mer.

    Elle est délicieuse en accompagnement d'un poisson , des crustacés , en sauce...c'est un trésor nutritif et diététique!

    Ingrédients

    une botte d'asperges

    2 carottes

    1 betterave chiogga

    une poignée de salicornes

     2 càs d'huile de sésame toasté

    fleur de sel

    12 ou 16 langoustines 

    du cerfeuil

    Éplucher les asperges et laver tous les légumes. Blanchir les asperges une minute dans l'eau , faire de même avec les salicornes. Réserver les salicornes que vous ajouterez à la fin , elles sont naturellement salées.

     Tailler les asperges en fines lanières et les mélanger avec les carottes , la betterave , saupoudrer de fleur de sel , le poivre et l'huile.

    Laisser reposer en remuant de temps en temps.

    Préparer un court bouillon avec un oignon, carottes, thym laurier etc..Y plonger les langoustines une minute à la reprise de l'ébullition et égoutter.

    Enlever les têtes et décortiquer les queues.

    Dresser le mélange de légumes sur chaque assiette et disperser les langoustines.

    Ajouter des brins de cerfeuil.

    Servir frais .

    Très bonne dégustation!


              Gâteau aux noisettes et chocolat (version vegan et sans gluten)        

    gateau chocolat noisettes 1

     

    Je ne suis pas vegan par éthique mais tout simplement pour des impératifs de santé, une alimentation saine et légère...

    Il m'arrive bien sûr de faire des exceptions ..

    Il n'est pas question pour autant de se priver du plaisir de manger ...

    Quand j'ai vu sur le blog de Carole sa délicieuse recette , je n'avais qu'une idée pouvoir l'adapter et trouver une solution pour réaliser ce dessert ultra gourmand..

    Nous nous sommes régalés mais pour la version classique il vous suffit de cliquer sur Carole pour trouver la recette initiale .

    Remplacer les oeufs ou le beurre , les possibilités sont nombreuses!

    Je ne vais pas vous énumérer tous les substituts juste mes ingrédients ;

    la purée de noisette , les purées d'oléagineux "véritables beurres végétaux"  sont très riches en huile et permettent donc d'obtenir la même teneur en matières grasses dans une pâtisserie dont on a ôté les oeufs.

    Pour remplacer les oeufs

    3 càs de crème végétale liquide pour 1 oeuf

    J'ai utilisé un mélange de sucre de canne et de sucre fleur de coco , ce qui explique la couleur brune du gâteau.

    gateau chocolat noisettes 2

     

    Ingrédients

    150 g de noisette

    70 g de sucre de canne et 30 g de sucre fleur de coco (ou bien 100 g de sucre de canne)

    pour info;  le sucre de fleur de coco se distingue des autres sucres par son index glycémique particulièrement bas. En effet, celui-ci se situe entre 24.5 et 35 selon la variété de sucre. A titre de comparaison, l’index glycémique du sucre blanc est 70.

    35 g de purée de noisette

    6 càs  de crème végétale (crème de riz pour nous , la prochaine fois j'essaierai crème d'amande)

    150 g de chocolat noir

    du pralin

    une càs d'huile de noisette

     

    Préchauffer votre four à 180°.

    Passer vos noisettes au mixeur juqu'à obtenir la consistance d'une poudre.

    Ajouter la purée de noisette,  le sucre , la crème végétale.

    Couler dans un moule et enfourner enviro 25 minutes.

    Laisser refroidir.

    Faire chauffer au bain marie votre chocolat , ajouter l'huile de noisette et procéder au glaçage.

    Pour la décoration, vous pouvez utiliser du pralin , des noisettes concassées ....

    Très bonne dégustation!

    gateau chocolat noisettes 3


              Dorade sauvage marinée         

     

    La dorade , caractérisée par une chair délicate et maigre , est un poisson riche en sels minéraux, avec une teneur élevée en protéines et peu de matières grasses.Elle a une chair savoureuse et délicate qui convient à des marinades corsées et parfumées.

    La marinade donne un semblant de cuisson. En effet les acides contenus dans les marinades à base d'agrumes donnent un semblant de cuisson, nécessaires pour assouplir les fibres du poisson frais.

    Je n'avais pas d'olives noires sous la main , c'est dommage mais je vous donne un conseil si vous avez le temps;

    étaler des olives noires sur un papier sulfurisé et enfourner dans votre four à 110° porte entrouverte environ 4 heures.

    Refroidir et pulvériser en poudre au blender , très goûteux et utile pour décorer ...

     

    dorade sauvage marinée

     

    Ingrédients

    Une dorade ou deux suivant le nombre de convives

    2 fenouils

    1 citron confit

    4 tomates séchées

    crème d'olive

    adapter les quantités suivant le nombre de gourmands..

     

    Préparation des dorades

    3 jus de citrons verts

    3 cas d'huile d'olive parfumée à la mandarine ( pour nous)

    Quelques graines de fenouil 

    sel et poivre 

    Couper les filets de daurade en fines tranches,ajouter le jus des citrons verts,les graines de fenouil,assaisonner à votre convenance.

    Laisser reposer 30 minutes environ.

     

     1 citron confit

     

    Fenouil 

    peler et nettoyer les fenouils, garder les pluches et tailler les bulbes à la mandoline en fins copeaux.

    Faire bouillir de l'eau et plonger les fenouils 1 minute, refroidir.

     

    Les tomates séchées

    Les émincer très finement .

     

    Dressage

    Intercaler les tranches de fenouil et de dorade marinée au jus de citron et huile d'olive.

    Ajouter des morceaux de citron confit, de la poudre de tomates séchées, éventuellement de la poudre d'olive .

    J'ai utilisé de la crème d'olive que j'ai dispersé un peu partout.

    Parsemer quelques pluches de fenouil.

     

    Je me suis inspirée d'une recette de VIncent Maillard


              Joyeux premier Mai        

    Muguet 004

     

     

     

    De mon frère le lys des bois 
    Je n'ai pas le touchant emblème ; 
    Mais le gazon connaît ma voix 
    Et la brise me dit : « Je t'aime ! »

    J'embaume les lieux où je croîs, 
    Et la rosée à mon front blême 
    Met des perles, — comme les rois 
    N'en ont jamais à leur diadème.

    Aux premiers chants du rossignol, 
    Je laisse pour vous courir sur le sol 
    Mes petites clochettes blanches,

    Qui disent à l'enfant rêveur : 
    « Les bourgeons étoilent les branches, 
    Voici le retour du bonheur. »

    De moi à toi, qui suis-je ? 
    Le joli muguet du premier mai !

    Antoine Spinelli.

    Je vous offre ce muguet avec toute mon amitié , puisse t il vous apporter douceur, sereinité et bonheur..


              Bon Dimanche        

       Je viens vous souhaiter un bon dimanche avec ce poéme qui résume bien ma pensée du jour ...

    Voeux simples

     


    Vivre du vert des prés et du bleu des collines,
    Des arbres racineux qui grimpent aux ravines,
    Des ruisseaux éblouis de l’argent des poissons ;
    Vivre du cliquetis allègre des moissons,
    Du clair halètement des sources remuées,
    Des matins de printemps qui soufflent leurs buées,
    Des octobres semeurs de feuilles et de fruits
    Et de l’enchantement lunaire au long des nuits
    Que disent les crapauds sonores dans les trèfles.
    Vivre naïvement de sorbes et de nèfles,
    Gratter de la spatule une écuelle en bois,
    Avoir les doigts amers ayant gaulé des noix
    Et voir, ronds et crémeux, sur l’émail des assiettes,
    Des fromages caillés couverts de sarriettes.
    Ne rien savoir du monde où l’amour est cruel,
    Prodiguer des baisers sagement sensuels
    Ayant le goût du miel et des roses ouvertes
    Ou d’une aigre douceur comme les prunes vertes
    À l’ami que bien seule on possède en secret.
    Ensemble recueillir le nombre des forêts,
    Caresser dans son or brumeux l’horizon courbe,
    Courir dans l’infini sans entendre la tourbe
    Bruire étrangement sous la vie et la mort,
    Ignorer le désir qui ronge en vain son mors,
    La stérile pudeur et le tourment des gloses ;
    Se tenir embrassés sur le néant des choses
    Sans souci d’être grands ni de se définir,
    Ne prendre de soleil que ce qu’on peut tenir
    Et toujours conservant le rythme et la mesure
    Vers l’accomplissement marcher d’une âme sûre.
    Voir sans l’interroger s’écouler son destin,
    Accepter les chardons s’il en pousse en chemin,
    Croire que le fatal a décidé la pente
    Et faire simplement son devoir d’eau courante.
    Ah ! vivre ainsi, donner seulement ce qu’on a,
    Repousser le rayon que l’orgueil butina,
    N’avoir que robe en lin et chapelet de feuilles,
    Mais jouir en son plein de la figue qu’on cueille,
    Avoir comme une nonne un sentiment d’oiseau,
    Croire que tout est bon parce que tout est beau,
    Semer l’hysope franche et n’aimer que sa joie
    Parmi l’agneau de laine et la chèvre de soi

     

    Cécile Sauvage

    IMG_0914 (2)

    IMG_1273 (2)


              MOKA        

      A l'occasion des fêtes de Pâques , j ai décidé de refaire ce gâteau . Et du coup je me suis aperçue que ma recette avait été mal rédigée , je vous prie de m 'excuser et j'espère que cela ne vous aura pas joué des tours! encore mille excuses , c'était à mes débuts mais ce n'est pas une raison!

    Merci de votre compréhension !

    Je l'ai entièrement revue cette fois.

    En fait , il s'agit d'un biscuit que nous imbiberons avec de l'expresso , avec une crème mousseline café ( mélange de crème au beurre et de crème pâtissière).

    Avec les proportions suivantes , j'ai réalisé ce moka dans un cadre de 16 x16 cm.


     

    moka


    Ingrédients

     

    Pour le biscuit

    60 g de farine

    60 g de fécule de pomme de terre

    5 oeufs

    80 g de sucre

    Préchauffer votre four à 180°.

    Dans la cuve de votre batteur, monter les blancs en ajoutant le sucre petit à petit.

    Ajouter les jaunes délicatement puis la farine et la fécule tamisées.

    Etaler sur des plaques de manière à avoir trois carrés de biscuit.

    Enfourner environ 10 minutes.

     

    Crème patissière

    50 cl de lait entier

    2 gousses de vanille

    40 g de fécule de pomme de tere

    6 jaunes

    80g de sucre

    50 g de beurre

     

    Faire bouillir le lait avec les gousses de avnille grattées.

    Mélanger le sucre, les jaunes, la fécule.

    Verser le lait bouillant , mélanger, remettre à ébullition 1 minute pas plus tout en remuant.

    Retirer du feu, attendre que la crème soit à peine tiède et ajouter le beurre .

    Parfumer la crèùe avec de l'extrait de café naturel , à votre convenance.

    Filmer au contact et réserver au réfrigérateur.

     

    Crème au beurre

    75 g d'eau 

    250g de sucre

    3 oeufs

    450 g de beurre

     

    Dans la cuve du batteur battre les oeufs .

    Dans une casserole , faire chauffer l'eau et le sucre à 121 °.

    Verser sur les oeufs et fouetter jusqu'à ce que l'appareil soit tiédi.

    Ajouter le beurre en morceaux.

    Passer au besoin au mixeur plongeant.

     

    Crème mousseline au café

    Préléver ensuite 680 g de crème au beurre, 280g de crème pâtissière.

    Bien mélanger , passer au mixeur plongeant si besoin pour avoir une texture bien lisse.

    Filmer au contact et mettre au réfrigérateur.

     

    Enrobage lacté ou noir: personnellement j ai donc fait deux moules et deux enrobages distincts ,l'un au lait l'autre au chocolat noir..Torréfier vos amandes hachées dans une poêle.Faire fondre votre chocolat au bain marie,ajouter les amandes , enfin l huile de pépins de raisin.

    Vous pouvez aussi faire un enrobage avec du pralin.

    Dressage:

    dans votre moule déposer un premier carré de biscuit et imbiber le  avec l'expresso.Etaler ensuite une couche de crème mousseline café et répéter l'opération deux fois.Réserver ensuite au congélateur au moins trois heures ,même une nuit.Décercler ensuite votre gâteau,vous aider avec un sèche cheveux pour faciliter le démoulage.Piquer le centre du moka  avec un couteau et tremper le dans l'enrobage lacté pour recouvrir les 4 côtés du gâteau.

    Très bonne dégustation!


              Pommes confites au crumble léger amande-cannelle (sans sucre ajouté)        

     

    Un dessert simple mais sa présentation aiguise notre appétit, nous met l'eau à la bouche .

    La présentation est pour moi très importante , un simple fruit peut se transformer en une délicieuse gourmandise !

    Nous avons tous mangé des pommes cuites , ici la pomme est remise au goût du jour.

    Un dessert gourmand et sain que j avais repéré chez Marie chioca "Saines gourmandises".

     

    pommes confites au crumble léger amandes canelle 1

     

     

    Ingrédients 

    4 pommes

    Un peu d'huile de pépins de raisin

    40g d'amandes entières concassées

    1c. à s. de cannelle

    2 c.à s. de farine complète

    2 /3 figues sèches réhydratées dans un peu de jus d'orange

    Préchauffer le four à 180°.

    Éplucher et épépiner les pommes. Les couper en quartiers puis en tranches , pas trop finement pour que les morceaux subsistent, qu ils soient apparents et apportent un peu de texture.Les faire dorer dans une poêle avec un peu d'huile . Les retirer du feu et les disposer une fois refroidies dans des cercles à pâtisserie. Presser à l'aide d'un poussoir .

    Mettre les amandes entières, la cannelle, les figues ,la farine, 1 c.à s.d'huile dans le bol de votre mixeur et mixer jusqu'à l obtention d'une pâte sableuse.

    Verser sur le dessus des pommes et cuire environ 15 minutes

    Servir tiède.


              DIY: Spray-Paint Faux Antlers        

    So the title of this post pretty much depicts already what you have to do with this sucker of a DIY. Alls you need are some faux antlers and some spray paint! I got both things super cheap at Hobby Lobby (which is God's gift to mankind, but is very sparse on the Northeast coast. I had to take an afternoon trip with my mom up North.)

    IMG 1701

    Spray paint is so much more expensive in the city and up at Hobby Lobby in New Hampshire, it was only $5.99 a bottle and the antlers were $14.99! So this project in total costed less than $22, which is WAY less than buying one on Etsy or Anthropologie or wherever. 

    IMG 1706

    Just make sure that you have a place where you can spread out lots of newspaper or take it outside! 

    IMG 1716

    IMG 1749

    And here's the debut:

    IMG 1721

    Enjoy! And let me know if you've done anything like this or end up doing something like this!!


              Spotlight: A Conversation with Karin Lachmann of wir.agency        

    Online conversations are not one-to-one. Communication strategies are constantly in a state of flux and many companies are finding it difficult to break through the information noise in the digital age. The wir.agency helps clients navigate this change by telling …

    The post Spotlight: A Conversation with Karin Lachmann of wir.agency appeared first on Vienna.


              out of inodes        

    Hi everyone,

    This is my first post so a bit of background first - skip if you want

    <background>

    I've built a web-based coding dojo server which supports about 10 different languages.

    http://cyber-dojo.com

    It's free, no adverts, no login, instead it asks for donations to raise money to buy Raspberry Pi computers for schools. It's backed by Turnkey Rails. Turnkey is awesome. So far it's early days compared to what I'd like to do but I've more or cobbled stuff together and it seems to work and I'm starting to get some £ in and have already given a few Pi'es to local schools.

    </background>

    I'm pretty green at linux and admin etc. I've hit a problem that I'm running out of inodes. For example (after reclaiming some disk space on /dev/sda1 where I'm running out)

    #df -i

    reports

     

    Filesystem            Inodes   IUsed   IFree IUse% Mounted on
    /dev/sda1             655360  555214  100146   85% /
    none                  170404    2018  168386    2% /dev
    none                  188955       1  188954    1% /dev/shm
    none                  188955      32  188923    1% /var/run
    none                  188955       3  188952    1% /var/lock
    none                  188955       1  188954    1% /lib/init/rw
    /dev/sda2            19546112      90 19546022    1% /mnt
     

    So I was hoping I could "move" some of the space on /dev/sda2 to /dev/sda1

    I've done a bit of searching and found this

    http://www.turnkeylinux.org/blog/extending-lvm

    which looks promising. However, ssh'ing onto my cyber-dojo server and running 

    #vgdisplay

    #pvdisplay

    both report nothing. They don't say command not found. They just report nothing. Is this route an option for me? If so how do I do it?

     

    It turns out that cyber-dojo gobbles disk inodes at a single particular sub-folder. I was wondering whether a simple ln to point that sub-folder to /mnt and so be on dev/sda2 might be a simpler solution? Would that work?

     

    Also, when I go to

    https://hub.turnkeylinux.org/servers/

    and I click the web-management and web-shell icons on the top right, they both say

    This page is not available. How do I get them working? 

     

    Thanks

    Jon

    Tags: 
    Forum: 

              Fur jacket! ahhhhhhhhhh        
    a little bit more of eco-fashion.

    if you're a fashion victim and need so badly your fur jacket in the winter that is coming soon, of course that you will never think about buy a real fur jacket, right?

    so, the gorgeous site Who What Wear.com gave us some good tips about incredible FAUX FUR coats and jackets to be must-have in this winter!



    1. Rachel Zoe Faux Fur Toggle Coat ($129, available on 10/10) in Chevron
    2. Damselle Faux Lynx Fur Vest ($98)
    3. Rebecca Taylor Faux Fur Jacket ($720)
    4. Joie Glimmer Faux Fur Vesticon ($318)
    5. Topshop Vintage Style Faux Fur Coat ($190)
    6. H&M Faux Fur Vest ($50)

    to check more details, click here.
              Ask Me Anything: The GayMA You've All Been Waiting For        

    Welp. It's Apocalypse Eve here at The Money Shot. G$ bumped Mrs. Ward...and Lacey I guess, out of the hot seat in a move that will never be forgiven. I bet Mrs. Ward would have had some boiling hot takes. But I felt the right thing to do was grant the slave master of this site his wish; An AMA done by your favorite blogger's favorite blogger. Enjoy.

     Ace: I prefer the ol Facebook chat for the AMA's. I'm gonna send u the ones that got submitted so far first. Then send u the real gay ones after I'm drunk at beerfest. I would like you to ask G$ how many times on average he jerks off each week?
    G$: What I do in the privacy of my own office bathroom stall is my business. More than zero...way less than hourly

     Ace: How emasculated are you on a daily basis with a daughter, wife, and a beagle that gets picked on by other neighborhood toughs?
    G$: Jesus Christ...this is obvz from Ide because only a childless shit-dick would think that baby gender actually matters. I'm not of 17th century British nobility so having an heir matters little. So to answer the stupid ass question, I feel fully masculine.

     Ace: You eat steak medium well like a spade. Iceman prefers fanta. So, who is the bigger asshole when they walk into a Denny's; you or Iceman? (I was fucking dying when I first saw this question, well done)
    G$: Iceman lives in Florida so we might have to go to Shoney's. I've eaten at Denny's once in the last 20+ years and it was 6 hours after visiting Prime. I ordered a burger that was 90% grease and I didn't eat it. But I also did not send it back because I was afraid what would come out next. Ice treats servers like filth so definitely he would be the bigger ass while I constantly apologize.

     Ace: AMA for G$: Be real. How many times have you used that flesh light?
    G$: You have to admit that it was a baller move to win the DFL and make Dut buy me a sex toy trophy. I don't have the exact number in my head but it isn't more than five times. It is more for show these days. But yeah, you shouldn't ever ask to touch it.

     Ace: If you could bro out w/ any athlete, who would it be and why?
    G$: Gronk. Easy. You are guaranteed getting laid by multiple skanks and will get shithouse drunk. I kept it in my race because I have no clue how I would handle going clubbing with black guys.

    Ace: What songs would be included in a "faves of G$" playlist?
    G$: I'm starting to get into Band of Horses as The Funeral is such an ELITE song. My iTunes account is packed with Big Tymers, Eminem, Pearl Jam, Tony Bataska songs for some reason but they do get better with each listen, and I'm down with Vance Joy. For my money, and I know that Iceman will agree, Hunger Strike by Temple of the Dog is the greatest song of all time.

    Ace: Favorite and least favorite commenter?
    G$: Favorite is Prime simply because it was this site that reconnected us after 20 years. It's cool when the Internet works in a positive way. Least favorite are those that quit. May their shit names never be spoken again.
    Ace: That's a fucking copout response. Who is ur least favorite commenter
    G$: Fine. Least is Cakes who just disappeared without even giving a sad excuse.

    Ace: What was the ultimate deciding factor in shutting it down?
    G$: You have no idea how much the garbage fucking trash NFL season hurt my soul. This was BAD. When you add in ohio Buckeyes winning as well, that did not help. Basically, I lost my passion for the craft (not Aaron Craft though because he is a faggot)

    G$: By the way, original Coors is a rock solid cheap beer.
    Ace: The banquet beer is white trash toilet water.

    Ace: What's the best beer you've ever had?
    G$: I am no snob on this but I've always loved a big ass stein of Spaten.

    Ace: Are you sending me coordinates to a cock party?
    G$: I don't think I am.
    Ace: This was sent from you:

     G$: I was unaware of this...I like our relationship where it is.

    Ace: What's better, life without kids or with it better?
    G$: That's a good question. You're definitely more busy with one in tow. Sometimes I miss my lazy ass weekends and nights out with the bros but I love having a kid. I don't expect the childless to understand this sentiment.

    Ace: 2nd question from Drew: If you had to have sexual relations with one commenter or else your beautiful spawn would be shipped to Syria, who would it be?
    G$: I want to go with a guy who has been there before and would be discreet. So spread dem cheeks, Dut!

    Ace: Marry, Fuck, Kill: RG3, Big Ben, Travis Prentice
    G$: Kill Ben that's easy. Marry Prentice. And I've been saying it a lot this year anyway but fuck RG3.

    Ace: Your top 5 porn stars ever.
    G$: 1. Jenna Jameson and the rest in no particular order are Gianna Michaels, Brooklyn Chase, Briana Banks, and pre-BBW Carmella Bing edges out Amy Reid and Tera Patrick
    Ace: *Googles Brooklyn Chase* She's well equipped.

    Ace: If you could pick one job for the rest of your life, what would it be? And it has to be a job...not lotto stud.
    G$: Lotto stud seems pretty sweet but I've always liked the looks of Ron Swanson's gig on Parks & Rec.  I think that he is the Parks Director.  You hire good people and do nothing yourself.  Plus, working for a city's Parks Department is enjoyable.  I know from experience, dude. Also: rock star would be badass

    Ace: Pick 1: Cavs title, Redskins title or Miami winning BCS Bowl. The one you pick happens, but the others are guaranteed not to happen for another 25 years.
    G$: You mean that if I don't pick the Redhawks to win a BCS Bowl then they won't for 25 years?  How horrible!  I want Dan Snyder to die ringless so I'm picking the Cavs just so I can hold it over all those losers up there that they are winners because of me
    Ace: If it were Redhawks win a Natty you would pick that....right?
    G$: Yes I would pick a national title obvz

    Ace: Another user submitted question: Where is Cakes?
    G$: That's what I want to know. I ain't gonna beg but we deserve an explanation

    Ace: Hall Pass: You can bang one chick with She$'s blessing and no guilt. Who is it?
    G$: Dolph Lundgren but if he's too busy with Iceman, put me down for Anne Hathaway.
    Ace: That's the worst choice ever.

    Ace: Why did you start the blog?
    G$: TUNE IN TOMORROW BECAUSE G$ BIG TIMED(NOT BIG TYMED) ME AND WILL ANSWER THAT TOMORROW.
    Ace: Don't make me go all whiny Bobby Costas on you.
    G$: Well, I need something for the finale, god dammit


    Ace: How did you come up with The Money Shot as the name? What was the second choice for blog name?
    G$: The name was part of a poll I conducted in the early days.  TMS won while The Mustache Ride finished second.  To be honest, I was pulling for the latter.  Maybe 10 people voted so it was way more successful than a non-presidential general election.

    Ace: What's your favorite Stube story?
    G$: Stube memory - Every once in a while back in the not-married days, I would work the door.  Burke used to bartend on Sundays so if it was a three day weekend, I would check IDs for him.  Checking IDs is pretty boring so I used to fuck with people and accuse them of having fakes to see what they would do.  One douche did not care for this move (it was a pretty obvious "I'm just fucking with you vibe") and told me to go fuck myself.  So I frisbee flung his ID out into the middle of the parking lot and told him to never come back.  It felt great.
    Ace: That's fantastic.
    G$: By the way, the Stube Door gig came with 40 bucks at the end of the night and all the beer/shots that I could drink.  It was a GREAT job but probably not what Kempton wanted his door guy to do.  Fuck him and the Seahawks.


    Ace: What was the apex of The Money Shot? Like was there a time period where page views were really up and you thought you or TMS could go big time?
    G$: Apex...I used to put together a lot of list posts before Buzzfeed killed lists forever that would get linked at a lot of the big boy sites.  But the problem with the internet is that now days everything that you think of, someone has already done better.  Five years ago, that wasn't necessarily the case.  I think that my Sweatiest Coaches in College Hoops is the all-time traffic leader with something like 40K hits in one day...The part about where I envisioned the site to go is going to be a part of Wednesday.


    Ace: What 3 posts would you say were your finest work? Or are you covering that tomorrow too.
    G$: My God, you are asking me to pick three favorites out of 9+ years?  This truly is a hard-hitting GayMA!  The hardest one that I ever wrote was the day after my dog got hit by a car.  That one was tough.  Back when commenters getting married was fast and furious, I always enjoyed the pre-wedding day advice posts.  And I think that my favorite post here was when I ran Denard through Gruden's FFCA segment.  Also: The BRAHs 4 Life.

    Ace: A late commenter question: Ask him what he plans to do to fill the void of ego inflation from internet trolls?
    G$: That's a thing that I am concerned about.  I am the Slumlord of Baltic Avenue here.  Once the slum closes tomorrow, then what?  I pretty much only have one goal left anyway and that is to get TBone fired from The Fan.

    Ace: How about what was your favorite post of mine and Ice? Or at least the one that sticks out above the rest of Icemans cock jokes?
    G$: Will you ever live down May The Forcier Be With You?  I think not.  It was not your best effort but no one will ever forget it.  I always enjoyed Iceman and I's mock drafts and, without him going to the Friday's on Airport Hwy every night, we would have never met the Harbaugh Boys as who they really are.
    Ace: I need to go back and read that post. Tater really fucked me there. Also, I actually own a shirt that says "May the Forcier be With You".

    Ace: Top 3 Big Tymers songs?
    G$: 1. #1 Stunna 2. Rocky 3. Big Ballin...not a big fan of Still Fly for some reason.

    Ace: Why does everybody hate Dut?
    G$: He's a weasel that openly brags about groomed stubble

    Ace: As I'm in the middle of cooking a feast right now, What is the best meal you could make?
    G$: I work well with pork and I'm good with seasoning.  Put me down for a grilled Cajun chop with bacon and cheese rotini as a side.  I make that shit from scratch.  Roux brah!
    Ace: Impressive.

    Ace: What do you really think happened to Cakes? My theory is he went into mourning after Ice left for Florida and couldn't take having Internet TAEKS with him and not being able to touch his face.
    G$: Probably something simple like he's too dumb and felt inadequate around such brilliant takesmiths

    Ace: Are you afraid of Mrs Ward? I am.
    G$: Nah she married a turd sandwich.

    Ace: Why aren't you protecting your dog?
    G$: I wish I knew. Someone remind me in the comments to bring closure to that story. I come off like a stud.
    Ace: I have my doubts.

    Ace: Any sage advice for me as I am 5 months away from fatherhood?
    G$: Honestly, it's easier than you think. I am NOT saying that it's easy but I built it up in head as worse than a lifetime hourly convo with Jeff but it's not. Keep a level head. Shit is going to happen. Also, do not seek to watch your kid come out. You don't want that.
    Ace: I decided long ago that I would not move below the waist when it was time. No man needs to see that.

    Ace: Would you ever move back to Naptown?
    G$: I highly doubt it. I've long grown out of my fondness of small town America. And I don't need the in laws showing up unannounced.

    Ace: Who do you predict will show up for Ribfest?
    G$: The usuals will be there. Dut won't. I'm calling two Sauls and Lacey to bring one of not both of his bro in laws

    Ace: Do you ever get tired of being called a ginger/lacking a soul?
    G$: Someone get this n-word an urban dictionary.  One of the many kids he left behind might have one.
    Ace: I'll take that as a yes.

    Ace: What's your favorite app on your phone, other than PROBOARDS.
    G$: My least favorite is espn. Twitter is the best. I was so wrong about it.

    Ace: What is the first thing you do when you get home from work?
    G$: I work out.  Get it over with before my ladies get home and I need to focus on being a mediocre husband and father

    Ace: What sports team do you hate the most, other than the Redskins?
    G$: Dallas Cowboys

    Ace: How many times can you wear dress pants before washing them? Not being able to wear sweatpants to work is really throwing me off.
    G$: Twice on the pants. Jeans can go weeks
    Ace: That's fucking absurd. I'm wearing dress pants at least 6 times before they get washed, or drycleaned, right IDE?

    Ace: How many people have touched your b-hole?
    G$: *Crickets*

    Ace: I think we've hit on just about everything. Anything else you would like to add?
    G$: Nah. I'm good.
    Ace: It was my pleasure allowing you to pleasure me in this interview
    G$: Word.

    And there you have it folks. The last ever AMA...or is it?

              Grml 2014.11 shipped on DVD of german Linux User magazine 02/2015        
    none
              Grml 2014.03 shipped on DVD of german Linux User magazine 06/2014        
    none
              Grml 2014.03 shipped on DELUG-DVD of german Linux Magazine 06/2014        
    none
              Civil Rights Then and Now        

    As we acknowledge the Civil Rights Movement of the 1960s, we also must spend some time discussing those who tried to prevent equal rights for all. In my book, A Thousand Never Evers, the Ku Klux Klan in Kuckachoo, … Read the rest


              Mirza Ghasemi (Aubergines fumées à l'ail)        

     Hello, me revoilà, lestée d'un nouveau petit paquet de presque 4 kg maintenant, ce qui explique mon absence et mon irrégularité bloguesque (comment ça je suis irrégulière même sans deuxième enfant?). Bref, un mois après la naissance, me revoilà en cuisine avec de superbes légumes d'été. Et qui dit légumes d'été dit aubergines et automatiquement, je ressors un de mes livres fétiches, "Persiana" de Sabrina Ghayour. Cette recette, je voulais déjà la faire l'année dernière et elle était passée à la trappe (avec d'autres millions de recettes). 

    Heureusement que je mets des petits post-it sur les pages, je l'ai donc vite retrouvée et réalisée, A raison, elle est vraiment chouette et savoureuse. Surtout, n'omettez pas les noix pour la touche finale, elles créent un agréable contraste en bouche !

    mirza ghasemi

    Pour 6 à 8 personnes : 

    6 aubergines, huile d'olive, 2 têtes d'ail pelées, écrasées et coupées en lamelles, 1 cc de curcuma, 6 tomates bien mûres coupées en 4 cs de concentré de tomates, 1 cc de sucre en poudre, 3 cc de fleur de sel, 3 oeufs battus, 1 poignée de noix concassées pour servir

    Disposer les aubergines dans un grand plat et les rôtir 45 minutes dans le four préchauffé (th 7). Il faut que la peau cloque (vous pouvez aussi les griller au barbecue ou sur la flamme d'une gazinière). 

    Verser un filet d'huile d'olive dans une grande poêle, faire chauffer et laisser doucement revenir l'ail, sans le laisser brûler. 

    Quand l'ail est doré, ajouter le curcuma et les tomates. Cuire 20 minutes, jusqu'à ce que les tomates soient fondantes. Retirer la poêle du feu. 

    Fendre la peau des aubergines grillées et prélever la chair. La mélanger avec la préparation à l'ail et terminer la cuisson à feu doux, en écrasant légèrement le tout. Incorporer le concentré, le sucre et le sel. Bien mélanger et laisser sur feu doux 6 à 8 minutes, en remuant de temps en temps. 

    Faire plusieurs petits nids dans la préparation et y verser les oeufs battus, sans remuer. Au bout de 6 minutes, ils doivent être fermes et opaques. Mélanger rapidement pour qu'ils finissent de cuire puis laisser reposer 20 minutes. Décorer de noix concassées et servir avec du bon pain !


              Nouilles de riz et crudités, sauce au citron, sirop d'agave et nuoc mam        

     L'autre jour, je suis tombée sur Instagram sur une photo de Yotam Ottolenghi qui m'a immédiatement fait tilt. Il s'agissait d"une préparation en cours, à base de nouilles de riz, de pommes, de gingembre et de piment. L'idée m'a fortement tentée et comme il faisait une chaleur de tous les diables, je me suis immédiatement mise en cuisine pour savourer ça lors de mon repas de midi. Tout en la dégustant, je me disais que, pour une fois, j'allais être raccord pour le blog et pouvoir proposer une recette en lien avec la météo du moment. Evidemment, depuis 3 jours, il pleut à verse et on se croirait au mois d'octobre... Je profite donc de l'éclaircie d'aujourd'hui pour la publier ! (ok, c'est complètement psychologique mon affaire parce que le temps pourri, il n'était que par chez moi apparemment...)

    DSC08586

    Pour deux personnes : 

    150g de nouilles de riz, 1 pomme, 1 courgette de taille moyenne, 2 carottes nouvelles, 1 belle poignée de ciboule de Chine, 3 cs d'huile d'olive, le jus d'un citron (penser à réserver 1 cs de celui-ci pour éviter que la pomme ne noircisse), 1 cs de nuoc mam, 1 cs de sirop d'agave, 1 cc de piment en flocons

    Préparer les nouilles en suivant les instructions sur l'emballage (ici, 5 minutes dans l'eau bouillante). Les égoutter et les passer sous l'eau froide afin qu'elles ne collent pas entre elles. Bien egoutter et réserver. 

    Préparer la sauce en amalgamant l'huile d'olive, le jus de citron, le nuoc mam, le sirop d'agave et le piment (ne pas hésiter à réajuster en fonction de vos goût).

    Laver soigneusement la courgette, laver et brosser les carottes. Les sécher et les détailler en petits cubes. Les disposer dans un saladier et verser la moitié de la sauce dessus, remuer et réserver.

    Peler la pomme si elle n'est pas bio et la couper en fines lamelles, y verser le jus de citron réservé. 

    Laver et émincer la ciboule de Chine. 

    Ajouter les nouilles au mélange courgette/carotte ainsi que les lamelles de pomme et la ciboule. Bien mélanger, verser le restant de sauce et re-mélanger pour que celle-ci soit répartie de façon uniforme. 

    Déguster bien frais !


              Fenouil braisé aux champignons et au parmesan        

     

    Voilà vraiment une recette qui ne paie pas de mine. Et pourtant, je l'adore ! Peu d'ingrédients, facile à réaliser et qui, comble du comble, réussit à convaincre les plus réfractaires au fenouil (et j'en ai deux beaux spécimens à la maison). Elle est encore issue de mon livre de cuisine de chevet (à ce prix-là, c'est cadeau^^) de Nadine Abensur. Le fenouil fond, la crème apporte la touche de douceur, les champignons revenus avec la touche de sauce soja et le parmesan donnent le côté umami qui rehausse le tout : tout cela crée une explosion en bouche dont je suis fan. Bref, vous aurez compris, c'est un plat qui est tout, sauf fade, contrairement à ce qu'on pourrait penser. Allez-y, essayez, je suis sûre que vous serez convaincus ! 

    DSC08311

    Pour quatre personnes : 

    4 bulbes de fenouil, 4 gousses d'ail, 5 cs d'huile d'olive, 60 cl de bouillon de légumes, 120g de champignons de Paris, 1 trait de sauce soja, 20 cl de crème liquide, 60 g de parmesan. 

    Tailler les bulbes de fenouil en deux dans la longueur et les gousses d'ail en fines tranches. Emincer les champignons. 

    Dans une cocotte, déposer le fenouil et l'ail. Ajouter 4 cs d'huile d'olive ainsi que le bouillon. Porter à ébullition, baisser le feu, couvrir et faire cuire doucement jusqu'à ce que le fenouil soit tendre et le jus réduit aux trois quarts. 

    Pendant ce temps, faire sauter les champignons dans la cuillère restante d'huile d'olive. Ajouter la sauce soja peu avant la fin de la cuisson. 

    Préchauffer le grill du four. Pendant qu'il chauffe, incorporer la crème au fenouil braisé, porter à ébullition et retirer immédiatement du feu. Incorporer les champignons, saupoudrer de parmesan et faire gratiner jusqu'à ce que le mélange se mette à bouillonner. Servir immédiatement. 

     

     

     

     


              Godeungeo Jorim (ragoût coréen au maquereau et au radis)        

    Je ne sais pas pour vous, mais ici, il y a toujours des poissons en conserve dans mes placards, que ce soit des sardines, du thon, des maquereaux ou encore, péché de gourmandise ultime, du foie de morue. Le poisson en boîte, c'est vraiment un de mes produits de base que je dégaîne quand je ne sais pas quoi faire à manger. C'est tellement personnalisable à l'infini! 

    L'autre jour, je feuilletais pour la énième fois le joli livre reçu pour Noël K Food et je suis tombée en arrêt sur une recette familiale de ragoût de maquereau au radis blanc. J'avais du maquereau nature en boîte, du radis noir tout frais qui m'attendait et je venais de recevoir un gros colis de Kikkoman avec de la sauce soja.

    La recette originale se fait avec du maquereau frais et du radis blanc mais c'est tout de même une bonne alternative. Inutile de vous dire que je n'ai pas été déçue du tout ! Bon, par contre, pour les palais sensibles, réduisez la dose de piment hein. Moi, j'ai mangé ça toute seule pendant que Père et Fils dégustaient des macaronis au beurre^^ (oui, quelquefois, il faut être égoïste dans la vie^^). 

    DSC08272

     Pour deux personnes :

    La sauce : 1 cs de gochugaru (poudre de piment rouge coréenne), 2 1/2 cs de sauce soja Kikkoman (produit offert), 10 cl d'eau, 1 gousse d'ail hachée.

    250g de maquereau en conserve égoutté, 1/2 oignon finement émincé, 1 radis noir de petite taille pelé, coupé en deux dans la longueur et taillé en lamelles, 2 cs de persil haché, 1 cs d'huile neutre

    Mélanger les ingrédients de la sauce et réserver. 

    Dans une casserole, faire chauffer l'huile, y déposer les rondelles de radis, l'oignon émincé ainsi que les morceaux de maquereaux. Ajouter le persil haché. 

    Verser la sauce réservée. Porter à ébulltion, couvrir, baisser le feu au minimum et laisser mijoter 15 minutes, sans remuer, jusqu'à ce que le radis noir soit tendre. Attention, il doit vous rester de la sauce !

    Servir avec du riz et déguster bien chaud. 


              Arménie Part 3 : Pashtet (roulés aux haricots rouges, noix, ail et coriandre)        

    Allez, on commence la semaine avec (encore) une recette arménienne. La dernière de la trilogie ! Mais, les filles m'ont proposé de réaliser un menu arménien estival ou encore russe, je n'ai donc pas fini de découvrir de nouvelles recettes authentiques qu'on ne trouve pas forcément dans les livres de cuisine ou sur le web. Par exemple, celle-ci, je n'en ai trouvé trace nulle part. J'imagine que c'est une recette familiale... A juste titre, Darya du blog Tortore me disait qu'elle lui faisait penser au Lobio géorgien : effectivement, ce sont les mêmes ingrédients et comme elle le souligne si bien dans son billet, ces quatres là (haricots rouges, noix, coriandre et ail) se marient à merveille.

    J'étais un peu sceptique quant au beurre à tartiner avant de rouler mais allez-y les yeux fermés, ça donne une rondeur en bouche bien sympathique. En vrai, le beurre, c'est quand même un ingrédient magique non? 

    PASHTET (1)

    Pour une vingtaine de roulés : 

    2 grosses boîtes d'haricots rouges, 2 gousses d'ail, 200g de cerneaux de noix, 2 bouquets de coriandre, sel et poivre

    Beurre au goût, ramolli à température ambiante./ 1 grenade pour la déco (argh, impossible d'en trouver le jour J !)

    collage

     Laver et hacher grossièrement la coriandre au couteau. 

    Hacher l'ail. 

    Mixer intimement les haricots rouges égouttés avec les noix. Saler, poivrer et ajouter la coriandre et l'ail à la préparation. Bien mélanger. 

    Etaler la préparation sur du film alimentaire avec une spatule. 

    Y déposer des noisettes de beurre et l'étaler sur la préparation. 

    Rouler bien serré et réserver environ 1h au réfrigérateur. 

    Couper en tranches et décorer avec des graines de grenade.

    Servir avec du pain lavash ! 


              Arménie part 2 : Harissa        

    Allez, on continue sur la lancée des plats arméniens... 

    Alors là, c'est mon coup de coeur. Si vous aimez les plats doudous, ceux qui réconfortent et dans lesquels on aurait presque envie de se rouler, cette recette est pour vous! Je n'avais jamais entendu parler de celui-ci avant que Gayane et Tatevik ne m'en parlent et je peux vous dire que leurs yeux pétillaient quand elles me disaient qu'on servait ça dans un bol et que, surtout, il fallait mettre un gros bout de beurre à fondre et une volée de poivre noir pour la touche finale. Rien que leur façon d'en parlait me donnait une envie folle d'y goûter. 

    Harissa, donc, c'est un plat le plat emblématique de l'Arménie, traditionnellement réalisé pour Pâques. Un plat tout simple et qui nécessite très peu d'ingrédients : du blé décortiqué (pas de l'ebl*hein !) et du poulet. Une recette parfaite pour le froid glacial qui s'est abattu sur la France ces jours-ci. 

    harissa

    Pour une bonne marmite :

    700g de poulet (nous avons pris des cuisses. Par pitié, prenez du bon poulet, le plat vous le rendra bien!), 500g de blé décortiqué (acheté en magasin russe, je pense qu'on peut remplacer par de l'orge mais le résultat sera peut être un peu différent), sel, poivre, paprika et beurre pour la touche finale.

    Faire  tremper le blé décortiqué la veille de réaliser la recette. l'égoutter et le cuire dans de l'eau salée portée à ébullition jusqu'à ce que les grains s'ouvrent. Egoutter et réserver. (Si vous utilisez de l'orge, vous pouvez passer cette étape)

    Disposer les cuisses dans une grosse cocotte, les couvrir d'eau salée, porter à ébullition et les cuire jusqu'à ce que la viande soit très tendre. Egoutter en conservant l'eau de cuisson, laisser refroidir et effilocher la chair, retirant bien tous les os. 

    Dans la cocotte qui a servi à la cuisson du poulet, mettre le blé égoutté, le bouillon de poulet et la viande effilochée. Ajouter 1 litre 1/2 à 2 litres d'eau. 

    Laisser cuire à feu très doux, en remuant de temps en temps avec une spatule en bois (environ 2 heures) et en rectifiant l'assaisonnement. Bien saler afin que le plat ne soit pas fade. 

    1/2 h avant la fin de la cuisson, remuer plus souvent et vigoureusement afin que cela n'accroche pas. Vous devez vous rapprocher d'une texture proche de celle du porridge, avec des filaments de poulets quasi invisibles et des morceaux très tendres de blé. 

    Servir bien chaud avec un bon morceau de beurre, du poivre et une volée de paprika (ou de cumin). Et du pain lavash si vous en trouvez ! 


              Arménie part 1 : Kompot        

     

    Hier, j'ai eu le plaisir de mettre en place et d'organiser un atelier cuisine arménien (vive mon boulot qui me permet de rencontrer des personnes de nationalités diverses et surtout, de parler nourriture avec elles^^); 

    Gayane et Tatevik m'avaient donc proposé de réaliser un repas traditionnel arménien et de saison. Elles avaient toutes deux à coeur de présenter des recettes moins connues que les mantis ou les dolmas. Et vous pensez bien que je suis toujours partante pour un truc comme ça! Nous nous sommes donc retrouvés à 25 (on va bientôt être victime de notre succès à ce rythme) pour préparer dans la bonne humeur ce fabuleux repas, égayé par les jolis babillements de la petite Milena de 11 mois qui passait de bras en bras. 

    Je vais d'abord commencer par vous parler de la recette la plus rapide à faire et qui ne demande pas grand chose : le kompot. Contrairement à ici, le kompot est une boisson froide réalisée à partir de fruits de saison et de baies qui lui donnent cette jolie couleur. Elle est très populaire dans les pays d'Europe de l'Est mais aussi en Arménie. On peut y mettre tous les fruits qu'on veut, libre à vous de choisir en fonction de vos goûts ! 

    DSC07929

    Pour une carafe : 

    3 pommes, 3 poires, 300g de raisins, 1/2 sachets de fruits rouges surgelés, sucre au goût.

    Laver soigneusement les fruits (nous avons pris des fruits bios et ne les avons pas pelés. Si les vôtres ne le sont pas, les peler).

    Détailler en quartiers et ôter le trognon des pommes et des poires. 

    Egrainer le raisin. 

    Disposer pommes, poires et grains de raisins ainsi que les fruits rouges surgelés dans une grosse casserole, ajouter le sucre à votre convenance et couvrir d'eau. 

    Porter à ébullition, baisser le feu et laisser cuire 10 à 15 minutes environ (les fruits doivent être fondants mais encore se tenir). 

    Laisser refroidir et servir frais. 

    On boit le jus bien frais et on concomme les fruits à côté ! 


              TrashFood : les bounty bars de Trish Deseine        

    Les fêtes de fin d'années approchent et c'est aussi la période où l'on enfourne un peu n'importe quoi sans se soucier des conséquences sur la balance (oh mais si soyez pas rabat-joie puis le cheat meal, c'est hyper tendance sur Instagram).

    Bon, là, j'avoue qu'on parle quand même d'un cheat meal qui est pas de la blague... Du lait concentré + du sucre glace + du chocolat fondu + de la noix de coco, on frôle l'AVC rien qu'en lisant les ingrédients et on perd ses dents si on en mange plus de deux à la suite. Mais bon, une fois de temps en temps, c'est quand même plaisant et puis rien ne vous oblige à vous envoyer les trentes carrés que vous allez obtenir, c'est le moment de faire des petits paquets gourmands à vos amis (ou vos ennemis, c'est vous qui voyez). 

    bounty bars

    Pour une trentaine de carrés :

    350g de bon chocolat noir, 100g de beurre doux mou, 100g de sucre glace, 200g de lait concentré sucré, 225g de noix de coco râpée

     

    Faire fondre le chocolat et le verser dans un moule rectangulaire (préalablement chemisé avec du papier sulfurisé). 

    Laisser durcir. 

    Battre le beurre et le sucre, ajouter le lait concentré ainsi que la noix de coco, la pâte doit être lisse. 

    Etaler le mélange sur le chocolat préalablement durci, laisser refroidir et durcir encore complétement au réfrigérateur. 

    Renverser pour démouler et découper en carrés, avec la noix de coco sur le dessus : le découpage sera plus facile ainsi. 

     

    Je vous dis à bientôt avec une recette encore pire je crois bien...


              Beignets de tomates vertes        

     

    A côté du Centre Social où j'anime un atelier cuisine mensuel, il y a un jardin collectif. Le programme du dernier atelier était de cuisiner la quantité astronomique de tomates vertes de ce jardin. "Mais pas en confiture!" m'a t-on bien fait comprendre (faut dire que je ne suis pas fan moi non plus de la confiture de tomates vertes). 

    Du coup, j'ai repensé au film culte et me suis dit que l'on pourrait réaliser ces fameux beignets, personne ne connaissait (même pas moi^^) mais bon, vu la procédure, cela ne me semblait pas bien compliqué à réaliser. Si vous êtes intrigués depuis toujours par cette recette, n'hésitez plus : la panure est toute craquante et contraste délicieusement avec le fondant de la tomate. Et si vous craignez que cela soit acide, rassurez-vous, cela ne l'est pas du tout, étonnamment !

    beignets tomates vertes

    Pour 4 personnes :

    (si vous souhaitez augmenter les quantités de tomates, attention, ne multipliez pas les ingrédients de la panure, vous allez vous retrouver avec une quantité énorme, réalisez-en plutôt d'autre une fois le premier appareil écoulé -oui, ça sent le vécu^^-)

    recette adaptée à partir de celle-ci

    3 tomates vertes de taille moyenne

    100g de farine

    120 ml de lait

    1 oeuf

    50g de chapelure

    50g de polenta

    1 cc de cumin 

    sel

    Couper les tomates en tranches de 0,5 cm d'épaisseur. 

    Les saler généreusement et les laisser de côté durant 5 minutes. 

    Préparer 3 bols. Dans le premier, mélanger la farine et le cumin. Dans le deuxième, l'oeuf avec le lait et dans le troisième la chapelure et la polenta. 

    Chauffer l'huile dans une grande poêle (enfin 1 cm). Tremper les tranches dans la farine, dans le mélange au lait et ensuite dans la polenta. Faire cuire en petite quantité de 3 à 5 minutes de chaque côté. Disposer sur du papier absorbant et réserver au chaud jusqu'au service. 

    beignets

    Vous avez-vu ce travail d'équipe? 


              Sortez vos mandolines : Carpaccio de betterave à la pomme et feta         

    Plus simple et rapide, tu meurs. Un peu dans le genre de cette salade de radis noir à la fleur d'oranger, cette non-recette se prépare en même pas 10 minutes (bon sauf si ton bout de doigt passe dans la mandoline. Non, ce n'est pas du vécu).

    Et puis, elle s'adresse aussi à tous les traumatisés de la salade de betterave de cantine, vous vous souvenez les carrés mous au goût de terre? Bon, ben là, rien à voir. Finalement, la betterave, je la préfère crue et ça tombe bien, cela fait 3 semaines que j'en retrouve dans mon panier de légumes de l'AMAP. Et associée à la pomme et à la feta, on a en bouche un joyeux festival : du croquant, du mou, de l'acide, du sucré. Bref, oubliez la vieille betterave carrée et sa vinaigrette nulle et passez à la crue! 

    DSC07830

     

    Pour deux personnes : 

    1 grosse betterave (enfin grosse, comme une boule de pétanque quoi^^), 1 pomme, 1/2 bouquet de persil plat, 60g de feta, 1 cs de graines de sésame, sel, poivre du moulin et huile d'olive. 

    Peler la betterave, la laver et l'émincer finement à l'aide d'une mandoline. Disposer les morceaux dans un plat creux, réserver. 

    Peler la pomme et la couper en morceaux réguliers. Emietter grossièrement la feta. 

    Emulsionner l'huile d'olive avec le sel, le poivre et les graines de sésame. 

    Equeutter le persil et émincer grossièrement les feuilles. 

    Disposer la pomme et la feta sur les tranches de betterave, verser l'huile d'olive de façon uniforme, ajouter le persil et déguster de suite ! 

     


              Vacances Propres : 40 ans au service de l'environnement des sites de villégiatures        
    Hier soir, l'assistance était nombreuse pour fêter les 40 ans de l'association créée en 1970 par Antoine Riboud. Les entreprises partenaires de l'association ont renouvelé de manière forte leur soutien aux actions menées par l'association sur le terrain.

    • Franck Riboud, Président de Danone a déclaré son attachement à cette association qui année après année a réussi à faire « du Geste Propre - Geste de Tri », les bons gestes pour préserver les sites de villégiatures. Eco-Emballages, société fondée par Danone en 1992, salue elle aussi les actions de tri et de recyclage entrepris depuis 15 ans avec Vacances Propres. Son Président Philippe-Loïc Jacob renouvelle non seulement son engagement vis-à-vis de l'association mais promet de l'accroitre dans les années à venir.

    • Jacques de Pastors, vice-président de l'association insiste sur le maillage et les partenariats qu'ils soient avec les entreprises, les collectivités territoriales, les médias (affichage, radio , presse, télévision, web). Le succès de Vacances Propres est bien celui de tous, de la volonté d'agir tous ensemble pour l'environnement et les sites de vacances.

    • La mer et les ports de plaisance : « A bord comme à la maison »
    Catherine Chabaud, navigatrice, intervenant à cette conférence, note toute l'importance de l'étude sur les éco emballages, emballages bio dégradables, afin de lutter contre les déchets trop souvent rencontrés en pleine mer. « Pour la plaisance propre il faut mobiliser les capitaineries bien sûr, mais aussi les constructeurs de bateaux de plaisance afin d'intégrer la gestion des déchets et leur optimisation.»
    Jean-François Molle, Président de Vacances Propres annonce alors le nom des 2 ports qui cet été testeront une distribution de sacs Vacances Propres adaptés à l'habitacle restreint des bateaux, Saint Vaast la Hougue dans le Cotentin et Bonifacio en Corse.

    • Le développement international
    Le savoir-faire de Vacances Propres peut être développé là où les entreprises partenaires sont présentes. Danone et Procter&Gamble, sous le pilotage de Marc Alias, Directeur des relations extérieures France et du développement Durable Europe de l'Ouest de Procter&Gamble, vont tester cette démarche au Portugal.

    • Les parcs naturels régionaux :
    Didier Houi, Directeur de l'agence pour l'Environnement de Midi Pyrénées, présent à cette soirée, témoigne de son soutien à l'association avec laquelle il travaille depuis de longues années (les étapes du Tour de France en Midi Pyrénées, des dizaine d'animations de tri chaque été) et testera pour la première dans les mois à venir la mise place de collecteurs et de sacs Vacances Propres aux entrées du parc régional de l'Ariège.

    En conclusion Jacques Pélissard, Président de l'association des Maires de France note la progression du nombre de communes équipées, d'une poignée en 1970, elles sont à présent plus de 2000.
    « La pérennité de l'association, les liens solides et confiants établis, font de Vacances Propres un partenaire à l'écoute des besoins des communes, réactif à leurs demandes, œuvrant pour l'environnement et la préservation des sites de vacances. »

    « Nous n'héritons pas la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants » Antoine de Saint-Exupéry, tel est le crédo de Vacances Propres.


    Vacances Propres
    Josiane Viguier
    01 44 51 05 40
    vacances.propres@orange.fr

    Stratégies Durables
    Relations presse
    Corinne Joiris
    01 39 07 43 75 /06 09 23 23 82
    cjoiris@strategiesdurables.com


    • Les entreprises partenaires
    ECO EMBALLAGES - DANONE - EVIAN - ARCELOR MITTAL - ADELPHE - L'OREAL BALLPACKAGING - COCA COLA - GARNIER - VOLVIC - PROCTER&GAMBLE - LU - PERRIER - VITTEL - TOTAL PETROCHEMICALS - BRASSERIES HEINEKEN - NESTLEWATERS et tout dernièrement ELIPSO (les entreprises de l'emballage plastique et souple)


    --
    Contact Presse:
    Vacances Propres
    Corinne Joiris


    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=54607


    --

    Communiqué envoyé le 27.05.2010 15:37:49 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              ENERGIE SHOP DISTRIBUE LES TUBES D'ECLAIRAGE A LED, LEDMASTER        
    Pour les entreprises, engager une démarche de développement durable signifie rechercher une performance non seulement financière, mais aussi sociale et environnementale : c'est ce qu'on appelle la responsabilité sociale.

    Pour ce faire, Energie-shop.fr vous propose :
    La nouvelle gamme des tubes d'éclairage LEDMASTER, qui procure un mode d'éclairage plus économe, tout en étant plus efficace et plus respectueux de l'environnement et de la santé des utilisateurs.

    Utilisant la technologie des diodes électroluminescentes (ou LED), découverte dans les années 1960 aux États-Unis, les tubes d'éclairage LEDMASTER permettent d'économiser jusqu'à 60% de la facture énergétique, tout en diffusant une lumière plus saine et durable que les tubes fluorescents classiques.

    Moins de consommation
    Les tubes LEDMASTER consomment jusqu'à 65% moins d'électricité que les tubes fluorescents classiques, à luminescence égale.
    C'est en grande partie grâce à leur rendement. L'électroluminescence est l'aboutissement de 150 ans de recherches afin que chaque watt consommé produise plus de lumière et moins de chaleur.

    Chaque année, les tubes LEDMASTER permettent d'économiser 1 tonne de rejet de CO2 pour 300 m2 de bureaux en consommation directe (hors économies de maintenance et de traitement des déchets). Un avantage concret pour les entreprises à l'heure des bilans carbone.

    Moins de maintenance
    Pour les entreprises européennes qui connaissent des frais de main d'œuvre élevés, la réduction de la maintenance dans leurs frais de structure est devenue un véritable enjeu financier.

    Utiliser LEDMASTER c'est réduire la maintenance :
    - Inutilité du ballast et du starter (moins de stockage)
    - Durée de vie multipliée par 5 (marginalisation des frais de remplacement)
    - Corps bi-matière polycarbonate et aluminium incassable
    - Simplification du traitement des tube usés (absence de composants toxiques)

    Moins de déchets
    De l'éclairage propre
    Choisir les tubes LEDMASTER au lieu des tubes classiques, c'est d'abord réduire les volumes de déchets de 83%.
    De plus, les tubes fluorescents sont difficiles à recycler (fragilité du verre, présence de Mercure dans le tube), et nécessitent un traitement différencié en déchetterie.
    Les tubes LEDMASTER ne contiennent ni mercure, ni métaux lourds.
    Ils ont une structure bi-matière en Polycarbonate + Aluminium. Le polycarbonate, caractérisé par son innocuité physiologique, est 250 fois plus résistant que le verre, et recyclable à 100%. Quant à l'aluminium, il est connu pour être recyclable à l'infini grâce à une filière dynamique qui traite 45,000 tonnes par an.
    Les diodes électroluminescentes sont elles aussi recyclables, et leur généralisation va créer une industrie dédiée pour leur collecte et leur retraitement.

    Moins de nuisances
    Les tubes fluorescents classiques sont réputés affecter la santé humaine, en raison de leur effet de scintillement (flicker) qui agit directement sur la pupille (migraines, troubles de la vision, etc.).
    Les ballasts électroniques, nécessaires aux tubes fluorescents émettent des ondes radio, pouvant provoquer des affections neurologiques (vertiges, fatigue, dépression, épilepsie).
    La technologie de l'électroluminescence élimine ces effets nocifs. Comme on le voit sur ce film, en procurant une lumière nette et stable, LEDMASTER garantit un environnement de travail sain et apaisé.

    Moins de dépenses
    Un équipement amortissable et rentable
    La durée de vie exceptionnelle des équipements LEDMASTER et leur sobriété énergétique en font un équipement idéalement amortissable pour les entreprises.
    Dans un environnement de bureaux, le remplacement de 100 tubes fluorescents de 1,20 m par des tubes LEDMASTER permet d'économiser 6500 Euros sur la facture d'électricité (calculé sur la durée de vie du tube LEDMASTER), soit près de 4 tonnes en équivalent CO2.

    Venez les découvrir sur notre site Energie-shop.fr, parmi de nombreux autres articles liés aux économies d'énergie et au développement durable, à la page suivante :

    http://www.energie-shop.fr/professionnels-tubes-led-c-95_110.html

    www.energie-shop.fr
    La boutique des économies d'énergie et du développement durable
    09 72 12 68 90

    --
    Contact Presse:
    APPY DIFFUSION
    Alain PETIOT
    0972126890
    http://www.energie-shop.fr
    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=25156


    --

    Communiqué envoyé le 27.05.2010 15:35:39 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              Journées de la Montagne Rhône-Alpes 4 au 6 juin 2010        
    Les Accompagnateurs en Montagne, en lien avec Mountain Wilderness France, proposent 46 promenades et randonnées familiales à la journée du vendredi 4 au dimanche 6 juin 2010 sur les 8 départements rhônalpins.
    Les Accompagnateurs en Montagne, professionnels de la randonnée en montagne sont 1.500 à être implantés en région. Une trentaine d'entre eux encadreront et animeront des petits groupes de 12 personnes au plus sur des itinéraires aux fortes thématiques et dont les points de départ et d'arrivée sont accessibles en transports en commun publics.

    Leur démarche est de démontrer que la randonnée en montagne est une activité accessible au plus grand nombre dès lors que des professionnels en assurent la gestion et placent la sortie dans une perspective de découverte et de compréhension des milieux d'altitude. Ces activités s'adressent donc aux rhônalpins pour les inciter à renouer tout au long de l'année avec ce loisir montagnard doux et de proximité : la randonnée en montagne.

    Des thématiques fortes, naturalistes et patrimoniales, sont proposées pour découvrir, comprendre et ainsi mieux apprécier et respecter le milieu montagnard : « faune, flore, lacs et tourbières, entomologie, géologie, milieux forestiers, patrimoines de montagne… ». Ces sorties se veulent adaptées aux attentes de chacun. Elles permettront de poser toutes les questions relatives à l'équipement personnel, à la sécurité en montagne, au respect du milieu … Ces balades, conviviales et interactives, promettent d'être passionnantes, enrichissantes et fortes de valeurs.

    Les sites des randonnées sont répartis sur l'ensemble des massifs, et principalement orientés vers les espaces naturels : parcs nationaux, parcs naturels régionaux, réserves … où l'homme vit en rapport étroit avec la nature.

    Toutes les randonnées sont accessibles en transports en commun : T.E.R. et ou autobus. Il s'agit, en coordination avec l'association Mountain Wilderness France, de prouver que l'on peut se rendre en montagne autrement qu'en voiture, en limitant ainsi son empreinte environnementale. Il est ainsi possible de voyager en sécurité et sans fatigue, afin de profiter pleinement de sa journée. Ces facilités en termes de transports ont pour but d'inciter tous les participants, grâce aux conseils méthodologiques de Mountain Wilderness, à renouer avec les mobilités douces.

    Des petits producteurs locaux (fromages, charcuteries …) ont été identifiés pour toutes les sorties permettant de constituer localement la base de son pique-nique, rapporter chez soi des produits de qualité des terroirs en filière courte et soutenir l'économie locale des villages montagnards.

    Les Journées de la Montagne en Rhône-Alpes sont financièrement accessibles aux plus larges publics. Grâce au soutien de la Région Rhône-Alpes, le tarif est symboliquement fixé à 1 Euro par personne (pour une prestation « journée » dont la tarification courante en région s'établit entre 20 et 25 Euros tout au long de l'année).

    Informations, fiches descriptives et techniques des activités, préinscriptions en ligne sur www.randonnee.org

    Contacts :
    - Les Accompagnateurs en Montagne, Maison des Parcs et de la Montagne, 256, rue de la République, 73000 Chambéry. Service de presse Audrey LEGRAND presse@lesaem.org 04 79 70 41 59, conseiller technique Eric DAVID aram.rhonealpes@lesaem.org 06 87 85 05 29 – www.lesaem.org et http://rhonealpes.lesaem.org
    - Mountain Wilderness France, Maison de la Nature et de l'Environnement de l'Isère, 5, place Bir Hakeim, 38000 Grenoble. Aurélien DAUTREY ad@mountainwilderness.fr 04 76 01 89 08 et www.mountainwilderness.fr

    --
    Contact Presse:
    Les Accompagnateurs en Montagne
    Chargé de mission Rhône-Alpes DAVID Eric
    06 87 85 05 29
    www.randonnee.org
    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=54594


    --

    Communiqué envoyé le 26.05.2010 12:59:48 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              Journée technique sur la qualité de l'eau à SARLAT (24), le 28 mai 2010        
    La section régionale sud-ouest de l'Association Scientifique et Technique pour l'Eau et l'Environnement (ASTEE), organise une journée le 28 mai 2010 sur le thème «Substances dangereuses, prioritaires, émergentes et autres perturbateurs : quelle eau pour demain ?». Cette conférence animée par Annette Laigneau, accueillera Martine Vuillerme - Présidente de la commission Eau Potable - et Daniel Villessot - Président de la commission Assainissement de l'ASTEE.

    Les contaminants de l'eau sont nombreux et 85% des pollutions d'origine humaine et industrielle sont déversés sans aucune épuration. Qu'en est-il de la qualité de l'eau en France aujourd'hui ? Quels impacts des substances sur le milieu naturel ? Quelles sont les actions des autorités sanitaires ainsi que celles des collectivités ? Autant de questions qui feront l'objet de cette conférence.

    De nombreuses personnalités interviendront lors de cette journée :

    - Accueil par Jean-Jacques de Peretti, Maire de Sarlat.
    - Mario Nichelatti – DREAL Midi Pyrénées, sur la recherche de substances dangereuses dans l'environnement.
    - Marina Coquery – CEMAGREF, sur la Directive REACH et ses enjeux pour l'industrie (programme RSDE) et les collectivités (programme AMPERE).
    - Philippe Bréant - VÉOLIA ENVIRONNEMENT : Quel impact sur l'efficacité du traitement de l'eau potable ?
    - Samuel Martin - CIRSEE : Quelles conséquences sur le service assainissement ?

    Lieu de la conférence :
    Ancien Évêché,
    Rue de Tourny
    24200 SARLAT

    Pour en savoir plus sur le programme et pour vous inscrire à cette journée technique, connectez-vous sur le lien :

    http://www.astee.org/agenda/fichiers/20100528programme.pdf


    A propos de l'Astee

    L'ASTEE, Association Scientifique et Technique pour l'Eau et l'Environnement, rassemble experts, chercheurs, scientifiques, praticiens, mais également représentants des ministères et des organisations publiques et privées qui interviennent dans les différents secteurs de l'environnement.

    Grâce à son réseau de 11 sections régionales, l'Astee organise des journées techniques qui se déroulent pendant toute l'année, dans l'ensemble de la France. Le but de ces journées techniques est d'apporter conseils et aide à la décision aux différents acteurs de la protection de l'environnement et du développement durable, notamment aux élus locaux des communes urbaines et rurales de toutes tailles.

    Les domaines couverts portent principalement sur l'eau potable, l'assainissement, les milieux aquatiques, les déchets, la qualité de l'air, les nuisances sonores et les ressources énergétiques.


    Contacts presse

    Astee
    François Mauvais
    Tél : 01 53 70 13 56
    francois.mauvais@astee.org

    Agence DM&A
    Danièle Meunier
    Tél : 01 30 70 68 89
    agencedma@wanadoo.fr

    --
    Contact Presse:
    ASTEE
    Catherine PINOTEAU
    01 30 70 68 89
    www.astee.org
    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=51082


    --

    Communiqué envoyé le 26.05.2010 10:53:34 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              AMPOULES-DISCOUNT le spécialiste de l'éclairage à Leds        
    Créée au début 2009 le site http://www.ampoules-discount.fr à apporté dans le domaine de l'éclairage à Leds tout une gamme spécialement adaptée pour l'éclairage publique et/professionnel.

    Fort d'une expérience de terrain, les hommes qui composent ampoules-discount ont à coeur de participer activement à la préservation de l'environnement.

    Dès l'arrivée du site http://www.ampoules-discount.fr sur le net, nous avons permis à de nombreux particuliers d'acceder à cette technologie.

    Notre devise, pourquoi acheter plus cher ailleurs un produit équivalent, sous pretexte que cette technologie est innovante ?

    Depuis le début 2010, ampoules-discount dispose d'un atelier de réparation afin d'assurer un SAV de qualité pour l'ensemble de ses clients.

    Ainsi, désormai, l'ensemble de la gamme d'éclairage proposée par ampoules-discount bénéficie d'une garantie exclusive allant de 1 à 10 ans selon le produit.

    Ainsi, tous ensemble nous disons stop aux gaspillage puisque les ampoules à leds sont à ce jours les seules ampoules réparables.

    Faire appel à http://www.ampoules-discount.fr c'est faire le choix d'un vrai spécialiste formé pour vous apporter la solution la mieux adapté en matière de réduction énergétique.

    Découvrez dès présent les tarifs les plus bas du net et profitez des tarifs direct importateur sur :

    htpp://www.ampoules-discount.fr

    --
    Contact Presse:
    Lights-Energie-Distribution
    alain comman
    0483735030
    http://www.ampoules-discount.fr
    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=54477


    --

    Communiqué envoyé le 22.05.2010 13:46:34 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              Une ampoule à led avec un éclairage sur 360°        
    Le site http://www.ampoule-leds.fr vous invite à découvrir de véritables éclairages à led grâce aux ampoules led offrant un éclairage sur 360°.

    Leader sur le marché, la société fut la première à proposer en France des ampoules led offrant un éclairage led sur 360° et ce dès 2007.
    Aujourd'hui le site dispose d'une gamme très étendue allant de 48 à 172 led pour vous offrir une puissance lumineuse de 30 à 70w réel.

    Le site propose de surcroit des températures de couleur très appréciables, la technologie est suffisamment mature pour passer aux ampoules à led.
    Faites un geste pour la planète vous aussi en adoptant l'éclairage led.

    --
    Contact Presse:
    Sarl Ampoule-leds.fr
    Franck webmaster
    0384406861
    http://www.ampoule-leds.fr
    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=52853


    --

    Communiqué envoyé le 22.05.2010 11:08:04 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              Les TPE-PME et le développement durable        
    Communique de presse
    Les TPE-PME et le développement durable
    Etude réalisée par Pixmania-PRO.com et Axiatel.com


    Courbevoie, le 18/05/2010 – Pixmania-PRO.com et Axiatel.com, deux acteurs majeurs de la vente en ligne pour les professionnels, dévoilent les résultats de l'étude menée auprès de leurs clients concernant le développement durable.
    Cette étude révèle que si la grande majorité des entreprises se sent impliquée, ce sont les petites entreprises qui sont les plus sensibilisées.
    Les actions les plus couramment mises en place concernent le volet écologique du développement durable. Cependant, les entreprises privilégient les actions qui n'induisent pas de coûts à la mise en place.

    Les entreprises de moins de 10 salariés sont plus concernées par le développement durable
    Si plus de 85% des entreprises se sentent impliquées dans les enjeux du développement durable, ce sont les entreprises de moins de 10 salariés, qui sont les plus sensibilisées. 68,4% des entreprises de 1 à 10 salariés contre seulement 11,4% des entreprises de 11 à 50 salariés se sentent impliquées.
    Ce sont aussi les entreprises de moins de 10 salariés qui mettent en place le plus d'actions en faveur du développement durable : 58% d'entre elles recyclent les déchets contre 9,8% pour les entreprises de 11 à 50 salariés.

    Le développement durable, un moyen d'anticiper les enjeux de demain
    68,2% des entreprises impliquées pensent que le développement durable est un moyen d'anticiper les enjeux de demain pour pérenniser l'entreprise. Parmi les autres éléments déclencheurs : communiquer une valeur ajoutée auprès de ses clients (44,2%), se positionner sur de nouveaux marchés (44,1%) et motiver et fidéliser ses salariés (19,5%).
    Les entreprises qui ne se sentent pas impliquées dans le développement durable estiment ne pas être assez renseignées sur le sujet pour 41% d'entre elles ou que c'est un effet de mode pour 24,1%.

    Le recyclage des déchets et la réduction des pollutions sont les deux actions majeures mises en place par les entreprises
    72,9% des entreprises ont mis en place des actions de recyclage des déchets dans leur entreprise, 59% des actions pour réduire les pollutions et 38,9% des actions de sensibilisation. Seules 5,6% d'entre elles ont mis en place des actions de mécénat et 9,2% des ressources humaines en interne avec un temps de travail dédié sur ces thématiques de développement durable, au sein de l'entreprise.
    Par ailleurs, quand on leur demande si elles recyclent leurs produits en fin de vie, 37,5% affirment le faire fréquemment, 28% systématiquement et 24,8% occasionnellement. Seules 9,8% des entreprises ne recyclent pas leurs produits en fin de vie. Les actions de sensibilisation au recyclage semblent avoir porté leurs fruits et être arrivées au cœur des entreprises en tant qu'actions majeures et stratégiques. Ceci est un bon point pour les entreprises.

    Près de 50% des clients pensent encore que le matériel écologique est plus cher
    48,1% des entreprises interrogées affirment que le matériel écologique est plus cher que les produits « classiques ». L'impact économique dans le choix de matériel écologique est un élément déterminant dans l'achat de matériels pour les entreprises. Ainsi, les TPE-PME ont du mal à consacrer un budget pour des actions en faveur du développement durable, seules les actions qui n'induisent pas de dépenses sont privilégiées (recyclage des déchets, réduction des pollutions).
    Les petites entreprises se démarquent encore sur les problématiques de coût puisque 40% d'entre elles ne souhaitent pas échanger leur matériel pour des raisons de coûts.

    La limitation de la consommation d'énergie, la réduction de l'impression et le tri sélectif sont les 3 principaux gestes écolos au bureau
    Parmi les principaux gestes en faveur du respect de l'environnement mis en place au sein des entreprises, on retrouve : la limitation de la consommation d'énergie (86,4%), l'impression raisonnée (80,7%) et le tri sélectif (80,4%).
    Elles adoptent aussi une démarche éco-citoyenne lors de leurs achats de matériels informatiques ou fournitures. Elles prennent principalement en considération la consommation énergétique du produit (60,3%), la possibilité de recycler les anciens produits (54,9%) et l'existence d'un label écologique (33,4%).
    Pour finir, sur le volet écologique, on retiendra que les entreprises sont plutôt sensibles aux campagnes de communication à destination du grand public. En effet, quand on leur demande quel matériel elles seraient prêtes à échanger, elles répondent tout d'abord les lampes/ampoules (68,2%), les imprimantes (48,6%), les écrans d'ordinateur (27,6%), les machines de fax (27,4%)… Quand on sait que nous assistons au retrait progressif des ampoules à incandescence au profit des LED et qu'une communication importante est faite pour recycler les ampoules usagées, on comprend mieux ce résultat.

    Méthodologie
    Etude « Evolution du comportement d'achat des TPE-PME en considération des enjeux du développement durable », menée du 25 février au 31 mars 2010 auprès des clients français actifs de Pixmania-PRO.com et Axiatel.com. Les entreprises ciblées : de 1 à 50 salariés. 42 500 personnes interrogées, 2042 répondants. 15 questions : ouvertes, fermées, mono et multi-choix.

    A propos du Groupe AXIALYS
    Fondé en 1999, Axialys est leader des services télécoms aux entreprises. Opérateur Télécom agréé par l'ARCEP, Axialys détient ses propres ressources télécoms et dispose d'installations ultra modernes. Nous consacrons une part importante de nos revenus à la R&D.
    Fin octobre 2008, Axialys lance la première plate-forme de vente en ligne de solutions télécoms : www.axiatel.com
    Axialys connaît aujourd'hui un développement important en direction des TPE-PME. Le groupe dispose d'une large gamme de solutions télécoms à destination des petites entreprises : Conference call, standard vocal virtuel, Fax par mail, webcall back…
    Axialys a historiquement construit sa notoriété en étant le prestataire de services Télécoms de grands groupes français et européens. Des clients comme EDF, Arcelor Mittal, L'Oreal, Accor, TF1, Danone, Nestlé, Conforama, Seloger, Le Monde, Pixmania, ou encore l'Armée de Terre lui font confiance.
    Le groupe compte près de 20 000 clients et a réalisé un chiffre d'affaires de 12,5 millions d'euros en 2009.

    A propos de Pixmania-PRO.com
    Crée en 2004, PIXmania-PRO est né de la volonté du Groupe Pixmania de répondre aux besoins spécifiques des entreprises et des professionnels en matériels électroniques grand public, informatiques, bureautiques et culturels dans le cadre de leur activité.
    Présent dans 23 pays européens, PIXmania-PRO s'est rapidement imposé comme le premier site d'e-commerce européen.
    En complément de son activité de vente de produits High Tech aux entreprises de toute taille, le site a développé un service de dropshipment permettant aux professionnels de vendre les produits de PIXmania-PRO sur leur site Internet et d'assurer la livraison aux clients finaux de ces derniers partout en Europe, en marque blanche.
    Filiale du Groupe Pixmania, leader européen du e-commerce, la marque bénéficie des synergies et forces de sa maison mère : un catalogue de 45.000 références, une présence paneuropéenne, la sécurisation des transactions et des données, une centrale logistique performante de 50.000m², etc

    Contact presse Groupe AXIALYS :
    Cécile AMAR / 01 70 200 218
    camar@axialys.com

    Contact presse Groupe Pixmania
    Alexandra CAZARD / 01.46.21.80.97 alexandra.cazard@iriscomm.fr


    --
    Contact Presse:
    Axialys - Pixmaniapro.com
    Cécile Amar

    http://www.axialys.com
    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=52871


    --

    Communiqué envoyé le 18.05.2010 17:20:51 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              Suntech Power LTD. confie ses relations media à Valeur D'image        
    SUNTECH POWER fait partie des pionniers de l'énergie solaire. Cette entreprise au rayonnement mondial, fondée par le Dr. Zhengrong Shi en 2001, homme visionnaire qui a très tôt identifié le soleil comme l'un des piliers de l'avenir énergétique mondial, se positionne aujourd'hui comme le leader mondial dans le domaine des modules photovoltaïques. Les modules SUNTECH occupent aujourd'hui une place prépondérante en France, où la demande est croissante en matière d'énergie solaire. Si le siège social de l'entreprise et son centre de R & D sont basés à Wuxi, en Chine, SUNTECH POWER s'est largement engagé dans une démarche de proximité avec les grossistes français et ses clients finaux. Elle a décidé de confier ses relations médias et son support évènementiel pour la France à Valeur D'image, qui renforce ainsi son pôle développement durable avec une référence prestigieuse.

    Depuis le 1er Mai 2010, Valeur D'image s'attache donc à valoriser la marque SUNTECH à travers les médias français. C'est le profil d'agence à taille humaine, proche de ses clients, et son expérience en matière de développement durable et d'énergies nouvelles qui a notamment convaincu SUNTECH de lui confier la montée en puissance de sa notoriété sur la France. Au-delà des relations avec la presse, l'équipe de Valeur D'image a également pour mission d'apporter son soutien aux actions de relations publiques de SUNTECH POWER en France. Le premier opus de cette coopération sera le lien avec les journalistes français sur le salon INTERSOLAR 2010 à Münich, du 9 au 11 Juin 2010, qui sera suivi par l'inauguration des bureaux français de SUNTECH POWER, basés à Montbonnot (Isère).

    A noter que Valeur D'image compte parmi ses références des entités telles que EO2, groupe industriel français leader de l'énergie biomasse, et CORIANCE – Groupe A2A, acteur majeur dans le domaine des réseaux de chaleur et froids urbains.

    Pour Virginie Debuisson, dirigeante et fondatrice de Valeur D'image : « Nous sommes fiers de compter SUNTECH POWER INTERNATIONAL LTD. parmi nos clients, et aurons grand plaisir à les représenter en France, car il s'agit d'une entreprise dont l'histoire illustre parfaitement le changement qui doit s'opérer pour l'avenir. Nous partageons avec l'équipe de SUNTECH des valeurs fortes, et une volonté profonde de nous engager sur la voie d'un développement durable où les enjeux sociaux, économiques et environnementaux trouveront de vraies réponses. »


    --
    Contact Presse:
    Valeur D'image
    Clara BLAISE
    0476709363
    www.valeurdimage.com
    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=54332


    --

    Communiqué envoyé le 18.05.2010 16:25:07 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              Aquasource (Degrémont S.A) nomme Eric Dehouck en tant que Directeur Général        
    Aquasource, leader mondial en Ultrafiltration, filiale du Groupe Degrémont S.A, nomme Eric Dehouck au poste de Directeur General (COO)

    Agé de 33 ans, Eric Dehouck, diplômé des Arts et Métiers et de HEC, a occupé diverses fonctions au sein du Groupe Degrémont notamment dans les filiales Infilco aux USA, Anderson Water System au Canada, et au siège de Degrémont, où il a largement participé à leur croissance commerciale.

    Fort de ses précédents succès et de son expertise internationale des problématiques et enjeux des marchés, Eric Dehouck entend rapprocher encore davantage les pôles ventes et marketing afin de poursuivre la croissance de Aquasource notamment en Europe et en Asie , « Aquasource vise deux objectifs fondamentaux : premièrement, renforcer la sacrosainte Coût/Qualité/Livraison garante de notre compétitivité sur le marché et deuxièmement, poursuivre notre croissance en plaçant les besoins et attentes de nos clients au cœur de notre stratégie » déclare t-il.

    A propos de Aquasource
    Pionnier de l'ultrafiltration Aquasource, filiale du groupe Degrémont (SUEZ ENVIRONNEMENT), participe activement aux avancées technologiques du secteur en plaçant les problématiques industrielles et environnementales au cœur de ses préoccupations. Son laboratoire de recherche développe des solutions d'ultrafiltration innovantes, performantes et écologiques pour le traitement des eaux potables, des eaux industrielles ou le recyclage des eaux. Les usines de traitement utilisant les membranes Aquasource sont installées dans plus de 25 pays dans le monde répartis sur plus de 260 sites. www.aquasource.com


    --
    Contact Presse:
    NKL Conseil
    Nathalie Kanaf
    06 03 98 19 41

    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=54325


    --

    Communiqué envoyé le 18.05.2010 15:29:55 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              Auto entrepreneur - Le nettoyage à vapeur des véhicules...        
    Aujourd'hui, de nombreuses personnes se lancent en "Auto-entrepreneur" dans le nettoyage propre et ecologique des véhicules, bateaux, cuisines de restaurants
    Ainsi,ceprop.fr commercialise un nettoyeur vapeur professionnel à un prix hyper compétitif.
    Avec ce nettoyeur à vapeur professionnel, il est possible de dégraisser et de désinfecter des objets ou des surfaces d'une manière écologique et définitive. C'est un nettoyeur vapeur professionnel "multi usage".
    Le nettoyeur vapeur pro LAVOR est composé d'un générateur vapeur électrique qui développe une vapeur sèche à une pression de 6 bars et une température de 160°C. La saleté est aspirée à l'intérieur d'un réservoir intégré à la machine.
    Ce nettoyeur vapeur pro Lavor est particulièrement adapté pour l'industrie alimentaire, pharmaceutique et mécanique, pour les véhicules, les hôpitaux et organismes sanitaires...

    Une vidéo de démonstration est consultable sur le site internet de ceprop.fr, de plus le manuel d'utilisation est téléchargeable sur notre site internet.
    Le tarif actuel est de 1095 € HT + port.
    Il est possible d'obtenir un paiement en 3 X sans frais.
    Fort du succés de notre nettoyeur vapeur (plusieurs ventes par semaine) nous sommes heureux de vous faire profiter de cette offre (valable jusqu'à fin juin)

    --
    Contact Presse:
    ceprop.fr
    François ceprop.fr
    0545924384
    www.ceprop.fr
    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=54307


    --

    Communiqué envoyé le 17.05.2010 22:10:00 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              Inauguration du système anti-crue de l’AFD        
    Les inondations sont fréquentes en France, c'est d'ailleurs selon le Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de l'Aménagement du territoire, le premier risque naturel sur le territoire : 8 000 communes, plus de 20 000 km² et près de 4,5 millions de français y sont exposés, comme nous l'a récemment rappelé la tragique tempête Xynthia
    Comme de nombreuses villes, Paris est exposée aux crues du fleuve qui la traverse : la Seine. En 1910, la ville connait d'ailleurs l'une des plus importantes inondations de son histoire.


    Paris, ville inondable

    Le 28 janvier 1910, la Seine en crue, depuis une dizaine de jours, fait connaitre à Paris l'une des plus importantes inondations de son histoire. Le fleuve débite à 2 400 m3/s, l'eau atteint 8,62 mètres sur l'échelle hydrométrique du pont d'Austerlitz et le débordement est tel que la décrue prendra plus d'un mois.
    Les dommages sont particulièrement importants : la moitié de la ville est inondée, 20 000 parisiens sont sinistrés, les dommages sont estimés pour le département de la Seine (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) à 17 milliards d'euros et l'économie régionale est fortement perturbée en raison de la paralysie des usines, entreprises et commerces.
    A l'époque déjà, la crue est qualifiée de centennale.

    Une étude menée par la DIREN (Direction Régionale de l'Environnement), en 1998, a évalué qu'une crue semblable à celle de 1910 engendrerait désormais plus de 12 milliards d'Euros de dégâts en région Ile-de-France dans l'état actuel d'urbanisation du lit majeur de la Seine. Or, une telle crue aurait chaque hiver, 1 chance sur 100 de se reproduire…


    Le siège de l'AFD : un batiment particulièrement exposé au risque innondation

    L'AFD (Agence Française de Développement), en charge de financer, par des prêts à long terme et/ou des subventions, le développement économique et social de près de 80 pays en voie de développement et des Collectivités d'Outre Mer, dispose d'un siège situé 5 rue Roland Barthes dans le 12ème arrondissement de Paris. Situé entre la rue de Rambouillet, la rue Roland Barthes et la place Henry Frenay (bâtiment adossé à la Gare de Lyon), cet immeuble de bureaux est distant du lit de la Seine d'environ 400 mètres, et se trouve dans une zone où, selon le PPRI (Plan de Prévention du Risque Inondations) de Paris, la hauteur d'eau serait de 34,70 mètres en cas de crue centennale.

    Occupant une surface au sol de 4 620 m², le bâtiment est composé de 7 étages et d'un sous-sol : un niveau de locaux techniques et 3 niveaux de parkings souterrains.
    En cas d'inondation de type 1910, le rez-de-chaussée serait envahit par 58 cm d'eau et les sous sols noyés. Quant au point le plus bas de la voirie autour du bâtiment, situé à l'angle de la rue de Rambouillet et de la rue de Châlon, la hauteur d'eau maximum y atteindrait 1,64 m.

    Pour préserver les équipements et faciliter la reprise d'exploitation suite à une crue, l'AFD a souhaité se doter d'une protection périmétrique amovible extérieure. Après étude, c'est le K-system d'ESTHI qui a été retenu.


    Le K-System, une protection efficace et simple de mise en oeuvre

    Pour protéger son bâtiment inondable sur 3 faces (la partie Sud - Ouest de l'édifice - rue de Châlon - n'est pas exposé aux crues en raison de l'existence d'un voile béton entre la Gare de Lyon et l'AFD), l'AFD et son AMOA (Assistance à Maitrise d'Ouvrage), EXAMO, ont retenu la solution proposée par la société ESTHI.

    La protection périmétrique ESTHI est robuste (en aluminium extrudé) et réutilisable à chaque menace d'inondation.
    Mais cette solution présente surtout l'avantage de ne nécessiter aucuns travaux de voirie (pas de travaux de génie civil, pas besoin de constructions et d'adaptations de sols au préalable, absence de rails au sol…). Il n'a donc pas été nécessaire de demander d'Instruction Technique de Voirie, obligatoire lorsque l'on creuse les trottoirs parisiens en raison de l'importance du réseau souterrain.

    La solution ESTHI installée se décompose en 2 parties :
    • La mise en place d'un système anti-crue démontable et mobile K-system pour le reste de la zone à protéger. Constitué de poutres horizontales et étanches en aluminium extrudé et de glissières inclinées, le K-system est autobloquant et évite le coulage de fondations. Le système forme un angle à 45° avec le sol : l'eau exerce une charge sur la surface inclinée, le poids de l'eau stabilise la barrière et l'immobilise au sol. D'une longueur de 300 mètres, le K-system mis en place devant l'AFD est d'ailleurs le plus grand jamais installé. Toutefois, ce type de protection inclinée est limité à une hauteur de protection d'1.30m.
    • L'installation d'un mur de batardeaux aluminium ancrés par des poteaux en applique dans le sous bassement du bâtiment pour la zone où la hauteur d'eau attendue en cas de crue est la plus haute (rue de Rambouillet : 1,65 mètres). Les poteaux aluminium sont fixés, au moment de la crue, sur la façade de l'AFD à l'aide de chevilles pré-installées.

    L'ensemble de cette protection démontable est facilement stockable et facile à mettre en place même dans l'urgence. L'AFD stocke sur racks spéciaux au 4ème sous-sol l'ensemble des éléments de la barrière qui en cas de crue de la Seine est monté en 1 journée par 6 personnes.

    Une fois la protection montée, le bâtiment de l'AFD est complètement protégé des crues centennales éventuelles et de leurs dommages. L'édifice et ses équipements ne sont pas endommagés (pas de changement de moquette, de remplacement des installations électriques…) et la reprise de l'exploitation peut intervenir très rapidement après la crue.



    ESTHI
    3 rue Christine - 95160 Montmorency
    Tel: 01.34.12.85.15 - www.esthifrance.com


    --
    Contact Presse:
    TARA

    01 49 30 10 70

    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=7716


    --

    Communiqué envoyé le 17.05.2010 14:46:56 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              La carte postale de votre été se met au vert        

    CONGRES DES 20 ANS DE L’UPCP
    LA CARTE POSTALE DE VOTRE ETE S’EST DEJA MISE AU VERT !


    L’Union Professionnelle de la Carte Postale tiendra congrès à Lille du 2 au 4 juin prochain, une occasion pour le secteur de prendre la parole avant les vacances estivales sur sa démarche en matière de développement durable


    La carte, un message toujours dans la tendance

    On présente souvent la carte postale comme désuète en l’opposant aux SMS et autres e-cards jugés plus technologiques et donc plus tendance. Que nenni ! Et si les Français ne sont pas les plus grands consommateurs de cartes en Europe (7 cartes en moyenne par habitant contre 55 en Grande-Bretagne ou aux Pays-Bas, 30 en Allemagne, ou encore 17 en Belgique), la carte reste cependant le moyen le plus utilisé (40 millions de cartes de vœux contre 11 millions de e-cards) et le plus investi émotionnellement par celui qui l’écrit et celui qui la reçoit.

    Le Congrès 2010 fêtera les vingt ans de l’UPCP, et ce sera l’occasion pour la profession de revenir sur les actions entreprises depuis deux décennies, et d’annoncer les grandes lignes de l’étude économique demandée au cabinet GfK sur l’évolution du marché en 2009.

    La carte : un message plus vert ? y’a pas !

    Les professionnels de la carte sont fiers de leur filière « verte » mobilisée pour garantir le respect de la norme REACH : l’utilisation de composants respectueux de l’environnement (papiers, encres et vernis sans solvant, piles pour les cartes musicales…), le recours à une chaîne graphique verte, une politique relative aux déchets et emballages cohérente, le recours aux CAT sont des objectifs primordiaux pour l’ensemble de la profession. Les labels FSC, imprim’vert… les partenariats avec certains organismes (ONG écologiques notamment) signent ces engagements.

    Le programme du Congrès de l’UPCP à Lille : du 2 au 4 juin

    Ce congrès fêtera les 20 ans de l’Union et présentera un état du secteur via l’étude sectorielle menée par le cabinet GfK sur 7000 points de vente.

    Enfin, le congrès réunira la profession autour d’experts pour aborder les thèmes suivants : transmission et cession d’entreprises familiales avec le concours du Conseil Syndical du Notariat, l’optimisation des chaînes graphiques grâce au numérique par l’Ecole de l’Image, la LME avec la Confédération française du Commerce Interentreprise, et enfin les labels et certifications de la profession notamment les labels « verts » seront abordés avec la Fédération de l’Imprimerie et de la Communication graphique.

    Et Olivier Draeger, Président de l’UPCP, de commenter :
    « Le congrès des professionnels de la carte qui se réunit en juin mettra en exergue le dynamisme de notre savoir-faire industriel et créatif et notre souci constant de répondre aux besoins de nos clients et notamment de leur souhait de produits durables. 20 ans de mobilisation de la profession, notre recherche permanente d’excellence et notre engagement n’en sortiront que plus patents et plus encouragés.»


    En savoir plus sur l’UPCP…

    Créée en 1990, l’UPCP, Union Professionnelle de la Carte Postale, regroupe tous les métiers de la carte et de la carte postale : éditeurs, imprimeurs et diffuseurs de cartes vues, de cartes et carnets de vœux, ainsi que emballages et papiers cadeau, bolduc, calendriers produits auxquels sont venus s’ajouter ces dernières années les stickers et produits de personnalisation.
    Cette union syndicale compte une trentaine de membres répartis sur tout le territoire national et qui représentent environ 60 % de parts de marché de la profession.
    Le secteur a réalisé un CA de 410 Millions d’euros en 2009.
    www.upcp.fr


    DOSSIER DE PRESSE SUR LES HABITUDES D ACHAT DES FRANÇAIS DISPONIBLE SUR SIMPLE DEMANDE

    Contacts Presse :
    Empresarial, Stéphanie Perrin
    empresarial@neuf.fr
    06 61 81 38 82

    UPCP
    12, rue des Pyramides
    75001 Paris
    Olivier Draeger, Président
    Laurence Lombardi, Equipe permanente
    01 42 60 40 30
    upcp@wanadoo.fr


              Ludivine Energy renforce sa position de leader en photovoltaïque et énergies renouvelables avec son kit Ultimate Solar.        
    Ludivine Energy, leader en matériel et kits photovoltaïques, propose depuis quelques mois des solutions globales dans le domaine de l'énergie solaire.

    Consciente de l'importance de préserver l'environnement et d'aider au développement de solutions dans le domaine de l'énergie renouvelable, Ludivine Energy a développé une solution clé en main, dédié aux installateurs et destinés aux particuliers : ULTIMATE SOLAR.

    Les différents fournisseurs dont les noms sont associés à cette solution complète ont répondu présents pour offrir un kit photovoltaïque utilisant une technologie de pointe à un prix très intéressant.

    Solution intégrale ULTIMATE SOLAR : une solution leader en énergie renouvelable.
    En optant pour des marques comme Schneider, Wolt Teknology et Cofam, Ludivine Energy a pu mettre en place une offre répondant aux normes de qualités européennes et alliant produits de haute qualité et services (garanties, services après-vente, etc.)

    Kit d'intégration en bac alu de Cofam Energy, panneaux Wolt Teknology équipés de cellules monocristallins dernière génération, onduleurs et boîtiers AC/DC Schneider Electric… la Solution Intégrale ULTIMATE SOLAR est une réponse efficace et accessible en terme d'offre commerciale sur un marché en plein essor.

    LA SOLUTION INTEGRALE ULTIMATESOLAR :

    • Les modules PWM-185W Wolt Teknology :
    L'ensemble du matériel proposé est conforme aux normes européennes. Intégrés sur les toits, les panneaux solaires photovoltaïques PWM-185W sont reliés à un onduleur Schneider qui délivre des tensions et des courants alternatifs à partir de la source d'énergie électrique continue.

    • Boitier SunEzy CP40 Schneider  Electric :
    Le boitier AC/DC de Schneider Electric fait partie d'une gamme destinée au marché du photovoltaïque. Le SunEzy CP40 démarre avec des tensions relativement basses, ce qui s'avère très appréciable pour sa compatibilité et les raccordements au réseau électrique EDF. La compacité de l'appareil est un grand plus.

    • Onduleur SunEzy2800 Schneider Electric :
    Les onduleurs SunEzy sont utilisés pour les installations PV connectées au réseau. Ils utilisent une technologie sans transformateur avec un rendement de conversion élevé (>96 %). Ecran à cristaux liquides (LCD), interface de communication évoluée, protection assurant la déconnexion automatique de l'onduleur, les onduleurs sont conformes à VDE 0126 et à RD 1663.

    • Système d'intégration Bac Alu Cofam Energy :
    De technique et de profil spécialement créés pour répondre aux normes d'intégration, le système breveté de Cofam Energy assure une étanchéité même à très faible pente. Solide, esthétique, avec une grande résistance aux vents (fixations mécaniques innovantes), facile à poser et durable, le bac alu Cofam répond à toutes les demandes de particuliers comme industriels.

    Avec son kit photovoltaïque Ultimate Solar, Ludivine Energy prouve sa volonté d'apporter des solutions durables et d'aider les particuliers à s'équiper d'une technologie incontournable et appréciable en matière d'écologie et de revenus supplémentaires, et les professionnels à développer leur business.

    ---
    Site web :
    www.ludivine-energy.com
    Contact et demande de renseignements :
    Ludivine Energy – 5 avenue Edouard Millaud 69290 Craponne
    Tél. : 04 72 72 92 05


    --
    Contact Presse:
    ludivine-energy
    cyril reze
    : 04 72 72 92 05
    www.ludivine-energy.com
    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=54266


    --

    Communiqué envoyé le 17.05.2010 09:08:13 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              Altadev anime trois formations aux Salon de l’Environnement et des Métiers Durables du 29 juin au 1er juillet 2010 à Paris        
    Altadev est présent sur le Salon de l'Environnement et des Métiers Durables du 29 juin au 1er juillet 2010 à Paris.
    Pour vous aider à intégrer dans votre quotidien professionnel le développement durable et la RSE, PRODURABLE dans le cadre du Salon de l'Environnement et des Métiers Durables a élaboré un programme riche et complet de 30 formations.

    Nous animons trois journées de formations :

    •Intégrer les principes du développement durable dans la gestion des RH

    •Devenir une entreprise neutre en carbone

    •Intégrer le développement durable dans la stratégie des PME

    Faites votre choix…consultez le programme et inscrivez-vous dès maintenant!

    En savoir plus : http://www.altadev.com/fr/qui-sommes-nous/actualite.html


    --
    Contact Presse:
    Altadev

    http://www.altadev.com
    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=50901


    --

    Communiqué envoyé le 11.05.2010 15:12:31 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              Le recyclage des pneus usagés, un véritable enjeu pour POPGOM.fr !        
    62 % des pneus usagés ont fini leur vie à la décharge au début des années 90. Aujourd'hui, les choses ont changé. En effet, il est interdit d'abandonner ou de brûler des pneus dans la nature. Les fabricants recyclent chaque année autant de pneus qu'ils en ont mis sur le marché l'année passée. Et les distributeurs sont tenus de reprendre gratuitement les pneumatiques usagés dans la limite des tonnages et des types de pneumatiques vendus l'année précédente.

    La majorité des pneus sont recyclés et utilisés afin d'élaborer des garnitures de freins, des isolants, des tapis roulants, des adhésifs... Le caoutchouc permet également de sécuriser les espaces de jeux des enfants ou des terrains de sport. Belle reconversion non ?

    L'application du code de l'environnement se traduit désormais par une éco-taxe sur chaque pneu neuf acheté. Cette contribution varie selon les catégories de pneus.

    A quoi sert l'éco-taxe ?

    L'éco-taxe pneu sert à financer la valorisation et le recyclage des pneumatiques usagés, depuis leur collecte jusqu'à leur transformation finale en nouveau produit.

    Parce que le respect de l'environnement est un des enjeux majeurs de notre siècle, POPGOM.fr s'engage en participant à la valorisation des pneumatiques usagés.

    « En tant que professionnel des pneumatiques nous devons prendre nos responsabilités. POPGOM.fr reverse une « éco-taxe » aux professionnels du recyclage des pneus, permettant entre autres le financement des collectes d'enveloppes usagées et leurs retraitements. Nous proposons également des pneus verts nouvelle génération ayant une faible résistance au roulement, qui durent plus longtemps et intègrent de nouveaux matériaux pour un impact écologique maîtrisé » déclare Christophe Tesseraud, fondateur de POPGOM.fr

    N'hésitez pas à nous contacter pour recevoir des informations complémentaires
    ou prendre rendez-vous avec POPGOM.fr


    ************************
    A propos de POPGOM.FR
    POPGOM, entreprise européenne indépendante, est un site Internet dédié à la vente de pneumatiques en ligne. POPGOM propose un service complet, simple et efficace pour acheter et faire monter ses pneus en toute sécurité. En seulement quelques clics, l'utilisateur a accès à un comparateur de prix et de performances des pneus, des informations utiles pour bien choisir. Il peut ensuite prendre rendez-vous en ligne chez un spécialiste pour le montage et payer en ligne la totalité du service, y compris la pose des pneus. Le client n'a plus qu'à se rendre chez le partenaire pour faire monter ses pneus, sans rien débourser de plus !
    Avec les meilleurs prix du marché sur le Web, plus de 150.000 références disponibles parmi les grandes marques de pneumatiques et un réseau de partenaires de plus de 650 professionnels d'enseignes reconnues, www.POPGOM.fr est un acteur majeur du marché sur Internet, et atteint aisément son objectif de faciliter la vie de ses utilisateurs !
    POPGOM est disponible en France, en Espagne et en Allemagne.

    Pour plus d'information, rendez-vous sur www.popgom.fr ou contacter :


    OCTANE PR
    Marie-Laure Laville - Pauline Saint-Martin
    marielaurel@octanepr.com - paulines@octanepr.com
    Tél : 01 55 31 98 12


    --
    Contact Presse:
    Lewis PR


    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=53534


    --

    Communiqué envoyé le 11.05.2010 14:53:10 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              PLANÈTE URGENCE lance les tribus solidaires!        
    LANCEMENT DE LA TRIBU SOLIDAIRE DE PLANTEURS D'ARBRES

    www.monarbre-matribu.com
    by PLANÈTE URGENCE

    EN FAMILLE, ENTRE AMIS, ENTRE VOISINS,
    AVEC 1€, JE PLANTE UN ARBRE
    AU MALI, A MADAGASCAR OU EN INDONESIE

    Le principe:
    C'est très simple : le site
    www.monarbre-matribu.com permet à chacun de créer une tribu solidaire (entre amis, en famille, entre collègues, entre voisins …) pour planter des arbres en Indonésie, au Mali et à Madagascar. A l'heure où l'environnement et l'écologie sont dans tous les discours, monarbre-matribu.com propose un moyen :
    Accessible – Concret – Communautaire - Ludique

    ACCESSIBLE:
    Avec 1 euro, 1 arbre est planté.

    AGIR CONCRÈTEMENT:
    Via ce don vous contribuez au développement économique et écologique des populations locales concernées par le programme de reforestation de PLANÈTE URGENCE en Indonésie, au Mali et à Madagascar.

    AGIR ENSEMBLE:
    Faites passer le mot, vous pourrez créer un véritable réseau de planteurs d'arbres. On plante, on donne et on le fait savoir autour de soi pour développer sa tribu solidaire.

    LUDIQUE:
    Personnalisez votre arbre : donnez lui un nom, rejoignez ou créez votre propre tribu et suivez virtuellement l'évolution de votre plantation.

    Lancé à l'initiative de PLANETE URGENCE , ONG de solidarité internationale, en collaboration avec l'agence de communication Divine et la société Trad Online, le site www.monarbre-matribu.com est une plateforme de don grand public qui s'inscrit dans une véritable tendance de solidarité.
    Pour que chacun puisse contribuer à son échelle à un problème qui nous concerne tous.

    PLANÈTE URGENCE
    «Agir pour l'homme dans son environnement»
    www.planete-urgence.org

    CONTACT PRESSE :
    Karine NIEGO – 01 43 40 83 41
    kniego@planete-urgence.org
    Claire LECOUTEUX – 01 43 40 83 41 clecouteux@planete-urgence.org

    --
    Contact Presse:
    PLANETE URGENCE
    Karine Niego
    01 43 40 83 41
    www.planete-urgence.org
    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=54108


    --

    Communiqué envoyé le 11.05.2010 12:09:26 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              Les panneaux photovoltaïques : une installation lumineuse grâce à Solar développement!        
    Aujourd'hui la préservation de notre environnement occupe une place de plus en plus importante dans notre quotidien. Certaines entreprises concernées par la diminution des ressources naturelles de notre pays proposent des solutions concrètes pour participer à la protection de notre planète.

    La société Solar Développement est spécialisée dans l'installation de panneaux solaires autrement appelés panneaux photovoltaïques. Ce procédé permet d'utiliser des ressources naturelles et notamment celles du soleil.

    Grâce aux panneaux photovoltaïques une habitation peut (si ce n'est totalement) subvenir à une grande partie de ses besoins en électricité et l'excédent produit par l'installation n'est jamais perdu car il peut se vendre à EDF.

    S'équiper en panneaux solaires photovoltaïques est aujourd'hui un geste non seulement écologique mais également très rentable. Car l'achat de l'équipement donne droit à l'ouverture d'un crédit d'impôt dès lors que l'installateur est agréé.

    Solar développement est une entreprise active et reconnue pour son engagement et son travail de qualité en matière d'installation de générateurs photovoltaïques. Elle est titulaire de l'appelation QUALI PV 2009.

    Les équipes de Solar développement vous guident et analysent avec vous vos besoins en électricité afin de vous proposer les solutions les plus adaptées à vos besoins.


    CONTACT
    Solar Developpement
    608 chemin de la Morelle
    69250 Curis au Mont d'Or
    Tél : 0962501248
    Fax : 0472009277
    Email: contact@solar-developpement.fr
    Site Web: www.solar-developpement.fr


    --
    Contact Presse:
    Solar Développement


    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=50463


    --

    Communiqué envoyé le 10.05.2010 19:10:07 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              PatteBlanche lance une offre originale : "Biodiversité : diagnostic et sensibilisation"        
    L'Agence PatteBlanche, spécialisée dans l'accompagnement et la valorisation du développement durable, vient de créer son pôle sensibilisation. Avec ses partenaires, elle lance une offre couplée « biodiversité : diagnostic et sensibilisation » destinée à faciliter la mise en place d'actions en faveur de l'environnement pour les entreprises et les collectivités.

    Le projet
    En cette année de la biodiversité, l'Agence PatteBlanche s'est entourée de spécialistes de la biodiversité marine et terrestre afin de proposer aux entreprises et aux collectivités d'agir en faveur de la protection de leur territoire.
    L'agence propose de réaliser un diagnostic de détermination des espèces végétales et animales présentes sur une zone géographique, puis de développer des outils de sensibilisation sur-mesure : descriptifs d'espèces faune/flore locales emblématiques, géologie du lieu, aménagements (sentier, jardin botanique,...) et surtout éco-gestes liés à cet environnement.

    Cette démarche permet, grâce à une offre « clé en main », de mieux connaître son territoire et de mener des actions de sensibilisation. Parce que connaître son environnement et savoir l'appréhender, c'est se donner les moyens de mieux le protéger.


    À propos de PatteBlanche : PatteBlanche est une agence de conseil et communication en développement durable créée en 2007 à Montpellier. Elle exerce essentiellement ses activités dans les domaines de la sensibilisation et de la communication d'entreprise à l'échelle nationale.


    --
    Contact Presse:
    PatteBlanche
    Laure Rossoglio
    04 99 74 08 83
    www.patte-blanche.com
    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=51673


    --

    Communiqué envoyé le 10.05.2010 14:10:21 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              Les Laboratoires Expanscience poursuivent leur engagement dans le développement durable        
    Les Laboratoires Expanscience, qui œuvrent dans les domaines de la santé et du mieux-être, ont, dès 2006, initié une démarche volontaire de développement durable, impliquant chaque grande direction de l'entreprise. Une organisation dédiée et un plan d'action structuré ont été mis en place.
    Concrètement cela signifie que l'entreprise intègre à sa stratégie économique des enjeux sociaux et environnementaux mobilisant tous les partenaires internes.

    En pratique, les actions de développement durable s'organisent autour de 6 axes stratégiques qui irriguent toutes les activités de l'entreprise.

    Le plan d'action fait l'objet d'un pilotage tant par le comité de direction que par des comités opérationnels et s'inscrit dans une démarche d'amélioration continue. Des résultats sont déjà visibles. Voici quelques exemples par axe :

    Axe ingrédients cosmétiques
    - Remplacement pour Mustela des substances questionnées tout en respectant les standards de qualité, d'efficacité et de sécurité de la marque, en 2009.
    - Mise en place de recommandations pour garantir le respect de la biodiversité et la proscription du biopiratage dans les filières de sourcing de l'entreprise.
    Un cadre de fonctionnement avec les fournisseurs a été défini avec une première mise en place pour la Maca au Pérou. Ce cadre doit être appliqué à l'ensemble des filières.

    Axe produits
    - Réalisation d'un gain de 11 tonnes de papier / carton grâce à la suppression des notices et des étuis de certains produits Mustela en 2009. Un travail sur les emballages (gamme Mustela, Fixical ) a aussi permis d'économiser 4,8 tonnes de plastique. A ce titre un guide « de bonnes pratiques Développement Packaging Responsable » a été rédigé pour les collaborateurs travaillant sur le sujet.
    - Recyclabilité de 89,5 % des flacons de l'activité Dermo-Cosmétique (soit 98% des volumes produits).
    - Signature de la charte de communication responsable de l'Union des Annonceurs (UDA), fin 2009, qui engage l'entreprise à inscrire sa communication dans une perspective éthique, par un discours responsable des campagnes, le choix des supports les moins nocifs pour l'environnement ou l'utilisation loyale des données clients.

    Axe prestataires et fournisseurs
    - Formalisation de la politique d'achats responsables d'Expanscience avec intégration de critères relatifs au développement durable dans les appels d'offre. Pour exemple, l'existence d'une certification externe en matière de développement durable et/ou de la conduite d'actions environnementales et sociales participe désormais à l'évaluation des fournisseurs et prestataires potentiels.

    Axe pratiques environnementales
    - Réalisation d'un Bilan Carbone® en 2009. Il permet de dégager neuf plans d'actions prioritaires à court et moyen termes concernant différents domaines tels que le transport des personnes et des marchandises, les emballages, le sourcing… afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES) de l'entreprise. Un responsable et un groupe projet sont dédiés à chaque action.
    -Réduction de l'impact environnemental de la flotte automobile de location longue durée (émissions : 135,9 g CO2/km en 2009 versus 143g CO2/km en 2007).
    - Mise en place d'un système de Management Environnemental : certification ISO 14001 du site de production d'Epernon en cours.

    Axe éthique et management
    - Intégration de produits investissements socialement responsables (ISR) dans la trésorerie depuis 2008. Fin 2009, la part des fonds éthiques atteint 50 % pour le Fonds Commun de Placement d'Entreprise et 10 % pour la trésorerie placée.

    Axe parties prenantes
    - Constitution d'un panel d'une quinzaine de parties prenantes (ONG, médecins, pharmaciens,…) qui se réunit a minima deux fois par an pour échanger sur des sujets relatifs à la stratégie de développement durable des Laboratoires Expanscience et aux enjeux associés.
    - Départ en congé solidaire de 2 salariés depuis 2008, via le partenariat avec l'ONG Planète Urgence. La participation financière d'Expanscience a notamment contribué en 2009 à l'édition de livres éducatifs sur le développement durable de la série « Mémoires de la planète », à destination des jeunes lecteurs francophones des pays du nord.
    - Actions autour du développement durable (visites thématiques du site de production d'Epernon, exposition sur la biodiversité) menées entre Expanscience et le collège Michel-Chasles d'Epernon (membre du réseau des écoles associées Unesco).
    - Sponsoring du périple intitulé « Des Hommes pour la préservation de la biodiversité, parcours entre faune et flore, terres et mers », à travers plus de 20 pays, de l'association Actions Biodiversité. L'objectif de cette association est de sensibiliser, comprendre et partager sur les problématiques de biodiversité.

    Pour en savoir plus sur la démarche développement durable des Laboratoires Expanscience :
    Découvrez ou redécouvrez www.developpementdurable-expanscience.com, le site de la démarche développement durable des Laboratoires Expanscience.

    Pour en savoir plus sur les Laboratoires Expanscience :
    Depuis leur création en 1950, les Laboratoires Expanscience mettent à la disposition des patients et des consommateurs des produits innovants sur les marchés de la santé et du mieux-être et développent des savoir-faire touchant à la Dermo-Cosmétique, à la Rhumatologie, au Dentaire, à la Dermatologie, à la Nutraceutique et aux Actifs Cosmétiques.
    Grâce à l'engagement de leurs 964 collaborateurs et à une présence forte à l'international, via 8 filiales et 59 pays distributeurs, les Laboratoires Expanscience ont réalisé en 2009 un CA de 233 millions d'euros. Les Laboratoires Expanscience bénéficient enfin d'atouts solides en Recherche et Développement grâce à leur Centre R et D.
    www.expanscience.com

    --
    Contact Presse:
    SHIBO INTERACTIVE
    Kelly MEGUIRA
    09 53 53 30 80
    http://www.developpementdurable-expanscience.com/
    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=53973


    --

    Communiqué envoyé le 06.05.2010 12:00:42 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              30 labels pour un tourisme durable et responsable        
    Voyageons-autrement

    Communiqué de Presse
    Le 3 mai 2010, Valence


    30 labels pour un tourisme durable et responsable


    Voyageons-autrement, plateforme dédiée au tourisme durable, lance un nouveau dossier pratique indispensable pour les voyageurs soucieux de faire rimer « tourisme » et « développement durable ».


    Qu’est-ce qui distingue un hébergement certifié Ecogîte? d’un Gîte Panda ? Quelles différences entre le réseau Éthic Étapes et le réseau de l’Association Française d’Écotourisme ?

    Pas toujours évident de s’y retrouver dans la jungle des labels et des certifications liés au tourisme durable…

    C’est pourquoi Voyageons-autrement a décidé d’éclaircir le terrain pour l’internaute-voyageur et propose un recensement de 30 labels pour un tourisme responsable. Dans ce nouveau dossier pratique, les engagements et types d’actions mis en œuvre par chaque label font l’objet d’une analyse claire et détaillée.

    Qu’il choisisse une chambre d’hôtes, un gîte, une ferme, un hôtel ou une cabane dans les arbres, le voyageur trouvera toutes les informations utiles pour décider de sa destination en fonction des engagements responsables qui lui correspondent.

    Pour accéder au dossier :
    http://www.voyageons-autrement.com/30-labels-du-tourisme-responsable.html

    Voyageons-autrement

    Contact presse :
    romain.vallon@voyageons-autrement.com
    06.72.73.25.24.
    www.voyageons-autrement.com


              4ème Rencontre Internationale Du Réseau Océan Mondial Du 9 au 12 mai 2010        
    La 4ème Rencontre Internationale du Réseau Océan Mondial « Agir ensemble pour l'Avenir de la Planète Bleue » se tiendra du dimanche 9 au mercredi 12 Mai 2010 à Nausicaá à Boulogne-sur-Mer. Elle réunira les Aquariums, Musées et Centres de Sciences dans le but de rassembler et sensibiliser la population et poursuivre la mise en place d'un programme d'actions concerté, dont la mise en place de la Journée Mondiale de l'Océan est sans doute aujourd'hui la plus emblématique. Elle proposera aussi la première Académie de l'Océan Mondial et fera suite à la 5ème Conférence mondiale sur les Océans, Côtes et Iles à l'UNESCO.


    La 4ème Rencontre Internationale du Réseau Océan Mondial

    Cette Rencontre Internationale est la quatrième du Réseau Océan Mondial après celles qui se sont
    tenues en 1999 (juste après l'Année Internationale de l'Océan de 1998), en 2002 (quelques mois après le Sommet Mondial sur le Développement Durable de Johannesburg), et en 2006.

    La 4ème Rencontre Internationale du Réseau Océan Mondial se déroule dans un contexte particulièrement riche sur le plan international. En effet, elle a lieu cinq mois après la Conférence des Nations unies sur le changement climatique (du 7 au 18 décembre, à Copenhague), deux jours après la 5ème Conférence Globale sur les Océans, les Côtes et les Iles, sur le thème «Garantir la survie, préserver la vie, améliorer la gouvernance » et pendant l'année internationale de la biodiversité (2010), déclarée par l'Assemblée Générale des Nations unies.

    Si on a pu noter des avancées notables en matière d'éducation du public, l'action à conduire reste
    d'une grande ampleur. Il s'agit à la fois d'inciter chacun à préserver les écosystèmes de la planète, à adopter des modes de vie durables et à convaincre tous les acteurs publics et privés à faire des choix ambitieux. Des organismes tels que Nausicaá se doivent d'interpeller chacun et de mobiliser tous les acteurs. Aussi s'agit-il de se doter d'un projet ambitieux, à la hauteur des enjeux à relever.

    A partir des orientations prises lors de la 3ème Rencontre, les membres du Réseau Océan Mondial ont contribué à l'émergence ou au développement de plusieurs actions. Des initiatives notables ont vu le jour. Parmi celles-ci, on peut noter :

    - La campagne « Consommation responsable des produits de la mer » ;
    - L'organisation de manifestations dans une cinquantaine de pays à l'occasion de la Journée Mondiale de l'Océan, reconnue comme Journée officielle par les Nations unies ;
    - L'édition, dans de nouvelles langues, du passeport « Citoyens de l'Océan » ;
    - L'organisation de Parlements des Jeunes ;
    - La prise en compte de plus en plus précise, par plusieurs instances de concertation au niveau international, de la dimension éducative dans les programmes d'actions.


    Objectifs de la Rencontre
    La Rencontre vise à élaborer avec l'ensemble des participants un plan d'actions pour mobiliser le
    grand public à l'échelle internationale pour une utilisation durable de l'Océan Mondial.

    Plus précisément :
    • Partager et enrichir les campagnes d'éducation et de mobilisation du public conduites avec succès, dans toutes les régions du monde, et particulièrement les campagnes du Réseau Océan
    Mondial et de ses partenaires ;
    • Adopter une stratégie d'actions et de communication en lien avec les grands sujets
    d'actualités sur les Océans, à développer dans les trois années à venir avec les partenaires du
    réseau en s'appuyant sur la création ou la consolidation d'antennes par grandes régions du Monde.


    Temps forts de la Rencontre

    La Rencontre comportera quatre axes principaux : une réflexion sur le thème, un regard sur les
    actions menées par le Réseau et ses membres, une production en ateliers, l'élaboration d'une
    stratégie et d'un plan d'actions.

    Seule la participation active et volontaire du plus grand nombre possible de personnes sera en mesure d'apporter des changements. De simples citoyens aux politiciens, des résidents des zones côtières aux résidents des espaces intérieurs, des plus jeunes aux personnes âgées, tout le monde doit se mobiliser pour mener à bien cette tâche.

    Contact Presse : Caroline Scrive - 03 20 63 82 56
    caroline@didiergras.com


    --
    Contact Presse:
    Didier Gras Communication
    Caroline Scrive
    0320638256
    www.didiergras.com
    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=24924


    --

    Communiqué envoyé le 05.05.2010 15:09:30 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              baromètre 2010 CPV/Club Démèter Environnement et logistique        
    BAROMETRE 2010 CPV ASSOCIES / CLUB DEMETER ENVIRONNEMENT ET LOGISTIQUE

    « L'engagement des firmes dans le développement durable et dans les activités de la Supply Chain »


    2ème baromètre CPV Associés /Club Déméter Environnement et Logistique réalisé avec la participation des étudiants en Master 2 du CRET LOG (centre de recherche Aix Marseille II) et auprès des 35 entreprises membres du Club Déméter, dont 40% de prestataires logistiques – 35% industriels – 25% distributeurs.

    Ce baromètre, représentatif d'un ensemble d'acteurs de la chaîne logistique globale, illustre la vision d'une vingtaine d'entreprises « militantes » déjà fortement engagées dans une démarche de progrès.

    Leur responsabilité sociétale (45%) les motive à s'engager dans une politique de développement durable ; elles jugent (100%), indispensable l'implication de la Direction Générale dans la conduite de ces projets. Dans 1/3 des cas, une Direction du développement durable est porteuse de la démarche au sein de l'entreprise.
    Les entreprises ont impliqué à 80% leurs collaborateurs dans cette démarche, qu'elles développent également avec leurs fournisseurs, clients, transporteurs et filiales.

    En priorité les actions reposent sur la mise en place d'indicateurs (24%), la modélisation de la chaîne logistique (17%) et la mutualisation (12%).
    Les indicateurs les plus mis en place sont : le taux de remplissage (80%) – le nombre de palettes par véhicule (70%) – les émissions de CO2 (65%).
    Les émissions de CO2 arrivant en tête (35%) des actions envisagées en priorité.
    Elles sont 30% à avoir mis en place des indicateurs mensuels.

    74% d'entre elles ont intégré une clause développement durable dans leurs contrats de prestations logistiques et 88% sont prêtes à sanctionner les prestataires qui ne la respecteraient pas.

    La participation des salariés dans les projets « développement durable » est le premier critère d'implication (40%) ; la formation et les objectifs individuels ressortent comme étant essentiels (21%) dans les projets DD.

    Les entreprises cherchent avant tout à réaliser des économies sur les postes : électricité, papier, carburant, eau et kilomètres parcourus.
    Elles réalisent avant tout des investissements, en formation (80%), études et matériel (70%), qu'elles jugent d'ailleurs acceptables pour 55%, d'entre elles.
    A 56 %, elles jugent « faibles » les surcoûts engagés en faveur des actions liées au développement durable.
    Plus de la moitié d'entre elles revalorisent entre 50% et 100% de leurs déchets.
    68% des entreprises interrogées utilisent plusieurs modes de transport. Le ferroviaire est utilisé à 61%, contre 39% le fluvial.
    44% d'entre elles considèrent que leur implication dans le Club Déméter Environnement et Logistique les ont encouragées à utiliser des modes de transport moins polluants. Néanmoins, nous notons que les actions de transfert modal sont très complexes à mettre en œuvre.
    63% de ces entreprises ont engagés une démarche HQE sur un de leurs entrepôts. Et même si une entreprise sur 3 effectue cette démarche pour être en accord avec la future réglementation, elles sont tout de même 45% à revendique la volonté de l'entreprise, comme étant le moteur principal ce cette initiative. Elles pensent d'ailleurs à l'unanimité que la norme HQE deviendra un standard de référence dans leur activité.

    72% des entreprises se disent prêtes à réaliser des partenariats logistiques avec leurs concurrents directs.
    Globalement (88%) considèrent que la réglementation est une opportunité pour repenser ou faire évoluer leur modèle logistique.

    Enfin, par rapport au baromètre 2009, où l'implication de la Direction Générale était le facteur essentiel, nous constatons cette année la prise de conscience profonde de la mission DD avec la culture et la politique de l'entreprise (44% des réponses).
    Néanmoins le financement et le coût des projets liés au développement durable demeurent une préoccupation.

    ________________________________________
    Ainsi ces nouveaux résultats confirment l'intégration de plus en plus forte et structurante du développement durable dans les stratégies Supply Chain des firmes qui composent le Club Déméter. On note également une forte prise de conscience accordée aux aspects managériaux et sociaux des projets développement durable et une complète absence de sensibilité des projets encours à la suspension de certaines mesures issues du Grenelle de l'environnement. Ce panel illustre les engagements à long terme d'un ensemble d'entreprises militantes convaincues que par l'action et la concertation entre les acteurs de la chaine logistique, le développement durable est davantage une opportunité de progrès pour tous, qu'un ensemble de contraintes.

    ________________________________________
    A propos de :
    CPV Associés www.cpvassocies.com
    CPV Associés est un cabinet de conseil en optimisation de la chaîne logistique globale au service des performances des firmes industrielles, commerciales, de prestations logistiques et des organismes publics. L'expertise de CPV concerne, entre autre le conseil stratégique et l'accompagnement des projets « développement durable » (Gaz à effet de serre : modélisation, calcul et simulation des émissions sur un réseau logistique – l'assistance à la mise en place de projets logistiques liés au développement durable. CPV Associés est organisateur du Club Déméter, Environnement et Logistique.

    Le Club Déméter Environnement et Logistique www.club-demeter.fr


    Créée en 2004, l'association Club Déméter Environnement et Logistique réunit des membres permanents qui sont des entreprises leaders de l'industrie, de la distribution, de la prestation logistique et du secteur public,
    L'enjeu est de mettre en œuvre des solutions opérationnelles destinées à maîtriser les impacts environnementaux et particulièrement à réduire les émissions de CO2 dans la conception des stratégies logistiques des firmes et de favoriser le dialogue entre les différents partenaires impliqués.
    Les objectifs prioritaires étant de promouvoir, expérimenter et mettre en œuvre des actions concrètes, mesurables et respectueuses, dans les trois domaines de prédilection du Développement Durable : l'économie, le social et l'environnement.

    ________________________________________

    Les membres du Club Déméter Environnement et Logistique


    ADEME Port Autonome de Paris
    Auchan Région Ile-de-France
    Bel Seb
    Brasseries Kronenbourg Sogaris
    Carrefour SRS
    Casino Staci
    Coca Cola Entreprise STEF-TFE
    Colgate Palmolive Transalliance
    Danone Eaux France Université de la Méditerranée Aix Marseille II
    DHL
    Ecole des Mines
    Ferrero
    FM Logistic
    Geodis
    ID Logistics
    Kraft
    L'Oréal
    LR Services
    Mairie de Paris
    Ministère de l'écologie, de l'Energie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire
    Monoprix
    Nestlé waters
    Orangina Schweppes
    Paprec
    Pepsico
    Pomona
    Procter & Gamble

    Le baromètre complet est disponible sur simple demande

    Contact presse/ Terranuna Ericka Rolin - Tél. 01 60 34 68 72 ericka.rolin@terranuna.com

    --
    Contact Presse:
    Terranuna
    Ericka Rolin
    0160346872
    www.terranuna.com
    Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=21850


    --

    Communiqué envoyé le 05.05.2010 11:22:59 via le site Categorynet.com dans la rubrique Environnement

    Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

              Les lectrices de presse féminine: en quête de magazines plus responsables        
    Shi-zen

    Les lectrices de presse féminine: en quête de magazines plus responsables


    En juillet 2009, la société eko &co lançait une grande enquête en ligne pour sonder les attentes des lecteurs de presse féminine. 11695 personnes y ont répondu entre le 14 juillet et le 14 octobre 2009. 92% des répondants étaient des femmes. Suite aux résultats de l’enquête, le magazine féminin Shi-zen (“nature”, en japonais) a été créé pour répondre aux besoins formulés. Le numéro zéro est sorti en décembre 2009. Fort de 5000 lecteurs et plus de 250 abonnés conquis en moins d’un mois, le numéro 1 du mensuel est paru en avril 2010, et le numéro 2, sur le thème “En mai, fais ce qu’il te plaît”, vient de sortir.

    Les chiffres de l’enquête

    Consommation responsable : un déficit d’informations

    79% des personnes interrogées trouvent qu’elles ne sont pas assez informées concernant l’impact des produits cosmétiques sur l’environnement. Le chiffre est de 78% en ce qui concerne les produits d’alimentation, les vêtements et les produits ménagers. Au total, 90% des répondants pensent qu’ils pourraient agir de manière plus responsable s’ils étaient mieux informés quant aux produits qu’ils consomment.

    Parmi les personnes interrogées, 40% ne connaissent aucun créateur de vêtements, accessoires et produits éthiques. 83% des répondants affirment que si on les leur faisait connaître, ils achèteraient davantage de produits de créateurs éthiques que ceux des créateurs traditionnels.

    Mode : des souhaits inassouvis

    67% des personnes interrogées trouvent que les féminins ne donnent pas une image positive de la femme. 65% trouvent les magazines féminins peu ou pas intéressants. Seuls 2% les trouvent très intéressants.

    90% des personnes interrogées aimeraient trouver dans les pages mode des mannequins moins maigres, et 91% aimeraient des photos moins retouchées. 89% souhaiteraient trouver des modèles auxquelles elles pourraient s’identifier plus facilement.

    91% des personnes interrogées trouvent que les vêtements et produits présentés dans les magazines féminins ne sont pas en adéquation avec leur budget shopping, et 88% d’entre elles souhaiteraient qu’ils le soient davantage. 61% des personnes interrogées n’ont jamais effectué un achat après avoir vu un produit dans une page mode d’un féminin.

    Publicité : un décalage certain

    70% des personnes interrogées n’apprécient pas de trouver des publicités dans les magazines féminins. 80% d’entre elles trouvent que les publicités ne reflètent pas leurs centres d’intérêt, et 90% ne croient pas aux promesses faites dans les publicités pour les produits de beauté.

    92,6% des personnes interrogées trouvent que les féminins ne prennent pas suffisamment en compte les problématiques du développement durable, et 90% souhaiteraient qu’il soit davantage intégré dans leurs sujets.

    88% des personnes interrogées se sont montrées intéressées par l’idée d’un magazine féminin mensuel proposant uniquement des produits éthiques et donnant des conseils pour diminuer l’impact de leur mode de vie sur l’environnement.

    Shi-zen : un nouveau féminin répondant aux attentes des lectrices

    Shi-zen est un magazine féminin d’un nouveau genre.
    Sa ligne éditoriale met en avant, de façon exclusive, des créateurs éthiques, des initiatives responsables, et des publicités pour des produits limitant leur empreinte écologique.

    Sa philosophie est plus proche des lectrices : Shi-zen met en scène des mannequins auxquelles les lectrices peuvent plus facilement s’identifier, et privilégie des marques et adresses plus accessibles, tout en conservant la “part de rêve” que l’on recherche dans les magazines féminins.

    Son contenu éditorial donne une image positive de la femme, éloignée de la vision réductrice, superficielle et formatée des femmes habituellement véhiculée par la presse féminine.

    Son contenu est ludique, et adopte un point de vue responsable mais léger et plein d’humour, loin du ton culpabilisant de la plupart des supports citoyens.

    Bien entendu, Shi-zen est imprimé à l’encre végétale sur papier recyclé, et le magazine est également disponible en version PDF.


    Pour plus d’informations :
    Site internet du magazine : www.shizen-lemag.fr
    Contact presse : info@shizen-lemag.fr
    Rédactrice en chef : carol.galand@shizen-lemag.fr
    Contact annonceurs : ida.driscoll@shizen-lemag.fr

    Shi-zen Télécharger la couverture du n°1

    Shi-zen Télécharger la couverture du n°2

    Télécharger le dossier de presse au format pdf ( - 1,2 Mo)


              obsession alimentaire, marathon de mots... des sur Prémarathon, texte 4 "relaxation"        
    obsession alimentaire, marathon de mots... des mots qui eux aussi passaient par la langue avant les mains...avant l'écriture quand le besoin du dire existait déjà
    quand la nécessité fixer cette langue en signes visuels s'est il formé dans la pensée humaine? un besoin de marquer où se trouvaient les aliments? végétaux ou gibier? traces d'oiseaux - vague apres vague l'écriture toujours recommencée
              Prix doux du printemps        

    BLOG-OP-PRINTEMPS

    Pour fêter le retour du printemps et vous permettre d'équiper votre jardin afin de profiter des premiers beaux jours, nous vous proposons 3 codes de réductions !

    SPRING15 : 15 euros offerts dès 300 euros d’achat
    SPRING30 : 30 euros offerts dès 600 euros d’achat
    SPRING50 : 50 euros offerts dès 900 euros d’achat

    Les codes sont valables sur tout le site www.alicesgarden.fr, jusque lundi 21 mars 2016. Profitez-en ;-)


              Les français et leur jardin : habitudes de consommation        

    Le site alicesgarden.fr, spécialiste de la vente d'équipements de jardin, a réalisé une enquête et établi un classement des départements et des villes selon les habitudes de consommation de leurs habitants, pour leur jardin. Les données ont été récoltées sur plus de 154 000 clients, pendant l'année 2015.

    Les départements et les villes les plus ensoleillés sont-ils forcément ceux qui achètent le plus ? C’est la question que s'est posée Alice's Garden.

    Le département du Nord investit massivement dans le jardin

    Le constat semble étonnant mais les nordistes dépensent sans compter pour leur jardin. En effet, ils ressortent premiers de notre classement des "Top Dépensiers". Cela peut s'expliquer par une météo particulièrement douce durant l'année 2015 et une densité de population moyenne qui laisse de l'espace suffisant pour profiter de son jardin.

    Les départements du littoral ont le vent en poupe

    Si nous regardons de près les différents domaines étudiés, les départements côtiers sont très souvent cités dans les plus dépensiers. Cela semble évident, les départements les plus adeptes de la cuisine au barbecue sont les Bouches-du-Rhône et le Var. Concernant les activités sportives dans le jardin, le département de la Loire-Atlantique arrive en seconde position. Enfin pour ce qui est du farniente dans le jardin, c'est la Gironde qui est sur la 1ère marche du podium.

    Marseille la ville présente dans tous les classements

    Si le département des Bouches-du-Rhône n'est pas systématiquement cité dans les classements par département, la ville de Marseille, elle, est présente à chaque fois. Ainsi nous la retrouvons leader des villes acheteuses de barbecues et seconde pour l'équipement de terrasse. Marseille est la deuxième ville qui dépense le plus pour le jardin, au global.

    infographie-Alice-Garden-CP


              Computer trouble        
    I bought my first computer in 2007, when I was a student. I had just met Y, and him being a computer junkie, helped me pick the right one out. He came over, attached this wire here, and that wire there and voila.
    A year later we moved in together and my computer became our computer. I still had all my mega heavy junk files on it, and Y would do backup sessions, add more memory, reboot and all the other things computer guys know how to do to get your computer working.
    Over the years, the only thing that remains from "my computer" is the box. I think every single component has been upgraded, removed, replaced or just thrown out. But I still think of it as mine.
    Last week one of the memory drives went kaput. Y tried to save what he could, and rebooted everything. I started to save all my work, and anything I actually cared about on an external drive. We got that up and running, and so for now we have a Microsoft default screensaver and about 3 programs.
    None of my graphic programs would work, the whole computer would shut down. All we have is paint. I don't even know how to use that. Even my phone has more functions that my computer right now. But I hate to think that this old box will have to go, we've been through so much!
    I really wanted to blog about my Sew Lux BOM, or my I Heart you quilt, I took pictures, but they really need some working on, I can't even crop.
    I'll just have to write about them, and take more pictures later.

    I am really, really enjoying this BOM. I like to wait until I have 2 blocks and then make them together. They're quick and easy to put together, and so much fun. It's a lot less stressful, I don't have to worry that I'm taking too long, or getting bored, I'm just sewing them as they come.
    I will definitely be joining in the next BOM, which is supposed to be up for viewing next month.

    old BOM pictures

    My I Heart You quilt is so close to being finished! I completed the top panel and cut the border. I have the binding all cut and pressed, I just need to buy some plain white backing and filling. I think I'll go simple with straight lines. I still need to my master free form quilting!
    I can't wait to share it, I am so proud of myself, I truly love that pattern.

    What a boring post without any pictures, but I do have one to share!
    2 weeks ago we got a new kitten, Y picked him out and gave him his name- Albert. I think he looks like one, he's got a little beard and I think he's quite smart.
    He's a fun little guy, way to energetic! I love the little guy and he's growing like crazy, I just think of him 3 weeks ago when we picked him out how absolutly tiny he was!
    I know right now we sometimes have a hard time keeping up with him, but that soon he'll just be a lazy cat and we'll miss those days he always wanted to play.
    Now, if I thought taking pictures of food and fabric was difficult- taking a picture of a kitten is way harder!
    Meet Albert ♥




              BOM #1        
    A while ago SewLux started to advertise their BOM quilt kits. Hell yes, sign me up!
    I've never done a quilt-a-long, or quilt kits, or anything of the sort, so I was more than excited. (think kid in candy store). And I had to go with the Happy-Go-Lucky kit from the lovely Camille Roskelley.
    As an international, I needed to go with the 2 kits shipped one every other month. Shipping costs are already a fortune, so whatever helps cut the cost. (There are still some kits available!)
    I picked up the package yesterday, yippee!

    BOM Sew Lux July block
    Of course I peeked...

     The pattern was quite easy and I finished in a short while. I thought of maybe waiting for the July block as well, but who has the patience?! I'll play along with everyone else, one block a month.

    BOM Sew Lux June block, Happy Go Lucky, Camille Rosekelley, Simplify
    Finished block

    When signing up I definitely considered going pattern only, and trying to play around with my stash. I don't think I'm at that point though. I love how everything is already put together for me, if it was up to me- I would spend the next few months just pairing the perfect pattern and color together. Plus, this is a great chance to try a beautiful new collection!

    BOM Sew Lux June block, Happy Go Lucky, Camille Rosekelley, Simplify
     Closer up

     I also decided to go with the backing and binding kits. Same reason as before- I have a matching problem. Easier to go with pre picked. Besides, it is a kit!
    Got the thumbs up from DH on the dark blue backing, this is going to be very different than the rest of my quilts!
    Now, I have a year to master free motion quilting... Doable, right?

    BOM Sew Lux back+binding Happy Go Lucky
    Binding and backing kits

    This past week I finally placed an order with Amazon for Camille Rosekelleys new book- Simply Retro. The shipping date is estimated July 31st (yikes) but if I know amazon, it just might be here by next weekend.
    I have my eye on her new line Scrumptious, and can't wait for it to be available.
    So much fabric, so little time!


    See you next month!


    What I learnt from quilting this week: 
    If you ever poke yourself with the needle/pin, wait until you stop bleeding...



              Getting back on the horse        



    I've had a tough couple of months. It seems like just a few weeks ago it was pouring rain, February, and we were bundled up in sweaters and thick socks. 
    Right now, I'm torn between that feeling, and the feeling that February was a zillion light years ago. 
    I know I have a lot to be thankful for, My health, my dear husband, our families and their health. What really more do you need? It's hard to believe that though.
    This past week I've started to feel more up to it. Like I've gotten one foot in the saddle. Was is because of the acupuncture I've started, or has time started to do it's thing? Not sure, but at least it's helping.
    I haven't really touched my sewing machine in a month. My latest project is draped on the chair, waiting.
    Knitting, eh. I can't really find the perfect project to knit right now. I actually blocked 2 projects this week. I still have to graft one, maybe today I'll get some pictures.

    Trying to stay positive, here's a list of things that happened this week that made me happy! In the order they happened...
    1. I have about 4 Hoya plants scattered around the house. I fell for them hard years back. Sadley, they didn't really bloom. I know it can take a while, but 5 years?! The biggest Hoya, in our living room bloomed, but only once a year, in one place the past 2 years.
    This past month the biggest started to bloom. When the flowers fell, we saw another bud! An another! Right now the third bud is in full bloom, and while peeking outside, I saw our Hoya outside is just about to bloom! This is the first, and I'm wondering what the flower will look like. 
    April showers do bring May flowers ♥
    2. The Great Gatsby- We went out to watch it last Friday, it was awesome! It was the regular version, 3D give me headaches. What a FUN movie! I loved the dresses- they are right up my alley! Loved the music, dancing, everything. Go see it!
    3. We signed a mortgage on our new apartment. And now the wait begins! We get the keys on August 15th and I'm so excited about it. I should probably start packing stuff, I know time is going to fly.
    4. My new shoes. Need I say more?

    5. Sew Lux BOM. Signed up. Am super excited about it. I never was in a quilt-a-long, or a block of the month, or bought a quilt as a kit. So I'm excited to get my first shipment and begin. Anyone want to join me?
    6. I got a Zuko Pop maker! (We got the duo one) I've wanted one for so long but kept holding it off. This week I saw an ad for it and went for it! The weather here is already unbearable, and I think we'd enjoy some healthier snacks. Cannot wait to make some creamsicles! Now I need to make room in the freezer!
    7. Dear Creatures. I just got a box of 3 Dear Creatures dresses from Emerging Thoughts
    I LOVE to buy from them, amazing customer service, and great selection. I like to support indie, and prefer to buy from them! 
    The Dear Creature dresses fit perfectly, and I cannot wait to wear them with my new shoes ;)
    And, speaking of Dear Creatures/Emerging Thoughts, There's a new Arrow dress, (isn't it adorable?!)which is on my list. I might get it as a cheer me up dress, or just because I think I deserve it.
    8. I found the perfect pizza crust recipe. Next time I'll half it and roll it out much thinner. I also used 1 cup whole wheat 2 cups white, if anyone is interested. Pizza nights just got better.

    It's the small things that can make a change.
    I hope everyone has a wonderful weekend, and may we only see the cup half full ♥



              Ciné & Jazz        
    Vendredi 8 septembre à 20h15 Ciné-Jazz à l’Eldo à l’occasion des 30 ans de l’association Jazz’On Projection de Let’s get lost précédée et suivie d’Interludes musicaux ! Jazz’On, école associative de musique de jazz à Dijon, a été créée en 1987 par un groupe de passionnés et de musiciens chevronnés. Les cours et ateliers s’adressent à […]
              Journées du Patrimoine, l’Eldo ouvre ses portes !        
    JOURNÉES DU PATRIMOINE, L’ELDO OUVRE SES PORTES ! Samedi 16 septembre de 9h à 13h30 Au programme : 9h : L’équipe de l’Eldorado et le Collectif Eldo vous accueillent autour d’un petit déjeuner convivial offert. Café, thé, croissants, gÃ